Traduction : SOTT

The times they are a-changing
Everything is broken
It's not dark yet, but it's getting there
~Bob Dylan

(Les temps changent
Tout est brisé
Il ne fait pas encore noir, mais ça ne va plus tarder)

burning earth
Voilà le tableau :

Imaginez que vous êtes invité à une fête chez quelqu'un.

La maison brûle, mais tout le monde continue à danser ; ignorant la température qui monte dans la pièce, la fumée qui s'élève le long des murs et les flammes derrière la porte, ils dansent, chantent, boivent, font la fête.

Imaginez que dans l'assistance se trouvent quelques personnes qui remarquent la fumée ; elles jettent un œil derrière la porte et voient les flammes. Elles tentent alors d'alerter les autres du danger. Quelques personnes tendront peut-être l'oreille et prêteront attention, tandis que la plupart des fêtards ignoreront l'alerte et retourneront s'amuser.

Eh bien, considérez-moi comme l'une des personnes qui sonnent l'alarme, et cet article comme mon avertissement. Pendant combien de temps pourrez-vous vous permettre de continuer à danser ?

Quiconque jette un regard objectif sur la société actuelle est forcé de se demander si le monde n'a pas complètement perdu les pédales. Des guerres sans raison ni fin. Une météo extrême, des espèces qui s'éteignent, des éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des tsunamis, des inondations. Sans parler des bombardements quasi quotidiens de météorites et autres débris cosmiques.

Tueries et violence aveugles sans précédent. Émeutes et manifestations de masse tandis que l'économie mondiale part en sucette. Mauvaises récoltes, rejets toxiques, pénurie de nourriture, pauvreté extrême, chômage, famine à grande échelle et pandémies de grippe. Montée du fondamentalisme dans toutes les religions et du fascisme dans tous les gouvernements.

L'armée dans la rue, les caméras de surveillance qui épient vos moindres mouvements, les contrôles d'identité intempestifs, et quiconque veut prendre l'avion a le choix entre passer à travers des rayons qui bousillent l'ADN ou se faire palper les parties intimes par la TSA. Il est choquant de voir avec quelle rapidité les choses se sont détériorées.

Nous sommes une population fragmentée constituée de gens en conflit les uns avec les autres... au grand bonheur de ceux qui nous contrôlent. Sous le joug de nos leaders psychopathiques dans tous les domaines d'influence, nous abdiquons notre libre arbitre en faveur de leurs plans sinistres.

Nous empoisonnons nos esprits à coup de sitcoms ridicules, de télé-réalité et de fausses informations. Nous empoisonnons nos corps à coup de fluor, de vaccins et d'OGMs. Nous consommons les produits d'une terre que nous empoisonnons, et tombons malades en conséquence. Pas seulement physiquement, mais aussi mentalement malades.

Lorsqu'une culture mondiale persiste dans son déni de la réalité en dépit de signes écrasants, la tragédie est inévitable. Il n'y a désormais rien que nous puissions faire pour changer cet état de fait ; l'issue est inévitable.

Plus question de tourner autour du pot ou d'édulcorer les choses. Nous sommes entrés dans une ère de bouleversement cataclysmique mondial à tous les niveaux imaginables, une période de changement radical. Alors autant attacher sa ceinture et s'accrocher, parce que les choses vont sérieusement empirer !

Évidemment, ce que je dis là n'est pas pour tout le monde. Soit vous le voyez, soit vous ne le voyez pas. Et si vous pensez que je suis fou, que je dramatise ou que j'invente tout ça, cet article n'est pas pour vous. Retournez faire la fête.

Mais pour ceux qui savent ce qui se prépare, il ne suffit pas de décrire le problème. On se doit d'offrir une solution. De plus, quiconque lit régulièrement SOTT sera conscient de l'extrême gravité de la situation.

La question demeure...

Y a-t-il quoi que ce soit que nous puissions faire, en ces temps périlleux, pour augmenter nos chances de survie et celle de nos proches, et pour assurer leur sécurité ?

Je crois que la réponse est oui.

Nous avons une chose qui est bien plus efficace et puissante que toutes les armes au monde.

Nous nous avons les uns les autres.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de larges groupes de gens agissant à l'unisson et voués à s'aider les uns les autres. C'est notre plus grande force, et c'est de cette force dont nous avons plus que jamais besoin aujourd'hui.

Le but de mon article est d'exposer dans les grandes lignes différentes méthodes que chacun de nous pourra utiliser au sein de son environnement spécifique afin de reconnaître ceux qui sont dans le même état d'esprit : ceux qui voient les flammes et choisissent d'unir leurs efforts pour alerter le plus de gens possibles.

