Changements Terrestres
Carte


Cloud Precipitation

La Grèce touchée par de graves inondations

La dépression « Gonzalo » qui a touché l'Ouest de l'Europe affecte maintenant la Grève où on signale de graves inondations, surtout sur l'île de Rhodes.

Mais les précipitations touchent la majorité du pays, avec des cumuls souvent supérieurs à 50 mm, jusqu'à 160 mm dans la région d'Athènes.

La situation est critique à Ménidi, où les crues éclairs ont rapidement transformé les routes en rivière, emportant de nombreux véhicules.
On ne déplore pas de victime pour le moment, mais les images sont impressionnantes.

Ce week-end, la dépression va se déplacer vers la Turquie, où l'on attend là aussi des intempéries.
Snowflake

Chute de neige en Bulgarie : l'état d'urgence déclaré dans certaines régions

Les autorités bulgares font face aux conséquences d'une forte chute de neige, ce qui a entraîné le barrage des routes et l'endommagement des lignes électriques dans certaines régions du pays. Le niveau rouge, le plus haut niveau de danger est déclenché dans cinq régions du Sud-ouest du pays.

Environ 33 000 foyers restent actuellement sans électricité. L'équipement spécial n'arrive pas à déblayer la neige.

Le port de Varna est fermé en raison de vents forts, une tempête importante fait rage dans la zone du port de Burgas.
Bizarro Earth

Le Japon pourrait être anéanti par une éruption volcanique dans les 100 prochaines années

Selon une étude scientifique, une éruption volcanique pourrait "faire disparaitre" le Japon dans le siècle à venir. Située sur la ceinture de feu, où se rencontre quatre plaques tectoniques, la région est en effet considérée comme une zone à risque. Dans une étude à paraitre en novembre, les volcanologues évaluent même les possibilités d'un tel scénario autour de 1%.

Yoshiyuki Tatsumi et Keiko Suzuki de l'université de Kobe fondent leurs travaux sur l'étude des cycles et de l'impacts des éruptions majeures au Japon. Le pays, qui compte au total 110 volcans actifs (soit 7% du total mondial), en a déjà placé près de la moitié sous haute surveillance. Or, pour ces chercheurs beaucoup d'entre eux peuvent se réveiller à tout moment.

En effet, l'Archipel a souvent subi des catastrophes. Dernière en date, l'éruption surprise du Mont Ontake,le 27 septembre dernier, a fait près de 60 morts. "Nous devons avoir conscience qu'il ne serait pas étrange que survienne un jour dans l'archipel une éruption majeure", insistent les chercheurs. "Désormais, les regards se tournent vers le Mont Fuji où le risque existe", écrivent-ils.
Info

Le Cerro Negro de Mayasquer entre en éruption dans le Sud-Ouest de la Colombie : 12 000 évacués

Le volcan Cerro Negro de Mayasquer situé à la frontière Colombiano-Equatorienne montre de sérieux signe de réveil qui font craindre une éruption majeure dans un délai rapide.

Les autorités Colombiennes ont ordonné l'évacuation de 12 000 personnes résidant à proximité des volcan Cerro Negro et Chiles.

Les services géologiques du pays ont passé le niveau d'alerte à l'orange pour les deux volcans.
Bizarro Earth

Europe, entre grand froid et canicule : de -15° à Moscou à 36° au Portugal

L'ex ouragan Gonzalo atteint désormais les Balkans et la Grèce après avoir occasionné une tempête sur les îles britanniques, le Bénélux, l'est de la France et la Méditerranée. Les masses d'air restent en opposition avec des contrastes majeurs : de 36° à Tanger à -15° dans la région de Moscou.

Les intempéries touchent désormais les Balkans et la mer Adriatique (tempête, neige et violents orages) avant de progresser vers la Grèce ce vendredi et demain samedi.Certains pays sont en alerte météo de niveau orange. Des pluies torrentielles se sont abattues en 24 heures avec 53mm de pluies à Kurdjali en Bulgarie, 60mm à Tirgoviste en Roumanie, 86mm à Kufstein en Autriche et 108mm à Zagreb en Croatie. La Sardaigne a été frappée par des vagues de 11 mètres générées par la tempête de Mistral mercredi.
Snowflake

Le froid et la neige ont frappé le nord-est de l'Europe et la Russie


C'est une masse d'air froid venue de l'arctique qui concerne les pays du Nord-Est de l'Europe, avec des températures de l'ordre de -15°C.

