Enfant de la Société
Carte


Pistol

Boston : tirs et explosions près du campus du MIT

Le campus du MIT à Boston
© Reuters
Le campus du MIT à Boston

La police a lancé une vaste chasse à l'homme pour retrouver un tireur sur le campus du Massachusetts Institute of Technology. Un policier a été tué par des tirs.

Un homme armé a tué jeudi soir un officier de police sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston (nord-est des Etats-Unis), ont annoncé les autorités locales. Une chasse à l'homme a été lancée pour retrouver le tireur. De nombreux policiers sont arrivés sur les lieux et des hélicoptères survolaient le MIT (voir la vidéo ci-dessous). La police du Massachusetts a demandé vers 10h10 (heure française) aux habitants de Watertown, dans la banlieue de Boston, de n'ouvrir leurs portes à personne et elle a annoncé qu'elle allait procéder à une fouille complète du quartier. On ignore si cet avertissement est lié à l'enquête sur le double attentat meurtrier commis lundi lors du marathon de Boston.
Info

Boston : un suspect abattu, l'autre en fuite

La police a confirmé le lien entre les attentats de lundi à Boston et l'opération en cours à Watertown près de Boston, aux États-Unis.

Le premier suspect a été tué et le second, l'homme à la casquette blanche, est toujours recherché.

La police a établi un périmètre de vingt pâtés de maisons autour de la localisation présumée du suspect. Les autorités ont demandé aux habitants de ne pas sortir et de ne pas ouvrir leur porte, ainsi qu'aux automobilistes de ne pas s'arrêter.
Bomb

Irak : au moins 27 morts dans un attentat à Bagdad



BAGDAD (IRAK), LUNDI DERNIER. Une nouvelle vague d'attentats, dont un à l'entrée de l'aéroport de Bagdad, a fait 50 morts et près de 300 blessés, à travers l'Irak en une seule journée. Au moins 27 personnes sont mortes jeudi dans l'attentat contre un café de la capitale, à quelques jours des élections provinciales du 20 avril. | AFP/Ali al-Saadi
Un attentat visant un café dans l'ouest de Bagdad, jeudi soir, a fait au moins 27 morts et plus de 50 blessés, à deux jours des élections provinciales. L'attaque s'est produite à 22 heures (21 heures, heure française) dans le quartier sunnite d'Amriya. Au moins trois enfants figurent parmi les victimes.

Le café Dubaï se trouve dans une rue très animée. Il est situé au deuxième étage d'un petit centre commercial et est surtout fréquenté par des hommes jeunes qui viennent y jouer au billard. L'attentat n'a pas été revendiqué mais les insurgés sunnites, dont Al-Qaïda en Irak, mènent régulièrement des attaques dans l'espoir de déstabiliser le gouvernement du chiite Nouri al-Maliki.
Bomb

Fausse alerte à la bombe à Los Angeles


La police a bloqué une partie de Hollywood Boulevard, à Los Angeles Photo : Twitter / SidizenKane
Une partie du centre-ville de Los Angeles a été fermé à la circulation automobile pendant deux heures, après qu'un homme affirmant posséder une bombe dans son sac à dos soit entré dans un restaurant de la chaîne Hooters.

La police a empêché les piétons et les véhicules de circuler sur une partie de Hollywood Boulevard, située entre Orange et Highland. Plusieurs commerces voisins ont été évacués par les forces de l'ordre.
House

Une agence de mannequins recrute devant un hôpital pour anorexiques

Le milieu de la mode est régulièrement stigmatisé pour encourager l'extrême maigreur et présenter des mannequins souffrant d'anorexie

Une agence de mannequins a recherché de nouvelles recrues aux abords d'un centre de soins de Stockholm pour les personnes souffrant de troubles alimentaires, a dénoncé jeudi l'institution.

"Ils étaient à l'extérieur du bâtiment et attendaient que les jeunes filles sortent en promenade", a expliqué la directrice de cet établissement public, Anna-Maria af Sandeberg, à l'agence de presse suédoise TT. Elle n'a pas donné le nom de ou des agences concernées.

Selon le centre, les chasseurs de tête connaissaient parfaitement les habitudes de l'établissement et n'avaient aucune limite. "Une de celles qui ont été contactées était en fauteuil tellement elle était maigre", a déploré Mme af Sandeberg.

Les faits se sont produits il y a plusieurs mois, et les horaires suivis de l'établissement ont depuis été modifiés.
Attention

Licencié pour n'avoir pas coupé l'eau à des familles démunies

Un employé de Veolia Eau à Avignon a été licencié début avril pour avoir refusé depuis 2006 de couper l'eau aux domiciles de personnes qu'il estimait défavorisées mais que la direction considérait comme de mauvais payeurs. L'agent de 48 ans était employé depuis 20 ans à Veolia eau. Il a reçu une lettre de licenciement datée du 4 avril 2013, dont l'AFP a obtenu copie, motivée par son «refus de mettre en oeuvre les fermetures de branchements faisant suite au non-paiement de facture».