J'exposerai également plusieurs moyens d'agir en tant que groupe pour prendre soin les uns des autres lorsque les temps seront encore plus durs, ce qui sera très certainement bientôt le cas. Enfin, j'espère vous donner une compréhension basique de votre rôle en tant qu'observateur se trouvant face à un choix : celui de vivre ces changements de façon positive - ou non.

Finalement, ce n'est peut-être pas si difficile que cela.

Alors allons-y...

CC
Créer des Liens

Pour maintenir leur contrôle sur la population, les Pouvoirs en Place doivent entretenir les divisions. Qu'il s'agisse de divisions portant sur l'idéologie politique, l'affiliation religieuse, la race, la classe sociale, l'orientation sexuelle ou tout autre « problème », leur objectif principal est de nous maintenir séparés les uns des autres, en guerre les uns contre les autres. Cela génère une mentalité de type « nous contre eux ». Quiconque n'est pas de notre « camp » est considéré comme « mauvais », comme l'ennemi. Ces illusions de divisions doivent être détruites, car s'y accrocher ne fera qu'entraver nos chances individuelles de survie.

Ceux qui sont capables de reconnaître l'humanité en l'autre, sans distinction de division idéologique, auront plus de chances de survivre au chaos et d'émerger vivant de l'autre côté. Car c'est à partir de notre cercle de voisins, d'amis et de proches, ceux qui VOIENT ce qui se passe, que se formera notre réseau. Il nous faut créer des liens au sein de notre environnement immédiat avec ceux qui voient la même chose que nous.

En construisant des relations personnelles solides avec ceux qui au sein de notre communauté sont doués d'empathie et charitables, nous pouvons former un modèle à partir duquel bâtir un nouveau monde. Chacun possède des compétences, capacités, talents et ressources spécifiques, qui, lorsqu'ils sont combinés, forment un tout interrelié. Un tout qui est plus grand que la somme de ses parties. En imitant les communautés de chasseurs/cueilleurs de jadis, nous pouvons œuvrer ensemble à faire en sorte que personne ne soit obligé de souffrir et que tout le monde voie ses besoins comblés.

Le première critère est de trouver des gens qui se soucient les uns des autres. La capacité à ressentir de l'empathie, de la sympathie pour autrui, est un critère primordial qui vous permettra de savoir sur qui compter lors des temps difficiles qui s'annoncent. Il est temps de s'efforcer activement de créer des liens avec les autres, au sein de notre communauté, de notre foyer et de notre environnement de travail.

Je vais exposer ci-dessous les différents moyens d'accomplir cela. Je serai bref car notre marge d'action se resserre de plus en plus. Bientôt, nous serons tous dans la même galère et en période critique, il sera réconfortant de savoir qui sont nos amis.

DD
Développer son Discernement

Vous connaissez probablement déjà plusieurs personnes qui rentrent dans la catégorie ci-dessus. Vous connaissez probablement aussi des gens qui se fichent pas mal des autres et qui ne pensent qu'à eux. Vous en connaissez sûrement d'autres encore qui, parce qu'ils sont de votre famille ou font partie de vos amis, sont difficiles à « cataloguer ». La capacité à discerner entre ces différents types de personnes et à agir en fonction de ce que nous voyons est d'une importance capitale.

En fait, on peut voir ce genre de dynamique, entre d'un côté ceux qui s'entraident et de l'autre, ceux qui s'en fichent, dans tous les films ou séries TV catastrophe, où certaines personnes coopèrent au sein du groupe tandis que d'autres non. Dans The Walking Dead, Le Territoire des Loups ou Lost : Les Disparus, par exemple, on voit toujours un ou deux individus qui font tout pour compliquer les choses pour tout le monde, et qui recourent souvent à des pratiques égoïstes qui mettent le groupe entier en danger.

Les individus pathologiques infiltrent souvent les rassemblements, clubs, événements ou mouvements sociaux. Dissimulés sous un masque de santé mentale, ils auront recours à toutes sortes de manipulations, de ruses et de subterfuges pour saper progressivement le groupe et ses objectifs.

Il vous sera nécessaire d'apprendre à repérer ces personnes et de les exclure de votre réseau. Il faut beaucoup de discernement, et souvent une longue période d'observation pour être sûr. Une bonne façon de commencer est de garder en tête l'adage : « les actes sont plus forts que les mots ».

