NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Enfant de la Société
Carte


Smoking

Fascisme anti-tabac : le Royaume Uni envisage d'interdire de fumer tous ceux qui sont nés après 2000

Aujourd'hui, les médecins britanniques ont dû se prononcer sur une mesure qui consisterait à interdire la vente de cigarettes à toute personne née après l'année 2000. Le vote a eu lieu lors de la réunion annuelle des représentants de la British Medical Association (IMC). Les médecins britanniques constatent que la dépendance des fumeurs adultes est généralement due à une première cigarette qui a été fumée pendant les années de l'adolescence, et l'idée est donc de protéger toute une génération de la tabagie, avec l'espoir de l'éradiquer totalement.

« Fumer des cigarettes est un choix particulier que font des enfants et qui se solde par une addiction qu'il est très difficile de vaincre à l'âge adulte. 80% des gens qui fument ont commencé à l'adolescence. (...) L'idée de cette proposition, c'est d'éviter que ces enfants qui ne fument pas ne commencent à fumer », explique Tim Crocker-Buque, un expert en santé publique à l'origine de la motion. Il souhaite que « la génération du 21ème siècle ne déplore pas les centaines de millions de morts que la génération du 20ème siècle a pleurés. »

Cependant, pour John Tozzi de Bloomberg Businessweek, l'efficacité de cette mesure risque d'être très limitée.
Quenelle - Golden

Dieudonné poursuivi par un ayant droit de Barbara pour une parodie

Encore un procès pour Dieudonné. Cette fois-ci, c'est un ayant droit de la chanteuse Barbara, qui demande à l'humoriste le retrait d'une parodie diffusée sur Internet, basée sur "L'Aigle Noir".

Décédée il y a dix-sept ans, Barbara a toujours des droits d'auteur à faire valoir par l'intermédiaire de ses ayants droits. Dieudonné a ainsi fait savoir jeudi qu'il était poursuivi par "l'ayant droit de Barbara", qui demanderait 15 000 euros de dommages et intérêts, et surtout 10 000 euros par jour d'astreinte s'il ne retire pas la chanson "Le Rat Noir" qu'il propose à ses fans depuis le mois de mars.

La chanson interprétée par la femme (compagne ?) de Dieudonné avait été présentée dans une vidéo YouTube, sur laquelle un bandeau - certainement conseillé par son avocat - précisait que "conformément aux lois, ceci est une parodie de la chanson "L'Aigle Noir" de Barbara". L'humoriste disait lui-même "on va finir par se prendre un procès avec ces conneries", ce qui n'a pas manqué :

Cult

Jimmy Savile : des centaines de victimes âgées de 5 à 75 ans

Une enquête a révélé jeudi l'ampleur des abus sexuels commis pendant 40 ans dans 28 hôpitaux publics britanniques par Jimmy Savile, ex-animateur vedette de la BBC, à l'encontre de centaines de patients, visiteurs et du personnel médical, âgés de 5 à 75 ans.

Les conclusions de l'enquête commandée par le ministère de la Santé soulignent que celui qui a été décrit par Scotland Yard comme «le pire prédateur sexuel de l'histoire du pays» a agi dans les établissements publics sans que le personnel médical, pourtant alerté à plusieurs reprises, ne réagisse, entre 1962 et 2009.

Les rapporteurs ont particulièrement insisté lors d'une conférence de presse sur les abus à Leeds (centre de l'Angleterre) et Broadmoor (ouest).

Du fait de sa célébrité et de sa présidence d'une association caritative (il a levé plus de 4 millions d'euros -5,85 millions de dollars- pour l'hôpital de Leeds), il semblerait que Savile ait bénéficié d'un traitement particulier qui lui permettait «d'aller et venir très librement dans l'hôpital», ont-ils indiqué.
Megaphone

Pesticides : quand les fabricants tentent de nous enfumer

© Flickr-CGP Grey
Facteur de risque pour l'autisme, menace pour les oiseaux, les vers de terre ou les cours d'eau... Face aux nouvelles accusations qui frappent les pesticides, la représentante des industriels déroule un argumentaire usé. Décryptage.

