Santé et Bien-être
Carte


Ambulance

Ebola: soigné pour des symptômes semblables à New York

Un homme était soigné lundi dans un hôpital de New York pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola et subissait des analyses pour déterminer s'il est infecté par le virus, a annoncé le centre hospitalier, qui estime toutefois le risque faible.

«Dans les premières heures de la matinée du lundi 4 août, un patient avec une forte fièvre et des symptômes gastro-intestinaux s'est présenté aux urgences de l'hôpital Mount Sinai de New York», a déclaré le directeur de l'établissement David Reich lors d'une conférence de presse.

Le patient a récemment voyagé dans un pays de l'Afrique de l'Ouest où des cas d'Ebola ont été signalés, a-t-il ajouté sans préciser de quel pays il s'agissait.
Magnify

Focus sur le rôle immunitaire de nos intestins

© Inconnu
Toute la longueur du tube digestif : de l’intestin grêle au canal de l’anus
Les entérocytes sont les cellules les plus connues de l'intestin grêle. Elles sont chargées de l'absorption des aliments devenus nutriments par la digestion au niveau de la bouche, notre palais des saveurs, puis de l'estomac. L'absorption, c'est le passage des nutriments de la lumière intestinale dans le sang en passant à travers les entérocytes qui sélectionnent, laissent passer ou rejettent.

Ces cellules intestinales ont besoin d'énergie pour jouer leur rôle essentiel à la vie. C'est l'acide aminé dénommé « Glutamine » qui est la meilleure source d'énergie ou énergie princeps pour les entérocytes. On le trouve dans les œufs comme dans la viande, le poisson, les produits laitiers, les céréales et les légumineuses. Les épinards et le persil crus, ainsi que le miso en Asie, en contiennent également. On estime qu'une alimentation normale fournit de 5 à10 g de glutamine par jour. Quand l'intestin souffre de porosité intestinale (leaky gut des Anglo-saxons) c'est de la glutamine qu'il faut apporter comme complément.

Commentaire: Pour le rôle éminemment important de l'intestin concernant la santé :

- Psychosoma - Guérir des maladies mentales en soignant l'intestin, ce « deuxième cerveau » ?
- Notre ventre, cette intelligence supérieure
- Le ventre : un deuxième cerveau

Attention

Le bisphénol A, également responsable d'intolerances alimentaires

© Inconnu
Plus de 20% de la population mondiale souffre d'allergie ou d'intolérance alimentaires. Une origine environnementale à ces réactions alimentaires secondaires est fortement suspectée. Dans ce contexte et pour la première fois, une équipe de chercheurs de l'Inra à Toulouse vient de montrer qu'une exposition périnatale à de faibles doses de Bisphénol A (BPA), considérées sans risque pour l'Homme, pouvait augmenter le risque de développer une intolérance alimentaire à l'âge adulte. Ces résultats appuient la décision des pouvoirs publics français qui ont interdit l'utilisation du BPA dans les contenants alimentaires destinés aux nourrissons dès 2013, et pour tous les emballages alimentaires en 2015.

L'exposition humaine aux perturbateurs endocriniens, en particulier celle au bisphénol A, est omniprésente dans notre quotidien. Les risques potentiels pour le consommateur de ce contaminant chimique issu majoritairement des emballages alimentaires ont fait l'objet de plusieurs rapports, parfois contradictoires, des agences sanitaires françaises et internationales au cours des cinq dernières années. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié en avril 2013 un avis sur le bisphénol A recommandant de limiter l'exposition à cette substance et de revoir à la baisse les seuils toxicologiques sur lesquels est basée l'évaluation du risque. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a d'ailleurs, quelques mois plus tard, proposé d'appliquer au bisphénol A une valeur limite dix fois plus faible que celle jusque-là en vigueur, soit 5µg/kg poids corporel/jour.

Commentaire: Mais le bisphénol, ça n'est pas que ça ...

- Bisphénol A : plein les doigts et absorbé en 5 secondes par la peau
- Le bisphénol A augmente de 40% le risque d'asthme chez l'enfant
- Le bisphénol A néfaste pour la reproduction
- Notre poison quotidien - Le Bisphénol A
- Bisphénol A, diabète et avenir de l'humanité mangeante
- Le bisphénol A associé à des troubles de comportement

Pills

Des médicaments qui transforment nos aînés en légumes

© Inconnu
Certains médicaments très couramment prescrits aux personnes âgées pourraient être responsables d'un déclin cognitif et physique, selon une analyse publiée dans la revue Age and Ageing.

