A Cheliabinsk, une ville industrielle à 1500 km de Moscou, les hôpitaux regorgent de blessés. Pour l'instant, aucune victime n'est à déplorer mais les blessures provoquées par les vitres qui ont explosé dans toute la ville sont nombreuses et parfois sévères.

Le personnel médical est dépassé. Vladimir Basmannikov, chirurgien à l'hôpital de Chelyabinsk, témoigne : « Les blessures des gens que nous recevons sont essentiellement des coupures et des contusions, toutes dues aux vitres et fragments de vitres qui ont volé en éclat. Et vous voyez le résultat - combien de personnes sont ici. Nous avons déjà traité 60 à 70 personnes et le couloir est encore plein. »


Les autorités de la ville ont demandé aux gens de rester chez eux, à moins qu'ils n'aient des enfants à aller récupérer à l'école ou à la crèche. L'explosion aurait été entendue à 10 000 mètres d'altitude, probablement au moment où la météorite est entrée dans l'atmosphère.

Il s'agit d'un phénomène très rare. En 1908, un « météore/fragment de comète » avait dévasté une zone de 2 000 mètres carrés en Sibérie. [Il s'agit de l'événement de la Toungouska - Ndrl]

Les installations nucléaires de la région ne seraient pas touchées...