Depuis 2006, l'employé refusait de procéder aux coupures du compteur d'eau de familles qui ne s'acquittaient plus de leurs factures et qu'il jugeait défavorisées. «Psychologiquement, il se refusait à couper l'eau, il préférait négocier avec les familles, récupérait des chèques et leur conseillait de voir avec Veolia pour épurer leurs dettes», explique le secrétaire général de la CGT du Vaucluse, Thierry Lapoirie. D'après ce dernier, environ un millier de familles auraient été concernées par ces coupures non effectuées entre 2006 et 2013.
Stormtrooper

Erik Rush, chroniqueur sur Fox News, appelle à tuer tous les musulmans

Sans aucune preuve pour appuyer ses accusations, un collaborateur de la chaîne américaine Fox News, Erik Rush, a affirmé sur twitter que les terroristes musulmans sont responsables des explosions de Boston, qui ont fait 3 morts et plus de 170 blessés, dont 17 sont dans un état critique. Le chroniqueur n'a pas de preuve, mais il a trouvé une solution radicale : Erik Rush propose de tuer tous les musulmans.
« il faut tous les tuer » Quand une personne lui a répondu au sujet de son accusation sans preuve "Est ce que tu ACCUSES DEJA LES MUSULMANS??"

Le chroniqueur a répondu : « Les musulmans sont le diable, il faut tous les tuer ».
Bad Guys

Grèce : des salariés agricoles migrants blessés par balles par leurs superviseurs

Une trentaine de travailleurs immigrés ont été blessés par balles dans un champ de fraises du Péloponnèse pour avoir réclamé leur paie, illustrant la situation misérable des migrants en Grèce où l'incurie face aux violences xénophobes est récurrente.

Les trois superviseurs d'une exploitation de Manolada, un village de 2.000 habitants à 260 km au sud-ouest d'Athènes, ont tiré à la carabine mercredi soir sur quelque 200 jeunes travailleurs agricoles, pour la plupart bangladais, qui réclamaient leurs salaires, promis par le propriétaire plus tôt dans la journée et non payés.

Parmi eux certains ex-employés réclamaient jusqu'à six mois d'arriérés de salaire. Haut lieu de la production de fraises en Grèce, Manolada est régulièrement le théâtre de violences contre les saisonniers étrangers qui y travaillent dans des conditions misérables.
Info

Gigantesque chasse à l'homme dans les environs de Boston

  • Un policier a été tué lors d'une fusillade sur le campus du MIT, juste à côté de Boston.
  • Au moins un suspect a été arrêté, un autre aurait été blessé ou tué dans les échanges de tirs avec la police.
  • Le FBI a rendu publiques les photographies de deux suspects des attentats de lundi, qui ont été identifiés comme des étudiants portés disparus en mars.

La situation est très confuse dans la région de Boston. L'Institut de technologie du Massachusetts (MIT), situé à Cambridge dans le Massachusetts, à proximité immédiate de Boston, a été encerclé dans la soirée du jeudi 18 avril par des forces de police après une fusillade au cours de laquelle un policier du MIT a été tué.

Les premières détonations ont été entendues à 22 h 48, heure locale (4 h 48, heure de Paris, vendredi). Un message d'alerte a immédiatement été diffusé par l'université sur son site internet et par textos aux étudiants.

La chaîne 7News indique qu'avant cette fusillade une série d'attaques à main armée et un vol de voiture avec violence ont eu lieu à Watertown, ville au nord de l'université. Un autre policier aurait été blessé dans une fusillade avec les individus.
Mail

Un suspect interpellé après l'envoi de lettres empoisonnées aux États-Unis


La Maison-Blanche, mercredi. Crédits photo : JEWEL SAMAD/AFP
Trois lettres contenant de la ricine, dont une adressée au président Barack Obama, ont été interceptées. Un homme a été arrêté mercredi dans le Mississippi.

Un suspect a été arrêté mercredi dans l'État du Mississippi, dans l'affaire des lettres contenant de la ricine, un poison violent, envoyées à plusieurs responsables américains, dont le président Barack Obama. L'homme, un certain Paul Kevin Curtis, a été arrêté à son domicile à Corinth. Il «serait responsable de l'envoi des trois lettres (...) contenant une poudre qui, selon les premières analyses, est de la ricine», a confirmé le FBI.

Outre celle envoyée au président américain, deux autres lettres du même type ont été adressées au sénateur républicain Roger Wicker et à un responsable de la justice du Mississippi. Les trois enveloppes étaient frappées du cachet de poste de Memphis, dans le Tennessee, avec la date du 8 avril. Un cachet qui peut englober certains secteurs du nord du Mississippi.
Top