NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Santé et Bien-être
Carte


Arrow Down

Japon : Toshiba commercialiserait des légumes fabriqués dans une usine

Tokyo - Toshiba, producteur d'appareils électroniques et de réacteurs nucléaires, a annoncé jeudi se mettre à un nouveau métier : le commerce de légumes fabriqués en usine.

"Nous allons donner une nouvelle dimension à notre division de soins sanitaires", a expliqué Toshiba dans un communiqué, cité par l'agence indienne ANI.

Le groupe s'apprête en effet à produire des légumes sans pesticides ni autres substances chimiques dans une usine totalement close et aseptisée mais régie par un phénoménal appareillage électronique.

Toshiba, qui est aussi un spécialiste des équipements médicaux et gère son propre hôpital à Tokyo, veut dit-il contribuer à maintenir les hommes en bonne santé. Cela passe selon lui par l'absorption d'une nourriture saine, laquelle peut être fabriquée en usine sous certaines conditions technologiques.
Book 2

Michael R. Eades - À propos du livre de Nina Teicholz, « The Big Fat Surprise »

frteicholz
Ce compte-rendu du livre de Nina Teicholz The Big Fat Surprise est le plus difficile et exigeant que j'ai jamais écrit. Il est exigeant pour plusieurs raisons. D'abord, il est psychologiquement exigeant car je souhaite écrire un si bon compte-rendu qu'il incitera tout le monde à acheter immédiatement le livre et à le lire. Pourquoi ? Parce que je crois que c'est l'un des livres les plus importants jamais écrits sur la nutrition. Peut-être le plus important. Et je pense avoir la responsabilité d'inciter autant de monde que possible à se le procurer.

D'autre part, ce livre est rempli de tant d'informations précieuses que je n'ai pas pu me décider à choisir ce que j'allais mettre en avant. Un compte-rendu de livre présente toujours des extraits, mais il y a là une telle abondance de choix qu'il m'a fallu une éternité pour me décider.

Je peux vous dire catégoriquement qu'il n'y a pas assez de superlatifs - du moins dans mon vocabulaire - pour bien décrire à quel point ce livre est merveilleux et important. Mais je vais quand même essayer, car je crois vraiment que c'est un livre d'une aussi grande qualité.

Commentaire: Autres articles sur l'alimentation :

Gary Taubes : les recommandations nutritionnelles rendent les gens malades
Cancer et études frauduleuses
Le régime paléolithique revisité
Leo Galland : The Fat Resistance Diet
Extrait de « FAT - Pourquoi on grossit », de Gary Taubes
Un régime fort en glucides lié à la progression du cancer ?
La cétose et les cétones : comment une alimentation riche en graisse améliore le fonctionnement du cerveau
L'Épidémie d'obésité, gracieusement offerte par l'industrie agroalimentaire
L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires
Un lien évident entre le sucre et le cancer
Une présentation du régime cétogène
Les fruits et le régime cétogène
Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer
Pourquoi la diète cétogène semble-t-elle efficace ?
Un régime cétogène pourrait améliorer le traitement de l'épilepsie
Cancer du cerveau : guérir grâce au régime cétogène
Epilepsie et troubles neuronaux : agir avec le régime cétogène

Bomb

Selon l'OMS, il n'y a pas d'urgence internationale pour le MERS-Coronavirus

Le coronavirus MERS ne constitue pas une menace de santé publique à l'échelle internationale. C'est la conclusion de l'Organisation mondiale de la Santé réunie en urgence à Genève.

BioHazard
© Inconnu
L'OMS souligne cependant l'augmentation importante du nombre de cas, la faiblesse des actions de prévention et de contrôle de l'infection.

Le Syndrome respiratoire du Moyen-Orient touche principalement l'Arabie Saoudite avec 152 morts, des cas ont été confirmés en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.

Bacon

Radio Interactive SOTT - Entretien avec Lierre Keith

Traduction : SOTT

Cover book Le Mythe végétarien
© Éditions Pilule Rouge
Cette semaine sur la radio SOTT, nous recevons l'auteure et activiste Lierre Keith, dont le livre Le Mythe végétarien - nourriture, justice, et pérennité, examine les principes de l'idéologie végétarienne depuis les perspectives alimentaires, environnementales et philosophiques.

