Incendies tasmanie
© Inconnu

Depuis jeudi dernier, quelque 30 000 ha de forêt et végétation sont partis en fumée dans une quarantaine d'incendies. La police a inspecté 245 habitations dans les zones les plus touchées, dont 90 partiellement ou totalement détruites par le feu. Aucun corps n'a été découvert lors de ces premières recherches.

Une centaine de personnes manquent à l'appel après les incendies. La police tente de déterminer si elles se sont réfugiées chez des proches. Selon les premières constatations, les incendies ont été provoqués par la canicule qui a balayé l'Australie, y compris la Tasmanie, une région connue en principe pour son climat plus frais que dans le reste du pays. La police n'a pas relevé d'incendie criminel.

Les pompiers et les forces de l'ordre se préparaient lundi, en Tasmanie et dans d'autres Etats australiens, à de nouveaux incendies, en raison d'une nouvelle poussée des températures. Les services météorologiques prévoient 43 degrés celsius à Sydney pour demain.Le responsable des services de pompiers en zone rurale, dans l'Etat de Nouvelle Galles du Sud (où se trouve Sydney), estime que les températures allaient présenter les pires risques d'incendie « depuis de nombreuses années ».

Dans l'Etat voisin de Victoria, théâtre de terribles incendies en 2009 qui avaient tué 173 personnes, des températures élevées et des vents sont attendus, pour mardi également. Plusieurs personnes étaient portées disparues le 6 janvier sur l'île de Tasmanie, au sud de l'Australie, où des feux de brousse ont détruit une centaine de maisons, a annoncé dimanche la police. Les incendies ont éclaté vendredi alors que le pays souffre d'une vague de chaleur ayant fait monter les températures à plus de 40 degrés celsius en Tasmanie, une région connue en principe pour son climat plus frais que dans le reste du pays.

La police faisait du porte-à-porte dans les villages de Dunalley et Boomer Bay, à 55 km à l'est de Hobart (sud-est), pour tenter de retrouver les personnes portées disparues, peut-être simplement réfugiées chez des proches ou des voisins. Plus de 3 000 personnes ont dû fuir leur maison. Selon les autorités, les températures ont baissé par rapport au pic de température de 41,8 degrés atteint vendredi - un record à Hobbart depuis 1880 - mais les pompiers luttaient toujours contre des « centaines de kilomètres de feux incontrôlés ».

Plusieurs milliers de personnes ont pris la fuite ce week-end pour échapper à des feux de brousse qui ravagent depuis hier le sud-est de l'île de Tasmanie, au sud de l'Australie. Ces incendies, qui ont détruit au moins 80 bâtiments auraient causé, selon des sources non confirmées, la mort d'une personne.


Les incendies ont éclaté alors que le pays souffre d'une vague de chaleur ayant fait monter les températures à plus de 40 degrés celsius en Tasmanie, une région connue en principe pour son climat plus frais que dans le reste du pays. L'un des endroits les plus touchés par les incendies a été le village de Dunalley, à 55 km à l'est de Hobart (sud-est), où la police a estimé à 30 % le nombre des bâtiments détruits, dont le commissariat de police et l'école. A Connelly's Marsh, environ 40 % des bâtiments ont également été ravagés par feu.

Selon la police, des soldats du feu ont été piégés par un feu de brousse hier à Dunalley où l'on craint qu'un homme ait péri. Les pompiers ont dû se réfugier dans leur véhicule quand le feu a éclaté et ont aperçu un homme tentant de protéger sa maison, mais n'ont pu parvenir jusqu'à lui, la situation étant trop dangereuse. Environ 2 000 personnes ont trouvé refuge dans la ville de Nubeena, alors que 700 autres se sont réfugiées sur le site historique de Port Arthur. D'autres ont été recueillies dans des hébergements d'urgence à Hobart. Il n'y a actuellement pas de confirmation d'éventuels morts ou de blessés graves dans ces incendies.

Selon les autorités, les températures ont baissé par rapport au pic de température de 41,8 degrés atteint hier - un record à Hobbart depuis 1880 - mais deux incendies étaient encore hors de contrôle ce samedi, à l'est et à l'ouest de la Tasmanie. D'autres feux de brousse ont également éclaté dans d'autres parties de l'Australie.