Incendies en Australie et Tasmanie
© Inconnu
Les violents incendies qui touchent la Nouvelle-Galles du Sud ainsi que la Tasmanie obscurcissent le soleil

L'île de Tasmanie dans le sud de l'Australie continue d'être ravagée par le feu. Les autorités tentent d'entrer en contact avec une centaine de personnes dont on est sans nouvelles.

Une quarantaine d'incendies faisaient toujours rage dimanche sur l'île de Tasmanie, dans le sud de l'Australie, ont annoncé les autorités locales. Ils sont la conséquence d'une vague de chaleur inaccoutumée et de vents violents.

La police a inspecté lundi matin 245 habitations dans les zones les plus touchées, dont 90 partiellement ou totalement détruites par le feu. « Aucun corps n'a été découvert lors de ces premières recherches », ont déclaré les forces de l'ordre. Une centaine de personnes manquent à l'appel après les incendies qui ont démarré vendredi. La police tente de déterminer si elles se sont réfugiées chez des proches.

Quelque 2 000 habitants ont été forcés de quitter leur logement.
Vue aérienne le 5 janvier 2013 de lîle de Tasmanie ravagée par d'immenses feux de brousse
© Chris Kidd/AFP
Vue aérienne le 5 janvier 2013 de lîle de Tasmanie ravagée par d'immenses feux de brousse
Selon les premières constatations, les incendies ont été provoqués par la canicule qui a balayé l'Australie, y compris la Tasmanie, une région connue en principe pour son climat plus frais que dans le reste du pays. La police n'a pas relevé d'incendie criminel. Les habitants qui ont fui le feu décrivaient lundi des scènes d'apocalypse.

Sapeurs-pompiers, policiers et militaires ratissent les zones touchées pour savoir s'il y a des victimes. La chaleur a baissé durant le week-end, ce qui a ralenti la progression des flammes, mais dimanche soir le feu menaçait des habitations à Taranna, à 50 kilomètres à l'est de la capitale de l'Etat, Hobart. Les services météorologiques annoncent de nouveaux pics de chaleur en début de semaine. Vendredi, la température dans l'île a atteint 41,8 degrés Celsius.

Des renforts venus des Etats de Victoria et d'Australie-Méridionale sont partis dimanche pour la Tasmanie afin d'assurer la relève des équipes qui luttent depuis plusieurs jours contre les flammes. Les incendies se sont d'abord déclarés jeudi dernier dans le sud-est de l'île, peu peuplé, et ont été attisés par les fortes rafales de vent.

Des disparus

Dans la petite ville de Dunalley, à une soixantaine de kilomètres à l'est d'Hobart, plus de 65 maisons et une école ont été détruites par les flammes. Les localités voisines de Boomer Bay et Marion Bay ont également été touchées. Un responsable de la police a déclaré que les autorités tentaient d'entrer en contact avec une centaine de personnes dont on est sans nouvelles.


Les incendies ont éclaté jeudi dernier alors que le pays souffre d'une vague de chaleur ayant fait monter les températures à plus de 40 degrés celsius en Tasmanie, une région connue en principe pour son climat plus frais que dans le reste du pays.

La vague de chaleur a d'abord frappé l'Etat d'Australie-Occidentale le 27 décembre et a duré huit jours, avant de s'étendre vers l'est.

Des feux sont également signalés dans les Etats de Victoria, d'Australie-Méridionale et de Nouvelle-Galles du Sud. En février 2009, les pires incendies de l'histoire du pays avaient fait 173 morts dans l'Etat de Victoria.