Bienvenue à Sott.net
sam., 06 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Stormtrooper

Putsch en Ukraine - Moscou insiste pour que les imposteurs de Kiev retirent leurs troupes à l'Est

Moscou insiste pour que les autorités de Kiev retirent leurs troupes de l'Est de l'Ukraine, où elles ont relancé une « opération antiterroriste » contre des séparatistes pro-russes, a indiqué mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.
© Inconnu
Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov
« La Russie insiste de nouveau sur la désescalade immédiate de la situation dans le Sud-Est de l'Ukraine, sur le retrait des troupes ukrainiennes et le début d'un réel dialogue inter-ukrainien avec toutes les régions et les formations politiques du pays », a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

Les usurpateurs de Kiev ont relancé mardi, juste après une visite du vice-président américain Joe Biden, l'« opération antiterroriste » contre les séparatistes pro-russes en Ukraine, auparavant suspendue pour Pâques qu'ils ont copieusement violé.

Le ministère a fustigé ce qui devient selon lui « une nouvelle règle (...) évidente », soulignant que l'opération terroriste avait été lancée le 13 avril après une visite à Kiev du chef de la CIA John Brennan et qu'elle avait été relancée après celle de M. Biden. Comme nous l'avons dit et redit, il s'agit d'un permis de tuer. Mais, jusqu'à quand Moscou va laisser ces gens faire la pluie et le beau temps en Ukraine ? Qui plus est, des putschistes.

Propaganda

Propagande étasunienne en Ukraine - Les photos du New York Times démasquées

Les photos de propagande publiées dans le New York Times ont été reproduits dans Le Monde, le soi-disant journal de référence français. Lire ci-dessous une analyse du rôle du New York Times.
Un jour seulement après que le New York Times a publié à la Une un rapport prétendant montrer l'implication des Forces spéciales russes dans les manifestations en Ukraine orientale, son reportage intitulé « Des photos établissent un lien entre des hommes masqués en Ukraine orientale et la Russie, » a été démasqué comme étant une pure invention.

Le Times a imprimé des images à basse résolution de combattants, portant soi-disant des insignes russes alors qu'ils se trouvaient en Géorgie, puis, plus tard, en tant que manifestants dans l'Est de l'Ukraine, tout en affirmant qu'il s'agissait des mêmes hommes, et prouvant ainsi l'existence d'une intervention armée russe en Ukraine. Ceci était fondé sur une escroquerie grossière qui a tout d'abord été signalée par un commentateur sur un lien affiché sur Reddit. Les photos publiées dans le Times sont des versions sous-échantillonnées d'images à plus haute résolution qui circulent en ligne, et qui montrent que les hommes figurant sur les différentes images n'étaient en fait pas les mêmes.
© Inconnu
Il est très vite devenu évident que les affirmations du Times prétendant prouver que des soldats russes dirigeaient les manifestations en Ukraine orientale contre le régime pro-occidental de Kiev n'avaient aucun sens.

Wine n Glass

Chine/Russie : des rapports stratégiques indéfectibles ?

Image
Les relations sino-russes sont de la plus grande importance stratégique, pour les deux parties, qui s'efforcent, donc, de les promouvoir, aussi bien, sur la scène régionale, qu'internationale.

Le ministre russe des Affaires étrangères, qui l'a rappelé, mardi, avant de quitter Moscou pour Pékin, n'a pas oublié la position chinoise envers l'affaire ukrainienne, dont il entend discuter, lors de sa visite, en Chine, avec les autorités chinoises. Il est vrai que les relations russo-chinoises se sont, considérablement, renforcées, ces dernières années, la Russie devenant l'un des partenaires principaux de la Chine, dans le domaine de l'énergie, en assurant une partie importante de l'approvisionnement en gaz et en pétrole de ce pays. Le volume des échanges commerciaux des deux pays ayant dépassé, ces dernières années, la barre des 90 milliards de dollars, Pékin et Moscou sont déterminés à la hausser à 200 milliards de dollars !

L'axe des coopérations sino-russes s'avère, semble-t-il, être l'économie et l'énergie, même si la part de la politique et de la sécurité n'est pas, toutefois, à négliger. Moscou et Pékin ont transformé, ces dernières années, leur coopération, en une collaboration stratégique multilatérale, qu'ils ont renforcée, de plus en plus, avec des rencontres et dialogues réguliers entre les responsables des deux pays. La Russie et la Chine partagent, actuellement, la même position, qui consiste en une franche opposition à l'unilatéralisme américain, d'autant plus qu'elles ont opté, récemment, pour une approche similaire vis-à-vis des développements, dans les pays du Nord de l'Afrique et du Moyen-Orient. Quant à la crise de l'Ukraine, la position neutre et impartiale de Pékin a, véritablement, ravi Moscou.