Lierre Keith croyait en une alimentation à base de plantes et fut végétalienne pendant vingt ans. Mais elle affirme aujourd'hui que les gens ont été égarés - non pas par nos aspirations pour un monde juste et durable, mais par notre ignorance.

La vérité est que l'agriculture est un assaut implacable contre la planète, et, plus d'agriculture ne nous sauvera pas. En servant les graines annuelles, les humains ont dévasté les prairies et les forêts, contribuant à l'extinction de nombreuses espèces, modifié le climat, et détruit la couche arable - la base même de la vie. Lierre Keith affirme que si nous voulons sauver la planète, notre nourriture doit être un acte de réparation profonde et durable : il doit venir de l'intérieur des communautés de vie, et non pas s'imposer à travers elles.

En partie biographique, ABC nutritionnel et manifeste politique, Le Mythe végétarien mettra au défi tout ce que vous pensiez savoir sur les politiques alimentaires.


Ci-après la transcription :
Syringe

Le problème des vaccins approfondis

© Inconnu
Hilary Butler

« Pour pouvoir comprendre que les vaccins sont sans danger, il est nécessaire de connaître plusieurs choses, notamment comment fonctionne le système immunitaire depuis la naissance, de même que l'impact biochimique qu'ont les vaccins sur l'ensemble du corps. Cette recherche n'a jamais été réalisée. »
Bulb

Mémoire et souvenirs - Pourquoi ne se rappelle-t-on pas avoir été un bébé ?

Bébé
© Thinkstock

Pour quelle raison n'a-t-on pratiquement pas de souvenirs avant l'âge de trois ans ? Une étude publiée dans le magazine Science a peut-être trouvé une explication à cette amnésie infantile.

Des médecins de l'hôpital pour enfant de Toronto viennent de publier le résultat de leurs travaux dans la revue Science. Pour eux le souvenir de nos premières années s'efface, car il y a tellement de nouveaux neurones qui sont fabriqués à ce moment-là de notre existence que ceux-ci perturbent la mémoire. Tout au long de notre vie le cerveau fabrique, notamment dans l'hippocampe, des nouveaux neurones. Mais cette production est nettement plus active durant les premières années.

L'énergie est tellement concentrée sur la production de nouvelles cellules que l'activité de stockage des informations est mal effectuée. N'étant plus facilement retrouvables, les souvenirs s'effacent. Ce qui expliquerait aussi pourquoi il faut répéter sans cesse la même chose aux jeunes enfants.

Pour vérifier leur théorie, les auteurs de l'étude ont fait appel à des souris et des cochons d'Inde. Ils ont associé de légers chocs électriques à un endroit bien précis, créant ainsi des souvenirs. En boostant la création de neurones, ils se sont rendu compte que les souris se souvenaient moins bien. Et celles dont on n'avait pas encouragé la création de neurones se souvenaient mieux.

Comme le rappelle le site Vox, il existe de nombreuses théories sur l'amnésie infantile que cette dernière publication ne vient pas forcément contredire. Pour Mazen Kheirbek qui étudie la création de nouveaux neurones à l'université de Columbia, ce n'est peut-être pas le nouveau neurone en lui-même qui fait la différence, c'est « peut-être justement l'oubli qui permet d'acquérir plus facilement de nouveaux savoirs. Qu'en préservant les anciens souvenirs, on empêche la création de nouveau. »

Comme le précise Paul Frankland qui a dirigé l'étude, « l'oubli est important puisqu'on n'a qu'une capacité de mémoire limitée. C'est pourquoi il faut se séparer des déchets pour ne garder que les événements les plus précieux ».
Health

Alimentation - Les fritures torpillent le tour de taille et la pression artérielle

Friture
© Inconnu

Consommer fréquemment des aliments frits à l'huile d'olive est associé à un risque plus élevé de graisse abdominale et d'hypertension mais pas de syndrome métabolique.


