NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Enfant de la Société
Carte


Beaker

Fourniture en gaz : Bruxelles négocie avec Moscou

Vladimir Poutine a averti l'Ukraine qu'elle devait régler sa dette envers Gazprom, sous peine de devoir désormais payer par avance les futures livraisons de gaz.

Il a laissé un mois à Kiev pour parvenir à un accord concernant les factures de gaz impayées d'un montant de 1,7 milliard de dollars. Passé ce délai, la fourniture de cet hydrocarbure à l'Ukraine sera interrompue.

Inquiet des conséquences sur l'approvisionnement en gaz de l'Union européenne, José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a écrit au président russe afin d'engager des négociations :
« L'Union européenne accepte votre proposition de consultations avec la Fédération russe et l'Ukraine concernant la sécurité de l'approvisionnement et de la distribution de gaz. Il est de notre intérêt commun d'engager rapidement ces discussions incluant l'Ukraine. Je voudrais rappeler qu'il existe des contrats d'approvisionnement entre les entreprises européennes et Gazprom. Il est donc de la responsabilité de Gazprom d'assurer la livraison des volumes demandés comme convenu dans ces contrats. »
Gazprom fournit 25 % des besoins en gaz de l'Union européenne. 40 % de ce volume transitent par l'Ukraine.
Book

Livre : L'afrique peut-elle sortir de la grande nuit ?

« Un énorme travail de réassemblage est en cours, vaille que vaille, sur le continent africain. Ses coûts humains sont élevés. Il touche jusqu'aux structures de la pensée »
~ Achille Mbembe

Sortir de la grande nuit - Essai sur l’Afrique, Achille Mbembe
Editeur : La Découverte
Collection : Cahiers libres
ISBN : 978-2-7071-6670-8
EAN : 9782707166708
Présentation : Broché
Nb. de pages : 243 pages
Le soleil de l'Afrique est peut-être en train de poindre ! C'est le sentiment que l'on éprouve au sortir du livre d'Achille Mbembe, « Sortir de la grande nuit : Essai sur l'Afrique décolonisée ». Au moment où l'on commémore dans la polémique, les 20 ans du génocide rwandais, la lecture de ce livre est comme un heureux hasard, une lumière qui vient éclairer les zones d'ombre d'une histoire de la modernité africaine pas suffisamment cernée et documentée. On ne le dit jamais assez, mais certaines grandes tragédies du monde participent de notre modernité. Elles relèvent plutôt d'un phénomène de ré-assemblage, un douloureux travail de procréation.

« Sortir de la grande nuit » est paradoxalement une volonté et même un désir de s'extirper de la mort lorsque le monde est entre chien et loup, lorsque la vie et la mort participent de la même substance comme nous l'avons constaté dans les moments les plus hallucinants de la tragédie rwandaise. Ce qui fait dire d'emblée à Norman Ajari la chose suivante dans un article scientifique intitulé, De la montée en humanité. Violence et responsabilité chez Achille Mbembe : « (...) il s'est agi pour Achille Mbembe de faire jouer, contre l'humanisme ranci du sujet libéral, une pensée de la montée en humanité, c'est-à-dire du mouvement interminable d'arrachement à la violence comme fabrication de l'homme. »
War Whore

Le plan d'action de l'OTAN en Ukraine est tiré tout droit de Dr Folamour (The Guardian)

L'autre jour, jai regardé le film Dr Folamour (*). Je l'ai vu peut-être une douzaine de fois ; c'est un film qui donne du sens à l'insensé. Lorsque le major TJ "King" Kong part « bugne à bugne avec les Russkoffs » et s'envole avec son bombardier nucléaire B52 vers une cible en Russie, il laisse au général « Buck » Turgidson le soin de rassurer le président. Frappez le premier, dit le général, et « vous n'aurez que 10 à 20 millions de morts, grand max ». Le Président Merkin Muffley : « Je n'entrerai pas dans l'histoire comme le plus grand assassin en masse depuis Adolf Hitler. » Général Turgidson : « Peut-être qu'il vaudrait mieux, Monsieur le Président, vous préoccuper plus du peuple américain que de votre image dans les livres d'histoire. »

