Enfant de la Société
Carte


People 2

Attentats de Boston : un ado innocent suspecté par erreur


Salah Eddin Barhoum, un ado de 17 ans innocent, dont la photo avait été diffusée par le New York Post. AP
Jeudi, le New York Post a diffusé sur la Toile la photo de deux adolescents suspects. Problème, ils étaient juste venus regarder l'arrivée du marathon et n'avaient rien à voir avec les attentats de Boston...

C'est avec la peur au ventre que Salah Eddin Barhoum reste terré chez lui. Depuis que le New York Post a diffusé une photo de lui et de son ami Yassine Zaime comme potentiels suspects des attentats de Boston, cet ado de 17 ans n'ose plus sortir de chez lui. Diffusée sur Internet et les réseaux sociaux à une vitesse folle, la photo montre très distinctement le visage de ces deux adolescents. Depuis, et même si le quotidien américain est revenu sur cette information, ce passionné de course à pied est convaincu qu'il reste une cible potentielle.

"Je vais avoir peur en allant à l'école maintenant. Tout ce qui me paraît étrange me fait peur", assure-t-il. Ce jeudi, alors qu'il revenait du lycée, il dit avoir aperçu un homme dans une voiture le dévisager et parler au téléphone. Il ne lui en a pas fallu plus pour rentrer précipitamment chez lui. Seul moyen désormais pour lui de se sentir en sécurité ? Que les suspects soient arrêtés. Depuis ce vendredi matin et la mort d'un des suspects confirmée par la police de Boston, Salah est sans doute un peu plus serein.
Info

Il réchappe à l'attentat de Boston et à l'explosion de Waco


Joe Berti, le miraculé de l'attentat de Boston et de l'explosion de l'usine d'engrais à Waco (Etats-Unis) Eric Gay/AP/SIPA
Joe Berti, un Texan, a survécu à une dure semaine...

Jamais deux sans trois. C'est ce que dit l'adage, pourtant ce n'est pas ce que l'on souhaite à Joe Berti, l'homme qui a survécu aux deux événements sanglants de la semaine aux Etats-Unis. «C'est un miracle.» a t-il admis dans une interview donnée à l'agence Associated Press. «Je me sens avant tout béni», ajoute-t-il quand on lui demande s'il s'estime chanceux.

Lundi 15 avril, l'homme de 43 ans participe au marathon de Boston avec sept autres Texans pour l'association Champions4Children dont le but est d'aider les enfants atteints de maladie rare et leur famille. «Je venais de passer la ligne d'arrivée. Trente secondes plus tard, j'ai entendu la première explosion, je me suis retourné et j'ai vu de la fumée», décrit-il. «J'ai su immédiatement que c'était une bombe... Il y a eu une deuxième explosion et des gens commençaient à courir partout.»
Che Guevara

Premier acte de politique étrangère du gouvernement Maduro : défendre les droits du Peuple palestinien

Pour son premier acte de politique étrangère, le gouvernement du président Maduro a organisé à Caracas une réunion du Comité de Défense des Droits du Peuple Palestinien qui rassemble une cinquantaine de pays (1) et a renouvelé le soutien absolu du Venezuela bolivarien à l'État de Palestine et à sa reconnaissance comme membre à part entière de l'ONU.

Les Ministres des Affaires Étrangères de l’État de Palestine et de la République Bolivarienne du Venezuela, Riad Malki et Elías Jaua, réunis à Caracas, les 17 et 18 avril 2013.
© Inconnu
Les Ministres des Affaires Étrangères de l’État de Palestine et de la République Bolivarienne du Venezuela, Riad Malki et Elías Jaua, réunis à Caracas, les 17 et 18 avril 2013.
« Nous allons continuer la lutte pour la reconnaissance intégrale de la Palestine » a expliqué le chancelier vénézuélien, rappelant que cette réunion à Caracas « s'inscrit dans la continuité de la politique étrangère de Hugo Chavez et que continuera le président Nicolas Maduro : appuyer, à n'importe quel prix, la cause du peuple palestinien. Ce Comité pour les Droits de la Palestine n'aurait pu se réunir aujourd'hui au Venezuela s'il n'y existait un gouvernement indépendant, souverain, socialiste, et révolutionnaire ». Elías Jaua a dénoncé le refus du gouvernement israélien d'appliquer les résolutions émises par les Nations Unies et a manifesté sa solidarité avec les prisonniers palestiniens.

Le chancelier Riad Malki réuni avec le président vénézuélien Nicolas Maduro, Caracas, le 17 avril 2013.
© Inconnu
Le chancelier Riad Malki réuni avec le président vénézuélien Nicolas Maduro, Caracas, le 17 avril 2013.
Le chancelier Riad Malki réuni avec le président vénézuélien Nicolas Maduro, Caracas, le 17 avril 2013.
© Inconnu
Pistol

Boston : tirs et explosions près du campus du MIT

Le campus du MIT à Boston
© Reuters
Le campus du MIT à Boston

La police a lancé une vaste chasse à l'homme pour retrouver un tireur sur le campus du Massachusetts Institute of Technology. Un policier a été tué par des tirs.

Un homme armé a tué jeudi soir un officier de police sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston (nord-est des Etats-Unis), ont annoncé les autorités locales. Une chasse à l'homme a été lancée pour retrouver le tireur. De nombreux policiers sont arrivés sur les lieux et des hélicoptères survolaient le MIT (voir la vidéo ci-dessous). La police du Massachusetts a demandé vers 10h10 (heure française) aux habitants de Watertown, dans la banlieue de Boston, de n'ouvrir leurs portes à personne et elle a annoncé qu'elle allait procéder à une fouille complète du quartier. On ignore si cet avertissement est lié à l'enquête sur le double attentat meurtrier commis lundi lors du marathon de Boston.
Info

Boston : un suspect abattu, l'autre en fuite

La police a confirmé le lien entre les attentats de lundi à Boston et l'opération en cours à Watertown près de Boston, aux États-Unis.

