Enfant de la Société
Carte


Heart - Black

Le suicide comme arme de destruction massive

Dans Russia Today, le 4 mai 2013, Robert Bridge, spécialiste US du corporate power et auteur du livre Midnight in the American Empire, soutient in fine la thèse que le corporate power aujourd'hui dominateur absolu des USA, pousse ce pays vers une sorte de situation d'extermination rampante et à peine dissimulée, ou d'auto-extermination. La chose n'est pas dite en ces termes et apparaît d'ailleurs difficile à structurer "opérationnellement" pour répondre à une hypothèse aussi tranchée ; mais le titre y fait penser («Suicide watch: Is corporate power pushing Americans over the edge?») et l'esprit de la chose a de fortes chances d'exister selon l'état de la psychologie qu'on constate dans le corporate power. Le sérieux de l'auteur, la précision de l'analyse qu'il fait, contrastent effectivement avec l'apparence disons irrationnelle, ou fortement hypothétique, de l'interprétation ; au reste, on ne parlera certainement pas d'aberration (pour qualifier l'hypothèse), l'aberration se trouvant plutôt, sans le moindre doute, du côté du corporate power..

La première partie du texte, la plus spectaculaire, est consacrée à l'extraordinaire expansion du suicide aux USA, précisément depuis la crise de 2008 impliquant évidemment le corporate power sous toutes ses facettes, - ses responsabilités, sa capacité de destruction, son emprise sur la direction politique du Système, sa façon de tirer des profits extraordinaires des crises massives dont il a la responsabilité, ses pressions pour établir une situation sociale extraordinairement prédatrice, - un ensemble de pressions nourrissant une sorte de doctrine économique et financière totalitaire qu'on croirait effectivement à finalité de destruction par rapport à la population US, qu'on devrait baptiser du néologisme d'inégalitarisme à la fois totalitaire et prédateur. On retrouve la même idée, du point de vue de l'évolution des suicides, que celle qui est exposée par les professeurs Stuckler et Basu, que nous citons dans notre F&C du 3mai 2013...
Family

CAF : derrière mon guichet, j'écoute mais je ne peux rien faire


A la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de Lille, en 2012 (M.LIBERT/20 MINUTES/SIPA)
Making of : Sylvie (qui témoigne sous pseudo) travaille à la Caisse d'allocations familiales des Bouches-du-Rhône. Elle est l'une des 350 techniciens conseil, chargée de l'accueil et du traitement des dossiers. La CAF 13 emploi en tout 1 160 salariés. En mars 2013, chose rare, cette antenne de la CAF a fermé quinze jours pour tenter de rattraper son retard dans le traitement des dossiers, qui s'accumulent depuis juin 2012. Daisy Lorenzi.
Derrière mon guichet, je vois une population désespérée et en colère. Des gens démunis qui se sentent abandonnés de tous. Ils crient, pleurent, s'énervent. A la Caisse d'allocations familiales des Bouches-du-Rhône où je travaille, les hurlements sont devenus quotidiens.

Un jour, une femme enceinte à littéralement pété les plombs. Elle hurlait, disait qu'elle allait bientôt accoucher et qu'elle n'avait rien pour son bébé. Le gardien ne pouvait rien faire, il ne savait pas comment réagir pour la calmer.
Syringe

50 000 personnes ont servi de cobayes en ex-RDA pour des groupes pharmaceutiques

Plus de 50 000 personnes de l'ex-Allemagne de l'Est communiste ont servi de cobayes pour les groupes pharmaceutiques occidentaux, souvent à leur insu et certains y laissant la vie, selon un article de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel paru dimanche 12 mai.

Au total ce sont plus de 600 études dans 50 cliniques, qui ont été menées jusqu'à la chute du Mur de Berlin en 1989, détaille Der Spiegel, qui se base sur des documents inédits du ministère est-allemand de la Santé, ainsi que de l'Institut allemand des médicaments.

Ces dossiers font apparaître deux morts à Berlin-est lors d'essais concernant le Trental, un produit améliorant la circulation sanguine développé par le groupe ouest-allemand Hoechst (fusionné depuis avec Sanofi), ou encore deux morts près de Magdebourg lors d'essais d'un médicament contre la tension pour Sandoz, racheté depuis par le groupe suisse Novartis.

