Santé et Bien-être
Carte

Bacon n Eggs

Le gras réhabilité : pas de risque cardiovasculaire associé à la consommation de graisses saturées

Image
Contrairement aux idées qui sous-tendent les conseils diététiques en vigueur, une analyse des données récentes n'a pas trouvé de risque cardiovasculaire associé à la consommation de gras saturés. Mais les gras trans industriels sont liés à une augmentation du risque de maladie coronarienne. Cette étude est publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

Les gras saturés proviennent principalement de produits d'origine animale, tels que le beurre, le lait de vache, la viande, le saumon et les jaunes d'œufs, ainsi que certains produits d'origine végétale tels que les huiles de cacao et de palme.Les gras trans sont principalement produits industriellement à partir d'huiles végétales (un processus appelé hydrogénation) pour une utilisation dans les margarines, les grignotines et les produits de boulangerie emballés.

Russell J de Souza de l'Université McMaster (Ontario, Canada) et ses collègues ont analysé les résultats de 50 études observationnelles.

Syringe

Le contraceptif injectable « Depo-Provera » : 40 % de chance supplémentaire de contracter le VIH

Image
© Inconnu
Décidément tout ce qui vient de l'Europe n'est pas toujours bon pour la santé. En effet une étude menée en Europe et sur les femmes d'Afrique sub-saharienne montre la dangerosité de la pilule anti-contraceptive.

Une recherche publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet suggère que les femmes utilisant le contraceptif injectable « Depo-Provera » (Acétate de médroxyprogestérone, commercialisé par Pfizer) peuvent avoir un risque de 40% plus élevé d'infection par le virus d'immunodéficience humaine (VIH) que les femmes utilisant une autre méthode de contraception. L'étude intitulée « l'utilisation de la contraception hormonale et le risque de VIH: Une méta-analyse d'études observationnelles », a été menée avec plus de 39 500 femmes en Afrique sub-saharienne qui ont utilisé l'anti-conceptif injectable.

Dans l'étude, les scientifiques dirigés par Lauren Ralph ont déclaré: « Dans un article à Medscape Medical News, le Dr Lauren Ralph a indiqué que bien que l'utilisation soit rare chez les femmes des États-Unis, « c'est une des méthodes de contraception en Afrique sub-saharienne où nos résultats ont montré une augmentation du risque de contracter le VIH pour toutes les femmes qui ont utilisé l'acétate de médroxyprogestérone ».

Le scientifique a noté que les hormones contenues dans le Depo-Provera peuvent causer des changements de la paroi vaginale, changer les bactéries présentes dans le vagin ou influer la réponse immunitaire de la femme. Chacune de ces raisons peut augmenter le risque d'infection par le VIH.

Magnify

Vaccins, autisme et morts opportunes de médecins alternatifs

Traduction : Expovaccins

Image
© Inconnu
Livre à paraître : Redéfinir l'autisme. La vie et l'oeuvre du Dr Jeff Bradstreet. Préface par le Dr Marco Ruggiero. Introduction par le Dr Nicola Antonucci. Edité par le chimiste Dario SiniscalcoI
Quel est le rapport entre l'autisme et le cancer ? Deux médecins de renommée internationale ont pu perdre la vie parce qu'ils connaissaient le lien entre ces deux maladies.

Le Dr Jeffrey Bradstreet,M.D., spécialiste de l'autisme, et le Dr Nicholas Gonzalez, M.D., spécialiste du cancer, tous deux partisans des médecines alternatives. Ils ont pu voir la vérité et étaient prêts à sortir du modèle médical standard allopathique pour le traitement du cancer et de l'autisme. Tous deux étaient de véritables pionniers dans leurs domaines respectifs et tous deux sont récemment décédés ou ont peut-être été tués en raison de leurs traitements couronnés de succès des malades, des personnes en souffrance et des mourants.