La visite actuelle du chef de la diplomatie russe, en Chine, compte tenu de la crise ukrainienne et de l'annexion de la Crimée au territoire russe, qui ont engendré de vives tensions entre les Etats-Unis et leurs alliés contre la Russie, témoigne de la convergence de vue de la Chine, dans cette affaire. Il semble, donc, qu'étant donné la confrontation de l'Occident, dont et surtout, les Etats-Unis, avec la Russie et la Chine, de même que les politiques unilatérales de la Maison Blanche et les points de vue communs sino-russes, sur les évolutions politiques internationales, les relations Moscou/Pékin se renforcent, à l'avenir, encore, davantage.

Boat

Un autre navire de guerre américain entre dans la mer Noire

Image
Un autre navire de guerre américain est entré dans la mer Noire au milieu de tensions croissantes en Ukraine, a déclaré mercredi la marine russe.

"La frégate américaine Taylor est passée à travers les détroits de la mer Noire et est entré dans la mer Noire mardi", a déclaré un représentant anonyme de la marine, cité par l'agence de presse Interfax.

Comme d'habitude, le site du ministère russe de la Défense n'a pas signalé l'événement, tandis qu'un communiqué de la marine américaine publié mardi a confirmé l'entrée du navire, disant qu'il avait pour mission "de promouvoir la paix et la stabilité dans la région" et son arrivée était conforme à la Convention de Montreux.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait accusé les Etats-Unis de violer la convention, ce qui limite le nombre de navires en provenance de pays non membre de la Mer Noire opérant dans la région et a fixé un délai de 21 jours pour chaque séjour.

Les gestes militaires américains interviennent au moment où les tensions en Ukraine restent élevées, malgré l'accord de la semaine dernière à Genève conclu par les Etats-Unis, la Russie, l'Ukraine et l'Union européenne exhortant toutes les parties à s'abstenir de toute violence, d'intimidation ou de tout acte de provocation.

Boat

La Russie déclenche des manoeuvres navales en mer Caspienne

Image
La marine russe a déclenché des manoeuvres militaires impromptues impliquant sa flotte de la mer Caspienne, a annoncé mercredi le ministère de la Défense, cité par l'agence Interfax.

La Russie a multiplié les manoeuvres de ce type depuis le déclenchement de la crise en Ukraine.

L'exercice durera sept jours et impliquera une dizaine de bâtiments et 400 marins.

La mer Caspienne est bordée par la Russie, l'Iran, le Kazakhstan, le Turkménistan et l'Azerbaïdjan. Elle se trouve dans une région stratégique pour le commerce international des hydrocarbures, avec de multiples oléoducs et gazoducs.

L'OTAN affirme que la Russie a massé environ 40 000 soldats près de la frontière avec l'Ukraine, où le président soutenu par Moscou Viktor Ianoukovitch a été destitué le 22 février à la suite d'un mouvement de contestation.

Newspaper

7 mythes sur la Russie de Poutine : l'URSS 2.0

Image
Les mythes sur la Russie de Poutine : un regard critique d'Alexandre Latsa, écrivain et analyste français, et de Pierre Gentillet, président des Jeunes de la Droite Populaire afin de permettre aux lecteurs de se faire une idée un peu plus objective sur la Russie d'aujourd'hui. Tribune commune d'Alexandre Latsa, écrivain et analyste français résidant à Moscou, et de Pierre Gentillet, président des Jeunes de la Droite Populaire.

***

Le président russe Vladimir Poutine, qu'une commentatrice talentueuse a récemment qualifié de « volcan de givre », vient de jouer un drôle de tour à la communauté internationale en agrandissant le territoire de la Russie vers l'ouest et l'Europe.

Pourtant cette réunification des territoires russes n'est pas si inattendue qu'il peut paraitre et s'inscrit dans une logique politique et stratégique tout aussi méconnue que ne l'est la situation réelle en Russie, pays victime de préjugés et de mythes apparus au cours des dernières années au sein de la majorité des médias occidentaux.

Par souci de vérité et volonté de reinformation nous avons choisi de porter un regard critique sur ces mythes afin de permettre aux lecteurs de se faire une idée un peu plus objective sur la Russie d'aujourd'hui.

Che Guevara

François Hollande hué à Carmaux, la ville de Jean Jaurès



François Hollande a été sifflé et pris à partie par quelques habitants de Carmaux dans le Tarn. Dans cette commune, fief de Jean Jaurès, où l'on avait voté à 70% pour lui au second tour de la présidentielle de 2012, c'est la déception qui domine.


François Hollande voulait, avec sa visite à Carmaux, "démontrer" qu'il y a pas de rupture entre la pensée de Jean Jaurès et sa propre politique économique. Raté. En marge de l'hommage au socialiste dont on célèbre le centenaire de la mort cette année, le président de la République a été pris à partie par des habitants de cette commune du Tarn qui, aux élections municipales, a déjà adressé un avertissement à son maire PS.

