Les Maîtres du Monde
Carte


Cell Phone

Verizon livre les relevés de ses abonnés aux renseignements américains


Les données transmises par Verizon à la NSA comprennent le lieu, la date et la durée des appels, ainsi que les numéros de téléphone qui y ont participé. La NSA n'a en revanche pas connaissance du contenu des conversations. | AP/Amy Sancetta
Un nouveau scandale menace la Maison Blanche. Le quotidien britannique The Guardian révèle dans son édition du 6 juin que l'opérateur téléphonique américain Verizon remet quotidiennement à la National Security Agency (NSA), l'une des principales agences de renseignements des Etats-Unis, les relevés de dizaines de millions d'abonnés.

Le journal a eu accès à l'ordonnance secrète, datant du 25 avril, du tribunal fédéral relatif au renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Court, FISC, un organisme créé par le Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) de 1978) des Etats-Unis, qui donne à la NSA un accès illimité aux données concernées, pour une période comprise entre le 25 avril et le le 19 juillet. Les données comprennent le lieu, la date et la durée des appels nationaux et internationaux, ainsi que les numéros de téléphone qui y ont participé. L'agence n'a, en revanche, pas connaissance du contenu des conversations.
Bad Guys

Le Qatar préparait une campagne terroriste pour l'élection présidentielle en Iran

L'Iran a démantelé un réseau d'espionnage sponsorisé par deux États arabes (probablement l'Arabie saoudite et le Qatar). Les agents étaient chargés d'assassiner des savants et des hommes politiques, et de réaliser divers attentats, pour perturber le processus électoral.

Selon le ministère du renseignement, qui a rendu l'affaire publique : « Le chef de ce réseau avait été embauché, il y a quelques années, par les services d'espionnage du pays arabe le plus rétrograde qui n'est nullement comparable avec l'Iran indépendant et puissant sur aucune dimension ni politique, ni militaire, ni économique et culturelle. Il n'est point surprenant que ce pays, soutenu par l'Occident et le régime sioniste, mène des agissements contre l'Iran ».

Pour Alaeddine Boroudjerdi, président de la Commission de la sécurité nationale et de la politique extérieure du Parlement iranien, « Le Qatar joue un rôle dévastateur dans les évolutions de la région (...) L'Iran ne négocie avec personne sur sa sécurité nationale. Pendant les dernières années, la RII a pu déjouer les complots des États-Unis et du Royaume-Uni et elle est, certes, en mesure de neutraliser les machinations du Qatar étant moins puissant que ces grands États ».
Bomb

Pathétique : après Paris, Londres a des « preuves physiologiques » d'utilisation du gaz sarin en Syrie


David Cameron et Francois Hollande
...Par Bachar al-Assad.

Quelle coïncidence ! Vent debout ! Sabre au clair ! C'est bucolique. Ils sont beaux comme un camion rouge. Ils n'ont plus honte. Le calendrier devient tellement ridicule que, à les voir tous, patauger telles des mouches dans la bouse, on comprend tout de suite et encore une fois que les déclarations de Carla Del Ponte et surtout la poussée exponentiellement sur le terrain de l'armée arabe syrienne les rend fous. En effet, la bataille de Al-Qusseir a été remportée cette nuit par l'armée syrienne...

Le Royaume-Uni aurait, aussi, des preuves "physiologiques" de l'utilisation du gaz sarin en Syrie "très probablement" par le Gouvernement de Bachar al-Assad, selon l'annonce d'un porte-parole du gouvernement britannique. Ici, les chefs ont évité de se ridiculiser mais ont envoyé une soubrette. Oui, il faut pousser Washington à la faute ou à la confrontation. Mais, le ridicule vient du fait que, les régimes français et britannique balaient du revers de la main les résultats de l'enquête onusienne, qui incrimine les deux camps. Leurs protégés, les seuls terroristes gentils, sont vraiment des anges. Qui peut gober cette connerie ?
USA

Traité de libre-échange USA-Europe : une horreur imposée aux peuples

Cela faisait une moment qu'on n'avait pas fait le point en matière d'économie. Tout simplement parce que ce qui a été écrit il y a deux ou trois ans vaut toujours : nos chers élus continuent à foncer droit dans le mur. Dernière étape, ultime étape de la mise en coupe réglée de l'Europe par les intérêts financiers : le traité de libre échange Europe USA. Après cela, impossible d'espérer se relever de la crise, qui deviendra chronique.

