Enfant de la Société
Carte

Propaganda

Désinformation : la réalité politique en Russie

Image
© Inconnu
Lorsque vous lisez ou écoutez les médias occidentaux, vous avez l'impression qu'il y a en Russie une forte opposition au président Poutine qui est incarnée par des noms qui reviennent en boucle : Navalny, Oudaltsov, et autrefois Nemtsov. Pourtant, cette impression ne cadre pas du tout avec d'autres informations.

Le président Poutine, selon des instituts de sondage indépendants comme Levada, bénéficie d'un soutien de l'ordre de 85% de la population : du jamais vu, à comparer avec le soutien de 18% en France pour le président Hollande. On ne parle pas de déstabilisation du régime français alors qu'on évoque souvent ce thème pour la Russie !

De plus, les personnalités évoquées par les médias occidentaux font des scores très faibles aux élections. Le malheureux Nemtsov, assassiné peut-être par une filière islamiste, a fait dans sa ville natale de Sotchi, 18% des voix seulement. Serguei Oudaltsov n'a pas fait de score électoral significatif et se consacre plutôt à des manifestations de rue. Quant à Alexei Navalny, ancien étudiant de l'université de Yale aux États-Unis, il obtint un maximum de voix de 30% dans une élection municipale à Moscou. Le parti libéral Yabloko fait des scores très faibles.

Bad Guys

Etats-Unis : en 1 semaine trois hommes non armés ont été tués par la police

Traduit par SLT

Image
Un homme nu qui n'était apparemment pas armé a été tué par balle par un agent de police lundi dans un complexe résidentiel à Chamblee, Ga., Au nord-est d'Atlanta, ont déclaré les autorités étatsuniennes.


L'homme a été abattu par un agent de police qui avait répondu à des appels au sujet d'un homme au comportement dérangé, qui frappait aux portes et courait nu à travers Chamblee, a déclaré Cédric L. Alexander, le chef adjoint de le police de DeKalb County pour la sécurité publique, lors d'une conférence de presse.

L'officier de police a tiré deux coups de feu sur l'homme après que l'homme ait chargé sur lui et ignoré ses ordres de s'arrêter, a déclaré M. Alexander. Il est apparu que l'homme noir n'était pas armé, a-t-il déclaré. Le Bureau d'enquête de Georgie a ouvert une investigation.

L'homme a reçu deux balles, et il est mort sur les lieux, a déclaré M. Alexander. Il a été identifié comme Anthony Hill, 27 ans. L'agent en cause a été mis en congé administratif en attendant les résultats de l'enquête, a déclaré M. Alexander.

La fusillade s'est produite lundi au milieu d'un débat national sur les tensions "interraciales" (racisme de la police, ndt), l'utilisation de la criminalité et de l'application de la force létale dans le cadre de la loi lors des interpellations de civils. M. Hill était noir, et l'officier qui a tiré sur lui est blanc, a déclaré M. Alexander.

Nuke

Fukushima : des centaines de milliers d'hectares impossible à décontaminer

Image
© Magali Reinert / Novethic
Un technicien de l’agence de l’énergie atomique japonaise mesure la radioactivité dans la forêt à quelques kilomètres de la centrale de Fukushima-Daiichi
Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, le gouvernement japonais a décidé de décontaminer la zone irradiée. Une centaine de communes sont concernées, certaines situées à plus de 100 km de la centrale. Mais la tâche est insurmontable, en particulier parce que 65 % de cette zone est couverte par la forêt, où il est impossible de faire baisser à main d'homme la radioactivité prisonnière des feuilles et de l'humus.

Selon l'Agence de l'énergie atomique japonaise, la commune de Kawaguchi est un "modèle" : à une vingtaine de kilomètre de la centrale de Fukushima-Daiichi qui a explosé en mars 2011, le maire annonce avoir réussi sa décontamination.

Pendant deux ans, plus d'un millier de "décontamineurs" ont méthodiquement lessivé les toits et les routes, et retiré 5 cm de sol dans les jardins, les cours et les champs pour faire baisser la radioactivité emprisonnée dans le sol.

