Traduction de "ledébusqeurdebombes" pour Pédopolis


Après les retombées des révélations concernant l'ancien animateur de la BBC, Jimmy Savile, et ses instances incroyablement nauséabondes et innombrables de pédophilie, ainsi que l'attitude désinvolte adoptée par la BBC, de plus en plus de questions sont en train d'émerger en ce qui concerne le lien entre Savile et la Monarchie anglaise, notamment avec le Prince Charles.


Sir Jim était un bon ami de Charles, considéré comme son "mentor", selon la Princesse Diana.

Malheureusement, les grands médias britanniques considèrent le Prince Charles et le reste de ses semblables occupant des positions de pouvoir et perçus comme étant de sang royal, comme étant au-dessus de tout soupon. Cette attitude est typique et prévisible, mais aussi particulièrement ironique si on considère le fait que c'est la même attitude adoptée par les grands médias vis-à-vis des allégations formulées contre Jimmy Savile pendant tant d'années.

Suite l'affaire Savile, les grands médias traditionnels, notamment la BBC, ont maintenant perdu une grande part de crédibilité et de respect. En bref, toute connexion plaçant le Prince Charles dans une position dénuée de compromis en ce qui concerne ses relations avec Savile ou son potentiel pour partager un penchant concernant des relations contre nature avec des enfants est complétement ignorée sinon officiellement passée sous silence.

Bien que l'amitié du Prince Charles avec Jimmy Savile, ait débuté lors de leur rencontre dans les années 1970 alors que tout deux travaillaient avec des organismes de bienfaisance pour les compétitions sportives d'enfants en chaise roulante, soit maintenant bien connue, la profondeur du lien entre le Prince et le pédophile semble bien plus importante que ce que les grands médias rapportent.

Bien sûr, la rencontre de ces deux personnalités à l'occasion d'un évènement organié par une association de bienfaisance pour les personnes handicapées ne semble pas trop invraisemblable, même si elle est rapportée par les grands médias. Après tout, utiliser les organismes de "bienfaisance" pour enfants comme un terrain de chasse et une couverture pour ses véritables motivations était une méthode notoire utilisée par Savile qui était souvent présent dans des foyers pour enfants et des hôpitaux afin d'être plus proche de ses victimes. Cette méthode n'est aucunement l'apanage de Savile, cependant, dans la mesure où de nombreux autres prédateurs sexuels et pédophiles savent exactement quels sont les domaines de la société où ils peuvent s'impliquer et quelles carrières poursuivre afin d'avoir accès à leurs victimes. Jerry Sandusky en est un parfait exemple.

Clarence House, le porte-parole du Prince Charles, a refusé de commenter sur une grande partie la relation entre Savile et Charles, prétendant seulement que la relation était principalement le résultat de leur "intéret commun à soutenir des organismes de bienfaisance pour les handicaps."

Soutenir des organismes de bienfaisance, en effet. Bien sûr, Savile faisait beaucoup plus que supporter des "organismes de bienfaisance pour handicapés." Je veux dire, à moins qu'on place le viol en série d'enfants dans une catgorie bien différente que ce que l'individu moyen ferait. En effet, il ne devrait pas être considéré hors propos le fait de s'interroger sur la question de savoir si un nombre incalculable d'enfants agresssés sexuellement annule ou non complétement toutes opérations financières de "soutien" qui pourraient avoir été faites dans le passé. Apparemment, aux yeux de la royauté britannique, ce n'est pas le cas.

En fait, le pédophile Savile a bénficié d'un niveau incroyable d'accès à la famille royale durant les 40 dernires années.Par exemple, dans les années 1980, Savile aurait agi comme une sorte de conseiller conjugal entre Charles et Diana, se rendant à leur résidence à plusieurs reprises. Au cours de ces visites, Dickie Arbiter, qui s'est occupé des relations avec les médias pour le Prince et la Princesse entre 1988 et 2000 a déclaré que, à cette occasion, le comportement de Savile était pour le moins grossier.