Pills

Médecine en délire : « la sélectivité alimentaire », nouveau trouble mental de l'enfant

Image
© Inconnu
Quel parent n'a pas eu à subir les caprices alimentaires de son enfant ? Mais pour des médecins américains ce comportement a priori normal et passager pourrait entraîner des complications pour la santé de certains enfants, même lorsqu'il est modéré ! A quand les médicaments ?

Si tous les enfants se montrent plus ou moins difficiles à table, ce comportement, même modéré, pourrait s'avérer dangereux pour leur santé. C'est la conclusion très sérieuse d'une étude américaine qui s'est penché sur « la sélectivité alimentaire » de 917 enfants entre 2 et 6 ans.Au cours de cette étude, les enfants ont été soumis à des entretiens diagnostics révélant leurs comportements alimentaires, sociaux et psychologiques. Deux degrés pathologiques de sélectivité alimentaire se sont distingués : les formes « sévère » et « modérée », respectivement 3% et 18% des enfants interrogés. Parmi-eux, tous présentent des symptômes psychiatriques déclarés ou potentiels (anxiété, dépression, hyperactivité, déficit d'attention...). En revanche la forme sévère de la sélectivité alimentaire est liée à des symptômes plus graves. « Les repas de certains enfants sont devenus si limités ou sélectifs qu'ils commencent à causer des problèmes » s'alarme un des auteurs de l'étude, Nancy Zucker du Duke Center for Eating Disorder.

Nuke

29 ans après Tchernobyl, une radioactivité bien supérieure à la normale, dans les Alpes

Image
© afp.com/Sergei Supinsky
Des ouvriers travaillent sur le site de la centrale nucléaire Tchernobyl, le 27 novembre 2012
Selon une étude menée par la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité, le sol du parc national du Mercantour, dans les Alpes du Sud, présente des niveaux de radiation bien supérieurs à la normale.

Triste héritage de Tchernobyl. Les sols du parc national du Mercantour, dans les Alpes du Sud, présentent encore une radioactivité importante, due à la catastrophe qui a eu lieu dans la centrale ukrainienne il y a 29 ans, affirme une nouvelle étude de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

"Les retombées avaient été particulièrement intenses dans le sud-est de la France", rappelle dans un document publié vendredi l'organisme indépendant, qui souligne avoir "mis en évidence entre 1996 et 1998, de très fortes contaminations des sols dans le Mercantour".

Syringe

Autisme & vaccins, le verrouillage « scientifique »


Nous attirons vraiment votre attention sur cet aspect des choses parce que certains naïfs englués dans leurs idéaux (confondant la Science telle qu'elle devrait être avec la Science telle qu'elle est) continuent d'attendre pour "y croire" que des études scientifiques osent conclure "voilà, les vaccins sont une cause reconnue d'autisme" mais il est certain qu'ils attendront encore longtemps pour cela... tout simplement parce que c'est typiquement le genre de conclusions d'études qui ne seraient pas acceptées par principe, parce que cela ferait s'écrouler tout un château de cartes médico-pharmaceutique qui se chiffre en dizaines de milliards de dollars annuels. Donc entre croire au Père Noël ou comprendre et savoir comment le système fonctionne bien qu'il se présente à vous avec ce qui n'est qu'un vernis et une apparence de scientificité, nous vous laissons choisir la meilleure façon selon vous de protéger vos enfants...

Propaganda

Effets secondaires de médicaments : des milliers de décés non-déclarés par les labos pharmaceutiques

Image
© Phanie
Au cours de la dernière décennie, plus de 40 000 décès liés à la prise de médicaments n'ont pas été déclarés dans les temps réglementaires à l'Agence du médicament américaine, la FDA, par les laboratoires pharmaceutiques.

C'est ce que révèle une étude publiée ce lundi dans la revue « Journal of Internal Medicine ». Les laboratoires disposent, légalement, d'un maximum de quinze jours pour signaler à la FDA les effets secondaires graves inattendus liés aux traitements.

