Santé et Bien-être
Carte


Hearts

Focus sur le précieux microbiote

© T. DEERINCK, NCMIR / SPL / COSMOS

Bactérie Proteus vulgaris vue au microscope électronique à balayage (grossissement x16000). Cette bactérie est naturellement présente dans le microbiote intestinal mais peut devenir pathogène chez les sujets immuno-déprimés.
Il pèse entre un et cinq kilos, vit dans vos intestins et se nourrit de ce que vous avalez. Mais loin de vous être hostile, le microbiote est votre indispensable allié.

Sans le microbiote, une colonie de bactéries tapissant les quelques 400m2 de la surface intestinale, nous serions incapables d'assimiler certains aliments que seules les bactéries savent dégrader. On parle de symbiotisme car ni cette flore intestinale ni son hôte ne peuvent survivre l'un sans l'autre. Celle-ci se montre même capable de réguler l'expression de certains de nos gènes, et les chercheurs soupçonnent que de nombreuses maladies sont liées à des déséquilibres dans la diversité bactérienne. Dès lors, la question s'est posée de savoir s'il était possible de manipuler ce microbiote à des fins thérapeutiques ou juste diagnostiques.

Commentaire: Pour aller plus loin, concernant ventre et intestins :

- Notre ventre, cette intelligence supérieure
- Les microbes intestinaux dirigent aussi l'évolution des espèces
- Une bactérie intestinale pour se protéger et lutter contre l'obésité
- Le ventre : un deuxième cerveau
- L'influence du ventre sur le cerveau
- Le ventre - Une anatomie insoupçonnée et autonome et des capacités psychiques surprenantes

Pills

Cancer du sein et pilules contraceptives

© Inconnu
Les femmes ayant récemment utilisé des pilules contraceptives contenant des doses modérées ou élevées d'œstrogène et quelques autres formulations ont un risque accru de cancer du sein, selon une étude publiée dans la revue Cancer Research.

Elisabeth F. Beaber du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle et ses collègues ont analysé des données concernant 1,102 femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein et 21,952 femmes indemnes de la maladie.

Commentaire: « Très rare » chez les jeunes femmes... c'est presque une lapalissade, puisque c'est au bout de plusieurs années d'utilisation qu'un cancer pourra se déclarer.

Et puis on le sait, le « cadeau » de la pilule, ce n'est pas que le cancer :

- Décès, AVC, embolies, thromboses... 30 nouvelles plaintes contre les pilules de 3e génération en France
- Le risque de caillot sanguin pourrait augmenter avec certaines pilules contraceptives
- Pilule : dans un CHU, 47 accidents graves, 3 déclarés aux autorités
- Médicaments : des études bidonnées validées par les autorités sanitaires, les pilules toujours en vente libre...

Et de façon plus générale :

- Médicaments : entre 13 000 et 34 000 morts chaque année en France

Cheeseburger

McDo, Pizza Hut, KFC, où quand les ténors de la junk food refilent leur viande avariée

© DR
En Chine, Ronald n'est pas à la fête
En Chine, plusieurs chaînes américaines de fast-food se retrouvent prises dans un scandale de sécurité des aliments. En cause, leur principal fournisseur réemballait la viande avariée, pratique qui durait depuis au moins un an.

McDonald's, Pizza Hut, Kentucky Fried Chicken, mais aussi Starbucks, les pizzas Papa John's, Burger King... tels étaient les principaux clients de la société Shanghai Husi Foods, fournisseur de leur viande sur le marché chinois. Or lors d'un reportage diffusé le 20 juillet par la chaîne Dragon TV, les ouvriers de son usine principale, à Shanghai, sont montrés en train de réemballer de la viande périmée, modifiant la date de péremption.

Touchant aussi bien le bœuf, le porc que le poulet, cette pratique, au besoin appuyée d'un petit coup de chlore pour nettoyer la viande, aurait commencé il y a au moins un an. L'an dernier, un ancien responsable du contrôle qualité de l'entreprise, Wang Donglai, employé de 2007 à 2013, avait en effet porté plainte contre elle à ce sujet.

Commentaire: Bien sûr, n'oublions pas que quand bien même leur « nourriture » serait bactériologiquement saine, McDo et consorts, c'est aussi ça :

- Malbouffe : tous les additifs employés par McDonald dévoilés
- La malbouffe détruit la capacité du cerveau à gérer l'appétit
- La « malbouffe » liée à un QI moins élevé chez les enfants
- De la volaille OGM permise par McDonald's
- Scènes d'horreur dans un abattoir fournissant McDonald's
- Psychopathie en action : torture de volailles chez un fournisseur de McDonald's

Syringe

Propagande : d'aprés une nouvelle étude, les vaccins sont sûrs...