Il s'agit des médicaments anticholinergiques qui incluent notamment certains antihypertenseurs, diurétiques, agents cardiovasculaires, antidépresseurs, anxiolytiques, antiépileptiques, antitussifs, antihistaminiques, antiasthmatique, anti-diarrhéiques, antihypertenseurs, médicaments pour le traitement du glaucome, médicaments pour le traitement de l'incontinence urinaire...

Ils incluent des médicaments prescrits et des médicaments en vente libre.

Commentaire: Sachons « apprécier » la liste à rallonge, en début d'article : il aurait été plus rapide de nous énumérer la liste des médicaments qui soignent, et sans effets secondaires...

- Halte aux somnifères systématiques chez les personnes âgées
- La Chine promeut la médecine traditionnelle chez les personnes âgées et les enfants

Ambulance

L'alerte contre le virus Ebola monte d'un cran en Afrique de l'Ouest

Les présidents de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone ont décidé d'isoler les zones les plus touchées.

C'est tout un pan de l'Afrique occidentale, peuplée de 20 millions d'habitants, qui est devenu « pestiféré » en quelques jours. En raison de l'épidémie de fièvre hémorragique causée par le virus Ebola, Washington et Berlin ont recommandé à la veille du week-end d'éviter tout voyage non essentiel dans les trois pays touchés, Liberia, Sierra Leone et Guinée. Paris a fait de même, en ajoutant le Nigeria car un cas y a été signalé. Des compagnies aériennes refusent désormais de desservir certaines destinations de la région. Le Liberia a ordonné, jeudi, la fermeture de toutes les écoles, ainsi que de la plupart des postes frontières. Les fonctionnaires « non essentiels » ont été mis en congés pour un mois. Le président de la Sierra Leone a décrété l'état d'urgence et demandé à tous ses compatriotes de rester chez eux aujourd'hui.

Le sommet régional qui a rassemblé vendredi à Conakry les trois pays touchés, ainsi que la Côte d'Ivoire et l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a décidé des mesures d'isolement des communautés rurales les plus touchées. Les forces de sécurité interdiront à toute personne montrant les symptômes de la maladie de sortir d'un périmètre où se concentrent 70 % des 1.323 cas, dont 729 mortels, recensés à ce jour.
Hearts

Focus sur le précieux microbiote

© T. DEERINCK, NCMIR / SPL / COSMOS

Bactérie Proteus vulgaris vue au microscope électronique à balayage (grossissement x16000). Cette bactérie est naturellement présente dans le microbiote intestinal mais peut devenir pathogène chez les sujets immuno-déprimés.
Il pèse entre un et cinq kilos, vit dans vos intestins et se nourrit de ce que vous avalez. Mais loin de vous être hostile, le microbiote est votre indispensable allié.

Sans le microbiote, une colonie de bactéries tapissant les quelques 400m2 de la surface intestinale, nous serions incapables d'assimiler certains aliments que seules les bactéries savent dégrader. On parle de symbiotisme car ni cette flore intestinale ni son hôte ne peuvent survivre l'un sans l'autre. Celle-ci se montre même capable de réguler l'expression de certains de nos gènes, et les chercheurs soupçonnent que de nombreuses maladies sont liées à des déséquilibres dans la diversité bactérienne. Dès lors, la question s'est posée de savoir s'il était possible de manipuler ce microbiote à des fins thérapeutiques ou juste diagnostiques.

Commentaire: Pour aller plus loin, concernant ventre et intestins :

- Notre ventre, cette intelligence supérieure
- Les microbes intestinaux dirigent aussi l'évolution des espèces
- Une bactérie intestinale pour se protéger et lutter contre l'obésité
- Le ventre : un deuxième cerveau
- L'influence du ventre sur le cerveau
- Le ventre - Une anatomie insoupçonnée et autonome et des capacités psychiques surprenantes

Pills

Cancer du sein et pilules contraceptives

© Inconnu
Les femmes ayant récemment utilisé des pilules contraceptives contenant des doses modérées ou élevées d'œstrogène et quelques autres formulations ont un risque accru de cancer du sein, selon une étude publiée dans la revue Cancer Research.

Elisabeth F. Beaber du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle et ses collègues ont analysé des données concernant 1,102 femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein et 21,952 femmes indemnes de la maladie.

Commentaire: « Très rare » chez les jeunes femmes... c'est presque une lapalissade, puisque c'est au bout de plusieurs années d'utilisation qu'un cancer pourra se déclarer.

Et puis on le sait, le « cadeau » de la pilule, ce n'est pas que le cancer :

- Décès, AVC, embolies, thromboses... 30 nouvelles plaintes contre les pilules de 3e génération en France
- Le risque de caillot sanguin pourrait augmenter avec certaines pilules contraceptives
- Pilule : dans un CHU, 47 accidents graves, 3 déclarés aux autorités
- Médicaments : des études bidonnées validées par les autorités sanitaires, les pilules toujours en vente libre...