À côté des psychopathes, il y a un autre groupe d'individus qu'il vaut mieux éviter : les suiveurs autoritaristes. Il s'agit de gens qui sont tellement « stériles » à l'intérieur et mécaniques de nature qu'ils ont désespérément besoin d'une autorité extérieure qui leur dise quoi faire. Ils sont littéralement incapables de penser par eux-mêmes en ce qui concerne les questions importantes, et ils recherchent souvent des postes à responsabilité limitée qui leur donneront du pouvoir sur autrui - comme dans la police, l'armée ou la TSA.

Évidemment, tous ceux qui portent un uniforme ne sont pas des suiveurs autoritaristes ; je parle uniquement de ceux qui jouissent du « pouvoir » que leur confère leur uniforme. On peut également trouver ce type d'individus au sein des religions monothéistes, dans les stades de sport ou dans les salles de conseil des entreprises. À moins qu'existe une possibilité que ces individus vous suivent, le mieux est probablement de les extraire complètement de l'équation.

Ce que nous recherchons ici, ce sont des gens généralement gentils, compatissants et attentionnés envers les autres. Connaissez-vous quelqu'un qui est toujours prêt à donner un coup de main sans demander grand chose en retour ? Sur qui, dans votre cercle, pouvez-vous compter en cas d'urgence ? Avez-vous des amis ou des proches qui vous écoutent sans vous juger ?

Pensez à tous les gens que vous connaissez, combien d'entre eux sont prêts à aider un étranger dans le besoin, à s'impliquer dans la communauté ? Combien sont gentils avec les animaux ? Nous connaissons tous une ou plusieurs personnes de ce genre, et il est impératif de commencer à échanger des informations avec elles. Nous ne devons pas être timides ou timorés quant à ce que nous voyons, car un homme averti en vaut deux.

Mais qu'en est-il de ceux que nous aimons mais qui semblent incapables de se réveiller ? Malheureusement, nous avons probablement tous un ami ou un proche qui ne comprend pas la situation, et cela fait mal de les voir sombrer dans le déni ou de les voir se détériorer face à ces pressions. Nous avons beau essayer de partager ce que nous voyons, il semble que, du moment que cela ne les touche pas directement, cela ne les intéresse pas.

Ils veulent continuer à faire la fête, et c'est leur droit. Même si cela nous fait mal de rester là impuissants à regarder nos proches ignorer les signes et se complaire dans la superficialité de cette culture matérialiste, nous n'y pouvons rien, et ne rien faire sera la seule chose à faire. Préserver le libre arbitre d'autrui ainsi que notre propre libre arbitre est la priorité numéro 1 - toujours.

Tout en développant notre discernement, en évaluant mentalement nos relations et en commençant à identifier ceux sur qui nous pouvons compter, nous devrons également commencer à créer des liens, à partager les informations et à concevoir des stratégies qui nous permettront d'affronter ensemble, en agissant à l'unission, l'ouragan qui s'annonce.

EE
Pratiquer l'Empathie

Comme n'importe quel autre muscle, le cœur a besoin d'exercice régulier. Tandis que nous entamons le processus de création d'un réseau de gens qui ont les mêmes vues, il est également important de « mettre les choses en ordre » chez nous. Malheureusement, nous n'avons plus beaucoup de temps devant nous pour régler nos propres problèmes personnels et gérer les traumatismes du passé.

Des exercices d'écriture simples combinés à une bonne alimentation et à des techniques de respiration vous aideront à accélérer la transition vers votre guérison et votre développement intérieurs, et à vivre les changements qui s'annoncent de façon positive.

Passer des années sur le divan d'un thérapeute ou attendre la prochaine « pilule miracle » en provenance des labos ne suffit plus. Il nous faut retrouver notre santé mentale et physique et notre équilibre émotionnel le plus rapidement possible.

Une compréhension approfondie du fonctionnement de notre esprit n'est qu'une partie de la solution. Il existe certains outils rapides et efficaces qui peuvent nous assister dans le processus de réécriture de nos récits personnels et nous aider à reconnaître et assimiler nos traumatismes d'enfance profondément enfouis.

Un de ces exercices consiste à raconter par écrit, objectivement et sans passion, une expérience émotionnelle majeure de votre passé. Écrivez pendant 20 minutes, durant 4 jours consécutifs. En recréant l'événement dans votre esprit tel qu'il s'est passé, et en adoptant le rôle distant de l'observateur, tout en prenant bien soin de reconnaître qui a fait quoi, vous pourrez facilement libérer des rancunes tenaces et des souvenirs douloureux en seulement quelques jours.

