Les Maîtres du Monde
Carte

Star of David

La résistance au quotidien des pêcheurs de Gaza

© Inconnu

Selon un vieux proverbe, on ne manque jamais de ressources dans une ville côtière. Si on peut souvent en vérifier la justesse, il ne s'applique pourtant pas à Gaza. Ses pécheurs n'ont aucun contrôle de leurs eaux territoriales et peuvent à tout moment être privés du fruit de leur travail et de leurs bateaux. Il leur arrive même parfois d'être privés du droit de sortir en mer pour assurer leur propre subsistance.

Les pêcheurs de Gaza ne peuvent pas dépasser la limite de six miles nautiques, même si les eaux sous souveraineté palestinienne vont bien plus loin. Ceux qui s'aventurent au-delà de la limite maritime imposée par Israël courent le risque d'être pris pour cible. Depuis le 1er janvier 2012, soixante-cinq incidents de ce type ont été signalés.

Initialement fixée à vingt miles par les accords d'Oslo, la zone de pêche octroyée par Israël aux pêcheurs de Gaza s'est réduite comme une peu de chagrin. Elle a depuis été progressivement restreinte. De douze miles en 2002, elle est passée à six en 2006 pour atteindre à peine trois miles à la suite de l'opération « Plomb durci », en décembre 2008 et janvier 2009. En novembre 2012, un cessez-le-feu a été signé, dont les termes ont ramené la limite à six miles marins à partir de la bande de Gaza. Si cette décision constitue pour beaucoup un soulagement, les pêcheurs, dont la survie au-jour-le-jour dépend de leurs prises quotidiennes, se demandent combien de temps cette nouvelle limite sera maintenue. D'ailleurs Israël, pourtant signataire, renâcle à respecter les termes du cessez-le-feu. On compte aujourd'hui jusqu'à 265 violations du côté israélien.

Bad Guys

De la fonction présidentielle et de la diversion médiatique

Le sang du roi-serrurier, duc de Berry, entache encore cette République qui ne sait décidément plus donner de la tête et qui a perdu le nord.

© Inconnu
Ainsi, la côte de popularité de François Hollande serait au plus bas. Bigre. En ces temps où les chefs d'états, hommes politiques ont tout fait pour, il n'y a rien d'étonnant. Il semble utile de s'interroger sur ce manque de respect envers le président, irrespect comme on en avais jamais connu auparavant.
Le caractère solennel, de la fonction présidentielle ayant commencé commencé à pâlir puis à décliner complètement avec Sarko l'américain, n'a fait qu'empirer avec François Hollande, président normalement mou.

L'ère de la communication a pourri la vie politique. Les hommes politiques, dans un souci de proximité, rivalisent pour montrer qu'ils sont comme tout le monde, alors que chaque minute de leur fonction leur rappelle à eux et nous que non ils ne sont pas comme tout le monde. Ils ont les clefs du pays entre leurs mains, fonction loin d'être anodine.

Ce que l'on appelle l'opinion, ou le peuple aime l'autorité quoi qu'on en dise, préfère l'ordre, gage de paix sociale, et sait accepter un certain faste, le solennel dans la fonction présidentielle, à condition que derrière, cela lui soit rendue, et que justice soit faite. Or, il n'y a nullement la défense du bien commun, et encore moins de prise de hauteur chez ce président normal.

A l'ère de l'émotion, où le moindre fait divers est commenté, où le moindre drame si sordide soit-il, est l'objet d'un déplacement ministériel et présidentiel, l'on n'est pas prêt de revenir à la haute vision présidentielle, au sens de l'Etat.

Star of David

Hollande en « Israël » : la France Humiliée

Image
Il n'y a pas qu'avec le Qatar et l'Arabie Saoudite qu'Hollande joue les putes. A l'instar de Guy Mollet collaborateur du régime sioniste Hollande exécute les ordres de Tel Aviv en matière de politique étrangère livre le savoir faire militaro industriel de la France en renforçant la coopération militaire avec Israël - Journée de l'Innovation France Israël Mardi - et sabote les chances d'exportations françaises vers l'Iran en se soumettant au dictat de Netanyahou dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Hollande va prêter allégeance aux dirigeants sionistes et leur culte de la mort pratiqué dans leur Temple de Yad Vashem construit en Palestine dans Jérusalem occupée.