Ils appellent ça « globalisation », « mondialisation », « compétitivité internationale », mais au final il ne s'agit que d'une chose : laisser les mains libres à la loi des spéculateurs.

On en parle peu ou pas en Europe, mais les américains se frottent les mains : en février, Obama a évoqué dans son discours sur l'état de l'Union le début officiel des négociations sur l'accord de libre échange USA Europe.

Il paraît qu'en 2012, le « public » a été consulté sur le sujet de ce partenariat transatlantique, mais personne n'en a entendu parler, hormis les multinationales, justement. De fait, le but était seulement de légitimer leur délire.
Cult

Un nouveau cas d'agression sexuelle pour DSK ?


DSK à Cannes en compagnie de sa nouvelle compagne, Myriam L'Aouffir.
Une journaliste de télévision italienne accuse l'ex-président du FMI d'avoir tenté de l'agresser sexuellement dans une chambre d'hôtel à Davos, en Suisse, dans les années 90. Dominique Strauss-Kahn était alors ministre des Finances.

Un nouveau scandale sexuel pour DSK ? Selon le quotidien britannique le Daily Mail, Myrta Merlino, ancienne correspondante du service économie d'une chaîne de télévision italienne, affirme avoir été victime d'une agression sexuelle lors d'une interview avec l'ancien ministre des Finances français Dominique Strauss-Kahn à Davos, à la fin des années 90.

D'après son témoignage, la journaliste aurait été "repérée" par DSK lors d'un forum économique et serait parvenue à caler une interview avec ce dernier : "son service de presse m'a expliqué que le ministre avait déjà un rendez-vous pris avec CNN, mais lui m'a dit qu'il voulait que nous fassions l'interview en dépit de sa journée très chargée", explique la journaliste, dans des propos rapportés par le Daily Mail. Le rendez-vous était fixé à 20 heures au bar de l'hôtel. Mais lorsque Myrta Merlino arrive sur place, le ministre lui indique par texto qu'il l'attend dans sa suite.
Laptop

Londres, Paris et Washington veulent contrôler les communications sur Internet


Depuis plusieurs années, le système "Echelon" mise en place par les renseignements américains, pratiquaient une surveillance globale des communications téléphoniques. | REUTERS
Le contrôle des communications sur Internet est une volonté de plus en plus affirmée dans le monde. Loin de la stratégie de censure des pays "ennemis d'Internet", la volonté de la France, des Etats-Unis et du Royaume-Uni de mieux surveiller les activités en ligne des citoyens ont émergé en quelques jours. Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a affirmé sa volonté d'améliorer la "traque sur Internet", qui est l'une des priorités du FBI cette année. Pendant ce temps, plusieurs géants américains d'Internet ont attaqué un plan de surveillance généralisée des communications des Britanniques.

En France, la déclaration de Manuel Valls intervient après l'agression d'un militaire à la Défense le 25 mai. Pour le ministre, il faut repérer les "signaux de radicalisation" et mieux surveiller les réseaux. "Internet est devenu un vecteur de propagande, de radicalisation et de recrutement pour le terrorisme d'inspiration jihadiste mais aussi pour l'extrême droite. C'est également un lieu d'échange pour les terroristes. (...) Internet fait l'objet d'une veille très active de la part de nos services qui aboutit à des poursuites judiciaires à l'encontre des administrateurs des sites concernés. Mais le recours de plus en plus fréquent aux réseaux sociaux, plus difficiles à surveiller, constitue un nouveau défi", a déclaré M. Valls à Libération, mercredi 29 mai.
Star of David

L'UE finance l'industrie d'armement israélienne

L'eurodéputé écologiste Bart Staes a accusé dimanche l'Union européenne de financer, par le biais de programmes de recherche, cinq entreprises d'armement israéliennes, dont Israeli Aerospace Industries (IAI), l'un des leaders mondiaux en matière de drones.