Prendre soin de son corps physique, en tant que véhicule qui porte l'âme, est une autre considération importante. Notre corps est similaire à une machine complexe qui a besoin du bon carburant pour fonctionner au maximum de ses capacités. Des recherches scientifiques récentes indiquent qu'adopter une alimentation riche en graisses saturées et pauvre en glucides est essentiel à une bonne santé.

En récoltant des indices auprès de nos ancêtres paléolithiques, dont on peut considérer que les facteurs de stress environnementaux étaient équivalents à ce que nous connaissons aujourd'hui, nous pouvons préparer au mieux nos corps physiques à la prochaine étape de l'évolution. Passer à un régime kétogénique, combiné à un jeûne occasionnel et à des exercices de résistance léger et réguliers, est la clé d'une santé et d'une vitalité optimales.

Le fait d'assister à l'effondrement inévitable de la civilisation sera vécu comme un événement extrêmement désagréable et traumatisant par la plupart de les gens. Il est important d'apprendre à garder la tête froide en période de chaos. Garder le sens commun lorsque tout le monde cède à la panique vous permettra de faire des choix sensés et rationnels qui ne pourront qu'augmenter vos chances de survie.

Une ancienne technique de respiration spécialisée a été récemment redécouverte et conçue spécifiquement dans ce but. Elle est combinée à d'autres exercices de respiration profonde qui aident à libérer les vieux blocages émotionnels, et à une méditation guidée qui offre des bienfaits psychologiques considérables ; elle peut être pratiquée quotidiennement pour accroître l'attention et la protection. Simple, rapide et efficace, cet outil peut littéralement être employé partout, et vous faire passer d'un état de stress et d'agitation à un état d'attention calme et relaxée.

En appliquant ces techniques simples dans le cadre du processus de réajustement de nos machines mentale, émotionnelle et physique, un changement de perspective miraculeux s'ensuivra naturellement. Nous commencerons à voir que ces bouleversements mondiaux font tous partie d'un cycle naturel de nettoyage cosmique.

Pratiquer l'empathie nous donne la capacité de comprendre que tout a sa place dans l'ordre naturel des choses, et que l'Univers est parfait tel qu'il est. Nous pouvons agir en tant qu'observateurs participant au processus, en percevant la lumière et les ténèbres, la souffrance et la joie, de façon égale et sans jugement ; ce faisant, nous pourrons devenir les co-créateurs d'un monde nouveau, d'un monde meilleur.

FF
Forger des Amitiés

Il est maintenant temps de sortir de chez vous et de commencer à interagir avec les autres de façon coopérative. Il y a divers moyens d'atteindre ce but, selon les contraintes de votre environnement et les talents et inclinations qui vous sont propres. Toutes ces options ne seront pas disponibles à tous, mais avec un peu de créativité et d'ouverture d'esprit, le résultat final sera probablement le même.

Le genre de groupes ou de situations que nous recherchons incluent la forte probabilité de rencontrer des gens qui nous ressemblent ; des gens qui se soucient des autres et qui ont au moins une compréhension basique des difficultés qui nous attendent.

Le meilleur point de départ est de rechercher des moyens d'aider ceux qui ont eu moins de chance que nous. Comme mentionné plus haut, la capacité à ressentir la souffrance d'autrui et le désir inné d'aider ceux qui sont dans le besoin sont deux traits fondamentaux qui séparent les gens doués de conscience de ceux qui en sont dénués.

Faire du bénévolat dans un centre local pour SDF, à la soupe populaire, aux Restos du Cœur ou à Emmaüs, passer du temps avec des personnes directement affectées par la crise économique contribuera à mettre en lumière le péril immédiat que nous encourons collectivement. Là, vous rencontrerez probablement d'autres bénévoles qui reconnaissent également la nécessité de s'unir pour s'entraider, et de là, des liens pourront se créer, et le dialogue s'instaurer.

En dehors du bénévolat, rejoindre tout type de groupe communautaire ou d'organisation environnementale est un autre moyen de rencontrer des gens qui sont dans le même état d'esprit que vous. Cela peut aller du comité de ramassage des déchets du coin aux associations de commerçants locaux, en passant par la branche locale du Mouvement Occupy ou d'Amnesty international.

Les personnes qui sont le plus au fait de la situation mondiale se rencontreront certainement dans ce dernier groupe, mais vous courez également le risque d'y rencontrer des individus de type psychopathique ou suiveur autoritariste, donc un certain degré de discernement sera nécessaire ici.

Le but est de donner de votre temps à une cause noble, de rechercher des gens qui sont véritablement doués d'empathie et de commencer à partager l'information sur ce que vous voyez, et le plus important, sur ce que vous pouvez y faire.