Alors que le scandale de l'espionnage mondial américain en révélait un autre celui de l'espionnage de l'Elysée par le Mossad, Hollande s'est tu.

Alors que la tension montait et qu'une guerre contre la Syrie était sur le point d'être déclenchée - Hollande prêt à sacrifier des pilotes français dans une attaque sur Damas prévue le 1er Septembre- l'agent sioniste Fabius se rendait à Tel Aviv pour régler avec la direction sioniste les derniers détails de cette attaque manigancée en coulisse par l'entité coloniale juive sioniste. Hollande était donc prêt à sacrifier des soldats français pour obéir au dictat sioniste exigeant la destruction de la Syrie.

Play

Le nouveau clip de la propagande européiste

Voici le clip délirant du Parlement européen pour promouvoir leur Europe ultralibérale. Les sous-titres, ajoutés par nos soins, illustrent en quelques #Hashtags les conséquences pour les peuples européens de ce cauchemar Bruxellois.


Video

Alain Soral - Les actualités d'octobre 2013


Eye 1

La Libye au bord de l'effondrement - BHL, Sarkozy et Aubry, coupables

© Inconnu

BHL, Sarkozy et Aubry, nos grands empafés de leaders, étaient d'une joie sans retenue quand en août 2011, le « dictateur » a dû quitter le pouvoir, chassé par une coalition cornaquée par l'OTAN. L'OTAN qui s'intéressait soudain aux droits et libertés du peuple libyen...

Ce qui était dénoncé dès l'origine s'impose désormais dans la lumière : des Etats ont truandé le Conseil de Sécurité pour organiser le renversement d'un gouvernement, ouvrant une phase nouvelle au sein de l'ONU. Ces Etats, dirigés par des petits, ont rêvé de se faire une gloire droit-de-l'hommiste, pour récupérer trois points de sondages et gagner quelques puis de pétrole tant il est évident qu'ils se contrefichent au dernier stade de ce que peut et pouvait être la société libyenne.

Mouammar Kadhafi, qui était le chef d'Etat de droit, est mort lynché et mutilé, mais les grands défenseurs du droit avaient d'autres préoccupations, et aucune enquête n'a été ouverte. Rappelez-vous bien du nom de ces muridés : BHL, Sarkozy et Aubry.

Deux ans, plus tard, ce qui était écrit dès le premier jour se réalise.

Book

Entretien avec l'auteur du Nouveau dictionnaire de novlangue

© Inconnu
Nouveau dictionnaire de novlangue – Plus de 500 mots pour vous manipuler

La fondation Polémia, dirigée par Jean-Yves Le Gallou et spécialisée dans l'analyse critique des médias, vient de rééditer son Dictionnaire de Novlangue. Novlangue...

Le terme fait immédiatement penser à l'univers totalitaire que George Orwell décrit dans son roman de science-fiction 1984. Le principe de la novlangue est simple : plus on diminue le nombre de mots d'une langue, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, plus on rend les gens incapables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l'affect. Dans l'introduction à son ABC de la lecture, le poète et critique Ezra Pound démontrait également à quel point le langage façonne la pensée. Novopress a souhaité rencontrer l'auteur de ce dictionnaire, Michel Geoffroy, pour un entretien exclusif.
La novlangue ne correspond pas seulement à un tic ridicule, signe de reconnaissance de l'oligarchie et de la classe médiatique. Elle s'attaque à la pensée, comme l'avait bien vu également G. Orwell. En n'employant plus certains mots elle tente de nous priver de la capacité de conceptualiser, de réfléchir par nous mêmes. Le débat lancé en 2012 visant à retirer le mot « race » de la constitution n'était pas innocent sur ce plan. - Polémia

Commentaire: Quelques exemples de définition par ordre alphabétique : La plume à gratter


Map

Comment se reconfigurent les alliances politico-militaires au Moyen-Orient

Sur fond de redéploiement des forces militaires américaines au Moyen-Orient vers le Pacifique occidental pour contrecarrer la Chine, les dirigeants régionaux lâchés par les américains font et défont des alliances, dont certaines étaient considérées comme contre nature, il y a deux décennies.