L'industrie des phytosanitaires encaisse coup sur coup. Chaque jour, la publication d'une nouvelle étude lève le voile sur une facette insoupçonnée de la nocivité de ses produits. Lundi, une équipe de chercheurs américains suggérait, dans la revue Environmental Health Perspectives (EHP), le lien entre l'exposition aux produits phytosanitaires et l'autisme. Mardi, une évaluation internationale menée par une équipe rattachée à l'UICN, l'Union internationale pour la conservation de la nature, révélait les effets néfastes des néonicotinoïdes - des neurotoxiques qui pèsent pour 40 % du marché mondial des pesticides - sur des espèces qu'on pensait épargnées : les vers de terre, les poissons et les oiseaux. Une semaine plus tôt, une équipe de scientifiques allemands livrait un diagnostic alarmant sur la contamination des cours d'eau européens.


Commentaire : Pour les néonicotinoïdes, on pourra lire l'article suivant :

- Néonicotinoïdes : « nouveau » désastre écologique en perspective


Commentaire: N'en déplaise à Eugénia Pommaret, et à moins qu'elle ne vive sur une autre planète, elle s'empoisonne bel et bien quotidiennement en mangeant sa nourriture « dans les normes » et en respirant l'air qui lui sert à nous balancer ses discours mensongers :

- 93 % des cours d'eau français contaminés par les pesticides
- La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies graves
- Pesticides : les Français en ont plein le sang, des niveaux trois fois plus élevés que les allemands et les américains
- Les quantités de pesticides présentes dans nos assiettes sont-elles sous-estimées ?
- Deux fois plus de pesticides autorisés dans les fruits et légumes
- Des pesticides en infusion

Pour l'air que nous respirons :

- La pollution de l'air extérieur est cancérigène, selon l'OMS
- France : des médecins parisiens lancent l'alerte sur la pollution des villes
- Air et eaux de pluies positifs au Roundup de Monsanto
- La pollution de l'air accroît les risques pour les poumons... et le cœur
- Des traces d'éléments radioactifs détectés dans l'air français

Nuke

Fukushima : Tepco admet que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol

Fukushima
© Desconocido
Tepco admet « l'éventualité » que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol

Tepco admet finalement la « possibilité » que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol. Tepco l'a annoncé au cours de la conférence de presse extraordinaire du 24 juin 2014. Le Fukushima Diary signale cette possibilité depuis des mois (cf. La radioactivité augmente toujours, voir l'article précédent)

Tepco affirmait que les eaux extrêmement radioactives étaient descendues jusqu'à 15 m en sous-sol mais qu'elles avaient été arrêtées par la couche imperméable juste en dessous.
Or, dans un échantillon du 10 juin 2014, on relevait à nouveau entre 120 et 140 000 Bq/m³ de tritium à 25 m de profondeur en sous-sol.

Tepco est toujours « en investigation » pour en trouver la cause et ils affirment que la construction du mur congelé a pu accidentellement répandre la radioactivité.
Stock Down

Le chômage augmente fortement en mai et bat un nouveau record

24.800 nouvelles personnes sans activité se sont inscrites à Pôle emploi en mai, soit une hausse de 0,7% par rapport au mois dernier. Ces chiffres «ne sont pas bons», reconnaît le ministère du Travail.

Le gouvernement avait bien préparé le terrain en annonçant dès ce matin que les chiffres du chômage pour le mois de mai ne seraient pas bon. Invité sur RTL, le ministre des Finances Michel Sapin avait en effet déclaré que la croissance au premier trimestre, qui est restée nulle, avait été «trop plate» pour faire «évoluer le chômage dans le bon sens».