La consommation d'aliments frits doit être limitée non seulement parce qu'elle fait grossir mais aussi parce que les produits issus de la dégradation des huiles peuvent être néfastes pour notre santé. Le choix de l'huile est évidemment important, leur composition les rendant plus ou moins résistantes à la chaleur. Une étude espagnole parue dans le journal Clinical Nutrition (1) montre que la consommation d'aliments frits (essentiellement à l'huile d'olive) plus de 4 fois par semaine est associée à un risque accru d'avoir de la graisse abdominale et de l'hypertension, mais pas de développer un syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique est un terme utilisé pour décrire la présence de plusieurs anomalies - au moins 3 - au niveau de facteurs de risque : un excès de triglycérides dans le sang, un taux bas de cholestérol HDL, une hypertension artérielle, un tour de taille élevé, un métabolisme du glucose altéré. Le syndrome métabolique conduit lui-même à un risque accru de développer un diabète de type 2 ou une maladie cardiovasculaire. Il est généralement lié à la présence d'un excès de graisse à l'intérieur du ventre, la graisse viscérale.

Les 8289 participants à cette étude (2813 hommes et 5476 femmes âgés en moyenne de 36 ans) font partie du projet SUN (Seguimiento Universidad de Navarra). Durant le suivi d'environ 8 ans, les participants ont répondu tous les deux ans à un questionnaire alimentaire comportant 136 questions, dont 2 portant sur la consommation d'aliments frits. Les auteurs ont déterminé un « score nutritionnel » en fonction de la composition nutritionnelle des portions indiquées et de la fréquence de consommation. Des données sur l'historique médical, sur le mode de vie ainsi que des données sociodémographiques ont également été recueillies.

Aux 6e et 8e années de suivi, les 5 facteurs de risque - marqueurs du syndrome métabolique- ont été déterminés. La consommation de nourriture frite, à la maison ou à l'extérieur, a été classée en 3 fréquences de consommation : 0-2 fois par semaine (référence), 2-4 fois par semaine et plus de 4 fois par semaine. 73 % des participants utilisent de l'huile d'olive pour frire les aliments à la maison, 27 % d'autres sources de matières grasses (beurre, margarine, huile de tournesol, huile de maïs).

Les résultats montrent que les participants consommant le plus de nourriture frite ont un indice de masse corporelle plus élevée, font moins d'activité physique, passent plus de temps assis, vont plus au fast-food, boivent plus de boissons sucrées et ont un apport énergétique total plus élevé.

Lire la suite de l'article sur La Nutrition
Cell Phone

Une demi-heure de téléphone portable par jour multiplierait par 2 ou 3 le risque de tumeur

Les personnes utilisant leur téléphone mobile plus de 15 heures par mois courraient un risque accru de développer certaines tumeurs du cerveau, selon une étude épidémiologique française qui relance le débat sur les dangers des portables.

« La principale conclusion de notre étude menée en France va dans le même sens que des tendances récemment observées au niveau international mais qui demandent à être confirmées, à savoir une élévation du risque de tumeur cérébrale, observée uniquement chez les plus forts utilisateurs » (de téléphones portables), souligne Isabelle Baldi.

Le Dr Baldi est l'un des chercheurs ayant participé à cette étude menée en 2004-2006 et qui vient d'être publiée dans la revue Occupational and Environmental Medecine (qui dépend du groupe British Medical Journal).

Risque dès la demi-heure par jour

Alors que le lien entre cancer du cerveau et utilisation du portable reste largement débattu dans le monde, des chercheurs bordelais ont montré que les personnes ayant utilisé leur portable plus de 15 h par mois pendant une durée médiane de 5 ans avaient un risque multiplié par deux ou trois de développer un gliome, tumeur cérébrale pouvant être maligne (le glioblastome) ou bénigne (comme l'oligodendrogliome).
Headphones

Point de vue Marketing - Le son affecte directement nos émotions

« La dimension sonore est depuis toujours un moyen très efficace de toucher les gens émotionnellement », commence Julian Treasure, le business sound expert britannique. « En utilisant intelligemment l'audio, vous prenez une longueur d'avance sur vos concurrents. » Alors, vous êtes tout ouïe ?