C'est la déception qui domine les commentaires qui ont fusé, mêlés aux sifflets qui rappellent ceux qui avaient visé François Hollande lors des cérémonies du 11 novembre sur les Champs Elysées. Ce mercredi, il avait tenu à s'offrir un bain de foule, près de la place Jean Jaurès, avant de prononcer un discours. Une femme lui a lancé: "J'ai 51 ans, je suis au chômage. J'ai cru en vous Monsieur Hollande." Au passé... alors que le président lui a répété qu'il travaillait pour "faire baisser" le chômage, l'indicateur phare de son quinquennat.

Map

La tournée d'Obama vise à renforcer le « pivot vers l'Asie »

Image
Dans ce qui est la première étape d'une tournée en Asie, qui le mènera aussi en Corée du Sud, en Malaisie et aux Philippines, le président Barack Obama arrivera demain au Japon dans un contexte de confrontation avec la Russie à propos de l'Ukraine. L'objectif principal d'Obama est d'afficher son intention de poursuivre le « pivot vers l'Asie » qui cherche à assurer l'hégémonie américaine partout dans la région.

En octobre dernier, Obama avait annulé son voyage en Asie, y compris sa participation à deux sommets clé de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN), pour cause de fermeture du gouvernement à Washington. Sa décision d'entreprendre la tournée actuelle en dépit de l'escalade de la crise en Ukraine a pour but de rassurer les alliés américains que les Etats-Unis restent attachés à leur offensive diplomatique et renforcement militaire en Asie contre la Chine.

Airplane

Comment la police d'une banlieue de Los Angeles a espionné l'ensemble de sa population




Compton est une ville excentrée de la mégalopole de Los Angeles, en Californie, jeune, ouvrière,
violente, connue pour être le berceau du groupe de rap N.W.A. et de ses deux membres les plus éminents, Dr Dre et Ice Cube. Sa police municipale vient de s'illustrer en révélant avoir testé en 2012 un système de surveillance d'un genre nouveau, qui consistait à filmer la totalité de la ville grâce à une caméra de haute définition suspendue à un petit avion civil. Les habitants n'ont pas été informés.

"Nous avons observé la totalité de la ville de Compton durant les phases de vol. Nous pouvions zoomer sur n'importe quelle partie de la ville, suivre des voitures, voir les gens", explique Ross McNutt, concepteur de cette technologie et patron de la société Persistence Surveillance Systems, au Center for Investigative Reporting (CIR), une organisation à but non lucratif qui a révélé la tenue de cette expérience.

McNutt a participé, selon le CIR, à l'élaboration d'outils de surveillance de masse destinés à poursuivre des poseurs de bombes en Irak et en Afghanistan. Il s'est persuadé depuis que des caméras de surveillance à haute définition attachées à de petits avions civils devraient intéresser les forces de police américaines.

Dollar

TAFTA, Grand marché de dupes pour les Européens

Image
Du TAFTA, Du TTIP, de l'APT ... Est-ce que la majorité des Français sait de quoi il s'agit ? Malheureusement NON. Alors qu'il s'agit d'un des sujets les plus important de notre époque et qui, s'il est conduit à terme, aura une empreinte écologique désastreuse avec l'impact correspondant qui en découlera sur notre vie quotidienne. Le grand marché transatlantique, c'est tout simplement le début de l'unification politique et économique des États-Unis et de l'Union Européenne sur fond d'ultra libéralisme. Même si le sujet commence à être évoqué, c'est à croire que les grands médias n'ont plus la possibilité d'éclairer les gens sur ce genre de sujets de manière critique et suffisamment détachée de toute influence financière ou politique.

Négocié depuis le mois de juillet 2013, il faut rappeler que TAFTA, accord commercial trans-atlantique ou Trans-Atlantic Free Trade Agreement (aussi connu sous le nom de TTIP, Transatlantic Trade and Investment Partnership ou Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement) est un Accord de Partenariat Transatlantique (APT) qui prévoit que les législations en vigueur des deux côtés de l'Atlantique se plient aux normes du libre-échange établies par et pour les grandes entreprises européennes et américaines, sous peine de sanctions commerciales pour le pays contrevenant, ou d'une réparation de plusieurs millions d'euros au bénéfice des plaignants. Ce projet d'accord commercial, entre l'Union européenne et les Etats-Unis, concerne des domaines aussi variés que l'accès aux médicaments, la sécurité alimentaire, l'agriculture ou le règlement des différents privés - publics. Les négociations qui se déroulent dans l'opacité, sous mandat de la commission Européenne, auxquelles le parlement Européen actuel ne s'est pas opposé, sont conduites par un petit groupe de fonctionnaires non élus et sont censées durer au moins jusqu'à fin 2014. Déni de démocratie au nom de la liberté des échanges économiques, marché de dupes pour une Europe « libérale » mais protectrice, problématiques de la crise écologique exclues au profit de la recherche désespérée d'une Croissance impossible, crime contre l'environnement, la santé caractérisent, entre autres, les négociations en cours.