© Inconnu
Parmi les premiers pays ayant les plus grandes réserves de gaz naturel on trouve en première position la Russie avec 25%, suivie par l'Iran (15,57%). Le Qatar occupe le 3ème rang (13,39%), l'Arabie saoudite en 5ème place avec 3,92% et les Emirats Arabes Unis en 6ème (3,19%). En 2009, Bachar al-Assad, soutenu par l'Iran et la Russie a refusé d'accepter de construire un gazoduc qui devait partir du Qatar, passer à travers l'Arabie saoudite, la Jordanie et la Syrie pour atteindre la Turquie, où il fournirait le gaz nécessaire au gazoduc Nabucco, éliminant ainsi Gazprom du marché. Par coïncidence, immédiatement après ce refus la guerre civile a éclaté en Syrie.

Les relations américaines avec l'Arabie saoudite ont eu des défaillances visibles avec la décision du président Obama de renoncer à bombarder la Syrie, à la suite d'ingénieuses initiatives prises par la Russie dans le jeu diplomatique. Les récentes victoires obtenues sur tous les fronts par l'armée syrienne ont convaincu le gouvernement américain de rallier la position de la Russie en matière de négociation pour l'avenir de la Syrie. Ce qui a provoqué le grand mécontentement de l'Arabie saoudite et du Qatar qui, de 2010 et jusqu'à présent, ont dépensé plus de 4 milliards de dollars pour le recrutement et l'armement des rebelles islamistes envoyés pour renverser Bachar al-Assad.

Stormtrooper

L'opinion en Iran : « Fabius poursuit les objectifs de l'Arabie saoudite et d'Israël »

Traduit de l'anglais pas al-Mukhtar

© Inconnu
Fabius (à d.), en pleine embrassade avec Shimon Pérès, raciste, colonialiste et criminel de guerre multirécidiviste notoire. « La voix de son maître » ?

La France et sa capitale, Paris, ont toujours été une des destinations des intellectuels iraniens et des classes urbaines moyenne et supérieure, mais après ce que certains Iraniens considèrent comme un sabotage par la France des dernières négociations sur la question du nucléaire, tenues avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (P5+1), un changement significatif s'est produit dans leur opinion sur les hommes politiques français.

Les médias iraniens, les membres du Parlement et les citoyens ont réagi durement, certains allant même jusqu'à faire connaître leur critique de la position de la France sur la page Facebook du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Sadeq Zibaqalam, professeur à l'Université de Téhéran, a déclaré dans une interview avec l'agence officielle iranienne News Agency, que « la France veut toujours démontrer son indépendance par rapport aux États-Unis et d'autres pays européens, et l'opposition de son ministre des Affaires étrangères peut également être interprété dans ce sens. » Il a en outre expliqué : « Fabius poursuit les objectifs de l'Arabie saoudite et d'Israël ».

Selon divers rapports , il y a trois principales raisons dans l'opposition de la France : l'avenir de l'uranium enrichi par l'Iran, la construction du réacteur à eau lourde d'Arak et la poursuite du traitement de l'enrichissement par l'Iran.

Star of David

Hollande : «Je suis l'ami d'Israël et je le resterai toujours»




En difficulté en France, François Hollande entame ce dimanche sa première visite présidentielle en Israël, fort du satisfecit que lui vaut à Jérusalem la fermeté française sur le nucléaire iranien. Le président de la République doit également rencontrer, à Ramallah, son homologue palestinien, Mahmoud Abbas.


François Hollande a entamé ce dimanche sa première visite présidentielle en Israël et dans les Territoires palestiniens sous des cieux qui, au regard de la tension qui domine en France, s'annoncent étonnamment sereins. Peu après son arrivée, le chef de l'État a prononcé un discours depuis l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. En hébreu, il a assuré: «Je suis votre ami et je le resterai toujours.» Il a également été ferme sur le dossier du nucléaire iranien et les négociations de paix avec les Palestiniens.