Séisme santa cruz
© EMSC

Un violent séisme de magnitude 8 a frappé mercredi les îles Salomon où trois villages côtiers auraient été détruits. Selon un premier bilan provisoire, le séisme aurait fait cinq morts, dont un enfant, et trois blessés. Le séisme a également généré un tsunami mettant en alerte pendant quelques heures une grande partie du Pacifique, dont la Nouvelle-Calédonie où une petite vague a touché la Grande Terre avant la levée de l'alerte.

Les autorités nippones craignent ainsi l'arrivée du tsunami de 50 centimètres à partir de 16h30 heure locale (7h30 GMT) sur les côtes Est du Japon : « Sont concernées les côtes est allant de Hokkaido (nord) à l'île de Kyushu (sud) ainsi que l'ensemble du littoral d'Okinawa (sud) », précise un responsable de l'agence de météo japonaise. « Par précaution, n'approchez pas des côtes », prévient-il.

Alertes levée après le passage du tsunami en Nouvelle-Calédonie

Le tremblement de terre, lui, s'est produit à 1h12 GMT (2h12 à Paris) entre les îles Salomon et le Vanuatu, au nord-est de l'Australie, près des îles Santa Cruz frappées par une série de fortes secousses ces derniers jours, a indiqué le Centre américain de géophysique (USGS). L'hypocentre a été localisé à une profondeur de 5,8 km, à une soixantaine de km de l'île de Lata. Une réplique de 6,4 a été enregistrée.

Aux Fidji, les sirènes ont retenti, jetant des milliers d'habitants dans les rues. «C'est le chaos à Suva, tout le monde tente d'échapper au tsunami!!», témoigne sur Twitter Ratu Nemani Tebana, depuis la capitale de l'archipel. L'alerte déclenchée par le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique pour une grande partie des territoires situés entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Hawaii a été levée à 3h45 GMT (4h45 en France).

Aux Salomon, des informations encore parcellaires et non officiellement confirmées faisaient état de dégâts matériels importants sur le littoral.
« L'information dont nous disposons est que des villages à l'ouest et au sud de Lata le long de la côte ont été détruits, même si nous ne pouvons pas encore le confirmer », a déclaré Augustine Bilve, un responsable de l'hôpital de Lata, sur l'île principale des Santa Cruz, Ndende. « Ca a tremblé plusieurs fois à Lata mais aucun immeuble n'a été endommagé », a-t-il ajouté. Des patients de l'hôpital étaient en cours d'évacuation afin de préparer des lits pour les blessés éventuels en provenance des villages côtiers. « On nous a dit qu'après le séisme, des vagues avaient touché ces villages. Pour l'instant, nous attendons à Lata et évacuons les patients en cas de besoin », a précisé le médecin. La télévision publique australienne a fait état de trois villages détruits, citant les autorités locales aux Salomon.

Des témoins ont indiqué ne pas avoir ressenti le séisme dans la capitale des Salomon, Honiara, à environ 580 km de l'épicentre.
L'alerte au tsunami concernait les Salomon, le Vanuatu, Nauru, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tuvalu, la Nouvelle-Calédonie, Kosrae, les Fidji, Kiribati, ainsi que Wallis et Futuna.

En Nouvelle-Calédonie, le Haut-commissariat de la République a activé le plan d'urgence Orsec. Selon le centre d'alerte aux tsunamis, une vague de 55 centimètres d'amplitude a été enregistrée dans la province Nord, à Hienghène, et de 48 cm sur l'île de Lifou. Une vague plus petite de 18 cm a été observée au Vanuatu. Elle a atteint 91 cm à Lata, selon le centre américain et l'agence de sismologie australienne.

Les Salomon sont situées sur la Ceinture de feu du Pacifique, où se heurtent des plaques tectoniques provoquant une intense activité sismique et volcanique. Constitué de 992 îles et îlots, cet archipel du Commonwealth compte un peu moins de 600 000 habitants vivant essentiellement de la pêche, de l'extraction minière et de l'exploitation forestière. En 2007, un tsunami consécutif à un séisme de magnitude 8,1 y avait fait au moins 52 morts et des milliers de sans-abris. En 2009, la région avait été frappée par un puissant séisme suivi d'un tsunami dévastateur, qui avait fait 186 morts aux Samoa et à Tonga.