De fait en mai, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) augmente toujours et s'établit à 3,388 millions (+24 800, soit +0,7%). La hausse du mois de mai est encore plus forte que celle du mois d'avril (+14.800). Si l'on tient compte des trois catégories (AB et C), l'évolution est également de +0,7% (+34.300). Le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans augmente légèrement (+2200). Toutefois sur un an, de mai 2013 à mai 2014, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans en catégorie A, a diminué de -3,5%.
Bad Guys

Explosion de la criminalité environnementale

© Reuters/NOOR KHAMIS
Une carcasse d'éléphant dans la réserve naturelle de Tsavo, au Kenya, le 19 juin.
Satao était l'un des plus grands éléphants d'Afrique. Il a été tué le 13 juin, dans la réserve naturelle de Tsavo, dans le sud-est du Kenya. « Il a succombé aux flèches empoisonnées d'un braconnier, dont l'activité répond à une demande apparemment insatiable d'ivoire dans des pays éloignés, dénonce dans un communiqué l'organisation pour la protection de la vie sauvage Tsavo Trust. Une perte immense pour que quelqu'un puisse avoir un bibelot au-dessus de sa cheminée. »

La mort de cet éléphant rejoint la longue liste des crimes environnementaux, si juteux qu'ils pourraient devenir plus rentables que les trafics de drogue ou d'armes. Ces nouveaux secteurs émergents de la criminalité mondiale représentent 213 milliards de dollars (environ 156 milliards d'euros) de ressources chaque année, selon Interpol.

« C'est beaucoup plus que l'ensemble des sommes, 135 milliards de dollars, dépensées par les pays développés pour l'aide internationale en 2013 ! », s'est ému Achim Steiner, directeur général du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), en présentant un rapport réalisé avec Interpol et consacré à cette question, mardi 24 juin, à Nairobi. Cent soixante-deux États sont réunis dans la capitale kényane jusqu'au 27 juin, à l'occasion de la première session de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement (ANUE).

Commentaire: Gardons-nous bien de juger trop hâtivement les trafiquants, les politiques ou les militaires de tous poils : ils fournissent bien souvent une demande étrangère, une caution étrangère, un prétexte étranger. Le manque d'unité africaine, orchestré par le reste du monde, profite comme toujours aux pathocrates.

N'oublions pas également que l'Afrique est peut-être le continent disposant le plus de richesses. Et par une perversité monstrueuse, se sont bien les natifs africains qui en disposent le moins. La faute à qui ?

- Afrique - le continent spolié !
- Livre : L'afrique peut-elle sortir de la grande nuit ?
- Comprendre la géopolitique - le saccage des richesses de l'Afrique par l'Empire
- L'invasion silencieuse de l'Afrique et les mensonges de Hollywood
- La reconquête de l'Afrique
- Françafrique, cette association de malfaiteurs qui a paralysé l'Afrique
- Balkanisation de l'Afrique : Un plan machiavélique « made in Occident »
- Joseph Kony : Le prétexte de l'Amérique pour envahir l'Afrique
- L' Australie conduit une guerre secrète en Afrique
- L'Afrique est sans défense face à l'offensive militaire euro-américaine

Une liste presque sans fin...

Nuke

Scandale sanitaire : raffinerie d'uranium à ciel ouvert... en France

© Inconnu
Un samedi matin sur France Culture. La jolie voix de Ruth Stégassy nous réveille avec le lancement de son émission Terre à Terre. Elle nous parle de la France, de l'Aude plus précisément. D'un tout petit village perdu dans les cultures à quelques kilomètres de Narbonne : Malvési.
Un village sans histoire où il fait bon vivre ? Pas tout à fait. A quelques encablures des dernières maisons, au pied d'un site archéologique de la civilisation celtique (Oppidum de Montlaurès), s'étale dans une liberté totale, la raffinerie d'uranium Comurhex. C'est comme une verrue, plutôt comme un cancer...
Elle offre au ciel, ses bassins de lagunage, dont les clapotis s'irisent dans la lumière chaude de cette région bénie des dieux pour son climat.


