De la neige en montagne, de surcroît en hiver, ce n'est pas vraiment une info. Si parce qu'elle est tombée en masse, de 80 cm à 1 m en cumulé, et ça continue...

© Saint Lary skiresort
Évidemment, de la neige en hiver, ce n'est pas étonnant. Mais de telles quantités sont quand même remarquables, puisqu'en deux jours, il est tombé plus d'1 m de poudre blanche à 1.800 m. Ce qui ravit les exploitants des stations de ski (lire ci-dessous) encore qu'il faille «traiter» cet afflux massif, mais qui complique un peu la circulation sur le réseau routier montagnard, et par conséquent les accès aux stations de ski. Toujours un problème la neige, soit il n'y en a pas assez, soit il y en a trop...

Et quand il y en a trop, on ne peut pas circuler, et surtout, il y a de forts risques d'avalanches et de coulées, y compris sur le réseau routier. «C'est ce qui explique la fermeture de certaines routes aujourd'hui (hier, NDLR), car il n'y a pas que la question du déneigement, mais aussi celle de la sécurité», détaille Franck Bouchaud, directeur adjoint des routes au conseil général, en charge notamment de la viabilité hivernale. «Pour l'heure, toutes nos équipes sont mobilisées, mais de nombreuses routes sont interdites à la circulation : les accès au Val-d'Azun (depuis Aucun vers le col de Couraduque), à Gavarnie, à Luz-Ardiden, à Super-Barèges et au Pont-d'Espagne sont fermés, pour cause de risque important de coulées. Il en est de même pour les accès au Pla-d'Adet à Saint-Lary - il se faisait par la télécabine ou le téléphérique - ou au col de Peyresourde, même si l'on peut accéder à la station de Peyragudes, avec les équipements spéciaux, bien entendu. Idem pour la route d'accès à Piau. De même, l'accès à La Mongie est possible, mais uniquement en convoi encadré par les chasse-neige de nos équipes sur place.»

Routes fermées

Des précautions excessives ? Non, la situation a été bien évaluée, puisque de nombreuses coulées se sont produites sur la D921 entre Gèdre et Gavarnie, ainsi qu'une avalanche importante s'est déclenchée dans le col de Peyresourde, côté Luchon.

Pyrénées
© Saint Lary skiresort
En résumé, la situation est donc sous contrôle, les bonnes mesures ont été prises au bon moment. Reste l'avenir. «D'autres chutes de neige, apparemment en grosse quantité, sont encore prévues, donc on ne peut pas tirer des plans sur la comète. Aujourd'hui, ça va plutôt pas mal, demain, on verra comment s'adapter à la situation», conclut Franck Bouchaud.

Préfecture. Un arrêté d'interdiction.

Les fortes précipitations vont s'intensifier aujourd'hui mercredi 16 au matin avec une hausse de la limite pluie-neige au-dessus de 1.500m d'altitude. De nombreuses avalanches, mobilisant de grosses quantités de neige, vont se produire. Elles pourront parcourir des dénivelés importants et prendre des trajectoires inhabituelles. Le préfet a décidé, en raison du fort risque d'avalanche, de fermer la route RD118, au lieu-dit «Boucagnères», à Aragnouet, et de fermer la route RD918, à Gripp (accès à la station de ski de La Mongie), à compter de mardi soir et ce jusqu'à nouvel ordre. Conseils de prudence : informez-vous sur l'ouverture et l'état des secteurs routiers d'altitude, sur le site du conseil général des Hautes-Pyrénées http://www.cg65.fr, par téléphone au 0.825.825.065, et si possible, évitez tout déplacement sur les secteurs routiers.