Abus bancaire
© Inconnu

250 jours ! Voilà un chiffre que je n'aurai pas cru voir. J'étais au courant du combat de M. Boulefkhad, mais je n'avais pas eu le temps de vous en parler. Force est de constater qu'il a de la suite dans les idées. Les crédits et les intérêts ont coulé son affaire. Certainement comme ce gentil banquier que j'avais aussi, quand j'étais jeune à la Société Générale, et qui n'hésitait pas à m'octroyer des découverts de plus en plus faramineux (que je n'arrivais pas renflouer sauf par des crédits). Bref, c'est une histoire que l'on a tous vécu directement ou indirectement, c'est pourquoi (entre autres) je suis solidaire de son combat.

Bruno Boulefkhad, ancien chef d'entreprise, se présente comme le « nouveau Gandhi ». Cela fait 247 jours qu'il campe devant une Société général de Lons-le-Saunier, dans le Jura, pour protester contre les abus bancaires, comme il le raconte en images sur sa page Facebook. « Cette banque a coulé mon entreprise par des crédits ruineux », dénonce-t-il. Et qu'il vente ou qu'il neige, le Jurassien ne semble pas vouloir lever le siège, malgré les « huissiers » que la banque « s'acharne » à lui envoyer pour qu'il retire sa pancarte.

Source : Europe1 (enfin un gros média en parle !)

Son profil Facebook
Sa page Facebook
Son site Stop aux abus bancaires
Le modèle de la lettre à envoyer a la Société générale : dans l'intérêt de tous, que chacun écrive cette lettre au PDG de la Société Générale

Source : Actuwiki.fr