Enfant de la Société
Carte


Attention

Lille : Martine Aubry censure un débat sur la Syrie

Les chabbihas* de Fabius et Hollande ont encore frappé : nouvel attentat à la liberté d'expression dont la « patrie des droits de l'homme » est désormais la championne

Ce samedi 6 avril, la salle Philippe Noiret de la mairie du quartier de Wazemmes à Lille devait accueillir une conférence sur la Syrie organisée par la Coordination communiste et le Front de Gauche, avec comme orateurs la scientifique franco-syrienne Ayssar Midani ainsi que moi-même.

Quelques jours auparavant, un groupe obscur autoproclamé « antifascistes sans patrie ni frontière » a lancé un appel au sabotage de la conférence.
Cult

Grande-Bretagne : un réseau pédophile démantelé à Peterborough

Traduction : Pédopolis

La police pense avoir démantelé ce qui pourrait s'avérer être le plus important réseau pédophile de Grande-Bretagne.


Six hommes ont été arrêtés à ce jour. Les agents ont identifié près de 50 victimes présumées de viol, de sévices et d'esclavage sexuel, certaines étant âgées de 12 ans seulement.

Les enquêteurs craignent que le nombre de ces dernières puisse facilement atteindre la centaine. Une affaire probablement encore plus grave que le scandale de Rochdale (2012).

Les individus soupçonnés d'avoir encadré ces violences sont de diverses nationalités, a déclaré une source.

La police croyait à l'origine qu'ils avaient affaire à deux réseaux distincts basé à Peterborough, et à Cambridgeshire. Mais elle suspecte à présent une vaste bande ciblant des jeunes vulnérables à travers la ville.
Red Flag

Après le coton, Monsanto cherche à multiplier les OGM en Afrique de l'Ouest

Le Burkina Faso, l'un des pays les plus pauvres de la planète, a opté pour une variété OGM de Monsanto dans l'espoir de redresser sa filière cotonnière, qui fait vivre trois millions de personnes. Promesses de rendements non tenues, droits de propriété prohibitifs, coton de moindre qualité... Le bilan est plus que mitigé. Qu'importe, Monsanto cherche à étendre son coton OGM et travaille sur des haricots et du sorgho génétiquement modifiés. Certains craignent « une mainmise des biotechnologies » sur les cultures alimentaires.

Le moral remonte, au sein de la filière coton burkinabé : la campagne 2012 vient de s'achever sur une très bonne récolte d'environ 630 000 tonnes. C'est près de 60 % de mieux que la précédente saison. « La production de coton transgénique s'accroît chaque année », affirme Karim Traore, président de l'Union nationale des producteurs de coton (UNPCB), qui regroupe la majeure partie des cultivateurs du pays. Sur 500 000 hectares de coton, environ 55 % auraient reçu cette année des semences OGM.

L' « or blanc » est vital pour ce pays, premier producteur d'Afrique de l'Ouest : il représente plus d'un tiers du produit intérieur brut et 60 % des recettes d'exportation. Le coton fait vivre indirectement près de trois millions de personnes, un cinquième de la population. Mais depuis peu, cette monoculture s'est retrouvée impuissante face aux ravageurs, devenus résistants aux insecticides classiques. Les autorités ont alors fait le pari du coton transgénique dans l'espoir de surmonter la crise : une variété développée par la firme étasunienne Monsanto et l'Institut de l'environnement et de recherches burkinabé (Inera), intégrant des gènes de la bactérie Bacillus thuringiensis (Bt) produisant des toxines mortelles ou dissuasives pour certains insectes.
Mail

3.000 lettres de délation : ça balance pas mal à la CAF

En une année, plus de 3 000 lettres de dénonciation ont été reçues par les services des allocations familiales. Lues et conservées, elles peuvent être utilisées contre les personnes qui ont été dénoncées.

En dégainant son numéro vert garantissant l'anonymat à toute personne susceptible de fournir des informations à la police, le préfet de Marseille n'a rien inventé. Il a perpétué une vieille tradition qui a connu son heure de gloire sous l'Occupation et qui continue de distraire d'honnêtes citoyens en mal de justice et d'équité: Sa Majesté la délation.