Sound Waves
© Inconnu
Pourquoi un tel intérêt pour le son ?

Julian Treasure : Le son affecte directement nos émotions. Notre cerveau réagit par exemple très différemment au bruit d'un robinet qui fuit par rapport au son d'un petit ruisseau. Les images visuelles sont essentiellement conscientes, car nous sommes habitués à observer notre environnement. Les sons, par contre, touchent davantage l'inconscient. Quand nous écoutons attentivement notre interlocuteur, le brouhaha autour de nous est tamisé par le cerveau.

Quand on travaille, on n'entend plus la musique de fond. Du moins, c'est ce que nous pensons. C'est Précisément en raison de cette perception inconsciente que les sons environnants ont un tel impact sur notre cortex. Ce domaine - les émotions inconscientes - recèle un formidable potentiel inexploité. Notamment pour influencer le comportement du consommateur.

L'expert en branding Robert Passikoff affirme que le processus de choix d'une marque et de fidélité à cette marque est émotionnel à 70 %. Or, le sonore est un plus grand vecteur d'émotions que le visuel. Pourtant, 80 % des budgets marketing sont investis dans la communication visuelle.

L'audio en général, et donc la radio, aurait alors plus d'importance qu'on ne croit ?

Julian Treasure : La radio est une des plus puissantes sources sonores de notre vie et elle le restera encore pendant très longtemps. Nous sommes actuellement submergés de musique, par exemple via Internet. Au point que les gens ne savent plus quoi écouter. Ils s'en réfèrent donc volontiers à un guide, qui leur propose de la musique qui leur plaît, tout en leur réservant de temps en temps une petite découverte. La radio est idéale pour jouer ce rôle et pour nouer une relation avec son public cible. Le streaming audio est parfois appelé radio, mais à tort. Sur Spotify, par exemple, vous choisissez vous-même les titres que vous écoutez et vous finissez donc par n'entendre que la musique que vous connaissez déjà. Les gens souhaitent élargir leur horizon musical, ce qui n'est possible qu'en écoutant la radio. Je m'empresserai d'ajouter que le moment est sans doute venu pour la radio de ne plus se cantonner à l'éther, mais de franchir le pas vers Internet. Ces deux médias sont parfaitement complémentaires.

Commentaire: Cet article est publié afin de démontrer comment les marketers utilisent les avancées de la science cognitive afin de nous neuro-pirater. Il s'agit donc d'ingénierie sociale. Nous renvoyons le lecteur aux articles suivants :

Le son comme arme
L'oligarchie nous inculque la résignation
Conférence Neuro-Pirates, Neuro-Esclaves

Pills

Chine : concentrations d'antibiotiques élevées dans les eaux de surface

© Inconnu
Des recherches ont dévoilé des concentrations d'antibiotiques élevées dans les eaux de surface en Chine, ce qui suscite de nombreuses inquiétudes quant à la salubrité de l'eau de consommation au sein de la population.

« Boire de l'eau revient à prendre des médicaments », commentait de manière ironique un internaute sur Weibo, le Twitter chinois. « Rien d'étonnant que les médecins conseillent de boire beaucoup d'eau pour soigner la grippe et d'autres maladies », sous-entendait un autre blogueur.

Les chercheurs ont découvert que les eaux de surface contenaient 68 sortes d'antibiotiques, avec une concentration bien plus élevée que dans l'eau des pays développés, selon un rapport publié dans la revue spécialisée Chinese Science Bulletin.

Toujours selon ce rapport publié la semaine dernière, 90 autres ingrédients médicaux sans antibiotiques ont également été identifiés dans l'eau.

Dans certaines rivières de Chine, chaque litre d'eau prélevé s'est avéré contenir plusieurs centaines de nanogrammes d'antibiotiques, alors que ce taux est inférieur à 20 nanogrammes dans les pays développés.
Top