Enfant de la Société
Carte

V

L'armée va sanctionner deux militaires admirateurs de Dieudonné et de ses "quenelles"


Deux chasseurs alpins ont été photographiés faisant le geste dit de "la quenelle", inventé par Dieudonné, devant l'entrée de la synagogue Beth David, rue de Montevideo à Paris.
Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a demandé mardi 10 septembre au soir des "sanctions" en condamnant "avec la plus grande fermeté" le geste de deux militaires qui, en mission Vigipirate à Paris, ont été photographiés devant une synagogue faisant un geste réputé antisémite et popularisé par l'humoriste Dieudonné.

"Jean-Yves Le Drian a demandé au chef d'état-major de l'armée de terre de prononcer les sanctions disciplinaires qui s'imposent en pareil cas", a-t-on déclaré à l'AFP dans l'entourage du ministre.

La photo qui a déclenché la polémique a été publiée "récemment sur les réseaux sociaux" mais pourrait avoir été prise "il y a quelques semaines ou quelques mois", avait expliqué auparavant le colonel Bruno Louisfert, responsable de la communication de l'armée de terre, en précisant qu'une enquête interne avait été ordonnée.

Deux chasseurs alpins avaient été photographiés faisant le geste dit de "la quenelle", inventé par Dieudonné, devant l'entrée de la synagogue Beth David, rue de Montevideo dans le 16e arrondissement.

MIB

Fin de cavale d'un pédophile présumé dans les Andes

L'Uruguayen miraculé des Andes, prisonnier de la neige pendant quatre mois et retrouvé dimanche, était sur le point de devenir un héros. Il a toutefois été rattrapé par des accusations de pédophilie et fait l'objet d'une demande d'extradition de la part du Chili.

Raul Gomez Cincunegui est accusé d'abus sexuel sur un enfant de huit ans. Il a été découvert dimanche, amaigri et affaibli, à proximité du refuge argentin de Sardina Mountain, à environ 4500 mètres d'altitude dans la vallée de Los Patos, aux confins de l'Argentine et du Chili.

Il ne pesait qu'un peu plus de 40 kg quand les sauveteurs l'ont pris en charge. "Il se remet bien. Il est lucide et il a bon moral. Il était dans un état de déshydratation aiguë. Sa famille vient de lui rendre visite dans l'unité de soins intensifs", a déclaré Rodrigo Belert, porte-parole de l'hôpital Rawson de San Juan.

Des pilotes d'hélicoptères en mission dans les Andes l'ont découvert par hasard, assis à proximité d'un refuge. M. Gomez a survécu en se nourrissant de morceaux de sucre et de raisins secs qu'il avait sur lui, et aussi de nourriture trouvée dans des refuges, selon la police.

Heart - Black

Les bisous et câlins interdits dans les crèches d'Angleterre

© thinkstock.
De plus en plus de crèches en Angleterre interdisent aux gardiennes de faire un bisou aux enfants ou de leur faire un câlin en vue de se protéger contre les accusations de pédophilie. Résultat: la santé des bambins est menacée. En effet, les jeunes enfants séparés de leurs parents produisent une hormone de stress appelée cortisol. Un simple câlin suffit à faire baisser l'anxiété. Si personne ne les réconforte, les enfants peuvent être profondément malheureux.

Les garderies élaborent des règles strictes. Ainsi, à la Twinkle Star Day Nursery à Portsmouth, les périodes prolongées de câlins sont déconseillées et les gardiennes ne peuvent pas prendre les enfants sur leurs genoux. Embrasser les enfants est tout bonnement interdit et peut entraîner une procédure disciplinaire.

Gingerbread

Un homme donne naissance à un garçon à Berlin

© Occupy Corporatism
Un homme transgenre a accouché à Berlin, devenant ainsi le premier en Europe à donner naissance à un bébé. L'homme non identifié est né femme, a gardé ses organes reproducteurs et a souhaité accoucher à domicile, ce qui lui permettait ainsi de ne pas être répertorié comme "la mère" du bébé, une obligation légale en Allemagne.

Officiellement, l'enfant, né le 18 mars dernier mais dont la naissance vient d'être dévoilée, n'a pas de mère. Il n'a qu'un père. Un porte-parole des Affaires Intérieures de l'Administration du Sénat de Berlin a confié: "La personne en question ne voulait pas apparaître en tant que mère mais comme père sur le certificat de naissance et cette demande a été honorée."

Cult

États-Unis : sur Internet, une bourse d'échange pour enfants adoptés

Une journaliste américaine de Reuters révèle l'existence d'un marché noir pour les enfants adoptés sur les sites de Yahoo! et Facebook.
© Sipa / dr
Une journaliste américaine a enquêté sur un réseau de groupes Facebook et Yahoo! permettant aux parents américains lassés des enfants qu'ils ont adoptés de les donner à d'autres familles (image d'illustration)
Aux États-Unis, certaines familles d'accueil ont trouvé une solution pour "se séparer" des enfants adoptés dont elles ne veulent plus : le "child exchange". Cette pratique, aussi appelée "private re-homing" [changement de foyer privé, NDLR], consiste à "donner" les enfants à de nouveaux parents en postant des petites annonces sur Internet.