Gear

11 Septembre, peurs, dissonance cognitive, théorie de la détection du signal (partie 10)

Image
© Inconnu
L'étude de la façon dont les individus sont capables de discrimination lorsqu'ils prennent des décisions, y compris les facteurs psychologiques qui sollicitent ces décisions, a abouti à la théorie de la détection du signal. (1)

Presque toutes les décisions humaines sont prises dans un contexte d'incertitude. Tous les stimuli, à la fois internes et externes, qui créent cette incertitude sont appelés « bruits ». Pour percevoir la réalité avec précision, nous devons être capables de détecter un « signal » au milieu du bruit gênant. Plus il y a de bruit, plus il est difficile de détecter le signal. Exemple : Vous êtes à la recherche d'une personne (signal) dans une salle bondée. S'il y a 100 personnes (bruit externe) dans la pièce, votre probabilité de la repérer est beaucoup plus grande que s'il y a 1000 personnes (davantage de bruit externe) dans la pièce. Si vous êtes épuisé (bruit interne) ou que la personne n'est pas attirante (bruit interne), vous aurez plus de mal à la trouver.

Comment appliquer cette théorie à la question de savoir pourquoi les gens restent silencieux, ou pire, en ce qui concerne l'information qui leur est fournie par les sceptiques du 9/11 ?

Propaganda

Propagande climatique : petit exemple télévisuel à la française

Image
© кiт-кaтн Halкeтт
C'est une belle brochette qui a été réunie lundi soir sur le plateau de l'émission C dans l'air consacrée aux « habits verts du président ». Une émission sobre et efficace à l'unisson de la COP21, parfaitement dans la ligne du parti. Un titre alternatif aurait pu être « Qui veut sauver la planète ? ». La production aurait aussi pu disposer des buzzers devant les invités, et désigner comme vainqueur celui qui aurait placé le plus souvent les mots « accord », « dév'dur' », « avenir de l'humanité », « nos enfants et nos petits enfants ». Inutile de dire que tous les invités pensaient qu'il était urgent d'agir sur le climat.

Dans le festival qu'a été cette émission, le jury exprime son admiration devant la tirade apocalyptique d'Yves Paccalet à partir de 22'40 (qui prophétise une « explosion de folie climatique » avec +10°C, voire plus par endroits), devant celle de Serge Lepeltier à 29'30 (très belle variation sur le rapport Stern), devant cette phrase-culte de Pierre Radanne (42'08) : « Le scénario catastrophe, c'est l'horreur », devant ce propos bien senti du même Radanne qui, juste après avoir courageusement affirmé que nos politiques vivaient encore au XXème siècle, s'est émerveillé de la bonne volonté des ministres avec lesquels il est en contact mensuel pour préparer la conférence Paris climat (à partir de 55′), et encore devant la réhabilitation de Malthus (carrément) par Yves Paccalet (à 1h01′). Accessit de groupe aussi aux quatre intervenants dans leur ensemble au moment d'une question sms qui demandait si la chaleur créée par le réchauffement climatique ne pouvait pas être utilisée comme source d'énergie. Pas un des quatre n'a su donner une réponse un tant soit peu cohérente du point de vue de la physique, ce qui permet de prendre toute la mesure de l'incompétence crasse de nos « élites » sur la question l'aptitude de nos bienveillants dirigeants à ne se focaliser que sur les questions sur lesquelles ils croient pouvoir pérorer qui en valent la peine.

Bad Guys

Etat policier made in USA : les Américains sont 58 fois plus susceptibles de se faire tuer par la police que par un terroriste

Traduit par Fawkes News

Image
Selon des données récentes, les Américains sont beaucoup plus susceptibles d'être tués par des policiers qu'on ne le pensait, le risque est bien supérieur à celui d'être tué par un terroriste.


Auparavant, il a été accepté que les citoyens sont huit fois plus susceptibles d'être tués par un agent de police qu'un terroriste, mais il s'avère que cela était largement sous évalué, selon de nouvelles données officielles du FBI.

Il n'y a aucune exigence nationale pour les services de police de fournir des informations sur les fusillades liées à la police. Certains services ne fournissent volontairement pas de données au FBI, mais cela signifiait une moyenne nationale du nombre de personnes tuées par la police radicalement sous-évaluée

Le FBI a publié de nouvelles informations qui révèlent qu'une moyenne de 545 personnes tuées par les agents locaux et étatiques de l'application de la loi aux États-Unis n'ont pas été comptées dans leurs statistiques de la criminalité préalables prévues chaque année depuis près d'une décennie.

Nuke

Danger nucléaire : le cas Electrabel

Image
© Inconnu
Jean-Marc Nollet est revenu sur l'état des centrales nucléaires sur le plateau de l'invité après le RTLinfo 13h. Selon lui, Electrabel nous cache des choses.

Jean-Marc Nollet était l'invité de Pascal Vrebos ce dimanche après le RTLinfo 13h. Il a notamment abordé le sujet du nucléaire et a regretté le manque de transparence d'Electrabel.

