Les Maîtres du Monde
Carte


Laptop

Le Parlement européen ouvre la porte à la répression au nom du droit d'auteur dans TAFTA

Paris, 25 avril 2013 - Aujourd'hui, la commission « commerce international » (INTA) du Parlement européen a adopté une résolution1 sur l'accord commercial EU-US proposé - le "Trans-Atlantic Free Trade Agreement" (TAFTA), aussi appelé le "Transatlantic Trade and Investment Partnership" (TTIP). Le Parlement a malheureusement choisi d'ignorer les appels de la société civile à « sortir la propriété intellectuelle de TAFTA ».

Les membres du Parlement européen ont décidé d'encourager l'intégration des droits d'auteur, des brevets et des marques dans le mandat de négociation de la Commission européenne en adoptant « l'amendement de compromis » suivant (traduction par nos soins2) :
[Le Parlement européen] souligne que la propriété intellectuelle est l'une des forces motrices de l'innovation et de la création, ainsi qu'un pilier de l'économie des savoirs, et que l'accord devrait inclure des protections solides dans des domaines précis et clairement délimités des droits de propriété intellectuelle (DPI), y compris les indications géographiques, et être conforme aux accords internationaux ; considère que d'autres points de divergence dans le domaine des DPI devraient être levés, conformément aux normes de protection internationales.
Dollars

L'appartement à sept millions d'euros de Thomas Fabius


Thomas Fabius, fils de l'ancien Premier ministre Laurent Fabius, arrive le 1er juin 2011 au tribunal de grande instance de Paris pour comparaître pour abus de confiance dans le cadre d'une procédure de "plaider-coupable" (CRPC) à la suite de plaintes de chefs d'entreprise. © Bertrand Guay / AFP
Le fils du ministre des Affaires étrangères a acheté l'an passé un bien immobilier dans d'étranges conditions. La justice s'y intéresse.

C'est l'histoire d'un enfant terrible qui a le chic pour mettre papa dans l'embarras. Déjà condamné en 2011 pour une affaire d'"abus de confiance" dans laquelle il avait opté pour une procédure de "plaider-coupable", Thomas Fabius est de nouveau dans le collimateur de la justice. Cette fois, le parquet de Paris s'intéresse aux conditions d'achat d'un somptueux pied-à-terre acquis l'an passé pour sept millions d'euros. En juin 2012, le fils de Laurent Fabius, tout juste âgé de 31 ans, s'offre l'ancien appartement du réalisateur Claude Zidi. Un 280 mètres carrés situé au 199 bis d'une des artères les plus huppées de la capitale. Thomas Fabius a expliqué au Point avoir financé son achat par un emprunt bancaire assorti d'une mystérieuse garantie. D'autres sources impliquées dans la vente évoquent des gains de jeu...

Sept millions alors qu'il ne paie pas d'impôt !

Comment le fils du numéro deux du gouvernement, qui ne paie pas d'impôt sur le revenu alors qu'il est résident fiscal en France, a-t-il pu acquérir un bien de sept millions d'euros sans que les services de Bercy cherchent à en savoir plus ? À notre connaissance, Thomas Fabius n'a fait l'objet d'aucune enquête fiscale. Et cela, malgré un signalement de Tracfin, le service chargé de repérer les circuits financiers clandestins.
Display

Georges W Bush : l' attentat de Boston est un complot


Quand la journaliste de la chaîne ABC a demandé à l'ancien président si les attentats de Boston lui rappelaient le 11 septembre, ce dernier a répliqué qu'il a tout de suite eu l'intime conviction qu'il s'agissait d'un complot organisé puis il a ajouté que selon lui cette attaque pourrait bien avoir été une autre consp... (une conspiration c'est à dire en langage US une machination gouvernementale), avant de s'arrêter au milieu du mot et de trouver une formulation plus appropriée sous le regard ébahi de sa femme.

Selon ceraines rumeurs Georges W Bush serait atteint de la maladie d'alzheimer.

Citation originale :
"At first I was deeply concerned that there might have been an organized plot," before adding that he thought the attack may have been "another consp...another highly organized attack on the country and it still may be."
Dollar

Un versement de 500.000 euros découvert chez Guéant, selon le Canard Enchaîné


Nicolas Sarkozy (en flou) et Claude Guéant, dans le sud-est de la France à Bormes-les-Mimosas
Gerard Julien
Des juges s'interrogent, selon Le Canard enchaîné à paraître mardi, sur le versement de plus de 500.000 euros depuis l'étranger sur un compte de Claude Guéant, qui a démenti lundi tout lien entre cet argent et un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

L'hebdomadaire satirique révèle que les enquêteurs avaient découvert ces versements d'argent à la faveur d'une perquisition en février dans le cadre de l'enquête, alors conduite par le parquet de Paris, sur les accusations de financement libyen de cette campagne.