Une autre possibilité est de former un club de livres ou un groupe d'étude local où les sujets abordés porteront sur la situation actuelle. Coller une annonce sur le panneau d'affichage de votre mission locale, de la librairie ou du centre communautaire du coin attireront d'autres membres de votre communauté qui partagent peut-être des idées similaires mais qui n'ont personne avec qui en parler autour d'eux.

Au début, il sera important de tenir des réunions dans des lieux publics afin d'éliminer ceux qui ont des intentions égoïstes. Mais au final, le groupe finira par évoluer naturellement, pour se transformer en rassemblement d'individus attentionnés et réfléchis qui grâce aux liens de l'amitié et de la confiance pourront apprendre à œuvrer ensemble au bien de tous.

Comme tremplin, vous pourrez aussi utiliser des groupes ayant un projet d'intérêt général : couture, jardinage, scrapbooking, cuisine, menuiserie, etc. Le but est de réunir du monde, de créer des liens, de partager des idées, de voir sur qui on peut compter en temps de crise, et de concevoir ensemble des plans pour l'avenir.

GG
Rassembler les Talents

Donnez un poisson à quelqu'un et vous le nourrirez pour une journée ; apprenez-lui à pêcher et vous le nourrirez pour la vie entière. Chacun de nous possède des talents, compétences et capacités spécifiques qui s'avéreront bien pratiques lorsque les temps se feront de plus en plus durs. Un groupe de gens œuvrant de concert et partageant leurs connaissances et compétences peut s'avérer une formidable force, car ce que l'un ne possède pas, l'autre le possède.

Lorsque les individus au sein d'un groupe se consacrent au bien-être et au bénéfice de l'ensemble, tout le monde est pris en charge de façon égale, parce que ce qui bénéficie à l'un bénéficie à tous. À mesure que notre tissu social se déchire, nous serons de plus en plus livrés à nous-mêmes pour subvenir à nos propres besoins et ceux de nos amis et proches. Faire partie d'un groupe uni d'individus ayant les mêmes affinités s'avérera des plus utile, car le nombre fait la force et la protection.

Considérez que le stock de nourriture et de fournitures de votre supermarché local ne va pas plus loin que deux semaines. Imaginez n'importe quelle crise sociale substantielle, réelle ou orchestrée, et vous verrez avec quelle rapidité des gens apparemment normaux peuvent régresser vers un comportement animal lorsque leur confort de vie est menacé.

Comme nous l'avons vu à maintes reprises au cours de catastrophes environnementales majeures, le pillage, le maraudage et autres exemples d'effet de meute deviennent la norme. C'est pourquoi il est impératif que des gens coopératifs, qui ont du cœur, apprennent à se serrer les coudes pour leur propre protection et survie collectives.

Certaines compétences de base s'avéreront nécessaires, et si vous ne les possédez pas, efforcez-vous de les acquérir rapidement. Une visite à votre librairie, votre collège communautaire ou camp de survie locaux pourraient bien faire la différence entre persister ou périr.

Savoir allumer un feu avec des outils non orthodoxes, savoir lire le ciel pour y détecter un changement de météo soudain, et savoir identifier les plantes et baies médicinales comestibles sont des connaissances précieuses. Savez-vous entretenir du bétail, procéder à une mise-bas, tondre un mouton ou nourrir des poules ? Savez-vous cultiver un jardin, creuser un puits, traquer un cerf, dépecer un lapin, dompter un cheval ou poser un piège ?

Il serait avantageux de savoir construire un abri, un appentis ou même un igloo en cas (ce qui est probable) d'ère glaciaire soudaine. Savoir faire des nœuds de toutes sortes, réparer des vêtements, panser une blessure, suturer une entaille, fabriquer une attelle ou administrer des soins de première urgence sera également utile. Les compétences pratiques et concrètes auront sans aucun doute une valeur inestimable dans les années à venir.

Il serait avisé de commencer à préserver des denrées hautement nutritives, par exemple en faisant des bocaux de viande et de bouillon d'os, ou en acquérant un déshydrateur ou un appareil de fumage pour faire votre propre viande séchée sans additifs. Gardez de grosses quantités de lard ou de beurre sous la main, car ils pourraient bien être la monnaie du futur. Autres exemples d'articles hautement précieux et échangeables en période de vaches maigres : des mouchoirs en papier/PQ, du tabac, du savon, du carburant et des bougies.