Le premier suspect a été tué et le second, l'homme à la casquette blanche, est toujours recherché.

La police a établi un périmètre de vingt pâtés de maisons autour de la localisation présumée du suspect. Les autorités ont demandé aux habitants de ne pas sortir et de ne pas ouvrir leur porte, ainsi qu'aux automobilistes de ne pas s'arrêter.
Bomb

Irak : au moins 27 morts dans un attentat à Bagdad



BAGDAD (IRAK), LUNDI DERNIER. Une nouvelle vague d'attentats, dont un à l'entrée de l'aéroport de Bagdad, a fait 50 morts et près de 300 blessés, à travers l'Irak en une seule journée. Au moins 27 personnes sont mortes jeudi dans l'attentat contre un café de la capitale, à quelques jours des élections provinciales du 20 avril. | AFP/Ali al-Saadi
Un attentat visant un café dans l'ouest de Bagdad, jeudi soir, a fait au moins 27 morts et plus de 50 blessés, à deux jours des élections provinciales. L'attaque s'est produite à 22 heures (21 heures, heure française) dans le quartier sunnite d'Amriya. Au moins trois enfants figurent parmi les victimes.

Le café Dubaï se trouve dans une rue très animée. Il est situé au deuxième étage d'un petit centre commercial et est surtout fréquenté par des hommes jeunes qui viennent y jouer au billard. L'attentat n'a pas été revendiqué mais les insurgés sunnites, dont Al-Qaïda en Irak, mènent régulièrement des attaques dans l'espoir de déstabiliser le gouvernement du chiite Nouri al-Maliki.
Bomb

Fausse alerte à la bombe à Los Angeles


La police a bloqué une partie de Hollywood Boulevard, à Los Angeles Photo : Twitter / SidizenKane
Une partie du centre-ville de Los Angeles a été fermé à la circulation automobile pendant deux heures, après qu'un homme affirmant posséder une bombe dans son sac à dos soit entré dans un restaurant de la chaîne Hooters.

La police a empêché les piétons et les véhicules de circuler sur une partie de Hollywood Boulevard, située entre Orange et Highland. Plusieurs commerces voisins ont été évacués par les forces de l'ordre.
House

Une agence de mannequins recrute devant un hôpital pour anorexiques

Le milieu de la mode est régulièrement stigmatisé pour encourager l'extrême maigreur et présenter des mannequins souffrant d'anorexie

Une agence de mannequins a recherché de nouvelles recrues aux abords d'un centre de soins de Stockholm pour les personnes souffrant de troubles alimentaires, a dénoncé jeudi l'institution.

"Ils étaient à l'extérieur du bâtiment et attendaient que les jeunes filles sortent en promenade", a expliqué la directrice de cet établissement public, Anna-Maria af Sandeberg, à l'agence de presse suédoise TT. Elle n'a pas donné le nom de ou des agences concernées.

Selon le centre, les chasseurs de tête connaissaient parfaitement les habitudes de l'établissement et n'avaient aucune limite. "Une de celles qui ont été contactées était en fauteuil tellement elle était maigre", a déploré Mme af Sandeberg.

Les faits se sont produits il y a plusieurs mois, et les horaires suivis de l'établissement ont depuis été modifiés.
Attention

Licencié pour n'avoir pas coupé l'eau à des familles démunies

Un employé de Veolia Eau à Avignon a été licencié début avril pour avoir refusé depuis 2006 de couper l'eau aux domiciles de personnes qu'il estimait défavorisées mais que la direction considérait comme de mauvais payeurs. L'agent de 48 ans était employé depuis 20 ans à Veolia eau. Il a reçu une lettre de licenciement datée du 4 avril 2013, dont l'AFP a obtenu copie, motivée par son «refus de mettre en oeuvre les fermetures de branchements faisant suite au non-paiement de facture».

Depuis 2006, l'employé refusait de procéder aux coupures du compteur d'eau de familles qui ne s'acquittaient plus de leurs factures et qu'il jugeait défavorisées. «Psychologiquement, il se refusait à couper l'eau, il préférait négocier avec les familles, récupérait des chèques et leur conseillait de voir avec Veolia pour épurer leurs dettes», explique le secrétaire général de la CGT du Vaucluse, Thierry Lapoirie. D'après ce dernier, environ un millier de familles auraient été concernées par ces coupures non effectuées entre 2006 et 2013.
Stormtrooper

Erik Rush, chroniqueur sur Fox News, appelle à tuer tous les musulmans

Sans aucune preuve pour appuyer ses accusations, un collaborateur de la chaîne américaine Fox News, Erik Rush, a affirmé sur twitter que les terroristes musulmans sont responsables des explosions de Boston, qui ont fait 3 morts et plus de 170 blessés, dont 17 sont dans un état critique. Le chroniqueur n'a pas de preuve, mais il a trouvé une solution radicale : Erik Rush propose de tuer tous les musulmans.
« il faut tous les tuer » Quand une personne lui a répondu au sujet de son accusation sans preuve "Est ce que tu ACCUSES DEJA LES MUSULMANS??"

Le chroniqueur a répondu : « Les musulmans sont le diable, il faut tous les tuer ».
Top