Le septième programme-cadre de recherche et de développement technologique (7ème PC) court jusqu'à la fin de cette année. Il permet d'allouer des crédits de recherche à des entreprises non seulement européennes, mais aussi extérieures à l'UE. Il ne soutient en principe pas la recherche à des fins militaires mais "des budgets européens vont directement au secteur israélien de la Défense et de la sécurité nationale", a affirmé M. Staes (Groen) dans un communiqué en se fondant sur des données fournies par la Commission européenne.

Ainsi, depuis 2007, un montant de 26 millions d'euros a été affecté à 49 projets. Sur les 23 entreprises israéliennes qui en bénéficient, cinq sont actives dans le secteur de l'armement, selon M. Staes.

Selon lui, des dizaines de projets soutenus par l'UE portent sur des avions sans pilotes (drones). IAI a ainsi obtenu au moins 69 budgets de recherche européens, a-t-il ajouté.
Snakes in Suits

La réunion secrète du groupe Bilderberg (du 6 au 9 Juin 2013)

Jeudi prochain, des dirigeants politiques, des patrons de banques, des milliardaires et des responsables occidentaux, se réuniront à l'hôtel Grove, au nord de Watford (Angleterre), pour la réunion annuelle du groupe Bilderberg.

La réunion se déroulera du 6 au 9 juin 2013 en Angleterre, pour la première fois depuis 1998, et rassemblera 140 membres de "l'élite internationale".

Le PDG de Royal Dutch Shell trépigne déjà d'impatience de pouvoir passer trois jours aux côtés du chef de la HSBC, du président de Dow Chemical, des ministres des finances européens et des chefs du renseignement américain. La réunion est le point fort de l'année pour tous les ploutocrates, et ce, depuis 1954.

La seule fois où la réunion du groupe Bilderberg n'a pas eu lieu fût en 1976, lorsque le président fondateur du groupe, le Prince Bernhard des Pays-Bas, a été arrêté pour une affaire de pots de vin de la part de Lockheed Martin.
Dollar

Royaume-Uni : scandale de corruption chez les Lords


Quatre membres de la Chambre des Lords, de différents partis, ont été piégés récemment par des journalistes britanniques.
La presse britannique a piégé en caméra cachée trois parlementaires, les filmant en train de proposer leurs services et leur influence à des lobbyistes en échange d'argent.

Pris la main dans le sac. Trois parlementaires britanniques sont depuis dimanche au coeur d'un scandale de corruption, après que la presse a dévoilé des vidéos les montrant en train de proposer leurs services en échange d'argent.

Suivant une méthode prisée par la presse anglo-saxonne, des journalistes se sont fait passer pour les représentants d'une entreprise privée afin de solliciter l'appui rémunéré des parlementaires en question. Des extraits vidéos de leurs échanges, filmés en caméra cachée, ont été diffusés dimanche par le Sunday Times.
Gold Bar

Transport de l'or : l'inquiétant décret n°2013-417 du 21 mai 2013

Gold
© Inconnu

Chaque jour, en France, une ou plusieurs libertés disparaissent, sans bruit, sans laisser de trace. Au 1er juin, c'est un petit bout de la liberté d'échanger de la valeur, directement, entre particuliers qui vient de s'effacer. Et bien sûr, pas un bruit dans les médias.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un petit rappel historique s'impose.

Comme vous le savez sans doute, la vente, l'achat et la détention de métal précieux en France est soumise à une certaine réglementation qui a pas mal évolué dernièrement. Jusqu'à récemment (2011), il était relativement aisé d'acheter de façon anonyme de l'or ou de l'argent, en payant en petites coupures non marquées espèces et ce, jusqu'à plusieurs milliers d'euros. De la même façon, il était aisé de faire appel à des numismates, même à distance, pour acheter et vendre des pièces d'or et d'argent, quitte à clore la transaction par un échange postal, sur le mode : « je vous paye par virement ou par chèque, envoyez moi donc mes pièces par la poste. » ; après tout, les Postiers font un travail remarquable, d'ailleurs habilement mis en scène dans de fort jolies publicités vitaminées.


Et pour parler, justement, des achats de piécettes, en septembre 2011, les modifications introduites à l'Article L112-6 du code monétaire ont fait parler d'elles ; on trouvait en effet la phrase suivante :
Top