Traduction : Initiative Citoyenne

© Inconnu
En attendant que les médias disent la vérité...
Il s'agit d'un exemple honteux de propagande corporatiste présenté comme une étude scientifique. Et les médias on bien entendu tout avalé. Vous avez sûrement vu cette nouvelle : on la trouvait partout. Les principaux titres évoquaient : « une grande étude confirme que les vaccinations des enfants sont sans danger » ou ce titre de USA Today : « Une étude montre que les effets secondaires des vaccins sont extrêmement rares » (ou ici, dans le Huffington Post).

Cette dernière « recherche » est destinée à « redonner confiance aux parents », ainsi qu'à contrer toute « la désinformation qui circule à propos des vaccins » disent les auteurs. Mais, ils ne sont pas parvenus à camoufler tous les faits, et c'est comme cela que j'ai découvert la vérité choquante qui se cache derrière les gros titres de l'étude.
Bug

Le virus Ebola

fr virus ebola
© Illustration Wikmedia Commons
Virus Ebola, structure filamenteuse de la particule virale. Les filaments mesurent entre 60 et 80 nm de diamètre.
Principaux points

- La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l'homme.
- On enregistre au cours des flambées un taux de létalité pouvant atteindre 90%.
- Les flambées épidémiques surviennent principalement dans les villages isolés d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest, à proximité des forêts ombrophiles tropicales.
- Le virus se transmet à l'homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.
- On pense que des chauves-souris frugivores, de la famille des ptéropidés, sont les hôtes naturels du virus Ebola.
- Les personnes gravement malades ont besoin de soins intensifs de soutien. Il n'existe pas de vaccin ou de traitement spécifique homologué, que ce soit pour l'homme ou pour l'animal.

Le virus Ebola est apparu pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola , c'est de là qu'est venu le nom de la maladie.

Le genre Ebolavirus est l'un des trois appartenant à la famille des filoviridés (filovirus), aux côtés des genres Marburgvirus et Cuevavirus. Il compte cinq espèces distinctes:

Ebolavirus Bundibugyo (BDBV);
Ebolavirus Zaïre (EBOV);
Ebolavirus Reston (RESTV);
Ebolavirus Soudan (SUDV);
Ebolavirus Forêt de Taï (Taï Forest TAFV).

Contrairement à RESTV et TAFV, BDBV, EBOV et SUDV ont été associés à d'importantes flambées de maladie à virus Ebola en Afrique. L'espèce RESTV, que l'on trouve aux Philippines et en République populaire de Chine, peut infecter l'homme, mais on n'a jamais signalé jusqu'à présent de cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.
Ambulance

Un deuxième spécialiste d'Ebola succombe au virus

Un médecin sierra-léonais est décédé mardi après avoir contracté le virus de l'Ebola. Il s'agit du deuxième spécialiste de la maladie qui a récemment succombé à ce virus qui fait actuellement des ravages en Afrique de l'Ouest. Un médecin canadien revenu samedi du Liberia, où il a passé un mois à lutter contre l'épidémie, est lui actuellement en quarantaine mais ne souffre d'aucun symptôme, a indiqué mardi l'ONG qui l'avait dépêché en Afrique.

Le médecin sierra-léonais, Sheik Umar Khan, avait été contaminé il y a quelques jours. Il est décédé dans un hôpital de Médecins Sans Frontières dans le nord du pays.

Samedi déjà, un autre médecin avait perdu la vie au Liberia, pays voisin, pour les mêmes raisons.

Le docteur canadien Azaria Marthyman observe quant à lui actuellement une période de confinement à son domicile de Victoria, sur l'île de Vancouver (côte Pacifique), bien qu'il n'ait pas été testé positif à la fièvre hémorragique qui a fait quelque 700 morts en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.
Attention

Ébola : fermeture partielle des frontières du Libéria

© MSF
Un premier cas d’Ébola importé a été diagnostiqué au Nigeria.
L'épidémie de fièvre hémorragique Ébola se poursuit sans fléchir en Afrique de l'ouest. Débutée en Guinée, elle semble se propager chaque jour davantage au travers des frontières. Un premier cas a d'ailleurs été diagnostiqué à Lagos, au Nigeria voisin. La victime est décédée. En réponse à cette propagation, la présidente libérienne a décidé de fermer partiellement les frontières de son pays.

