Bienvenue à Sott.net
ven., 12 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Evil Rays

Écrans et manque de sommeil : les enfants particulièrement sensibles

Image
© junpinzon, shutterstock.com
Pendant les heures de sommeil, 73,9 % des adolescents utilisent leur smartphone ou se connectent aux réseaux sociaux
Depuis plusieurs années, les médecins alertent les parents sur les effets néfastes de l'usage des écrans : ils dégraderaient la qualité du sommeil des enfants. Une nouvelle étude, portant sur la production de l'hormone mélatonine, laisse penser que, chez les jeunes adolescents âgés de 9 à 15 ans, cette nuisance serait plus importante qu'on ne le pensait.

On sait que le soir, l'exposition à la lumière, de quelque nature qu'elle soit, peut mettre en péril le sommeil, mais il semblerait que les ados et préados, âgés de 9 à 15 ans, soient encore plus sensibles que leurs pairs, un peu plus âgés. « Les écoliers qui possèdent des tablettes, des télés ou des ordinateurs - voire une bonne vieille lampe torche pour lire sous la couette - retardent leurs cycles circadiens, explique l'auteur, Mary Carskadon, de la Brown University (États-Unis). Cela rend plus difficiles l'endormissement et le fait de se lever tôt le lendemain pour se rendre à l'école. » En 2011, une étude menée aux États-Unis et basée sur un questionnaire était parvenue à la même conclusion, suspectant un effet sur la production de mélatonine, l'hormone du sommeil.

L'équipe de la Brown University a justement suivi cette molécule et démontré cet effet. À peine une heure d'exposition aux écrans le soir réduisait la production de mélatonine chez les 38 garçons et filles étudiés, âgés de 9 à 14 ans. En revanche, la baisse de mélatonine était moins spectaculaire chez un groupe d'adolescents âgés de 11 ans et demi à 16 ans, qui avaient avancé dans la puberté. Les niveaux de mélatonine des jeunes ont été mesurés par des prélèvements de salive réalisés toutes les 30 minutes.

Sheeple

Comment la durée de sommeil influence le risque de tomber malade

Image
Les personnes qui manquent de sommeil ont un risque beaucoup plus élevé de contracter le rhume que celles qui dorment plus, selon une étude publiée dans la revue Sleep.

Le psychiatre Aric Prather et le psychologue Sheldon Cohen, respectivement des universités de Californie à San Francisco et Carnegie Mellon, ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 164 volontaires âgés de 18 à 55 ans, qui ont accepté d'être exposés à un virus du rhume. Ils ont répondu à différents questionnaires et leur sommeil était mesuré au moyen d'un actigraphe porté au poignet et d'un journal quotidien durant la semaine précédant l'étude.

Ils sont ensuite restés cloîtrés pendant cinq jours dans une chambre d'hôtel où le virus du rhume leur a été administré par le biais de gouttes nasales. Des échantillons étaient prélevés quotidiennement pour mesurer la réponse au virus. Voici la proportion des participants qui ont eu le rhume selon leur temps de sommeil :

Magnify

Des cancers du foie causés par un virus prétendument inoffensif

Image
© AJ Cann, www.microbiologybytes.com, Flickr, CC by nc 2.0
AAV2 est un petit virus de la famille des virus adéno-associés (AAV)
En s'insérant dans l'ADN des cellules, un virus, AAV2, serait impliqué dans des cancers du foie qui ne sont pas liés à une cirrhose. C'est ce que suggère une étude réalisée par une équipe française. Or, considéré comme non pathogène, ce virus est utilisé comme vecteur en thérapie génique.

Touchant plus de 8.000 nouvelles personnes par an, le cancer du foie atteint en majorité les hommes et est une cause majeure de décès dans le monde. Parmi les différents cancers du foie, le carcinome hépatocellulaire survient le plus souvent sur un foie déjà endommagé par une maladie. Celui-ci a, par exemple, été fragilisé par une consommation excessive d'alcool, l'obésité, une infection virale chronique par les virus des hépatites B ou C qui entraîne des lésions du foie irréversibles menant à la cirrhose. De manière générale, les patients atteints de cirrhose subissent des examens réguliers de détection du cancer. Pourtant, dans 5 % des cas, le cancer du foie touche des patients n'ayant pas déclaré de cirrhose et la cause du développement du cancer reste à identifier.

