Malgré la critique internationale croissante, la désapprobation générale sur les récentes velléités israélienne des plans de construction en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dans une interview télévisée vendredi qu'il n'est pas intéressé à ce que l'ONU a à dire sur le sujet. Bref, que c'était le dernier de ses soucis. En effet, l'ONU c'est un machin comme le disait le général de Gaulle. Une « daube pour riche » comme le dirait l'autre.

Après le vote de l'ONU accordant aux Palestiniens un statut d'état non-membre, Israël a trouvé le prétexte idéal pour prouver que la paix était aussi le dernier de ses soucis. Israël annoncé son intention de faire avancer un projet pour le couloir E-1, qui relie la ville de Jérusalem avec la colonie de Ma'aleh Adumim. Le gouvernement Netanyahu a également annoncé des plans pour construire 3000 nouveaux logements au-delà de la ligne verte. Dans cet entretien sur Canal2, le Premier ministre Israêl a précisé, je cite : « Rien à foute de l'avis de l'ONU sur la colonisation car, elle est légitime ». Plus loin, il a aussi dit que « Jérusalem est la capitale d'Israël », point.

Mardi, le Département d'Etat américain a accusé Israël de se livrer à un »modèle d'action provocatrice » qui va à l'encontre des déclarations des dirigeants israéliens qui disent être attachés à la paix. Mais, chacun sait que les Etats-Unis ne font que parler. L'ONU ne fait que condamner sans agir. Les autres aussi. « Trop de bla bla », comme le disait Princesse Erika. Agissez donc !

Hélas, ces indignations légitimes deviennent, vous vous en doutez, un jeu de dupes avec Israël qui joue les victimes. Le CRIF va de sa petite séquence de parodie en arguant que sur 88 résolutions condamnant les États à l'ONU, Israël à lui tout seul en hérite de 55. Mais, à qui la faute ? A quand une résolution qui permettra, pas d'aller tuer des innocents comme en Libye, mais de détruire tous les immeubles construits illégalement par Israël en Cisjordanie et à Jérusalem-Est ? Parce que, tant que ces gens estiment et le disent orbi et urbi, que, la Bible est un plan cadastral alors, rien ne s'arrêtera. Comment peut-on imposer aux autres un dogme plus que discutable ?

Si ce n'est pas ça prendre les autres pour des cons, faudrait m'expliquer réellement ce que c'est. Entre les indignations sélectives, le mensonge et l'hypocrisie, personne n'a fait mieux. C'est simplement affligeant et choquant. Les faits, rien que les faits, certains dans la presse « mainstream » ne sont même pas capable de pousser une gueulante pour dire non. C'est trop leur demander sans doute, chacun se contentant de son confort. Parler de la vie de chiens, involontaire surtout, des Palestiniens, n'est, semble-t-il, pas porteur et ne nourrit sans doute pas son homme.

Quelle honte !