people, train at station in India
© Rafiq Maqbool/AP/SIPA

Une nouvelle affaire de viol collectif vient d'éclater en Inde quelques semaines seulement après le viol d'une étudiante kinésithérapeute à New-Dehli, un fait divers semblable qui avait révolté le pays.

Six hommes ont de nouveau été arrêtés pour un viol collectif dans un autobus dans le nord de l'Inde. « Six hommes ont été arrêtés car ils sont suspectés d'avoir violé une femme de 29 ans (...) après l'avoir amenée de force à un endroit inconnu dans la nuit du 11 janvier », a précisé la police, indiquant que le septième homme était toujours recherché.

La victime montée à bord du bus pour rendre visite à sa belle-famille dans l'État du Punjab, au nord de l'Inde, a été conduite dans une maison près de la localité d'Amritsar où la jeune femme a alors connu le même supplice que l'étudiante de New-Dehli. Le conducteur du bus et cinq autres hommes auraient violé la jeune femme avant de la déposer le long de la route, près du village de sa belle-famille.

Ces faits interviennent seulement moins d'un mois après le viol collectif là aussi dans un bus d'une étudiante kinésithérapeute de 23 ans. Le 16 décembre dernier, alors qu'elle sortait avec son compagnon du cinéma, la jeune femme avait été battue et violée par les six hommes présents dans le véhicule, dont le chauffeur, et avait été ensuite jetée sur le trottoir avec son compagnon, frappé lui-aussi. L'étudiante transférée à Singapour pour des greffes d'organe n'avait alors pas survécu à ses blessures.

L'affaire avait provoqué une grande vague de manifestation dans la capitale et les autorités indiennes avaient assuré que des «décisions solides» seraient dorénavant prises pour assurer la sécurité des femmes, dans un pays largement dominé par les hommes.