On pourra également songer à investir dans un purificateur d'eau, un groupe électrogène ou une radio à ondes courtes. Nombre de sites Web donnent des indications sur la façon de préparer un kit de survie d'urgence. N'oubliez pas d'acquérir non plus une certaine quantité de métaux précieux, comme l'or et l'argent, si vos moyens le permettent. L'économie de marché noire va sans doute prospérer, et il est conseillé de commencer à accumuler certains articles que vous pourrez troquer par la suite.

Établir un système de troc où biens et services sont échangés ne requiert pas l'utilisation d'une monnaie officielle, et ne dépend donc pas des machinations de la cabale bancaire internationale. En réponse à la crise de la dette en Europe, des économies alternatives se sont déjà créées en Grèce et en Espagne, et il n'y a qu'à regarder l'Islande pour voir comment « s'occuper » efficacement du FMI.

Le système économique mondial est entièrement fondé sur l'illusion de l'argent papier en tant que richesse, et manipulé de A à Z par ceux qui sont au pouvoir. Les élites peuvent orchestrer un effondrement financier mondial à tout moment et, à en juger par ce qui se passe actuellement au sein des prétendues puissances économiques US et européennes, le temps joue contre nous.

La tâche consistant à commencer à se préparer à cette suite inévitable d'événements incombe à ceux qui savent lire les signes. Et le point positif dans tout cela, c'est que coopérer au sein d'un large groupe signifie que chacun de nous n'a pas besoin d'apprendre toutes ces compétences spécifiques, car chaque personne possédera des atouts propres, et le bien-être de l'ensemble sera assuré par les efforts coordonnés de ses parties individuelles.

AA
Acquérir des Alliés

C'est là qu'arrive l'épreuve de vérité. Une fois que nous aurons commencé le processus consistant à travailler sur nous-mêmes, à acquérir de nouvelles compétences et à établir des contacts au sein de notre communauté avec ceux qui sont conscients de la situation, il sera temps de commencer à faire des plans concrets et de les mettre en pratique.

À ce stade, vous aurez sans doute identifié au moins quelques personnes qui feront partie de votre réseau interne. Prenez note des forces et des faiblesses de chacun. Compilez une liste de numéros de téléphone à appeler en cas d'urgence. Établissez une liste de biens et de fournitures partagées. Montez éventuellement un plan d'évasion au cas où il serait nécessaire d'évacuer un lieu à la hâte.

Même si votre groupe est peut-être restreint aujourd'hui, il s'élargira probablement une fois que ces bouleversements auront commencé à se manifester de façon plus directe. À mesure que les choses se détérioreront, ce ne sera qu'une question de temps avant que chacun soit directement affecté. On peut voir cela comme une bonne chose, parce que les personnes de conscience qui avaient auparavant le cul entre deux chaises pourraient bien devenir des alliés potentiels une fois que la réalité les aura atteint de plein fouet.

En l'état actuel, il semble probable qu'à un moment, nous devrons faire face à des menaces de la part de gens désespérés. Un homme qui vous menace pour avoir de la nourriture parce que son enfant n'a pas mangé depuis des jours ne sera peut-être pas dangereux, mais juste une âme en peine. Avoir les ressources nécessaires pour nous permettre de partager avec ceux qui sont dans le besoin pourra donner lieu à des amitiés inespérées et diminuer les risques de violence autour de nous.

Nous ne pouvons savoir exactement quel genre d'épreuves chacun de nous devra éventuellement affronter, mais plus le groupe est large, plus vous aurez de chances de vous défendre et de tenir bon. Souvenez-vous qu'il y a bien plus de gens doués de conscience que de psychopathes et de suiveurs autoritaristes sur terre. Si suffisamment de petits groupes arrivent à s'aligner de sorte à former des groupes plus larges, alors ils pourront sans aucun doute donner du fil à retordre aux pouvoirs en place.

Cela étant dit, s'armer jusqu'aux dents n'est pas la solution, car cela ne fera que donner aux autorités une raison d'adopter des mesures répressives. Ceux qui prennent le glaive périront par le glaive. Ceux qui se font mutuellement confiance, prennent soin les uns des autres et se servent de leur conscience fondée sur la connaissance comme boussole n'ont aucun besoin d'avoir peur, car dans leurs efforts pour soutenir le groupe, leurs propres besoins seront au final satisfaits.

L'idée d'un mode d'existence circulaire où les gens prennent soin les uns des autres évoque le mode des tribus de chasseurs/cueilleurs, dont les membres vécurent dans l'harmonie sociale pendant des milliers d'années. Ce mode est en contradiction directe avec le mode pyramidal/hiérarchique adopté par les « maîtres » du monde.