Le Canard enchaîné, qui ajoute que les policiers ont par la même occasion repéré des traces de "nombreux et conséquents paiements de factures en liquide", établit un lien entre ces découvertes et la décision prise le 19 avril par le parquet de Paris d'ouvrir une information judiciaire.
Roses

Oraison funèbre pour une chienne du capitalisme

Traduit par Résistance 71

Dans le sillage du départ de Thatcher, je me rappelle de ses victimes. La fille de Patrick Warby, Marie, fut l'une d'entre elles. Marie, âgée de cinq ans, souffrait d'une déformité intestinale et avait besoin d'un régime alimentaire spécial. Sans lui, la douleur était abominable. Son père était un mineur de Durham et avait utilisé toutes ses économies. C'était l'hiver 1985, la grande grève avait été lancée depuis près d'un an et la famille était ruinée. Bien que son éligibilité ne fut pas niée par le département de la sécurité sociale, on refusa une aide à Marie. Plus tard, j'ai obtenu les archives du cas qui montrèrent que Marie avait eu son cas refusé parce que son père était sous le coup "d'un conflit du travail"
.

La corruption et l'inhumanité durant l'ère Thatcher n'ont connu aucune limites. Quand elle arriva au pouvoir en 1979, Thatcher demanda un embargo complet sur les exportations de lait vers le Vietnam. L'invasion américaine avait laissé plus d'un tiers des enfants vietnamiens mal nourris. Je fus le témoin de beaucoup de visions d'horreur, incluant des bébés devenant aveugles à cause du manque de vitamines. "Je ne peux pas tolérer ceci", disait un médecin angoissé dans un hôpital pédiatrique de Saïgon, alors que nous regardions mourir un jeune garçon. Oxfam et Save the Children avaient expliqué au gouvernement britannique la gravité de la situation et de l'urgence. Un embargo mené par les Etats-Unis avait forcé une hausse des prix du kilo de lait de plus de dix fois celui du kilo de viande. Beaucoup d'enfants auraient pu recouvrer la santé avec le lait. L'embargo de Thatcher fut maintenu.
Eye 1

Ruslan Tsarnaev, oncle des 2 terroristes tchétchènes de Boston, est le gendre d'un ancien très haut responsable de la CIA au Moyen-Orient

Ruslan Tsarnaev, oncle des deux terroristes tchétchènes de Boston, est le gendre d'un ancien très haut responsable de la CIA.

Montage Tsarnaev Family, CIA
Selon des blogs d'outre-Atlantique, en partie repris par le Réseau Voltaire [1] de ce dimanche 28 avril, l'affaire de l'attentat de Boston dont je parlais dans mon article précédent est en train de prendre les dimensions d'une affaire d'État.

En effet, il apparaît que :

a)- l'oncle des deux terroristes tchétchènes de Boston s'appelle Ruslan Tsarnaev dit "Tsarni" ; il est le frère de d'Ansor Tsarnaev, père des « supects ».

Ruslan Tsarnaev dit “Tsarni”
© Inconnu
Ruslan Tsarnaev dit “Tsarni”
b)- il a épousé l'Américaine Samantha Ankara Fuller, qui est la fille de Graham E. Fuller, et dont il a divorcé en 1999. Au moment de son mariage, Ruslan Tsarni s'appelait encore Ruslan Tsarnaev et l'on ignore pour le moment à quelle date il a changé de nom ;

Samantha Ankara Fuller
© Inconnu
Samantha Ankara Fuller
c)- son beau-père Graham E. Fuller est un très haut fonctionnaire de la CIA. Il a passé 20 ans en tant que responsable des opérations en Turquie, au Liban, en Arabie saoudite, au Yémen, en Afghanistan et à Hong Kong.

Graham E. Fuller, homme-clé de la CIA au Moyen-Orient
© Inconnu
Graham E. Fuller, homme-clé de la CIA au Moyen-Orient

Commentaire: [1] L'article du Réseau Voltaire du dimanche 28 avril : « Les mystères du Marathon de Boston »

Bad Guys

La nouvelle vie de Claude Guéant, avocat des Africains

Claude Guéant
© Reuters - 2013

France Inter a enquêté sur les activités de Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur et secrétaire général de l'Elysée. Devenu avocat en décembre 2012, Claude Guéant s'est associé à son fils François, avocat fiscaliste et candidat malheureux aux législatives dans le Morbihan.

Le cabinet partage ses bureaux avec la société de Jean-Charles Charki, gendre de Claude Guéant et proche du fils d'Alexandre Djouhri.

Si Claude Guéant se vante de défendre un Africain « qui demande l'asile politique » en France, l'essentiel de son temps serait consacré à faire fructifier ses réseaux acquis à l'Elysée auprès des chefs d'Etat africains.

