Des femmes en pantalons
© Le Parisien
Le ministère du droit des femmes a abrogé jeudi une ordonnance qui interdisait aux Parisiennes de mettre des pantalons... depuis 1800.

Les Parisiennes ne risquent plus l'emprisonnement pour sortir de leur foyer en.. pantalons ! Peu le savaient, mais l'ordonnance concernant « le travestissement des femmes » dans la capitale n'avait jamais été abrogée.

C'est chose faite, nous révèle Le Parisien.

Bien des femmes ont dû avoir des sueurs froides ce lundi, en découvrant cet article du Parisien. Pensez donc : tous les matins où elles sortaient les jambes couvertes de jeans ou autre pantalon de velours, de tweed, de coton, de lin ou, pour les plus coquettes, de soie, elles prenaient le risque - très théorique, on en convient - de se retrouver embastillées !

En fait, il s'agissait d'une de ces ordonnances d'un autre âge restées dans les mille-feuilles législatifs : plus précisément, une interdiction datant de l'époque des sans-culottes.

Un sénateur UMP de la Côte-d'Or, nous apprend le quotidien, conscient que ce texte pouvait « heurtrer nos sensibilités modernes », a demandé fort opportunément au ministère des Droits des femmes de l'abroger.

Ce qui est donc fait, via un article paru au Journal Officiel du 31 janvier 2013.