Notre unique espoir de survie, non seulement par rapport aux bouleversements actuels mais également par rapport au monde (quel qu'il soit) qui nous attend au-delà de ces bouleversements, réside en définitive dans le choix consistant à servir autrui, par opposition au fait de servir le soi.

Les chances semblent minces, mais c'est tout ce que nous avons.

BB
Construire des Ponts

Le but de cet article est d'aider à établir un pont non seulement entre les gens, mais aussi un pont vers l'avenir. Ceux qui sont capables de voir de ce qui se passe et d'agir en conséquence formeront le « modèle » d'un nouveau monde. Le modèle basé sur le partenariat entre êtres humains est la seule option viable à long terme pour assurer notre survie en tant qu'espèce.

Nous pouvons commencer par poser les jalons dès maintenant, dans nos échanges avec ceux qui nous entourent. Chaque personne que nous rencontrons dans notre vie de tous les jours est une promesse de relation potentielle. Usez de discernement, à chacun son dû. Il y a encore beaucoup de gens attentionnés et compatissants dans le monde ; nous pouvons au moins commencer par nous accorder les uns les autres le bénéfice du doute.

La meilleure façon d'agir est probablement de traiter tout le monde avec respect au départ, de donner une chance aux gens de démontrer leur humanité. Le temps fera toujours la différence. Notre connaissance du comportement des individus psychopathiques et des suiveurs autoritaristes nous offre une protection contre leur infiltration et leur influence. L'adage « On reconnaît un arbre à ses fruits » signifie que parfois, il nous faudra aussi couper les ponts.

Il est également important de conformer ses actes à ses paroles, de montrer par l'exemple. Chacun peut s'ériger en exemple pour les autres dans sa vie quotidienne, grâce à des choses aussi simples qu'adopter une alimentation saine, respirer correctement, s'accorder des plages de repos et faire de l'exercice léger. Notre bonne santé et notre vitalité peuvent agir comme un phare pour ceux qui sont malades et mal en point, et leur donner l'envie de s'impliquer.

En outre, nous ne devons pas avoir peur de partager ce que nous voyons, même ouvertement et sans détour si nécessaire. Rappelez-vous, la situation est dramatique, la maison brûle et nous essayons d'alerter le plus de monde possible. Soit les gens répondront de façon positive, en reconnaissant la situation, soit ils tourneront les talons et retourneront faire la fête. En faisant preuve de considération envers les autres et en gardant en tête le libre arbitre de chacun, on peut établir le contact lorsque cela est approprié, et puis reprendre son chemin et retenter le coup.

Il n'y a pas de limite au nombre de sujets alarmants que l'on peut aborder. Parlez de l'injustice et de la guerre, de l'imposture de la démocratie. Parlez de la réalité des psychopathes en position de pouvoir aux plus hauts niveaux des institutions mondiales. Partagez des récits d'observations de météorites, de bouleversements climatiques et de phénomènes fortéens.

Tout le monde est affecté par la crise économique. Parlez chômage, pauvreté, crise des subprimes, saisies immobilières, délocalisations et renflouements des banques, tout cela en résultat de la cupidité de banquiers uniquement motivés par leurs propres intérêts. Parlez des médias alignés qui mentent, constamment et éhontément, sur les poisons déversés par Big AgriPharma sous forme de fluoride, d'OGMs et de vaccins. Parler des religions monothéistes et de leur effet d'hypnose sur les masses est également un bon moyen d'entamer une conversation.

Le but est de transmettre le message à ceux qui ont des oreilles pour entendre.

Quel que soit l'angle qu'on adopte, le futur immédiat paraît bien sombre. Il est probable que la majorité des êtres humains de cette planète ne survivront pas aux changements qui s'annoncent. Cette affirmation est fondée sur une pléthore de preuves. Il y a tout bonnement trop de fêtards et pas assez de gens qui sonnent l'alarme pour faire sortir tout le monde à temps. Mais si chacun d'entre nous peut réveiller ne serait-ce que quelques personnes qui, à leur tour, pourront en réveiller quelques autres, qui sait ce qui se produira ?

Comme avec l'effet papillon, de petits événements peuvent parfois avoir des conséquences énormes.

S'il y a une chose que l'Histoire nous a enseigné, c'est que par le passé, certains groupes de gens ONT survécu à des changements terrestres cataclysmiques parce qu'ils avaient conscience de ce qui se préparait, et qu'ils ont pu prendre prendre des mesures et agir en conséquence pour mitiger les dégâts. En appliquant cette connaissance, en utilisant leurs ressources combinées et en comptant les uns sur les autres, ils ont pu vivre ces bouleversements en conscience, avec calme et relativement peu de désagréments.