JUSQU'À 400 000 EUROS PAR ÉTUDE

Bien souvent les patients n'étaient pas en état de donner un consentement éclairé, comme ces trente grands prématurés sur lesquels l'EPO a été testée à la demande d'un groupe ouest-allemand, à l'hôpital berlinois de la Charité, ou les alcooliques en plein delirium tremens à qui on a donné du Nimodipin de Bayer, qui améliore la circulation sanguine cérébrale. Les laboratoires offraient jusqu'à 800 000 marks ouest-allemands (environ 400 000 euros) par étude, poursuit Der Spiegel.
Sheeple

Bientôt des animaux transgéniques dans les assiettes des Américains

Les autorités américaines devraient autoriser la commercialisation d'un saumon transgénique dans les prochains mois. Une perspective qui alarme écologistes et associations de consommateurs.

Le saumon transgénique AquAdvantage développé par AquaBounty n’a besoin que de 18 mois pour devenir adulte.
© DR
Le saumon transgénique AquAdvantage développé par AquaBounty n’a besoin que de 18 mois pour devenir adulte.
Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) s'apprêtent à faire une nouvelle percée aux Etats-Unis. Après 17 ans de pourparlers, la société AquaBounty espère recevoir l'approbation des autorités sanitaires dans les tous prochains mois pour commercialiser un saumon transgénique. Une première mondiale. « Nous devrions obtenir le feu vert avant la fin de l'année », a indiqué son PDG, Ronald Stotish, fin avril.

Quinze ans après avoir inondé les terres agricoles américaines (lire ci-dessous), les OGM devraient donc investir un nouveau marché de taille, celui de l'élevage. Il s'agirait en effet du premier animal génétiquement modifié à intervenir dans l'alimentation humaine. L'avancée des recherches sur les poulets et les cochons laisse penser que le « Frankenfish » - comme le désignent les écologistes- ne restera pas longtemps seul.
Family

Horreur au Nigeria : la police découvre une usine à bébés

Dix-sept adolescentes, retenues prisonnières dans une même maison, enceintes du même homme et dont les bébés étaient destinés à être vendus, ont été libérées par la police au Nigeria, a-t-on appris vendredi de source officielle. Onze enfants en bas âge ont également été retrouvés dans cette "usine à bébés" que les voisins prenaient pour un orphelinat ou un refuge pour femmes enceintes.

Une femme, propriétaire de la maison et soupçonnée d'avoir organisé ce trafic, est en fuite.

Les jeunes filles ont raconté à la police qu'elles avaient toutes été mises enceintes par un jeune homme de 23 ans, actuellement en prison ainsi que le garde qui surveillait la maison.

"Agissant d'après des informations, une unité spéciale de la police a fait une descente dans la maison illégale à Umuaka mercredi et porté secours à 17 jeunes filles, âgées de 14 à 17 ans, à différents stades de leur grossesse", a indiqué une porte-parole de la police de l'Etat d'Imo, dans le sud-est du pays.
Arrow Up

73,4 millions de jeunes chômeurs en 2013

Selon un rapport de l'OIT, la crise de l'emploi des jeunes pourrait encore durer des décennies. En Grèce, le chômage des jeunes dépasse les 60% en février.

Les jeunes restent les premières victimes de la montée du chômage. Et selon le rapport « Tendances mondiales de l'emploi des jeunes » publié ce jeudi par OIT, l'impact de la crise de l'emploi des jeunes pourrait encore durer des décennies. L'organisme prévoit près de 73,4 millions de jeunes chômeurs en 2013 « avec des disparités régionales croissantes ». Et aucune amélioration du marché du travail des jeunes n'est à attendre à moyen terme, prévient l'OIT. Entre 2012 et 2018, le nombre de jeunes chômeurs devrait ainsi augmenter de plus de 2 millions, soit une progression de près de 25%.

Derrière ces mauvais chiffres, le rapport de l'OIT pointe un chômage endémique et la prolifération d'emplois temporaires et précaires chez les jeunes. « Un des éléments les plus effrayants est la méfiance des jeunes générations actuelles vis-à-vis des systèmes politiques et socio-économiques », estime l'OIT. « Une partie de cette méfiance s'est exprimée à travers des manifestations politiques, tels que les mouvements anti-austérité en Grèce ou en Espagne » où les jeunes chômeurs représentent plus de la moitié des jeunes actifs, explique l'organisation.
Pistol

Malcolm Shabazz, le petit-fils de Malcolm X, a été tué au Mexique

Le site Amsterdam News a été le premier à annoncer sa mort violente dans d'étranges circonstances : Malcolm Shabazz, le petit-fils de Malcolm X, a été tué au Mexique, où il séjournait.

