Aucoffre.com, société de placement en or physique, lance en France la Veracarte, la première carte de crédit adossée à l'or.


Veracarte, Veravalor et lingots
Dans le contexte actuel de forte incertitude économique, les Français continuent à faire confiance à l'or selon un sondage réalisé en novembre 2012 par l'Ifop pour la société Aucoffre.com. L'or, dont les Français détiendraient environ 3.000 tonnes, restent une valeur refuge en temps de crise pour 83% des personnes. Surtout, l'or attire plus comme investissement que les produits classiques proposés par les banques puisque seuls 57% des français font confiance à leur conseiller bancaire.

Un contexte favorable à l'or, qui a poussé Aucoffre.com à lancer la première carte de crédit adossé à de l'or, la "Veracarte". Une "première mondiale" pour le président de la société, Jean-François Faure, même s'il y a une ressemblance certaine avec la Gold Debit Card d'Euro Pacific Bank (Peter Schiff) ou d'autres. La différence se situant essentiellement dans le fait que l'or est alloué dans le cas de la Veracarte, et donc récupérable en cas de faillite de l'entreprise.

La société entend par là remédier au problème d'image de l'or, perçu comme compliqué à acheter et, plus encore, à vendre en cas de besoin (problème de liquidité). Selon le sondage Ifop/Aucoffre, les Français sont ainsi de plus en plus nombreux à considérer que l'or est un produit inaccessible, réservé aux plus riches (66% en novembre 2012, contre 60% en février 2012). La carte permettrait de remédier à ce souci.

Pratiquement, la carte se présente comme une Mastercard classique, utilisable dans tous les points de vente acceptant ces dernières, avec les garanties et assurances usuelles. Pas de plafond de retrait ou de paiement tant que le compte est suffisamment approprié, et également une solution contre les interdits bancaires, puisque tout retrait ou paiement doit être approvisionné (pas de découvert).

La transformation du montant en euros en or est faite sur la base du cour de l'or au moment du paiement. Autrement dit, est prélevé sur votre compte Veracarte l'équivalent en or du montant que vous avez dépensé/retiré. Outre la cotisation annuelle de 110€, les frais sont de 3% au versement. Pas de frais au paiement mais des frais de retrait sont à prévoir. La fiscalité de 34,5% sur les plus-values réalisées concerne uniquement ceux effectuant plus de 5000 € d'achats par mois, et est dégressive jusqu'à 0% au bout de 12 ans.

Visée intéressante, la carte permet, dans une certaine mesure, de sortir du système bancaire classique. "Avec un tel outil, on peut se « débancariser », non pas encore en totalité, [mais au moins partiellement]" note ainsi Charles Sannat, directeur des études économiques d'Aucoffre. Jean-François Faure, fondateur d'Aucoffre déclarait quant à lui en conférence de presse : "Nous espérons que, avec cette carte, les gens se réapproprient l'or comme monnaie. Nous ne souhaitons pas que l'or redevienne une monnaie gérée étatiquement, mais une monnaie open source, libre de droits".

Reste toutefois à savoir quelle est la taille du public qu'une telle carte pourrait intéresser, sur le créneau déjà encombré des cartes secondaires. Aucoffre n'annonçait pas d'objectif de ventes à ce stade.

Aucoffre.com, lancé en 2009, revendique plus de 10 000 membres et 35 millions de prévision de chiffre d'affaires pour 2012.