Comme Rue89 le signalait en octobre, il a été reçu par Teodoro Obiang, président de Guinée équatoriale mis en cause dans l'affaire des biens mal acquis, en vue de renflouer le projet « d'avion révolutionnaire » lorrain Skylander.

Il est intervenu au Togo pour faire libérer l'homme d'affaires français Loïk Le Floch-Prigent, mis en cause dans une affaire d'escroquerie.

Il a rencontré d'autres chefs d'Etat africains : Ali Bongo (Gabon), Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire), Macky Sall (Sénégal) et Denis Sassou Nguesso (Congo).

Claude Guéant évoque des « possibilités de conseil » mais « pas de contrats » pour l'instant.

House

Réquisition de logements : la montagne accouche d'une souris

Six mois après l'annonce par Cécile Duflot, ministre du Logement, de la possibilité de réquisitionner des logements et bureaux vides, le bilan est maigre ce samedi 27 avril.

A Paris, deux immeubles de bureau seulement pourraient être annexés. L'un d'eux serait racheté par la municipalité pour en faire une quinzaine de HLM. Et sur les 90 000 logements vacants d'Ile-de-France, moins de de 4 000 seront reloués pour éviter la menace de la réquisition.
Crusader

La Birmanie massacre des musulmans. L'Europe soutient. Les médias regardent ailleurs...

Une énième version de Sabra et Chatila.

Birmanie, guerre ethnique contre les musulmans
© Inconnu
Les autorités de l'Etat de Rakhine participent depuis 2012 à une campagne de « nettoyage ethnique » contre la minorité musulmane dans cette région de l'ouest de la Birmanie, accuse lundi Human Rights Watch (HRW), qui parle de « crimes contre l'humanité ». Les forces de sécurité ont contribué au désarmement des musulmans Rohingyas, qui tentaient de se défendre avec des armes de fortune, et elles sont restées passives, et ont dans certains cas participé, lorsque des bouddhistes se sont mis à tuer hommes, femmes et enfants en juin et en octobre 2012, affirme HRW, organisation de défense des droits de l'homme basée à New York.

« Alors que les forces de sécurité sont dans certains cas intervenues pour empêcher des violences et protéger la fuite de musulmans, plus fréquemment, elles sont restées à l'écart pendant les agressions ou ont directement soutenu les assaillants en commettant des meurtres et d'autres violations des droits de l'homme », écrit Human Rights Watch dans un rapport au sujet de ces violences de juin et octobre qui ont fait au moins 110 morts. (Reuters, L. 22 avril 2013, 08h52)

Comment, devant ces crimes, réagit « la communauté internationale » (on sait que la notion est exclusivement limitée à l'opinion publique occidentale, la plupart du temps sous-informée, valorisée pour mieux l'abrutir. Les autres peuples n'ont pas d'opinion. Et de toutes façons ils s'en fichent) ?
Cult

Les Pays-Bas, une pédocratie où les pervers font la loi

On a longuement parlé du réseau pédophile d'élite en Angleterre, et vu que toute une clique de politiciens est impliquée dans les viols d'enfants à travers tout le pays. On a moins parlé des Pays Bas où les révélations s'enchaînent, là aussi pour dénoncer une clique pédophile dans les plus hautes sphères du pouvoir. D'ailleurs, les faits qu'on va évoquer laissent voir sous un jour nouveau l'abdication de la Reine Beatrix, prévue le 30 avril.

Un écrivain local, Maud Oortwijn, qui a publié en janvier une nouvelle dans laquelle elle évoque un puissant réseau pédophile ayant des ramifications jusqu'en Thaïlande, vient de dire publiquement que son roman n'était pas une fiction, mais le récit de ce à quoi elle a assisté. Et qu'elle ne pouvait pas dénoncer autrement. De fait, combien de "romans" dénoncent des réalités?

Oortwijn a expliqué qui étaient les personnages de sa nouvelle "Dag Licht" publiée il y a quelques mois, cette bande de "VIP" qui prenaient du bon temps dans la banlieue de Bangkok avec un enfant de 4 ans: il s'agissait du ministre de la Justice de l'époque, par Joris Demmink, un autre pédophile du ministère de la Justice dont on va parler, mais Benk Korthals, ainsi que des membres de la famille royale.

L'écrivain explique qu'elle est tombée sur eux par hasard alors qu'elle se trouvait dans un bar à Bangkok, et qu'elle raconte tout cela aujourd'hui à cause de l'inaction des autorités pour coincer le réseau pédophile gravitant autour de la famille royale et du ministère de la Justice hollandais.

Pourtant, comme le souligne Oortwijn, ce n'est pas faute d'avoir eu des alertes. Elles ont systématiquement été étouffées, et c'est pour cela que le rôle des pédophiles insérés aux plus hauts postes du ministère de la Justice est essentiel. Depuis 30 ans, il s'agit de couvrir les fuites, coûte que coûte.
Top