Pratiques de l'ombre

Pour la seule année 2011, la Caisse nationale des affaires familiales (Cnaf) a enregistré pas moins de 3 200 lettres de dénonciation récoltées par ses 102 antennes départementales. «Elles ne sont pas jetées, elles sont lues et peuvent être utilisées si elles apportent des faits éclairants», explique un porte-parole de la Cnaf.
Stock Down

La véritable situation économique de l'Europe en 4 graphiques

«Le pire de la crise est fini », a déclaré cette semaine José Manuel Barroso, le Président de la Commission Européenne. Pourtant, les derniers indicateurs économiques ne pointent guère vers cette conclusion, ils indiquent plutôt que la dégradation de la situation économique se poursuit. Le site Zero Hedge a rassemblé 4 graphiques qui témoignent que la fin de crise n'est pas encore en vue :

Graphique 1 : les ventes de détail

Elles ont stagné en Allemagne, mais se sont effondrées dans les pays qui ont bénéficié d'un plan de sauvetage. Aux Pays Bas, comme en Hongrie, elles ont chuté de 10%.
Books

Le texte contre le mariage gay du grand rabbin de France serait en partie un plagiat

Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, qui a reconnu s'être rendu coupable d'un plagiat dans son livre Quarante méditations juives (Stock, 2011) - et n'est par ailleurs pas agrégé de philosophie, contrairement à ce dont il se prévaut dans sa biographie - , se serait rendu coupable d'un autre plagiat, affirme L'Express, citant les travaux de l'universitaire spécialiste du plagiat Jean-Noël Darde.

En décembre, le pape Benoît XVI avait salué et longuement cité son texte argumentant son opposition au "mariage pour tous" et à la théorie du genre, publié le 18 octobre sous le titre "Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l'on oublie souvent de dire". "Cette citation par le pape était l'un des grands titres de gloire de Gilles Bernheim. Un événement salué par la communauté juive et la presse dans le monde entier", souligne L'Express.
Star of David

Anonymous veut « rayer Israël de l'Internet »

Anonymous a contribué, même si pour une faible part, à la démission du dictateur égyptien Hosni Mubarak en février 2011
© Inconnu
Anonymous a contribué, même si pour une faible part, à la démission du dictateur égyptien Hosni Mubarak en février 2011

Le collectif de hackers Anonymous prépare une deuxième vague d'attaques contre les sites israéliens, après une période de calme relatif dans le cyberespace israélien après l'attaque d'Israël sur Gaza en novembre dernier.

Les attaques promises et annoncées par le biais de Twitter, font partie d'une initiative connue sous le nom d'Anonymous « #Opisrael » qui est née au cours de la dernière campagne de bombardements israéliens sur Gaza. Dans une déclaration, Anonymous annonça qu'à partir du 7 avril, le groupe allait lancer une campagne massive contre les sites internet israéliens.

Déclaration de Cyberguerre

Dans un communiqué de presse vidéo,des membres d'Anonymous ont déclaré que les attaques #Opisrael ont été lancées en réponse aux violations des droits humains commises par l'État d'Israël contre le peuple palestinien et les citoyens d'autres pays de la région.

« Il est venu à notre attention que le gouvernement israélien a ignoré des avertissements répétés sur les violations des droits de l'homme, les mauvais traitements infligés à ses propres citoyens et à ceux de ses pays voisins », a indiqué le communiqué. « Nos cœurs sont avec les femmes, les enfants et les familles qui souffrent en ce moment même, en tant que résultat direct de l'utilisation abusive par Israël de ses forces militaires. »

Le communiqué de presse est rien de moins qu'une déclaration ouverte de cyberguerre contre Israël.

Star of David

Mais pourquoi tant d'Israéliens se précipitent-ils pour quitter « la terre promise » ?

Colons juifs dans la ville palestinienne de al-Khalil (Hébron). Un jour, tous ces psychopathes criminels et fascisants ne seront plus qu’un mauvais souvenir.
© Inconnu
Colons juifs dans la ville palestinienne de al-Khalil (Hébron). Un jour, tous ces psychopathes criminels et fascisants ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Le revenu annuel moyen pour un citoyen israélien s'élève à 19 000 dollars, ce qui équivaut à 17 fois celui d'un Palestinien habitant en Cisjordanie ou dans la Bande de Gaza. Israël est l'un des rares états qui sort relativement indemne de la crise financière actuelle, et sa situation sécuritaire s'est considérablement améliorée ces dernières années.