Après dix-huit mois d'enquête, la journaliste d'investigation de Reuters Megan Twohey a révélé ce trafic dans un reportage interactif, publié entre le 9 et le 11 septembre. On y découvre l'existence d'un réseau de groupes Yahoo! et Facebook dédiés au "child exchange" et reprenant le modèle du marché d'animaux de compagnie. Après avoir convenu de l'échange, les parents adoptifs lassés de leurs enfants n'ont qu'à déléguer leurs responsabilités à une nouvelle famille d'accueil, via un simple acte notarié. Ces dernières contournent ainsi les conditions très strictes régissant l'adoption légale aux États-Unis, évitant par la même occasion de payer des frais s'élevant parfois à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Che Guevara

Laurent Louis lance un appel à l'union des hommes de dissidence


Pour le député belge indépendant Laurent LOUIS, face aux criminels organisés qui dirigent notre monde, le succès de la dissidence ne passe que par l'union de ses différentes branches et acteurs.

Stock Down

L'accord national interprofessionnel : ce qui nous attend

Image
Le 11 janvier 2013, des organisations patronales ( MEDEF, UPA, CGPME) et trois organisations syndicales ont signé l'accord national interprofessionnel (l'A.N.I) ou accord sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi.

L'Accord national interprofessionnel comportait deux volets. Le premier volet avait cinq points modificatifs concernant les parcours professionnels. Le second volet comportait quatre points modificatifs concernant la flexibilité. Ces deux volets présentaient les différentes réorganisations prévues pour les salariés.

Premier volet : à propos des parcours professionnels

1- Des droits à l'assurance-chômage « rechargeable » :

Tous les travailleurs émettent des cotisations sociales pour l'assurance-chômage, afin de percevoir de l'argent s'ils sont victimes d'un licenciement.

Après le vote et la validation de la loi sur l'accord national interprofessionnel, les droits à l'assurance chômage seront rechargeables.
Actuellement, un chômeur qui retrouve un emploi avant d'avoir utilisé tous ses droits à l'assurance-chômage, perd automatiquement tous ses droits. Il recommence à cotiser avec son nouveau patron.

Avec l'A.N.I, un chômeur qui retrouvera un emploi avant d'avoir utilisé tous ses droits liés à l'assurance-chômage, ne les perdra plus. Ses nouveaux droits à l'assurance-chômage s'ajouteront aux anciens.

X

Asie-Pacifique : près d'un quart des hommes reconnaissent avoir déjà commis un viol

Près d'un quart des hommes reconnaissent avoir déjà commis un viol, selon une grande enquête de l'ONU dans la région Asie-Pacifique publiée aujourd'hui. D'une ampleur inédite, avec plus de 10.000 hommes de 18 à 49 ans interrogés sous couvert de l'anonymat, cette étude confirme que "la violence contre les femmes est une dure réalité", a déclaré Roberta Clarke, représentante de l'ONU, lors de la présentation de cette étude aujourd'hui à Bangkok.

Cette étude a été réalisée au Bangladesh, au Cambodge, en Chine, en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Sri Lanka. Dans l'étude de l'ONU, il n'a pas été demandé frontalement aux 10.000 s'ils avaient violé mais s'ils avaient déjà "forcé une femme qui n'était pas leur épouse ou petite amie à avoir des relations sexuels" ou s'ils avaient eu des relations avec une femme trop ivre ou droguée pour dire si elle était consentante.

Che Guevara

La contestation en Turquie ravivée avec la mort lundi d'un manifestant

Image
La mort lundi soir dans des circonstances encore floues d'un jeune manifestant turc lors d'affrontements avec la police est susceptible de raviver la contestation qui a ébranlé en juin le pouvoir islamo-conservateur turc.

Ahmet Atakan, 22 ans, est mort à l'hôpital à Antakya, dans le sud de la Turquie, des suites de ses blessures après qu'un groupe de 150 manifestants eut affronté la police anti-émeutes, ont rapporté mardi les médias turcs.

Selon l'agence de presse Dogan, le jeune homme, qui manifestait en mémoire d'un autre manifestant tué dans cette même ville, un fief de la fronde anti-régime cet été, a été mortellement touché à la tête par une grenade lacrymogène tirée par les policiers.

Mais les autorités locales ont réfuté cette thèse, affirmant que le jeune homme était tombé du toit d'un bâtiment lors des incidents alors qu'il répliquait avec des pierres à l'intervention policière.

Che Guevara

Argentine - Gaz de schiste : les Mapuche se mobilisent face à Chevron et Total

C'est au tour de la communauté Mapuche en Argentine de se mobiliser contre l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste. Plus de 5 000 personnes sont descendues dans la rue à Neuquén en Patagonie le 28 août dernier, contre la ratification par le Parlement provincial d'un accord entre la compagnie publique argentine YPF et le pétrolier américain Chevron. L'accord prévoit le forage d'une centaine de puits à Vaca Muerta, l'une des plus vastes réserves mondiales de gaz et de pétrole de schiste, selon l'US Geological Survey. Si les résultats sont positifs, Chevron aura la possibilité d'étendre l'exploitation à une zone de 300 km2, avec un investissement à hauteur de 15 milliards de dollars.

© Inconnu
La présidente argentine Cristina Kirchner estime que l'accord avec Chevron permettra au pays de satisfaire ses besoins et de devenir exportateur d'hydrocarbures, d'ici 2020. Or, cet accord n'a été précédé d'aucune consultation, y compris avec les communautés Mapuche dont les terres sont incluses dans le projet d'exploitation [1]. La Fondation France Libertés pointe également les menaces sur la qualité des réserves et cours d'eau environnants (voir nos articles sur les impacts de la fracturation hydraulique). « Les communautés indigènes de Neuquén souffrent déjà des lourds impacts sanitaires, économiques et environnementaux laissés par plusieurs décennies d'exploitation pétrolière », réagit Diego di Risio, de l'Observatorio Petrolero Sur en Argentine.