Enfant de la Société
Carte


Pyramid

Au Belize, on rase une pyramide pour en faire du gravier


L'une des plus grandes pyramides mayas du Belize a été détruite pour construire une route. La pyramide de Nohmul, vieille d'au moins 2 300 ans, dans le nord du pays, a été à demi rasée par une entreprise de travaux publics qui voulait récupérer du gravier. Le ministère du tourisme et de la culture a annoncé avoir lancé une enquête.

La pyramide mesurant 30 mètres de haut était recouverte d'arbres, mais impossible de s'y tromper, estiment les archéologues, car elle s'élève dans un paysage plat et ne pouvait donc être prise pour une colline naturelle.
Stormtrooper

Syrie : le dirigeant d'une brigade rebelle mange le coeur d'un soldat

Human Rights Watch a examiné une copie originale non éditée d'une vidéo qui montre un commandant de l'opposition syrienne, de la brigade Omar Al-Farouq, qui mutile puis mange le cœur et le foie du cadavre d'un soldat syrien.

Les images qui ont émergé récemment sur You Tube, sans qu'on puisse en confirmer l'authenticité, montrent un homme identifié par des sources rebelles de Homs (ainsi que par des images de lui dans d'autres vidéos où il portait la même veste noire et les mêmes anneaux sur ses doigts) comme étant un chef rebelle, Abou Sakkar, découpant le coeur et le foie d'un soldat en uniforme.
"La mutilation des corps d'ennemis est un crime de guerre . Mais le problème encore plus grave, c'est la descente très rapide dans la rhétorique sectaire et la violence", a déclaré Peter Bouckaert, représentant d'Human Rights Watch à New-York.
Arrow Down

Retraites : faudra-t-il bientôt travailler jusqu'à 70 ans?


François Hollande le 19 avril 2013 à Paris. WITT/SIPA
Le gouvernement réfléchit aux moyens de résorber le déficit des retraites...

C'est une réforme explosive à laquelle va s'attaquer l'exécutif. Alors que selon les dernières prévisions, le déficit du régime général des retraites devrait atteindre plus de 20 milliards d'euros à l'horizon 2020, malgré la réforme Fillon de 2010, le gouvernement entend assurer leur avenir d'ici la fin de l'année. Pour préparer le terrain, Jean-Marc Ayrault a reçu ce lundi à Matignon les organisations syndicales et patronales, chacune séparément, avant la conférence sociale des 20 et 21 juin qui doit mettre sur les rails la réforme des retraites.
Black Magic

Quand les macchabées font de la résistance

Traduit pour Courrier International

Cimetière
© Inconnu

Le traditionnel « Tu es né poussière et tu retourneras à la poussière » ne s'applique apparemment plus à l'Allemagne. Au moins quarante cimetières - dont ceux de Cologne, Munich et Kiel - n'acceptent plus de nouvelles inhumations. Car ils sont remplis de cadavres non décomposés. L'Autriche et la Suisse sont confrontées à un problème similaire.

« Les corps mis en terre il y a trente ans ont l'air d'avoir été inhumés la semaine dernière », affirme Walter Müller, un entrepreneur de pompes funèbres de Berlin. « C'est comme s'ils avaient mariné dans des produits conservateurs. » Pendant des siècles, les fossoyeurs ont rouvert les anciennes sépultures pour y placer de nouveaux cercueils. Ceux-ci venaient prendre la place des bières précédentes, qui s'étaient désagrégées et enfoncées dans le sol avec leur contenu. « On a toujours partagé ou réutilisé les tombes. On y ajoute des corps et la nature suit son cours », explique le Pr Rainer Horn, chef du département d'étude des sols de l'université Christian Albrecht de Kiel. Mais le processus de décomposition, qui prenait autrefois de huit à dix ans, dure aujourd'hui beaucoup plus longtemps. Dans un tiers des tombes d'Allemagne, des corps enterrés il y a trente ou quarante ans ne sont toujours pas décomposés.
Pistol

Etats-Unis : trois hommes recherchés après une fusillade à la Nouvelle Orléans

La police de la Nouvelle-Orléans recherche trois hommes après une fusillade lors de laquelle dix-neuf personnes, dont deux enfants, ont été blessées ce dimanche pendant un défilé pour la Fête des Mères.

Des coups de feu, venus de deux armes différentes, auraient été tirés dans la foule, pendant quelques secondes seulement, mais assez pour faire de graves blessures.


L'appel à témoignages du maire de la Nouvelle-Orléans, Mitch Andrieu :

« Je suis sûr que la police est sur le coup, ils sont là dehors à travailler très dur. Nous allons retrouver cette personne mais nous devons faire comprendre et passer le message : il y avait des centaines de gens sur place, quelqu'un a bien vu quelque chose. »

Mitch Andrieu a aussi appelé les habitants de sa ville à mettre fin au rythme implacable de la violence et changer de culture.

La plus grande ville de Louisiane est l'une des plus violente aux Etats-Unis. Ses habitants considéraient en 2010 le crime comme leur plus grande préoccupation.

Les enquêteurs ont clairement mis cette fusillade sur le compte de la violence urbaine.
People

Il meurt en s'arrachant les yeux

L'homme a été victime d'une crise de démence...

Le port de Marseille
© Gérard Julien/AFP
Le port de Marseille
Un homme d'une quarantaine d'années est mort dimanche en fin d'après-midi à Marseille après un accès de démence au cours duquel il s'est arraché les yeux, a-t-on appris de source policière. D'après les premiers éléments de l'enquête, la femme de la victime, qui avait des antécédents psychiatriques, a tenté de l'emmener en voiture à l'hôpital, mais son mari, torse nu, s'est échappé de la voiture sur un parking de magasin de bricolage dans le quartier de la Rose (13e arrondissement).

