Le 5 novembre dernier, un astéroïde a frôlé la Terre en passant à "juste" 6,5 millions de kilomètres. Ceci a permis aux équipes de la NASA de photographier l'objet.

Plus de 560.000 astéroïdes sont actuellement répertoriés dans l'espace dont une grande partie évolue sur une orbite située entre Mars et Jupiter. Dans le voisinage de la Terre, les astéroïdes (alors appelés géocroiseurs) sont ainsi beaucoup moins nombreux. Mais il n'est pas rare que certains "frôlent" notre planète. C'est d'ailleurs justement ce qui s'est produit lundi 5 novembre : l'un des astéroïdes répertoriés est passé proche de la Terre et a même pu être photographié.

Ce sont les scientifiques de la NASA travaillant au télescope géant de 70 mètres du Deep Space Network, en Californie qui ont dévoilé les images radar de l'objet. Il s'agissait selon eux de l'astéroïde 2007 PA8 découvert il y a 5 ans et qui figure parmi les objets surveillés de près par les spécialistes. En vérité, ce n'était pas la première fois que 2007 PA8 passait près de la Terre puisque les 28, 29 et 30 octobre dernier, il l'avait déjà "frôlé" à une distance de 9 millions de kilomètres. Mais le 5 novembre, il est passé encore plus près, à 6,5 millions de kilomètres, soit 17 fois la distance Terre-Lune. Grâce ces deux "rapprochements", les membres de la NASA ont pu mieux l'observer.

Capturées les 28, 29 et 30 octobre, les images montrent ainsi l'astéroïde à partir de son pôle nord et révèlent aussi d'autres caractéristiques. Selon les scientifiques, les clichés indiquent notamment que 2007 PA8 est "allongé irrégulièrement et mesure approximativement 1,6 kilomètre de large avec des crêtes et peut-être même des cratères". Ajouté à cela, les données récoltées suggèrent que "2007 PA8 tourne très doucement, environ un tour sur lui-même tous les trois ou quatre jours".

Toutefois, il n'y a rien à craindre de l'objet d'après les spécialistes. On connaît aujourd'hui parfaitement la trajectoire de cet astéroïde et le passage qu'il vient de réaliser à proximité de la Terre est le plus proche qu'il fera au cours des 200 prochaines années. De fait, 2007 PA8 ne constitue pas un danger pour la Terre dans un avenir proche, d'après les spécialistes.