Stardust 1
© Inconnu

Le studio de production PostPanic et le réalisateur Mischa Rozema ont conçu ce magnifique court-métrage spatial, appelé Stardust, à la mémoire du graphiste Arjan Groot, qui est décédé en 2011. Il envisage le voyage de la sonde Voyager 1, alors qu'elle se déplace de plus en plus loin de notre soleil et continue bien au-delà de la durée de vie de l'humanité. Aux frontières du système solaire, les sondes Voyager peuvent désormais avoir un aperçu de la formation des étoiles.

Rozema admet qu'il s'agit d'une interprétation artistique, plutôt que scientifique, de notre univers, se concentrant principalement sur ​​le placement de la caméra dans divers endroits pour obtenir un point de vue différent que ce qui est généralement fourni dans les représentations scientifiques et dans la science fiction de l'espace :

« D'un point de vue créatif, Rozema a voulu explorer nos perceptions préconçues sur la façon dont l'univers apparait, qui sont alimentées par l'imagerie existante provenant de sources telles que la NASA, et des films de science-fiction. En créant un univers généré, Rozema a été en mesure de poser ses propres "caméras" sous d'autres angles et lieux dans le cosmos.

Les objets et les expériences qui nous sont visuellement familiers sont observés d'un point de vue différent. Par exemple, debout sur la surface du soleil en regardant vers le haut ou en étant témoin de la mort et de la naissance d'une étoile, pas du tout scientifiquement correctes, mais plutôt une interprétation purement artistique de ces évènements. »

Le studio de production : Postanic.