© EPA
Le nombre de personnes obligées de fuir leur pays à cause du conflit armé à dépassé 2 millions en Syrie, tandis que 600 000 ont fui dans les pays voisins.

Selon l'International Rescue Committee, une ONG active dans le pays, « le viol devient une arme de guerre efficace ». Pour intimider davantage les civils, les rebelles font souvent irruption dans les habitations en public, ce qui provoque un exode massif depuis les zones de conflit, avec beaucoup de femmes parmi les refugiés.

Plus de 50 pays ont lancé un appel au Conseil de sécurité de l'ONU, exigeant que la Cour pénale internationale enquête sur les crimes de guerre en Syrie. Le rapport de la Commission spéciale de l'ONU sur la Syrie précise que toutes les parties impliquées dans le conflit commettent des crimes.