Il a neigé faiblement dans de nombreux endroits, avec une quantité un peu plus importante sur la partie Nord-Ouest de la Russie et de la Finlande, en Laponie, mais aussi à Moscou ave -6°C, ainsi qu'à Saint-Pétersbourg avec un fort blizzard.

La pluie verglaçante a rendu de nombreuses routes impraticables, et des dizaines d'arbres sont tombés sur des lignes haute tension.
1000 foyers ont été privés d'électricité au Bachkortostan Tchouvachie, l'état d'urgence y a été déclaré.
Dans la région de Tcheliabinsk, des villages entiers ont été plongés dans le noir.

On a relevé -22°C sur les plaines de la Russie, -21°C du côté de la Laponie.
Les températures avoisinaient les 0°C au Bélarus, Lituanie, Estonie, Lettonie et Finlande, avec des gelées à Helsinki, Riga et Minsk.
Info

Impressionnant Dust Devil au Brésil



Un impressionnant "Dust Devil" a semé la panique dans une fête pour enfants en emportant tout sur son passage.


Manifestation impressionnante mais très courte, les "dust devils" sont courants par temps chaud et sec, comme cela a été le cas dans cette région du Brésil. Ces «Diables de poussières», comme les ont nommés les indiens d'Amérique qui croyaient à une manifestation du Mal, se forment très couramment dans les régions désertiques : de l'air instable entre en rotation et soulève la poussière ou le sable du sol. Leur formation dépendant fortement du réchauffement du sol, ils se produisent régulièrement au printemps en raison d'un air très sec et de journées plus longues. Leur diamètre varient le plus souvent de quelques centimètres à quelques mètres. En France, il n'est pas rare d'en apercevoir très furtivement sur des sols sableux ou sur des champs fraîchement labourés.
Cloud Precipitation

Tempête Gonzalo : 1 mort, plusieurs blessés et des dégâts au Royaume-Uni

L'ex cyclone Gonzalo a atteint le Royaume-Uni entre hier soir et ce matin, accompagné de vents violents et de fortes pluies qui ont touché en particulier l'Écosse. Les rafales ont atteint les 145 km/h.

Ce matin les autorités ont annoncé que deux camions ont été renversés dans le Cambridgeshire, et que de nombreux ponts, comme le pont de Skye et le Forth Road Bridge ont été fermées

Sur le réseau ferré, certaines sections ont été fermées, et près de 110 vols ont été annulés dans les principaux aéroports.
Une femme est morte à Londres, tuée par la chute d'un arbre. D'autres personnes ont été blessées dans différentes villes.

Les Britanniques ont aussi eu à faire à une chute soudaine des températures, avec des valeurs de 6 à 8°C de moins par rapport à hier sur l'Irlande et l'Écosse, avec une sensation de froid accentuée par les vents violents.
Snowflake Cold

Russie : précoces et fortes chutes de neige

Des chutes de neige importantes pour la saison touchent actuellement la Russie, et pas uniquement en Sibérie ou dans l'Oural, mais aussi dans la région de Moscou.

Même si la période est maintenant propice à la neige dans une bonne partie de la Russie avec la reconstitution des masses d'air froid, les chutes de neige de ces derniers jours ont été particulièrement intenses dans les régions situées entre la capitale Moscou et l'Oural.

C'est dans la ville de Perm, au pied de l'Oural que les chutes de neige ont été les plus importantes. On relève par exemple ce mardi un épais manteau neigeux de l'ordre de 30 cm. Ce chiffre est remarquable lorsqu'on le compare avec la hauteur moyenne du manteau neigeux en plein hiver qui est de « seulement » 50 cm. Ces fortes chutes de neige peuvent surement être attribuées en partie à la température des eaux entourant la Russie (Atlantique, mer Baltique, et océan Arctique), qui sont bien plus chaudes en cette année que la normale, amenant une quantité de vapeur d'eau importante disponible pour les précipitations. En conséquence les perturbations amènent plus de neige, y compris dans des zones continentales habituellement plus sèches en cette période de l'année.
Cloud Precipitation

Pluies torrentielles à Ténérife : 1 mort


Une forte vague de mauvais temps a fortement affecté les îles Canaries ces dernières 36 dernières heures, avec de fortes pluies et des orages violents.

Des pluies diluviennes se sont abattues hier matin et en début d'après-midi sur la ville de Santa Cruz de Tenerife.

Il est tombé 140 mm de pluies sur la ville en l'espace de 6h, la majorité de ces précipitations entre 11h et 12h, ce qui a provoqué des inondations instantanées.
De nombreuses rues se sont transformées en torrents, et la ville a été paralysée durant plusieurs heures.
Top