"On nous disait il y a trois mois : « Ce sont des fissures de la taille d'une pièce de un cent, c'est 10 à 15 millimètres » aujourd'hui on nous dit « C'est 18 millimètres », mais demain on va nous dire « C'est 50 centimètres, un mètre » ? Quand est-ce qu'on va mettre une limite à tout ça ? Il y a effectivement dans la question des fissures, d'abord l'absence de transparence sur les données. La première demande des écologistes c'est d'avoir accès à l'ensemble des informations et la deuxième demande c'est qu'on mette des règles aussi en la matière."

Commentaire: A propos des centrales nucléaires, récemment :

- Toujours plus de fissures dans les centrales nucléaires
- Cuves de réacteurs nucléaires fissurés, un problème mondial
- Les cuves des réacteurs nucléaires fragiles comme du verre ?
- Le mystère Tricastin et l'extraordinaire sûreté de nos centrales nucléaires


Snakes in Suits

France : loi Macron, ou les dangers de l'hypnose libérale contemporaine

Image
© Inconnu
En guise de propos liminaire, précisons que nous parlerons ici par commodité de loi quand bien même il ne s'agit encore que d'un projet de loi à l'heure où nous écrivons. De fait, le contenu du texte est encore susceptible d'évolution. Toutefois, compte tenu de l'usage de l'article 49.3 de la Constitution pour l'adoption en 1ère lecture à l'Assemblée Nationale le 19 février dernier, il apparaît légitime de penser que le gouvernement y attache une grande importance et qu'il sera peu modifié d'ici son adoption définitive. Enfin, il ne sera bien sûr pas ici question de réaliser le catalogue complet de toutes les mesures de ladite loi mais d'en sélectionner et commenter les plus emblématiques dans leur caractère marqué de régression économique et sociale.

Nuke

Fukushima : Une nouvelle fuite (connue depuis 1 an) d'eau contaminée coule directement dans le Pacifique

Image
© Inconnu
Schéma du drainage du site Fukushima- Daiichi
Le 4 mars 2015, Tepco confesse qu'une autre évacuation draine des eaux extrêmement radioactives dans le Pacifique depuis le 11-3. Le déversoir est situé en-dehors du port de la centrale.

Les eaux extrêmement radioactives partent directement à la mer. Tepco le sait depuis avril dernier mais le cache depuis près d'un an. Il s'agit de l'évacuation située dans la partie nord de la centrale de Fukushima. Elle passe à côté des réacteurs 5 et 6. Son déversoir est juste à côté de l'extrémité nord du port de la centrale, à l'extérieur.

Pour ce que Tepco en dit, ils ont commencé à en prendre des relevés de radioactivité hebdomadaires à partir du 16 avril 2014. Leurs données montrent que les radioactivités en Cs 134/137 et β (dont le strontium 90) ont grimpé chaque fois qu'il a plu. Ils ont relevé 200 000 Bq/m³ de radioactivité β. Ils disent n'en avoir pratiquement jamais analysé le strontium 90 mais il en ont relevé 3 300 Bq/m³. Tepco n'a pas fait de déclaration pour justifier sa censure d'au moins un an.

Snakes in Suits

Pathologie politique : bientôt, un service civique obligatoire pour les retraités ?

Image
© Inconnu
Incroyable ... « Un service civique obligatoire pour les seniors, à partir de l'âge de la retraite jusqu'à la perte d'autonomie » voilà l'idée saugrenue que la conseillère régionale UDI de l'Ile-de-France, Rama Yade propose dans une interview à Ouest France.

Il faut lire mot à mot ses propos pour mesurer à quel point les politiques peuvent être déconnectés des réalités. Après un état des lieux sur l'état de la démographie française, à propos du vieillissement de la population, à savoir « en 2050, un tiers de la population française aura plus de 60 ans », elle entonne son petit couplet qu'elle pense citoyen (si... si je vous l'assure) comme quoi il faut « redonner une place concrète à nos personnes âgées ».

Qu'elle réfléchisse à son sujet dans un cadre volontaire, pourquoi pas ... mais, là aussi, elle est bien éloignée de la réalité. Aujourd'hui nombreux sont les retraités (38%, soit 6 millions de seniors) qui s'engagent bénévolement dans la société civile et donnent, déjà, de leur temps aux associations.

Commentaire: Un exemple parfait de la folie généralisée des politiques. Si cette pauvre femme avait travaillé quelques temps à l'usine, à faire un boulot abrutissant, répétitif et mal payé, peut-être comprendrait-elle ? Où est la justice, et la justesse, dans ce type de contraintes « civiques », quand on réalise que l'on a donné sa vie à un système qui n'aura su faire que nous exploiter ?