Dickie Arbiter a déclaré :
"Il se promenait dans le bureau et tournait autour des jeunes filles, leur prenant la main et frottant ses lèvres le long de leurs bras si elles portaient des manches courtes. Si c'était l'été [et que leurs bras étaient dénudés] sa lèvre inférieure se posait sur ces derniers et remontait jusqu'en haut. C'était au Palais de St-James. Les femmes avaient une vingtaine d'années et accomplissaient des tâches de dactylographie et de secrétariat."
En plus de cela, Savile fut impliqué dans les affaires conjugales privées de la famille royale, une fois de plus, afin d'aider la duchesse de York, Sarah Ferguson, dans des affaires qui n'ont pas été divulguées au public. Savile a plus tard affirmé qu'il avait été amené à aider "Fergie" à garder un profil bas.

De toute évidence, la relation établie entre Charles et Savile est allée bien au-delà de deux hommes qui se contentent d'effectuer un travail de philantropie pour les mêmes organisations. Cela peut être démontré par le fait que, en 1990, Charles a même fait appel à Savile afin d'obtenir des conseils pour la nomination d'un haut conseiller pour lui-même et la Princesse Diana.

La relation entre Charles et Savile, en particulier l'accès de Savile aux affaires de la famille royale et le respect qui lui a été accordé à cet égard, a confondu de nombreux observateurs. Après tout, Savile n'était rien de plus qu'un présentateur de la BBC et disc-jockey qui n'était plus vraiment un jeune homme. Sans parler du fait que Savile était bien connu comme un phénomène incontrôlable, même si beaucoup restaient sous l'impression que le côté "personnage d'homme de télévision" de Savile faisait simplement partie de son stratagème.

Cependant, les indices concernant l'amitié du Prince avec le pédophile ont peut-être plus à voir avec des intérêts similaires dans le domaine du divertissement que d'une simple relation fortuite. Bien que les éléments de preuve qui relient le Prince Charles à la pédophilie sont loin d'être aussi documentés que ceux de Jimmy Savile, un fil d'information semble bien mener dans cette direction.

A ce stade, il convient de mentionner que, bien que la version officielle stipule que Savile et Charles se sont rencontrés dans les annes 1970 à l'occasion d'oeuvres de charité communes, Savile lui-même a déclaré qu'il était un ami de la famille royale "de très longue date". En fait, il a été signalé que Savile avait en fait déclaré qu'il avait été présenté à la famille royale en 1966 par Lord Mountbatten, un pédophile et pervers sexuel notoire. Cependant, en plus de Mountbatten, Greg Hallett, dans son livre "Hitler Was a British Agent" ("Hitler était un agent britannique"), mentionne également le Prince Philip comme étant un pédophile. En référence à la façon dont il fut introduit et comment il gagna les bonnes grâces de la famille royale, Savile déclara :
"Venant de Lord Louis, qui était l'oncle favori du Prince Philip, c'était peu commun. Alors, évidemment, j'ai accroché avec le Prince - ce qui convenait à Lord Louis lui convenait également."
Nous avons donc Savile, un pédophile notoire lié à d'autres personnes de la famille royale également pédophiles notoires. Le Prince Philip, bien sûr, étant le père du Prince Charles. Lord Mountbatten est largement considéré comme le mentor de Charles.

Savile était en effet proche de la famille royale britannique ainsi que d'autres membres de l'élite depuis de nombreuses années. Il semblerait que sa qualification pour des connexions aussi haut placées était principalement due à sa capacité à obtenir des enfants pour les appétits pervers de ceux qui sont considérés comme irréprochables par les médias traditionnels et, malheureusement, le public en général.

Savile lui-même sembla faire allusion à cette possibilité dans une interview réalisée avec Esquire, où il déclara :
"Le truc avec moi, c'est que je fais en sorte que les choses soient faites et je travaille dans le plus grand secret."
Le show télévisé ridicule de Savile (créé dans le seul but d'améliorer son accès aux enfants) a donc été bien nommé : "Jim'll Fix It" ("Jim va arrangé ça"). Malheureusement, la grande majorité du public était complétement inconsciente de ce qu'il "arrangeait" et pour le compte de qui.

Pour l'essentiel, il est clair que Jimmy Savile était un proxénète d'enfants, non seulement pour son propre compte mais aussi pour celui de riches pédophiles partout dans le monde, en particulier en Grande-Bretagne. Même le neveu de Savile a récemment fait des révélations publiques concernant Savile le reliant à un réseau de pédophiles et d'orgies sexuelles répugnantes où des enfants étaient violés à plusieurs reprises. Guy Marsden, neveu de Savile, a également déclaré qu'à ces orgies participaient des personnalités du show-business.