Les autorités des pays touchés par l'épidémie d'Ébola réagissent. Au Liberia, la présidente du pays, Ellen Johnson Sirleaf, a annoncé dimanche que la plupart des passages frontaliers seraient fermés. Objectif : tenter de freiner la propagation du virus. Seuls certains points d'entrée, comme les aéroports, resteront ouverts et des centres d'analyse y seront installés. Tous les voyageurs qui y passeront seront soumis à des tests de dépistage. De son côté, l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) ne recommande aucune restriction dans les échanges et les déplacements dans ces pays.
Health

Ébola : « On est devant l'inconnu total »

© SAMUEL ARANDA, THE NEW YORK TIMES
Devant l'ampleur de l'épidémie d'Ebola, Médecins sans frontières a lancé des appels à l'aide au cours des dernières semaines.
Le Dr Marc Forget est revenu, la semaine dernière, d'un séjour de sept semaines en Guinée, où il a soigné des patients atteints du virus Ebola avec des équipes de Médecins sans frontières. Plongé au coeur de « la plus grosse épidémie d'Ebola de l'histoire», qui a fait 670 morts jusqu'à maintenant, le médecin affirme que «nul ne sait quand tout va s'arrêter ».

« On est devant l'inconnu total. L'épidémie est d'une telle magnitude qu'on ne sait pas ce qui va se passer. »

Le médecin Marc Forget, qui travaille normalement dans le Grand Nord québécois et pour plusieurs projets humanitaires, a affronté pour la première fois le virus Ebola sur le terrain au cours des dernières semaines. En Guinée, il a constaté l'ampleur de l'épidémie. En plus de ce pays, le Liberia et la Sierra Leone sont touchés. Un cas a même été enregistré en fin de semaine à Lagos, au Nigeria, ce qui fait craindre une recrudescence. Un médecin du Liberia est mort dimanche, et un médecin et une infirmière américains ont contracté la maladie.
Ambulance

Ebola pourrait se propager « comme un feu de forêt », préviennent les Etats-Unis

Le virus mortel Ebola pourrait se propager comme un feu de forêt, ont prévenu lundi les autorités de santé américaines, demandant aux personnes voyageant en Afrique de l'ouest de prendre un maximum de précautions alors que sévit la pire épidémie de l'histoire.
virus
« La probabilité de voir cette épidémie se propager au-delà de l'Afrique de l'ouest est très basse », a estimé Stephan Monroe, des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Mais la situation « évolue rapidement » et les CDC doivent être prêts à faire face à la possibilité qu'un voyageur malade propage la maladie aux Etats-Unis. « Notre inquiétude est que l'épidémie soit 'réensemencée' ailleurs, comme un feu de forêt peut se répandre en partant d'un seul arbre, avec des étincelles », a ajouté M. Monroe. « C'est clairement ce qui s'est produit au Liberia », a-t-il ajouté en constatant que ce pays n'avait pas constaté de cas d'Ebola durant 21 jours, la durée maximale d'incubation, mais que de nouveaux cas étaient malgré tout apparus.
Syringe

Vaccination et mythe de l'immunité de groupe

Traduction : Initiative Citoyenne

© Inconnu
On a commencé à parler de « l'immunité de groupe » dans les années 1930 quand Arthur Hedrich de l'université John Hopkins a découvert qu'après que la population de Baltimore eût fait la rougeole (et avait donc acquis l'immunité contre la rougeole), le reste de la population, ou le « groupe » était protégé. C'est ce concept qui fournit la justification actuelle des pressions qui sont exercées pour que tout le monde soit vacciné.

« Si vous ne risquiez que votre propre santé en ne vous faisant pas vacciner, ce serait votre affaire », déclarent les défenseurs de la vaccination de masse. « Mais quand votre refus de vous faire vacciner me met moi ou mon enfant en danger, cela devient mon affaire. » Il s'agit ici d'un fameux argument, à l'exception d'un seul point : la réalité de l'immunité (de groupe) dans des populations vaccinées a été réfutée à plusieurs reprises.

Commentaire: Consulter également les dossiers suivants :

- Immunité de groupe : mythe ou réalité ?
- La coqueluche frappe un comté américain où 95% des enfants étaient vaccinés.

Top