© Inconnu
Un complément alimentaire pourrait potentiellement traiter une forme d'autisme qui est accompagnée d'épilepsie, selon une étude publiée dans la revue Science.

Environ 25% des personnes atteintes d'autisme seraient aussi épileptiques. Joseph Gleeson et ses collègues des Universités de Californie à San Diego et Yale ont séquencé une partie du génome d'enfants autistes dans deux familles souffrant aussi d'épilepsie. Ils ont découvert une mutation génétique qui accélère le métabolisme de certaines protéines, des acides aminés, créant ainsi une carence.

Il serait potentiellement possible de traiter cette forme d'autisme avec des acides aminés à chaîne ramifiée (AACR ou BCAA pour "branched chain amino acids") sous forme de compléments alimentaires qui se trouvent dans le commerce, indiquent les chercheurs.