Et de façon plus générale :

- Médicaments : entre 13 000 et 34 000 morts chaque année en France

Cheeseburger

McDo, Pizza Hut, KFC, où quand les ténors de la junk food refilent leur viande avariée

© DR
En Chine, Ronald n'est pas à la fête
En Chine, plusieurs chaînes américaines de fast-food se retrouvent prises dans un scandale de sécurité des aliments. En cause, leur principal fournisseur réemballait la viande avariée, pratique qui durait depuis au moins un an.

McDonald's, Pizza Hut, Kentucky Fried Chicken, mais aussi Starbucks, les pizzas Papa John's, Burger King... tels étaient les principaux clients de la société Shanghai Husi Foods, fournisseur de leur viande sur le marché chinois. Or lors d'un reportage diffusé le 20 juillet par la chaîne Dragon TV, les ouvriers de son usine principale, à Shanghai, sont montrés en train de réemballer de la viande périmée, modifiant la date de péremption.

Touchant aussi bien le bœuf, le porc que le poulet, cette pratique, au besoin appuyée d'un petit coup de chlore pour nettoyer la viande, aurait commencé il y a au moins un an. L'an dernier, un ancien responsable du contrôle qualité de l'entreprise, Wang Donglai, employé de 2007 à 2013, avait en effet porté plainte contre elle à ce sujet.

Commentaire: Bien sûr, n'oublions pas que quand bien même leur « nourriture » serait bactériologiquement saine, McDo et consorts, c'est aussi ça :

- Malbouffe : tous les additifs employés par McDonald dévoilés
- La malbouffe détruit la capacité du cerveau à gérer l'appétit
- La « malbouffe » liée à un QI moins élevé chez les enfants
- De la volaille OGM permise par McDonald's
- Scènes d'horreur dans un abattoir fournissant McDonald's
- Psychopathie en action : torture de volailles chez un fournisseur de McDonald's

Syringe

Propagande : d'aprés une nouvelle étude, les vaccins sont sûrs...

Traduction : Initiative Citoyenne

© Inconnu
En attendant que les médias disent la vérité...
Il s'agit d'un exemple honteux de propagande corporatiste présenté comme une étude scientifique. Et les médias on bien entendu tout avalé. Vous avez sûrement vu cette nouvelle : on la trouvait partout. Les principaux titres évoquaient : « une grande étude confirme que les vaccinations des enfants sont sans danger » ou ce titre de USA Today : « Une étude montre que les effets secondaires des vaccins sont extrêmement rares » (ou ici, dans le Huffington Post).

Cette dernière « recherche » est destinée à « redonner confiance aux parents », ainsi qu'à contrer toute « la désinformation qui circule à propos des vaccins » disent les auteurs. Mais, ils ne sont pas parvenus à camoufler tous les faits, et c'est comme cela que j'ai découvert la vérité choquante qui se cache derrière les gros titres de l'étude.
Bug

Le virus Ebola

fr virus ebola
© Illustration Wikmedia Commons
Virus Ebola, structure filamenteuse de la particule virale. Les filaments mesurent entre 60 et 80 nm de diamètre.
Principaux points

- La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l'homme.
- On enregistre au cours des flambées un taux de létalité pouvant atteindre 90%.
- Les flambées épidémiques surviennent principalement dans les villages isolés d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest, à proximité des forêts ombrophiles tropicales.
- Le virus se transmet à l'homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.
- On pense que des chauves-souris frugivores, de la famille des ptéropidés, sont les hôtes naturels du virus Ebola.
- Les personnes gravement malades ont besoin de soins intensifs de soutien. Il n'existe pas de vaccin ou de traitement spécifique homologué, que ce soit pour l'homme ou pour l'animal.

Le virus Ebola est apparu pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola , c'est de là qu'est venu le nom de la maladie.

Le genre Ebolavirus est l'un des trois appartenant à la famille des filoviridés (filovirus), aux côtés des genres Marburgvirus et Cuevavirus. Il compte cinq espèces distinctes:

Ebolavirus Bundibugyo (BDBV);
Ebolavirus Zaïre (EBOV);
Ebolavirus Reston (RESTV);
Ebolavirus Soudan (SUDV);
Ebolavirus Forêt de Taï (Taï Forest TAFV).

Contrairement à RESTV et TAFV, BDBV, EBOV et SUDV ont été associés à d'importantes flambées de maladie à virus Ebola en Afrique. L'espèce RESTV, que l'on trouve aux Philippines et en République populaire de Chine, peut infecter l'homme, mais on n'a jamais signalé jusqu'à présent de cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.
Top