Une blessure mortelle

Il a ensuite tenté de se jeter sous un bus, dont le conducteur a donné l'alerte, avant de s'arracher un oeil, puis le second, avant que des policiers ne tentent de le maîtriser. L'homme s'est une nouvelle fois échappé et est allé s'empaler sur un poteau soutenant un grillage, s'occasionnant une blessure mortelle.
Cult

Un journaliste français condamné à 12 ans de prison pour pédophilie à Casablanca

Calvez Yvon Guillaume Albert, journaliste français de 60 ans, a été condamné mardi à 12 ans de prison ferme par la Cour d'appel de Casablanca pour avoir exploité sexuellement des enfants. Le pédophile était poursuivi également pour séjour illégal au Maroc.

Le réseau criminel dirigé par le ressortissant français a été démantelé pendant le Ramadan 2010, quand la grand-mère de l'une des victimes a découvert que sa petite fille de 7 ans avait été violée par le mis en cause.

L'homme poursuivi également pour agression sexuelle sur des enfants en France, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum, est accusé du viol de plusieurs fillettes âgées de moins de 10 ans à Casablanca. L'inculpé allait même jusqu'à filmer les scènes de viol d'enfants.
Bomb

USA : le FBI lance l'assaut contre un saoudien vu avec une cocotte minute

Traduit par Les Chroniques de Rorschach


Talal al-Rouki avec son ADM
Cocotte minute + type basané = danger. La nouvelle équation de la terreur aux USA a de quoi surprendre.


Selon le journal saoudien Oukaz, Talal al-Rouki, un étudiant saoudien portant ce que son voisin a décrit comme étant une cocotte-minute colorée a été interrogé par le FBI après le bombardement Boston.

Des agents du FBI armés ont encerclé l'immeuble du Michigan où habitait l'étudiant.

Il s'est avéré que Talal al-Rouki a fait cuire un plat de riz traditionnel appelé "kabsah". Il emmenait une cocotte minute à la maison d'un ami lorsque son voisin l'a vu et a appelé les autorités.
Heart - Black

Le suicide comme arme de destruction massive

Dans Russia Today, le 4 mai 2013, Robert Bridge, spécialiste US du corporate power et auteur du livre Midnight in the American Empire, soutient in fine la thèse que le corporate power aujourd'hui dominateur absolu des USA, pousse ce pays vers une sorte de situation d'extermination rampante et à peine dissimulée, ou d'auto-extermination. La chose n'est pas dite en ces termes et apparaît d'ailleurs difficile à structurer "opérationnellement" pour répondre à une hypothèse aussi tranchée ; mais le titre y fait penser («Suicide watch: Is corporate power pushing Americans over the edge?») et l'esprit de la chose a de fortes chances d'exister selon l'état de la psychologie qu'on constate dans le corporate power. Le sérieux de l'auteur, la précision de l'analyse qu'il fait, contrastent effectivement avec l'apparence disons irrationnelle, ou fortement hypothétique, de l'interprétation ; au reste, on ne parlera certainement pas d'aberration (pour qualifier l'hypothèse), l'aberration se trouvant plutôt, sans le moindre doute, du côté du corporate power..

La première partie du texte, la plus spectaculaire, est consacrée à l'extraordinaire expansion du suicide aux USA, précisément depuis la crise de 2008 impliquant évidemment le corporate power sous toutes ses facettes, - ses responsabilités, sa capacité de destruction, son emprise sur la direction politique du Système, sa façon de tirer des profits extraordinaires des crises massives dont il a la responsabilité, ses pressions pour établir une situation sociale extraordinairement prédatrice, - un ensemble de pressions nourrissant une sorte de doctrine économique et financière totalitaire qu'on croirait effectivement à finalité de destruction par rapport à la population US, qu'on devrait baptiser du néologisme d'inégalitarisme à la fois totalitaire et prédateur. On retrouve la même idée, du point de vue de l'évolution des suicides, que celle qui est exposée par les professeurs Stuckler et Basu, que nous citons dans notre F&C du 3mai 2013...
Family

CAF : derrière mon guichet, j'écoute mais je ne peux rien faire


A la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de Lille, en 2012 (M.LIBERT/20 MINUTES/SIPA)
Making of : Sylvie (qui témoigne sous pseudo) travaille à la Caisse d'allocations familiales des Bouches-du-Rhône. Elle est l'une des 350 techniciens conseil, chargée de l'accueil et du traitement des dossiers. La CAF 13 emploi en tout 1 160 salariés. En mars 2013, chose rare, cette antenne de la CAF a fermé quinze jours pour tenter de rattraper son retard dans le traitement des dossiers, qui s'accumulent depuis juin 2012. Daisy Lorenzi.
Derrière mon guichet, je vois une population désespérée et en colère. Des gens démunis qui se sentent abandonnés de tous. Ils crient, pleurent, s'énervent. A la Caisse d'allocations familiales des Bouches-du-Rhône où je travaille, les hurlements sont devenus quotidiens.

Un jour, une femme enceinte à littéralement pété les plombs. Elle hurlait, disait qu'elle allait bientôt accoucher et qu'elle n'avait rien pour son bébé. Le gardien ne pouvait rien faire, il ne savait pas comment réagir pour la calmer.
Top