Les Maîtres du Monde
Carte


USA

Affaire Petraeus : un deuxième haut gradé compromis


Jill Kelley, quittant sa maison de Tampa, en Floride, le 12 novembre 2012. Photo : PC/Chris O'Meara
Le président des États-Unis, Barack Obama, a suspendu mardi la nomination du général John Allen, à la tête des forces de l'OTAN après la découverte par le FBI, d'une « correspondance inappropriée » avec une amie du chef démissionnaire de la CIA, David Petraeus.

Le général John Allen, qui commande actuellement les forces militaires déployées en Afghanistan, devait accéder au poste de commandant suprême des forces de l'OTAN en Europe.

John Allen fait en effet l'objet d'une enquête pour avoir envoyé des courriels « inappropriés » à Jill Kelley, l'une des deux femmes liées à l'affaire qui a provoqué la démission de l'ex-général 4 étoiles et chef de la CIA, David Petraeus
USA

Fox News confirme la continuation des prisons secrètes de la CIA

Selon Fox News, la maîtresse de David Petraeus aurait laissé fuiter le 26 octobre des informations classifiées relative à l'attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi. Paula Broadwell a révélé que l'annexe du consulat était la plus importe base de la CIA en Afrique du Nord et qu'elle servait de prison secrète [1].

La chaîne néo-conservatrice établit un lien entre cette fuite et la démission forcée du directeur général de la CIA, au motif de cette liaison extra-conjugale.

Cette interprétation des faits est insuffisante en ce qu'elle ne rend pas compte du chantage dont David Petraeus a été l'objet. Il est beaucoup plus probable que cette information est publiée pour faire du perdant un bouc-émissaire. Quoi qu'il en soit, l'information citée est de première importance.
USA

Le tournant post-électoral d'Obama vers l'austérité et la guerre

Fall off cliff drawing
© Inconnu
Les élections américaines terminées, la classe dirigeante américaine décide avec une rapidité incroyable d'appliquer un programme profondément impopulaire centré sur des coupes à hauteur de milliers de milliards de dollars dans les soins de santé et d'autres programmes sociaux.

Le premier point à l'ordre du jour à être mis en pratique, du moins en partie avant même la prise de fonction en janvier du Congrès nouvellement élu, est la soi-disant « falaise budgétaire ».

Le langage a été choisi tout à fait délibérément. L'image d'une « falaise » - utilisée pour la première fois par le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, en février 2012 - a pour but de créer un sentiment de catastrophe imminente. La falaise budgétaire est devenue la dernière formule en date de l'establishment politique et médiatique, apparaissant sur CNN avec un compte à rebours actualisé en permanence. L'objectif est de favoriser une atmosphère de crise pour imposer des mesures souhaitées de longue date par la classe dirigeante et qu'il serait impossible d'imposer autrement.
Eye 1

Grande Bretagne : 8 millions d'enfants fichés en secret

Drawing kid behind a bar code
© Inconnu

Dans l'obscurité la plus totale, une base de données géante vient de voir le jour en Grande Bretagne. Toutes les informations administratives, scolaires ou comportementales des enfants y sont stockées. Avec possibilité de consultation et d'enrichissement par divers services (police, services sociaux, médecins)...


Les parents n'ont pas été informés. Pourtant, le système, répondant au doux nom de « One », développé par la société Capita, un gros prestataire du gouvernent, est déjà en place et des milliers de professeurs s'en donnent à coeur joie. Tandis qu'une centaine d'autorités locales est dès à présent en mesure de consulter les données.

Tout ce qui peut concerner la scolarité de l'enfant y est enregistré : son adresse, ses fiches de présences, ses notes, son comportement, ses photos, les remarques de l'encadrement scolaire... Ces données pourront être conservées indéfiniment, et... enrichies par d'autres intervenants autorisés : la police ou les services sociaux notamment... Bref, une vaste base de données généralisée où tout pourra être consigné, tout au long de la vie des personnes, et consultable à volonté. La modernité...

Les auteurs de Science Fiction n'en reviennent toujours pas, on leur a piqué leur business.

Sources : thesundaytimes.co.uk, dailymail.co.uk
Piggy Bank

Le renflouement « de l'argent noir » russe à Chypre

Traduit de l'anglais par Folamour pour CrashdeBug

Je ne sais pas pour vous, mais avant-hier, lorsque j'ai traduit l'article sur « L'art de siphonner l'argent de l'Union Européenne », ce dernier se terminait en faisant mention d'énigmatiques renflouements d'oligarques russes expatriés à Chypre, eh bien, ici encore, The Testosterone Pit littéralement « le puits à testostérone » ne dément pas son nom, puisque voici le fameux article dont il était question...

Bonne lecture,
Snakes in Suits

Les amendes dont écope Big Pharma n'ont aucun sens ; elles ne peuvent en rien réparer les préjudices des victimes

Traduction : Initiatives Citoyennes

Corruption in pill bottle
© Inconnu
Tant que les seules punitions pour avoir dévasté des vies ne seront que des amendes qui ne réduiront même pas d'un quart leurs bénéfices, les désastres provoqués par les produits de Big Pharma ne pourront que continuer de se produire.

