Vaccin, seringue
© Inconnu

Le gouverneur de New York a déclaré l'état d'urgence sanitaire en raison d'une épidémie de grippe qui a frappé plus de 19 000 personnes dans l'État, et il a de ce fait autorisé les pharmaciens à vacciner les bébés et les enfants.

Cette mesure exceptionnelle prise samedi par le gouverneur Andrew Cuomo intervient alors que l'épidémie s'est répandue dans tout le pays et pourrait durer encore plusieurs semaines.

Au moins 28 747 cas de grippe ont été recensés aux États-Unis cet hiver, et 20 enfants sont morts de la maladie, selon les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Il est probable néanmoins que les chiffres soient beaucoup plus élevés, de nombreux malades ne consultant pas de médecin.

Afin de freiner l'expansion d'un virus potentiellement mortel, le gouverneur Cuomo a estimé qu'il était crucial de suspendre, pendant les 30 prochains jours, la réglementation qui autorise les pharmaciens new-yorkais à ne vacciner que des adultes âgés d'au moins 18 ans.

« Nous subissons la pire épidémie de grippe depuis au moins 2009, et le virus est actif dans tout l'état de New York, avec des cas enregistrés dans les 57 comtés et les cinq arrondissements de la ville de New York », a déclaré M. Cuomo dans un communiqué expliquant pourquoi il avait déclaré l'état d'urgence dans son État.

Dans l'état de New York; la contamination par la grippe, qui a touché 4404 personnes à l'hiver 2011-2012, a explosé à 19 128 cas cet hiver.

« C'est pour cela que j'ai donné des directives à mon administration, au service de santé de l'état de New York de mobiliser toutes les ressources pour répondre à cet état d'urgence sanitaire, et écarter toute entrave à la vaccination de tous les New Yorkais, enfant ou adulte. »

Il appelle aussi les New Yorkais non immunisés à se faire vacciner « immédiatement », en insistant sur le fait qu'« il n'était pas trop tard ». Il a également appelé les personnes régulièrement en contact avec de jeunes enfants à se faire vacciner, car les risques sont très élevés pour les enfants de moins de deux ans. Les personnes âgées de plus de 50 ans, les femmes enceintes et les patients affaiblis par une maladie chronique ou un déficit immunitaire sont également en danger.

Tandis que l'État du Massachusetts enregistrait 18 décès de cette infection, le maire de Boston, Thomas Menino, a déclaré l'état d'urgence sanitaire mercredi après que la ville eut enregistré 700 cas confirmés de grippe, dix fois plus que durant toute la saison précédente. L'épidémie s'étend également dans le New Jersey où la situation est critique par endroits, les hôpitaux, qui peinent à faire face au flot de malades, ouvrent de nouvelles unités d'urgence.

Selon le CDC, depuis 1976, la grippe fait entre 3 000 et 49 000 morts par an aux États-Unis.