Toutefois, comme cela est largement rapporté dans les médias, les escapades pédophiles de Savile n'étaient nullement limitées aux orgies avec l'élite du divertissement. Plusieurs de ses agressions sur les enfants ont eu lieu dans des salles au sein d'hôpitaux et d'organismes de bienfaisance qu'il a aidé à financer et à faire fonctionner, disposant même d'une chambre personnelle dans deux de ces institutions. A ce stade, il est intéressant de noter que Savile et le Prince Charles sont des fervents "supporters" des mêmes organismes de bienfaisance.

Apparemment, le Prince Charles et le pédophile partageaient des goûts similaires, dont certains ont même été rapportés par les médias traditionnels. En 1999, après que le Prince accepta l'invitation de Savile pour un repas privé à la maison de Savile à Glencoe, en Ecosse, Savile avait organisé un défilé avec trois femmes vétues de blouses, un type de robe sans manches avec une ouverture au dos, souvent portées par-dessus d'autres robes. Chose intéressante, ces blouses étaient souvent portées par des enfants.

Après le dîner, Charles écrivit à Savile une carte de Noël avec une note qui disait :
"Jimmy, avec les salutations affectueuses de Charles. Transmettez mes amitiés à vos dames en Ecosse."
Bien sûr, le grand public est certain que Charles se référait aux femmes de la région présentes lors de ce divertissement royal. Toutefois, à moins que ces femmes, embauchées, aient fait une impression exceptionnelle sur l'esprit de Charles, on peut se demander si oui ou non ces fameuses dames n'étaient pas les "dames" auxquelles Charles se référait dans sa note de Noël. Après tout, le cottage écossais de Savile fût aussi le théâtre d'abus sur mineurs.

Plus tard, Charles envoya à Savile une boite de cigares et une paire de boutons de manchette en or pour son 80ème anniversaire avec une autre note contenant le mystérieux message suivant :
"Personne ne saura jamais tout ce que vous avez fait pour ce pays, Jimmy. C'est une façon de vous remercier pour cela."
Heureusement, nombreux sont ceux qui sont maintenant au courant de ce que Jimmy "a fait pour son pays". De toute vidence, il serait intéressant de leur fournir l'histoire complète qui va avec.

Il y a peu de chances pour que cela se produise, cependant, les réseaux pédophiles internationaux étant généralement composés de certaines des personnes les plus haut placées dans l'élite mondiale. Ceci est particulièrement pertinent au vu de toutes les questions concernant le comportement du Prince. Chaque fois que l'occasion se présente pour qu'une fuite d'information se produise, qui serait dommageable pour la réputation de la royauté de sang, les documents sont scellés, les dénonciateurs réduits au silence, et la controverse étouffée..

Certains ont même émis l'hypothèse que la Princesse Diana avait scellé son propre destin après avoir menacé de révéler l'existence de réseaux de pédophilie au sein de la famille royale. En effet, Diana avait parlé de "forces obscures" et de membres d'une "organisation" qui la surveillaient, peu de temps avant sa mort.

Par exemple, quand il est apparu que les dénommés "Black Spider Memos", une série de mémos écrits par Charles aux ministres du gouvernement, porteraient atteinte à la perception d'impartialité de Charles s'il devait devenir Roi, alors ces notes de service ont immédiatement été classées secret par le gouvernement britannique. En effet, il serait extrêmement intéressant de connaitre le contenu de ces lettres, puisque, en réalité, l'impartialité du roi est vraiment hors de propos dans le grand ordre de la société britannique et du gouvernement.

Ce qui est particulirement intéressant, c'est que les lettres sont maintenant interdites de diffusion, alors que le plus grand scandale concernant la pédophilie dans l'histoire britannique est en train d'être révélé - en particulier, à un moment où il devient clair que l'un des éléments centraux du scandale, Jimmy Savile, était un ami proche du Prince. Encore plus important, tout ceci arrive à un moment où les responsables gouvernementaux britanniques sont également mis en cause concernant des réseaux pédophiles (voir aussi Affaire Waterhouse).

Quant à ceux qui croient encore que les politiciens britanniques sont incapables de pratiquer la pédophilie, qu'ils jetent un oeil à cette liste, non exhaustive, de politiciens britanniques reconnus coupables de pédophilie ces dernières années.

