Sans surprise, l'aide officielle des États-Unis au terrorisme international se poursuit, avec le succès que l'on sait, de Bagdad en Irak, à Kaboul en Afghanistan en passant à travers le monde où sa politique a toujours créé le chaos. Et dire que ces gens parlent de paix alors qu'ils ne font qu'accentuer la haine et sapent la main tendues des autorités syriennes. Quand on pense à tous les pauvres qui pullulent dans les rues des métropoles américaines et à la paupérisation de la société toute entière qui s'accentue, on comprend aisément que les enjeux de cet amour immodéré des Syriens au détriment des Américains cachent d'autres intérêts...

C'est par la voie de la Secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, que l'annonce a été faite vendredi, de ce soutien supplémentaire de 45 millions de dollars d'aide aux terroristes et mercenaires dite de l'opposition syrienne. Mais, cette dernière poussée États-unienne pour son influence dans une guerre qu'elle alimente, hors du contrôle de la soi-disant communauté internationale, n'est pas un acte anodin et, on voit encore le rôle abscons de la France, l'aboyeur de service, qui a néanmoins sur place, selon plusieurs sources concordantes, des services spéciaux.

Le gouvernement américain dit refuser d'armer ou de financer directement la soi-disant Armée syrienne libre, de peur qu'une vague de milices djihadistes, en grande partie, des groupes extrémistes islamistes qui ont rejoint la bataille pour renverser le président Assad ne s'accentue. Qui peut croire à cette fable quand on sait que c'est ce pays qui a créé, armé et financé Al-Qaïda depuis le début, simplement pour lutter contre le..........communisme russe en Afghanistan ?

Les États-Unis disent que cette aide pour la Syrie est humanitaire pour la Syrie. Depuis bientôt 19 mois de conflit, elle s'élève maintenant à plus de 132 millions de dollar. Sur les 45 millions promis vendredi, 30 millions de dollars sont prévus pour l'aide humanitaire et 15 millions de dollars pour les équipements radios, des outils formation et d'appui technique. La vacuité de la politique américaine sous l'impulsion de Barack Obama se poursuit de façon abyssale...

Iran: Une autre annonce de la secrétaire d'État Hillary Clinton, c'est la radiation de la liste des organismes terroristes, des Moudjahidine du peuple.