« Notre analyse montre que les fabricants de médicaments tardent à informer la FDA des cas d'effets secondaires graves, relève Pinar Karaca-Mandic, chercheuse à la faculté de santé publique de l'Université du Minnesota, principal auteur de ces travaux. Ce qui est frappant, c'est que les morts ayant résulté d'effets secondaires non prévus étaient le moins souvent signalés dans la période maximale prévue. »

Megaphone

Pr Luc Montagnier et vaccination : « Simplement parce qu'on veut éviter les problèmes, on recule devant la reconnaissance de la réalité, et ça c'est anti-scientifique, totalement anti-scientifique. »

Image
© Inconnu
« ...Le déni ! Ce qui est dommage, c'est que l'attitude des pouvoirs publics et des institutions dépendant du public ou de leurs représentants préfèrent faire un déni des problèmes plutôt que de les traiter. Il y a des exemples patents, le nôtre par exemple, mais il y en a d'autres. Il y a les rapports avec les effets secondaires des vaccinations. »

Ce n'est pas en niant ces effets secondaires qu'on va aider la vaccination, au contraire. On va tuer les vaccinations qui sont peut-être très utiles. Il faut reconnaître qu'il y a des personnes, des enfants qu'il ne faut pas vacciner dans certaines circonstances. Il ne faut pas que la vaccination soit une vaccination de masse. Les vaccinations de masse ont été désastreuses. On se souvient de l'hépatite B des enfants en âge scolaire par exemple, ou les vaccinations antipolio chez les enfants africains par exemple, sans discrimination.

Alors, ça demande davantage d'efforts médicaux, mais c'est très important qu'il n'y ait aucun mort par vaccination. Même une seule mort serait de trop ou une maladie grave, ou une maladie grave handicapant à vie l'enfant. Si on fait un déni de ces événements, simplement parce qu'on veut éviter des problèmes, on recule devant la reconnaissance de la réalité, et ça c'est anti-scientifique, totalement anti-scientifique. »

Attention

Des bactéries responsables de problèmes cardiovasculaires, de diabètes et de cancers ?

Image
Il y a quelques semaines j'ai relaté dans ce blog l'interaction entre le déséquilibre des acides gras omega-6 par rapport aux omega-3 dans les corps gras utilisés dans la malbouffe industrielle et l'apparition de maladies cardiovasculaires (voir le lien) à la suite du développement d'inflammations chroniques au niveau des artères provoquant l'apparition de plaques d'athérome. Souvent la malbouffe est associée, compte tenu de sa richesse en sucres à une mauvaise hygiène dentaire et ces deux facteurs conjugués forment un cocktail explosif pour les artères et en particulier les artères coronaires, mais pas seulement.

Une dentition mal entretenue favorise également l'apparition de rhumatismes articulaires. Or, on a toujours considéré que la bouche était une cavité indépendante du reste du corps et cette affirmation est totalement fausse. Un mauvaise hygiène buccale n'intervient pas directement sur l'ensemble de l'organisme mais par l'intermédiaire de bactéries particulièrement pernicieuses qui se sont munies d'armes redoutables pour survivre sur et dans la plaque dentaire au niveau des gencives qu'elles finissent par léser. Ce processus est de plus aggravé par un mauvais brossage des dents.

Sun

Nature, béton et santé mentale

Image
© Inconnu
Une nouvelle étude a trouvé des preuves quantifiables qui soutienne l'idée, au combien appréciable, qu'une promenade dans la nature pourrait réduire les risques de dépression (liés, peut-être, à votre trop grand matérialisme). Votre Guru est persuadé avoir déjà décrit une étude ayant les mêmes conclusions, impossible à retrouver...

L'étude a constaté que les personnes qui marchaient pendant 90 minutes dans une zone naturelle, par opposition aux participants qui marchaient dans un milieu urbain à fort trafic (El Camino Real à Palo Alto, en Californie, une rue bruyante de trois à quatre voies dans les deux sens), ont montré une diminution de l'activité dans la région ventro-médiane du cortex préfrontal, une région du cerveau active pendant la "rumination" (pensées répétitives axées sur des émotions négatives).