Magnify

Un peu de merde dans votre burger ?

Image
© Jason Alden / Rex Featu/REX/SIPA
En 2014, plus d'un milliard d'hamburgers ont été vendus en France, selon une étude du cabinet Gir
La "junk food" n'a jamais aussi bien porté son appellation. D'après une enquête menée par un magazine américain, il y a des matières fécales dans pratiquement tous les hamburgers. En cause, la viande hachée.

Il y a au moins une (bonne) raison d'arrêter d'avaler des burgers : ils contiennent pratiquement tous de la matière fécale. C'est en tout cas la conclusion d'une enquête réalisée par le magazine américain Consumer Reports. En France, aujourd'hui, près d'un sandwich vendu sur deux est un burger.

Et la consommation de hamburgers est en augmentation constante : en 2000, le rapport était d'un burger pour 9 sandwichs. Selon une étude du cabinet Gira conseil publiée début 2015, 1,07 milliard d'hamburgers ont été vendus en 2014. La fin d'une histoire d'amour ?

Commentaire: Bouffe de merde, bouffe ta merde, merde dans la bouffe, tous les termes sont joyeusement interchangeables quand il s'agit de qualifier ce type de « nourriture ». Comment s'étonner, par cet énième biais de contamination, que la population, en général, soit en si mauvaise santé ?


Ambulance

Etats-Unis : nombre inhabituel de cas humains de peste depuis avril

Image

Un deuxième touriste a contracté la peste après avoir visité le parc national Yosemite en Californie, l’un des plus populaires des Etats-Unis. HANDOUT / REUTERS
Les autorités sanitaires américaines ont constaté un nombre inhabituellement élevé de cas humains de peste depuis le mois d'avril dans le pays : onze, dont trois ont été mortels, ont-elles annoncé mardi 25 août.

« La raison pour laquelle le nombre de cas est supérieur à la normale en 2015 n'est pas claire », ont indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), soulignant que onze cas en quatre mois était inhabituel.

Trois cas de peste par an en moyenne

« Entre 2001 et 2012, le nombre de cas humains de peste signalés [chaque année] aux Etats-Unis était compris entre 1 et 17 », selon un communiqué des CDC. La médiane annuelle sur la dernière décennie était de trois.

La peste, maladie rare et dangereuse causée par une bactérie, est transmise par les rongeurs et leurs puces et elle est aujourd'hui facilement traitable avec des antibiotiques. Elle a fait des ravages jusqu'à l'époque moderne au point de susciter la terreur.

Evil Rays

France : l'hypersensibilité électromagnétique reconnue comme handicap

Image
© Inconnu
Pour la première fois en France, un tribunal chargé de régler les litiges de la Sécurité Sociale a reconnu que l'hypersensibilité électromagnétique, ou plus exactement le sentiment d'être hypersensible aux ondes et d'en développer des symptômes, pouvait être source d'un handicap et donner droit à la solidarité.

Selon l'AFP, la justice a reconnu pour la première fois l'existence d'un handicap grave dû à l'électrohypersensibilité, un mal dont le lien réel avec les ondes électromagnétiques reste très contesté par la communauté scientifique, mais dont l'existence a minima en tant que maladie psychosomatique n'est guère disputée.

Syringe

Dr Humphries : « La politique vaccinale des enfants est criminelle »

Traduction : Initiative citoyenne

Image
© Inconnu
« Les milliers de pages que j'ai consultées, les centaines d'heures de travail que j'ai consacrées à la recherche m'ont permis de découvrir l'horrible vérité par rapport à ce qui est fait aux gens, comme aux animaux partout dans le monde sous le faux prétexte de « santé publique ». Dr Suzanne HUMPHRIES, néphrologue.