Le génie du film de Stanley Kubrick est qu'il représente avec exactitude la folie et les dangers de la guerre froide. La plupart des personnages sont basées sur de vraies personnes et de vrais maniaques. Il n'existe pas d'équivalent à Folamour aujourd'hui parce que la culture populaire est presque entièrement tournée vers notre vie intérieure, comme si l'identité était devenue l'esprit du temps et le véritable satire obsolète, mais les dangers sont les mêmes. L'horloge nucléaire est toujours bloqué sur minuit moins cinq ; les mêmes fausses bannières sont hissées au-dessus des mêmes objectifs par le même « gouvernement invisible », comme Edward Bernays, l'inventeur des relations publiques, a décrit la propagande moderne.
Attention

Maïs certifié sans OGM ... avec OGM

© Inconnu
Selon Greenpeace, entre 2013 et 2014, des semences de maïs contenant jusqu'à 6 OGM différents auraient été d'abord cultivées puis commercialisées en France dans l'ignorance la plus totale.

L'association écologiste lance l'alerte sur les semences de maïs issues de l'entreprise espagnole Semillas Fito, vendues à des agriculteurs français avec la mention « certifiées sans OGM ».

Dans le communiqué officiel de Greenpeace, Anaïs Fourest, chargée de campagne agriculture dénonce : « ces OGM ont été vendus, semés et cultivés dans les champs, on ne sait où en France, à l'insu d'agriculteurs qui ne souhaitaient pas planter d'OGM mais qui ont été trompés par ce semencier. Ce maïs contenant des OGM se retrouve donc potentiellement dans notre alimentation. »
Rose

Gabriel García Márquez est mort

© Photo Yuri Cortez. AFP
Le prix Nobel de littérature colombien Gabriel Garcia Marquez à Mexico le 6 mars 2014
Le plus célèbre des écrivains latino-américains s'est éteint à 87 ans.

La mort de l'écrivain colombien Gabriel García Márquez, 87 ans, prix Nobel 1982, est celle d'un symbole littéraire et politique, véritable pop star du rêve et du drame latino-américains des années 1960. C'est aussi celle d'un homme devenu l'ami et le fidèle soutien d'un maître abusif des rêves égalitaires et des illusions perdues, le dictateur Fidel Castro. Son plus célèbre roman, «Cent ans de solitude», paru en mai 1967, le jour même où sortait le «Sergent Peppers» des Beatles, allait marquer une langue et une époque.

Le romancier exportait la vie d'un continent et définissait avec d'autres, ceux qu'on appela les écrivains du «boom» latino-américain, les contours d'un nouvel imaginaire. «Dans les bonnes consciences de l'Europe, et aussi parfois dans les mauvaises, a fait irruption avec plus de force que jamais l'actualité fantasmatique de l'Amérique latine, cette immense patrie d'hommes hallucinés et de femmes entrées dans l'histoire, dont l'obstination infinie se confond avec la légende», disait-il à Stockholm en recevant son prix.
HAL9000

Accord à Genève sur des étapes pour une désescalade en Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé jeudi à Genève un accord avec les États-Unis, l'Union européenne et l'Ukraine sur les étapes pour une désescalade de la crise en Ukraine.

Il a précisé dans une conférence de presse que cet accord prévoit le désarmement des groupes armés illégaux et l'évacuation des bâtiments occupés.

« Tous les groupes armés illégaux doivent être désarmés, tous les bâtiments saisis illégalement doivent être rendus à leurs propriétaires légitimes, toutes les rues, les places et les autres lieux publics dans les villes ukrainiennes doivent être libérés », déclare le document.