La société Comurhex est une filiale d'Areva. Elle est chargée, depuis 1971, de convertir des concentrés de minerais d'uranium (yellow cake) en produits destinés à être transformés en combustible nucléaire. Mais pas seulement. Elle a également en charge l'uranium de retraitement en provenance de combustibles nucléaires irradiés. Ses bassins de lagunage, qui vu du ciel ressemblent à un marais salant, servent à décanter par évaporation, les résidus chimiques qui proviennent des différents stades du retraitement. Ils portent le joli nom d'ECRIN (Entreposage Confiné des Résidus issus de la conversioN).
Arrow Up

Plus de 1 000 cambriolages par jour en France en 2013

burglar
© LP/Thomas Samson
Le nombre de cambriolages a augmenté de 50% en France entre 2008 et 2013.
Des chiffres en forte hausse. Entre 2008 et 2013, le nombre de cambriolages a augmenté de 50% en France, selon les données compilées par la Fédération françaises des sociétés d'assurances (FFSA). Selon elle, il y a eu plus 1 000 cambriolages par jour en moyenne, soit un total de 400 000 vols, auprès de particuliers en 2013

Le montant moyen de ces vols est de 1 810 €. « Les ménages sont un peu plus riches qu'ils ne l'étaient il y a quelques années. Ils sont mieux équipés, donc les sinistres font des dégâts plus importants », explique le président de la FFSA, Bernard Spitz, dont les données s'appuient sur les 38 millions de contrats d'habitation souscrits en France. Le coût total des vols pour les assureurs est de 720 millions d'euros.

Des progrès début 2014

L'explosion du nombre de cambriolages a accru le sentiment d'insécurité chez les Français. A la fin de l'année dernière, 17% exprimaient avoir ce sentiment, un record depuis le milieu des années 2000. Plusieurs dispositifs ont ainsi été mis en place pour essayer de limiter les vols, comme celui des « voisins vigilants », qui permet à des habitants volontaires d'un quartier de faire remonter aux forces de l'ordre toute activité suspecte ou inhabituelle.
Attention

Le déclin massif des insectes menace l'agriculture

flower
© AFP/PHILIPPE HUGUEN
"Nous assistons à une menace pour la productivité de notre environnement agricole et naturel", affirme Jean-Marc Bonmatin du Centre de biophysique moléculaire du CNRS.
« Je pense que j'ai dû me réveiller vers le milieu des années 2000. Un jour, alors que je marchais près de chez moi, dans la garrigue, je me suis demandé où étaient passés les insectes, car il me semblait qu'il y en avait beaucoup moins qu'avant, raconte Maarten Bijleveld van Lexmond. Et puis j'ai réalisé qu'il y en avait aussi de moins en moins collés sur le pare-brise et la calandre de ma voiture. Presque plus, en fait. » En juillet 2009, dans sa maison de Notre-Dame-de-Londres (Hérault), le biologiste néerlandais, 77 ans, réunit une douzaine d'entomologistes partageant la même inquiétude.

Tous notent un déclin accéléré de toutes les espèces d'insectes depuis les années 1990. Selon eux, l'effondrement des abeilles domestiques n'est que la partie visible de ce phénomène aux conséquences considérables pour l'ensemble des écosystèmes.

« Au terme d'une longue journée de discussions, nous avons décidé d'examiner tout ce qui avait été publié dans la littérature scientifique sur les insecticides systémiques dits « néonicotinoïdes », poursuit-il. Cette nouvelle génération de molécules, mise sur le marché dans les années 1990, nous semblait être un élément déterminant pour expliquer la situation. »

Encore fallait-il étayer ce soupçon. Au fil des mois, le petit groupe de chercheurs est devenu un consortium international - le Groupe de travail sur les pesticides systémiques (TFSP, pour Task Force on Systemic Pesticides) - d'une cinquantaine de scientifiques de 15 nationalités, pour la plupart universitaires ou chercheurs au sein d'organismes publics, ayant tous rejoint le groupe d'experts intuitu personae.
Top