Je suis le Dr Suzanne Humphries M.D., spécialiste en néphrologie, formée en médecine interne. Je possède des licences actives (sans restrictions) pour la Virginie et pour le Maine. Après 10 années de travail comme néphrologue au Centre Médical du Maine (Est), j'ai démissionné de mon poste, vendu mes parts suite aux problèmes auxquels j'avais été confrontée avec mes patients au sujet de la vaccination. Pour moi, les problèmes ont commencé suite à la politique de l'hôpital qui, en 2008, a voulu vacciner un maximum de patients dès leur entrée à l'hôpital, même quand ces personnes souffraient d'insuffisance rénale aiguë, d'insuffisance cardiaque, de septicémie ou de cancer (sous chimiothérapie).

Snakes in Suits

Bâillement et tendances psychopathiques

Image
© Inconnu
Selon une étude américaine, il suffirait d'effectuer un simple geste pour voir si une personne à des tendances psychopathes.

Vous vous êtes toujours demandé si votre voisin est un psychopathe ? Pour le savoir il suffirait de bâiller devant lui. Selon les chercheurs de l'université du Texas (Etats-Unis) plus une personne a les caractéristiques d'un psychopathe moins elle a envie de bâiller quand elle voit quelqu'un le faire. Selon eux, cette réaction est irrésistible chez tous les mammifères dits "normaux".

Un manque d'empathie

Pour faire cette découverte, les scientifiques ont étudié les cas de 153 étudiants jugés pervers narcissiques, froids et rebelles suite à un test psychologique. Tous ont dû regarder des vidéos montrant différentes expressions faciales dont le bâillement. Résultat ? Les personnes ayant obtenues un score plus élevé au test du pervers narcissique sont celles qui ont le moins bâillé en voyant les images.

Selon l'un des chercheurs interrogé par le journal américain The Times,"le bâillement contagieux est une question d'empathie". Ceux qui ne sont pas touchés ont tendance à prêter moins attention aux émotions des autres.

Commentaire: Bien sûr, il ne s'agit en rien d'un test infaillible pour savoir si une personne en face de nous est un psychopathe... Il s'agit bien, dans le cas présent, d'indice pouvant révéler des tendances.


Beaker

USA : un camping fermé pour cause de peste

Image
© CDC
Un populaire camping du parc naturel du Yosemite en Californie va être temporairement fermé après la découverte de cadavres de plusieurs écureuils porteurs de la peste, ont indiqué les autorités.

Une petite fille, qui avait visité le parc naturel, avait contracté la maladie il y a environ une semaine mais elle est désormais sortie d'affaire. La maladie -- qui a fait des ravages jusqu'à l'époque moderne au point de susciter la terreur -- est transmise par les rongeurs et leurs puces et elle est aujourd'hui facilement traitable avec des antiobiotiques.

Le camping touché (Tuolumne Meadows Campground) va être fermé pendant une semaine du 17 au 21 août, ont indiqué les responsables du parc, qui est l'un des plus populaires des États-Unis, et accueille chaque année aux alentours de 4 millions de visiteurs. "Par mesure de précaution extrême pour la santé publique, tous les repaires de rongeurs vont être traités avec un anti-puces", ont précisé ces responsables.

"En éliminant les puces, nous réduisons le risque couru par les humains et nous brisons le cercle de transmission entre les rongeurs sur le site même", a expliqué Karen Smith, la directrice des services de santé publique de Californie.

Cookie

La dépression favorisée par une alimentation sucrée

Aux États-Unis, une étude menée sur une vaste cohorte féminine montre qu'une alimentation sucrée augmenterait le risque de survenue d'une dépression.

Des scientifiques de l'université de Columbia, à New York ont suivi 70.000 femmes. Âgées de 54 à 79 ans, elles font partie de la Women's Health Initiative, la plus large cohorte mondiale consacrée aux effets de la ménopause sur la santé des femmes (qualité de vie, incidences de pathologies). En l'occurrence, les auteurs se sont intéressés ici aux interactions entre la nourriture et la santé mentale des femmes. En 2013, un lien positif avait été noté, en Finlande, entre régime alimentaire et dépression.

Les résultats de l'étude vient d'être publiés dans la revue The American Journal of Nutrition. Conclusion : plus elles avaient consommé de produits sucrés, plus elles présentaient un risque élevé de dépression. Les auteurs précisent qu'il s'agit d'aliments à index glycémique élevé ou composés de sucres raffinés : pâtisserie, pain blanc, sodas ou plats préparés.