La mission de surveillance de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sera chargée d'aider les autorités ukrainiennes à mettre en œuvre ces mesures.
Quenelle

Dieudonné répond à Ruth Halimi

Dollar

L'incurie de la puissance publique - Big data, Big brother, et Big profit sont dans un bateau...


« Les conséquences d'un acte sont incluses dans l'acte lui-même. » Georges Orwell
Ce 14 avril, les quotidiens Guardian US (l'édition américaine du journal britannique) et Washington Post, qui ont publié les révélations d'Edward Snowden sur l'étendue des programmes de surveillance américains, ont été récompensés à New York par le prix Pulitzer. Ces journaux s'étaient faits le porte-voix des révélations d'Edward Snowden, un ancien consultant de la NSA (agence de sécurité américaine), sur l'ampleur des programmes de surveillance américains des réseaux mondiaux de communication (lien).

Les révélations de Snowden ont mis la lumière sur le formidable pillage de données personnelles qui sévit sur le réseau mondial, perpétré d'une part par ceux qui agissent au nom de la sécurité des Etats, comme les services de la NSA, ces corsaires d'un genre nouveau qui agissent au nom d'un gouvernement comme celui des Etats-Unis et, d'autres part, par tous ces pirates que sont devenus les grandes multinationales qui régissent la toile. Un quart de siècle après sa naissance , l'économie des réseaux de l'information est entièrement sous la coupe de ces nouveaux prédateurs. En traitant nos données personnelles dans leurs data-centers, en les soumettant à de mystérieux algorithmes pour en déduire toutes sortes de corrélations et en tirer profit, les grands acteurs de l'industrie numérique ont réussi à nous déposséder de notre intimité.
Black Cat 2

Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité

Lamartine : « On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n'en a pas . »

Gandhi : « On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux. »

Ceux qui ont déjà eu à remplir le long questionnaire pour le recensement auront pu s'étonner : l'État leur pose beaucoup de questions parfois très précises sur eux, voire indiscrètes, les personnes qu'ils hébergent, leur profession, leur patrimoine, leurs habitudes de vie, leur lieu de travail, d'habitation, leur mode de transports, etc. et pourtant, malgré toutes ces cases, il manque une rubrique, leurs animaux de compagnie. On n'en parle pas !

Pourtant, en terme à la fois économique et sanitaire, la vision que peut avoir l'État sur les animaux de compagnie n'est pas sans conséquence. En France, il y a désormais un net avantage du chat sur le chien. En 2012, il y avait 7,4 millions de chiens domestiques, en légère diminution ; et en 2008, il y avait 10,7 millions de chats domestiques, en constante progression. Et bien sûr, il y a d'autres animaux de compagnie que le chat et le chien.
Che Guevara

Grève massive dans une mega-usine en Chine : quand les ouvriers s'éveilleront


Le début d'une révolution économique et sociale ? Alors que le monde entier a les yeux rivés vers la Chine, plaçant tous ses espoirs dans la croissance du l'Empire du milieu pour mettre fin à la crise qui sévit en Occident, des dizaines de milliers d'ouvriers d'une gigantesque usine du sud de la Chine fabriquant des chaussures de sport pour Nike et Adidas se sont mis en grève.

Plus de 30.000 employés de l'usine Yue Yuen de la ville de Dongguan refusent en effet depuis la semaine dernière de reprendre le travail. Leurs griefs : leurs niveaux de salaire, les lacunes de leurs contrats d'embauche et les carences dans leur couverture sociale.

Si le mouvement social a été évoqué dans la presse officielle chinoise, l'ONG américaine China Labor Watch, spécialisée dans les mouvements sociaux du secteur industriel chinois (...!), a diffusé quant à elle une série de photos montrant le déploiement de centaines de policiers autour de l'usine. Selon ses informations, des policiers auraient frappé ou interpellé plusieurs ouvriers depuis le début de la grève.
Top