Mais, alors que les liens entre le Prince Charles et le pédophile Jimmy Savile sont eux-mêmes suffisants pour amener toute personne sensée à s'interroger, le fait est que Savile n'est pas le seul pédophile potentiel avec lequel Charles s'est entretenu.

Comme il a été rapporté par le Digital Journal, le révérend Peter Ball est le plus ancien membre de l'église d'Angleterre à avoir été arrété pour des délits commis à l'encontre de mineurs. Ball a été arrété à la suite de huit cas présumés d'abus à l'encontre de garçons et de jeunes hommes agés de 12 à 20 ans durant les années 1980 et 1990. Ball, qui était l'ancien évèque de Gloucester, a démissionné en 1993 après avoir reçu un avertissement de la police pour avoir "commis un acte d'une grossière indécence envers un adolescent."

Après sa démission, Ball a pris sa retraite à Manor Lodge, "une propriété recouverte de glycines détenue par le Duché de Cornouailles." Manor Lodge est une propriété du Duché de Cornouailles appartenant au Prince.

En référence à ses nouvelles conditions de vie, Ball a déclaré :
"Il (le Prince Charles) a fait preuve d'une grande gentillesse à mon égard et m'a permis d'avoir une maison du Duché. Le Prince est un ami fidèle. J'ai une immense admiration pour lui, il a vécu des moments terribles et c'est quelqu'un de super."
Compte tenu des liens et des amitiés personnelles entretenues par le Prince Charles, il faut se demander si oui ou non Charles lui-même a eu une certaine expérience dans le monde souterrain de la pédophilie. Décidément, le Prince choisit vraiment mal les personnalités qu'il choisit de fréquenter..

Ce qui est aussi très intéressant en ce qui concerne les personnes mentionnées dans ces scandales sexuels impliquant des mineurs, ainsi que l'ampleur des scandales eux-mêmes, c'est que les personnes qui ont fait de leur mieux pour porter ces informations à la connaissance du public ont été ignorées et tournées en dérision pendant des années. Ce fût le cas de dénonciateurs, d'enquêteurs, et même de victimes.

Par exemple, alors que la plus grande partie de la Grande-Bretagne s'est moquée de David Icke, tout à coup ses prétentions ne semblent plus aussi insensées et loufoques. En effet, c'est bien Icke qui mentionna la cabale mondiale des pédophiles et qui divulgua même le nom de certains individus impliqués il y a plusieurs années. Bien que sa voix ait à peine été entendue à l'époque, il est, tout de même, celui qui est connu pour avoir exposé ces réseaux dès le début.

Quant aux remarques de Icke concernant le scandale actuel, voici ce qu'il avait à dire le 7 Novembre 2012 :
"Ce gars-là, William Hague, Secrétaire aux Affaires Étrangères, doit être interrogé sur les raisons pour lesquelles cette enquête galloise, concernant cet énorme scandale de pédophilie dans des foyers d'accueil gallois, a été bâclée et a donc empêché ces jeunes de parler de ce qui leur était arrivé. Et c'est là que se situe tout l'enjeu. Si l'enquête policière s'arrête aux portes du Palais de Buckingham concernant l'affaire Savile dans son ensemble et les implications plus larges qui ont suivi, alors il y a bien tentative de dissimulation. Parce que la famille royale britannique est fondamentalement impliquée dans tout ça, de la base au sommet. Jusqu'au Prince Philip et toutes ces autres personnes.. Cet homme [Savile] était un vieux cochon de disc-jockey, n'est-ce pas ? Et il avait un accès total à la famille royale britannique et ils l'ont utilisé comme médiateur officiel entre le Prince Charles et la Princesse Diana quand leur mariage battait de l'aile. Et voici maintenant qu'on apprend cette semaine qu'il était le conseiller du Prince Charles quant aux moyens à employer. Pourquoi cet homme était si proche de la famille royale britannique ? La réponse à cette question provoquera la chute de la famille royale britannique."
Compte tenu de la précision de Icke en termes d'informations sur cette question, il serait peut-être sage pour ceux qui l'ont entendu s'exprimer sur ce sujet il y a plusieurs années de le prendre un peu plus au srieux dorénavant.