© Fotolia
Une Française a passé des heures pendue au téléphone le mois dernier avec des représentants du service à la clientèle d'un opérateur de téléphonie mobile, pour tenter de les convaincre que sa facture téléphonique de 15 quadrillions $ était une erreur.

Solenne San Jose, de Pessac, une banlieue de Bordeaux en France, a résilié son contrat avec Bouygues Télécom en septembre, a indiqué le quotidien français Sud-Ouest.

Mais lorsqu'elle a reçu sa facture, le 28 septembre comprenant les frais de résiliation de son contrat, la jeune femme a « failli avoir un arrêt cardiaque », a-t-elle raconté.

En effet, sa facture s'élevait à 11 721 000 000 000 000 euros - soit environ 15 quadrillions $ ou près de 6000 fois le PIB de la France. Sur la facture, on indiquait également que ce montant serait automatiquement prélevé sur son compte.

« Il y avait tellement de zéros que je n'arrivais même pas à savoir combien cela faisait », a précisé la jeune femme.

Bouygues Télécom a finalement admis que le montant était erroné, mais après de nombreux coups de téléphone pour tenter de convaincre les représentants au service à la clientèle.

« Quand je leur expliquais que c'était forcément une erreur, ils me répondaient que ces montants étaient calculés automatiquement et que les prélèvements allaient commencer », a-t-elle dit.

« La première fois que j'ai appelé, j'ai passé au moins 45 minutes avec un opérateur. Il me répondait "C'est automatique, je ne peux rien faire".»

Un agent du service à la clientèle lui a même proposé de payer en plusieurs fois : 11 721 millions de millions d'euros. « Cela fait combien de milliers de générations pour régler la facture? », s'est interrogé la jeune femme.

Au bout du compte, l'entreprise a finalement reconnu son erreur. Le montant de la facture réelle? 149 $.