Selon les premières informations, il serait décédé jeudi matin, 9 mai, à Tijuana, au cours d'un cambriolage dont il a été victime, et qui a tourné au drame. La cause exacte de sa mort reste à éclaircir, deux rumeurs contradictoires circulant actuellement : l'une fait état de coups de feu qui l'ont mortellement touché, tandis que l'autre indique que ses agresseurs l'auraient défénestré depuis l'immeuble où il se trouvait.

« Je confirme, par l'ambassade américaine, au nom de la famille, la mort tragique de Malcolm Shabazz, petit-fils de Malcolm X», a écrit une amie proche de la famille, Terrie M. Williams, sur twitter.
Pyramid

Pillage d'antiquités en Libye

La comparaison qui est faite par beaucoup entre l'Irak et la Libye ne s'arrête pas seulement aux menées guerrières étrangères, aux massacres, au non-respect de la mort de Saddam ou de Kadhafi, au pillage des ressources naturelles, mais s'étend à la culture et aux pillages d'antiquités que l'on tente de dissimuler.

Ce vol a été décrit comme le plus grand dans toute l'histoire archéologique. Une collection de 7 700 pièces d'or, d'argent et de bronze, connue sous le nom de Trésor de Benghazi, a été volée en forant une plaque de béton menant à une voûte souterraine de la Banque Nationale de Commerce de Benghazi abritant la collection. De nombreux articles dataient de l'époque d'Alexandre le Grand et il est impossible de d'évaluer la valeur de la collection sauf si l'on sait qu'une pièce grecque de Carthage a été vendue, dernièrement, pour le prix record de 268 000 dollars.

Le casse de la BNC de Benghazi

Le vol est intervenu peu après l'incendie criminel de la banque, en mai, laissant croire qu'il s'agissait d'un incident découlant de la révolte contre Kadhafi alors qu'en fait, le hold-up avait été particulièrement bien planifié.

Après avoir fracassé les coffres en métal et fait sauter les serrures des caisses en bois, les voleurs ont soigneusement emporté le tout, laissant de côté les objets de moindre valeur. Cinquante petits monuments et figurines en bronze, verre et ivoire ainsi qu'une petite quantité de pierres précieuses ont également disparus.
Star of David

Une enquête sur le mythe fondateur d'Israël dérange la BBC

Prévu pour le 25 avril, un documentaire décriant le mythe de l'exile des Juifs de la Terre Promise a été déprogrammé par la chaîne publique britannique BBC. Le réalisateur, lui-même juif, s'interroge encore sur les raisons de cette déprogrammation.

Éclaboussée par plusieurs scandales, la BBC est une nouvelle fois frappée par une affaire. Cette fois, il s'agit d'un changement de programme de dernière minute qui en a surpris plus d'un au Royaume-Uni, le 25 avril dernier. Le réalisateur du documentaire déprogrammé, Ilan Ziv, le premier. « J'ai travaillé plusieurs fois par le passé avec la BBC sur des sujets controversés et je n'ai jamais été soumis à aucune censure politique. Bien au contraire, j'ai toujours été impressionné par l'intégrité des personnes avec lesquelles j'ai travaillé », déclare Ilan Ziv.

Un manque de courage ?

Le documentaire en question, Exil, enquête sur un mythe, remet en cause l'histoire officielle du peuple Juif, sur laquelle l'Etat israélien s'est fondé. La nation israélienne a effectivement été créée sur le mythe de l'exil et du retour des Juifs en Terre Promise, ignorant totalement le peuple palestinien qui existait sur ce territoire, explique Ilan Ziv. « Une Terre sans peuple, un peuple sans terre », résume-t-il. Et pourtant, Jérusalem et la Palestine occupée ont toujours été multiculturels, rappelle le réalisateur israélien.
Cult

L'âge du consentement devrait être abaissé à 13 ans en Grande-Bretagne, selon une avocate

Barbara Hewson, une importante avocate, a suscité l'indignation après avoir affirmé que l'âge du consentement en Grande-Bretagne devrait être abaissé à 13 ans afin d'arrêter la "persécution des vieillards" dans le sillage du scandale des abus sexuels de Jimmy Savile, célèbre présentateur de la BBC.

Elle a également suscité la colère en réclamant que l'anonymat des plaignants d'abus sexuels soit retiré et que le délai de prescription soit réformé afin d'éviter que des accusations sur d'anciens faits ne soient poursuivis.

Les propos de l'avocate ont été condamnés par les organismes de bienfaisance pour enfants, après avoir comparé les abus sexuels envers les enfants à de simples "délits de bas niveau", qui ne devraient normalement pas être poursuivis.
Top