Joe Carton se trouve dans la ville de Gaza et a résumé la situation dans la Bande, notamment les évènements de la semaine et le déclenchement des attaques sionistes sur les civils et les enfants palestiniens.

Death in Gaza
© Inconnu
Gaza, le 14 novembre, hôpital Shifa - La violence, la cruauté dont l’État sioniste fait chaque jour la démonstration, n’épargne pas les tout petits. Plusieurs centaines d’enfants avaient été massacrés par les troupes israéliennes d’occupation lors de l’offensive de l’hiver 2008-2009 contre le petit territoire assiégé.
Joe :
« Israël parle d'une opération prolongée, conduite essentiellement par des frappes aériennes. La dernière heure a enregistré entre 6 et 9 victimes. Depuis 16h (propos recueillis à 18h40), des bombes tombent un peu partout, ciblant environ 20 sites. La première attaque aérienne que j'ai entendue s'était abattue près de la côte et c'était celle qui avait assassiné Ahmed Al Jabari, chef de la branche militaire du Hamas. Je peux dire que je l'ai très bien entendue d'ici. Aussi, la petite Ranan Arafat qui n'a que 4 ans a été tuée, et on vient de me confirmer l'information. J'ai également entendu parler de la mort d'un enfant de 7 ans mais j'ignore s'il s'agit de la même petite fille ou d'une autre. Il y a lieu de rappeler que cette situation a commencé il y a une semaine lorsque l'armée sioniste a tué un enfant de 13 ans qui ne faisait que jouer au football. Les forces de l'occupation ne se sont pas arrêtées là et ont tué 2 autres enfants jouant au ballon ainsi que 2 hommes qui étaient venus les secourir. A présent, il apparaît clairement qu'à chaque fois que des factions de la résistance de Gaza offrent un cessez-le-feu, la puissance occupante décide de répondre en employant tous les moyens possibles pour pousser à l'escalade. »

Témoignage du militant britannique Adie Mormech :
« Chers tous,
A travers ce message, je sollicite votre soutien au peuple assiégé de la bande de Gaza. Ici, à Gaza, plus de 10 personnes ont été tuées en l'espace de sept heures dans la nouvelle opération israélienne dénommée '' Pilier de Défense ''

Cette opération n'a pas épargné les enfants puisque la petite Ranan Arafat (7 ans) et un bébé d'à peine 11 mois y ont trouvé la mort. Nous avons vu des corps carbonisés ainsi que des enfants morts et blessés affluer vers l'hôpital Al Shifa de la ville de Gaza et vers d'autres hôpitaux pauvres de la Bande. Il y a eu, jusqu'à présent, environ 50 frappes aériennes sur Gaza. Nous avons tous été secoués par l'impact des bombes assourdissantes qui se sont abattues sur les rues et avenues jouxtant les universités. Au moment où j'écris, de très fortes explosions se font entendre et sentir à travers la ville de Gaza. Il faut dire que des familles entières sont touchées. J'entends clairement le bruit des tirs et bombardements des hélicoptères de combat israéliens. D'ailleurs, l'annonce a été faite quant à l'imminence d'une invasion terrestre.

Pour rappel, plus de 330 enfants ont péri dans la dernière offensive sanglante du genre, j'ai nommé l'opération Plomb Durci qui a coûté la vie à plus de 1 400 palestiniens, majoritairement des civils. Nous nous sommes rendus dans les hôpitaux, les rues et les zones bombardées pour rapporter les faits et pour rencontrer ceux qui, terrifiés et terrorisés, restent chez eux tout en sachant que leurs heures sont comptées et qu'il sera mis fin à leurs vies incessamment ou dans quelques jours, lorsque Israël poursuivra ses frappes aériennes, ses bombardements de chars et ses tirs d'hélicoptères. C'est pourquoi, je vous dis que VOS GESTES FERONT LA DIFFÉRENCE.

AGISSEZ POUR EMPÊCHER UN NOUVEAU BAIN DE SANG A GAZA. SACHEZ QUE LA SITUATION ACTUELLE EST DUE ESSENTIELLEMENT A L'INACTION ET LA PASSIVITÉ QUI CARACTÉRISENT LE MONDE ENTIER. »