C'est une étude surréaliste mais pourtant très sérieuse qui vient d'être publiée dans la très honorable revue Psychological Science. Une équipe de chercheurs a établi un lien clair entre racisme et manque de créativité. melty.fr vous en dit plus.

Le racisme rend crétin. Si beaucoup d'entre nous s'en doutaient déjà , une étude extrêmement sérieuse publiée dans la revue spécialisée Psycological Science atteste désormais que bêtise et préjugés ne font souvent qu'un. Le psychologue israélien Carmit Tadmer et ses équipes de chercheurs ont révélé un lien de corrélation entre notre "degré de racisme" et notre créativité.

En sommes, plus on est raciste, moins on est cultivé et créatif. Pour cela les chercheurs ont fait subir toute une batterie de tests à 72 étudiants divisés en trois groupes, conditionnés pour adhérer ou pas aux théories racistes. Il a suffi pour cela de faire croire aux sujets que le racisme était un fait scientifiquement prouvé. Avant de subir les tests, le groupe 1 a lu un article scientifique légitimant le racisme, le groupe 2 a compulsé des thèses hostiles au racisme et le groupe 3, un article scientifique sur l'eau.

Une fois "conditionnés", les étudiants ont subi un test de créativité, via un exercice d'association d'idées. Ils devaient trouver le mot qu'avaient en commun trois termes très différents. Par exemple, à la question : quel mot associer aux termes "ping pong", "manger" et "cartes"? La bonne réponse serait le mot "table" (table de ping pong, manger à table, cartes sur table). Afin de réussir ce test, il est nécessaire de faire preuve de créativité et d'imagination. Les sujets ont par la suite, dû remplir un questionnaire évaluant leur degré d'adhésion aux théories racistes.

En recoupant les réponses données aux questionnaires avec les résultats obtenus au test de créativité, les chercheurs se sont aperçu que les participants du groupe 1 (conditionnés au racisme) avaient obtenu les moins bons scores au test de créativité. Après avoir reconduit l'expérience mais cette fois aux États-Unis sur trois groupes constitués d'asiatiques et de caucasiens, les équipes de Carmit Tadmer ont dû se rendre à l'évidence. Le racisme rend idiot, comme en atteste l'intervention de ce politicien antisémite qui a récemment insulté Mila Kunis.