Au cours des deux dernières années, des compagnies pharmaceutiques ont fait l'objet de gigantesques amendes : Novartis, 420 millions de dollars ; les laboratoires Abbott 1,5 milliards de dollars ; GlaxoSmithKline 3 milliards de dollars ; Pfizer 11 milliards de dollars (combinaison d'amendes). Nous, le public serions censés être heureux, serions censés jubiler mais personnellement je ne vois aucune raison de se réjouir.

Tout ceci ressemble davantage à du camouflage qu'à une authentique tentative de faire face aux malversations.
Pirates

L'art de siphonner l'argent de l'Union Européenne

Traduit de l'anglais par Folamour pour CrashdeBug

L'Union européenne avait poursuivi un rêve, et ce faisant, elle a créé une superstructure montante de baudruche de gouvernement équipée de 41 000 bureaucrates et en grande partie de politiciens non élus. En 2011, ils ont dépensé 129 milliard d'€uros qui avait été obtenus à partir des États membres et de leurs contribuables.

Mais maintenant, la Cour Européenne des commissaires aux comptes a délivré son rapport de contrôle pour cette année. Un accablant document qui esquisse comment jusqu'à 4,8 % du budget de l'UE s'est écoulé goutte à goutte à travers les fissures, sans jamais atteindre sa cible.

Déjà, l'UE est sous le feu. Comme les membres des gouvernements tendent les ceintures de leurs peuples pour tenir les déficits sous contrôle, et pendant que les mesures d'austérité déchirent les avantages de soins de santé, les salaires, les pensions, et les filets de sécurité, et alors que les niveaux de vie sont martelés en morceaux, le gouvernement de l'UE exige une autre augmentation de budget.
USA

Les élections états-uniennes et la Syrie

Les États-Unis prétendent être un modèle pour le reste du monde et veulent exporter par la force leur conception de la démocratie. Cependant, comme tous les empires, ils ne sont pas eux-mêmes une démocratie. Au risque de l'insolence, Thierry Meyssan compare leur système politique avec celui de la Syrie qu'ils stigmatisent et entendent renverser.

Le soir de sa réélection, Barack Obama applaudit. Le spectacle électoral était magnifique, mais ce n’était qu’un spectacle.
La presse occidentale et du Golfe a rendu compte des élections aux États-Unis comme d'une preuve de vitalité de « la plus puissante démocratie du monde ». Au contraire, elle décrivait en début d'année le référendum et les élections législatives en Syrie comme des « farces » et appelait au renversement de la « dictature ». Qu'en est-il exactement ? Comparons les deux régimes en leur appliquant les mêmes critères bien que l'un soit tellement plus puissant que l'autre que l'on s'interdit d'habitude de le critiquer.

La Constitution des États-Unis est proclamée au nom du Peuple, pourtant elle attribue la souveraineté aux États fédérés et non aux citoyens. Par conséquent, les États-Unis ne sont pas une démocratie au sens où l'entendait Lincoln (« Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple »), mais un pacte entre le Peuple et une oligarchie. Récemment, Occupy et son slogan « Nous sommes les 99 % » ont rappelé qu'aux USA, les richesses et le pouvoir sont monopolisés par moins d'1 % de la population. Comparativement, la nouvelle Constitution de la Syrie reconnaît la souveraineté du Peuple qui choisit ses dirigeants, mais - pour faire face à une situation de guerre régionale permanente - elle instaure une gouvernance opaque qui prive le Peuple des moyens de contrôle nécessaires à un fonctionnement démocratique quotidien.
Blackbox

Que cache la communication de la BCE sur l'arrivée de nouveaux billets « plus sécurisés » ?

© inconnu
La présidence de la BCE vient d'innover dans sa communication. Plus question de politique monétaire, mais l'annonce d'un changement de billets d'euros destinés à remplacer nos euros actuels. Bien sûr, cette opération va être réalisée au motif que les nouveaux billets signés Mario Draghi seront plus SECURISES.

La communication des banquiers centraux européens revient à la sémantique de la période de l'effondrement des tours jumelles de New York. Que ne doit-on pas justifier au nom de la SECURITE ? Et Mario Draghi peut-être heureux. Tel un gamin, il va voir sa signature sur les nouveaux billets !
Star of David

Israël agresse (encore) la Syrie et menace...


Ehud Barak
...D'aller plus loin alors que le tout c'est en territoire syrien que ça se passe. On cherche la logique sans la trouver. Un enfumage abscons qui risque plutôt d'être préjudiciable à Israël.

Ce lundi matin, un obus syrien s'est à nouveau abattu près d'une « position israélienne » sur le plateau du Golan. Que fait Israël sur le plateau du Golan ? Or, cet obus, peu importe qui l'a tiré mais ce sont sans aucun doute les renégats comme ils le font depuis sur la frontière syro-turque, n'a pas fait de dégâts ou de victime. En représailles l'armée israélienne a détruit dit-elle, la source du tir, qui serait une pièce d'artillerie mobile.

Dimanche, l'armée israélienne avait déjà procédé à des agressions qu'elle nomma coups de sémonce après la chute d'un premier obus syrien dans le secteur du plateau de Golan, en Syrie donc, près de la localité d'Alonei Habasham. Ceux qui acceptent et couvrent cette impunité dont bénéficie Israël sont aussi les mêmes qui font des guerres sous de faux prétextes aux faibles. Les mêmes prétextes qu'use, abuse et utilise Israël dans ce cas d'espèce...
Top