Malgré ces points positifs concernant les conditions de vie dans « l'état juif », les Israéliens se pressent pour obtenir des passeports étrangers et émigrer vers une nouvelle vie en Occident. Une étude récente a montré qu'un million d'Israéliens ont quitté le pays sur ces vingt dernières années. Alors que par le passé, les émigrants avaient tendance à partir en douce, ils ont désormais peu d'états d'âme à abandonner le projet sioniste. Il y a même des séminaires et des conférences organisés sur le thème de l'émigration. Les résultats d'une étude effectuée auprès d'Israéliens ayant émigré avance que la question principale qu'ils se posent n'est pas : « Pourquoi avons-nous quitté Israël ? », mais « Pourquoi avons-nous attendu aussi longtemps pour partir ? »

Une autre étude menée auprès de jeunes Israéliens vivant dans les colonies a montré qu'environ la moitié d'entre eux préfèrerait vivre ailleurs. Israël, pensent-ils, n'est pas l'endroit idéal où construire son foyer.

Il est intéressant de noter que la très grande majorité des migrants israéliens font le choix de l'Allemagne. Les gouvernements israéliens successifs ont tous exploité l'Holocauste perpétré par les nazis d'Allemagne contre les juifs d'Europe pour justifier leur vol de la terre de Palestine. Ils ont également récupéré des milliards de dollars, au titre de « réparations », de la part du gouvernement allemand.
Cult

Graham Ovenden, Klaus Kinski, deux stars et pourtant pédophiles

Aujourd'hui, on va rapidement aborder deux cas qui me semblent très symbolique: celui de Graham Ovenden, un pédophile qui se revendique artiste. Sauf que pendant des années, il a réussi à se faire passer pour un artiste. Et celui de Klaus Kinski, cet acteur expiosé aujourd'hui par ses propres filles.

Graham Ovenden a fait parler de lui début mars dans la presse anglaise, quand on a appris que deux de ses victimes l'ont poursuivi pour des viols commis alors qu'elles avaient entre 6 et 14 ans, l'âge qui semble le plus intéresser ce vieux pervers. Selon il faisait les "plus beaux portraits d'enfants réalisés depuis 200 ans".

Ovenden s'était "spécialisé" dans les photos suggestives de gamines à moitié nues. Ce qui pouvait encore passer pour de l'art dans les années 70 est devenu indiffusable aujourd'hui, surtout après sa condamnation. C'est ainsi qu'enfin, une galerie a retiré ses "oeuvres", la célèbre galerie Tate à Londres.
Vader

Bavures policières mortelles : trente ans de quasi impunité ?

Dix-huit décès impliquant des policiers ont été recensés en 2012. Deux fois plus qu'il y a dix ans. Et un scénario souvent similaire : peu d'égards pour les familles des victimes, des procédures judiciaires qui s'éternisent, une difficile transparence sur les circonstances de la mort et le rôle des policiers... Est-ce dû au profil type des trépassés ? Au poids de la corporation policière et à sa difficulté à reconnaître une éventuelle faute ? Alors que trois non-lieux viennent d'être confirmés pour des opérations de police ayant entraîné la mort, Basta ! a enquêté sur les raisons de cette tradition française.

« Je suis très fier de la justice française. » L'enthousiasme de Jean-Pierre Mignard, avocat des familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, fait le tour des médias ce 31 octobre 2012. La cour de cassation de Paris vient d'annuler le non-lieu en faveur des policiers impliqués dans la mort de ces deux adolescents de Clichy-sous-Bois, un soir d'octobre 2005. Après sept ans de procédure ponctuée de non-lieux et de reports, la tenue d'un procès va pouvoir avoir lieu. S'en exalter, c'est dire le caractère apparemment exceptionnel de cette décision. Comme si « les gens à Clichy devaient comprendre que c'est classe de la part de la justice, et après fermer leur gueule. On dira merci à la fin, quand il y aura le procès et qu'ils seront condamnés. Alors que c'est complètement normal », tance Noredine Iznasni, co-fondateur du Mouvement immigration banlieue (MIB). Mais derrière cette « décision historique », les classements sans suite, les procédures à rallonge, les acquittements, et les peines avec sursis sont légion.
Top