Et ce sont ceux là qui façonneront la réalité du futur.

Et nous montons d'un octave...

CC#2
Choisir la Création

Au final, tout dans l'univers peut être vu comme une conscience unique, singulière. Tout est énergie, après tout ; ni bien ni mal, ni ténèbres ni lumière ; tout est, simplement. Selon cette perspective, peu importe ce qui nous arrive à tous, humains insignifiants errant et palabrant sur notre troisième rocher après le soleil.

Toutefois, c'est au point où l'univers se scinde en deux - dualité - , où la conscience prend conscience d'elle-même en tant qu'acte de création ouvrant le champ des possibles, qu'un choix peut s'opérer. C'est le but de notre présence sur terre, car la vie, en fin de compte, est une école, et tout cela n'est que leçons à intégrer.

Voyez cela comme le choix entre deux spirales opposées, l'une ascendante, vers la création, et l'autre descendante, vers la destruction. Aux plus hauts niveaux de la conscience spirituelle, cette dualité fusionne en une seule, l'alpha et l'omega, la pulsation, et tout est en parfait équilibre.

Chaque instant de notre vie peut être vu comme le reflet de ce choix entre la création et la destruction. Lorsque nous choisissons en conscience de servir autrui, en respectant son libre arbitre, sa liberté de choix, nous honorons l'esprit de la création, et l'univers répond en conséquence.

Lorsque nous ne pensons qu'à nous, à nos besoins narcissiques, à nos préférences et dégoûts, utilisant la pitié, la coercition ou autres tactiques manipulatrices pour obtenir ce que nous voulons, nous choisissons la voie de la destruction. Parfois, rester le cul entre deux chaises et ne pas faire de choix est également le reflet de la voie du service de soi, car ne rien faire, rester silencieux face à l'injustice et à la souffrance donne du pouvoir à ceux qui sont responsables.

Voyez cela comme une lutte, non seulement extérieure, contre le système de contrôle, mais aussi intérieure, contre nous-mêmes. La lutte pour la vérité se fait à travers nous, dans la façon dont nous agissons dans le monde et les uns envers les autres. Nous pouvons choisir de vivre en guerriers de l'esprit et faire ce qui est juste même si toutes les chances sont contre nous. Et si le monde succombe aux ténèbres et à la mort, au moins nous saurons que nous aurons essayé, jusqu'à la fin, de dire la vérité et de faire ce qui est juste.

La réalité de la situation, c'est que les êtres humains normaux sont devenus les victimes d'un prédateur intraspécifique sans remords, sans âme, sans conscience. Cela n'est pas un jugement : les psychopathes sont ce qu'ils sont, ils ne sont pas réparables ni guérissables. En fait, il suffit juste d'être conscient de leur existence et de leur modus operandi, afin d'identifier ces types d'individus et d'échapper à leur influence.

Efforcez-vous plutôt de vous préparer aux changements à venir, quels qu'ils soient, en utilisant les outils et les talents que vous avez à votre disposition. Étendez votre réseau, guérissez votre corps, votre cœur et votre esprit, tendez la main à ceux qui sont dans le besoin et gardez les yeux au ciel. Car ceux qui sont le plus conscients de ce qui va arriver seront les mieux à même de gérer l'après-coup.

Comme le processus de la naissance, la transition d'une phase à l'autre est souvent chaotique, sanglante et douloureuse. Il ne faut pas avoir peur, parce que c'est comme cela que la nature fonctionne, et l'heure la plus sombre vient toujours avant l'aube.

Et souvenez-vous que lorsque tout paraît sombre, lorsque tout espoir semble perdu, nous sommes à nouveau confrontés à un choix. Nous avons le pouvoir de choisir la façon dont nous percevrons ces « temps de la fin ». Voir tous ces événements, même s'ils sont effroyables, comme un processus naturel, un phénomène de nettoyage cyclique, une transition continuelle entre la vie, la mort et la renaissance, c'est nous libérer de la peur.

C'est une chose simple à comprendre, une simple leçon karmique.

Et peut-être que c'est ce choix qui fera toute la différence.

Un choix en faveur de la création et du futur - quel qu'il soit - qui nous attend tous.

Exit
But I have promises to keep,
And miles to go before I sleep,
And miles to go before I sleep.
~Robert Frost


(Mais j'ai des promesses à tenir
Et beaucoup de route à faire avant de dormir
Beaucoup de route à faire avant de dormir)