Enfant de la Société
Carte


Gear

OGM, le problème de fond

© Inconnu
Inf'OGM existe depuis 15 ans. Si pendant les premières années, nous nous contentions de faire de la synthèse et de la traduction, Inf'OGM produit désormais une analyse largement reconnue tant par les acteurs de la société civile que par les instances françaises et européennes. Nous pouvons être fiers de ce long chemin collectif, un chemin qui a renforcé nos premières intuitions : le débat sur les OGM n'est pas fondamentalement un débat technique. Même si nous nous efforçons de suivre les aspects scientifiques, notamment en matière de toxicologie, nous refusons de nous y laisser enfermer. Car ce n'est pas là l'essentiel du débat.

Premièrement, il est pour le moins curieux de débattre de l'innocuité ou de la nocivité d'une technique et de ses produits alors même que nous les cultivons et les consommons déjà. D'où les demandes d'un moratoire qui permettrait une évaluation sereine. En l'état, ce débat scientifique n'est qu'une mascarade et les citoyens qui n'en maîtrisent pas les détails sont dépossédés de ce sujet et de leur droit de choisir. L'encre coule, les journaux s'enflamment sur telle ou telle étude... et pendant ce temps, des centaines de plantes transgéniques sont mises sur le marché.

Commentaire: Notre monde est sans doute en pleine pathologie prométhéenne, en effet.
Quels courants, quelles forces se dessinent derrière cette « entité » OGM? Si la nature nous montre tous les jours chaque possible victoire de la vie à travers l'expression de la diversité, il peut paraitre logique qu'à l'inverse, existent des expressions de « non-vie » dont la finalité serait l'anéantissement pur et simple de toute forme de création possible.

Si tel était le cas, il ne serait pas bien difficile de savoir dans quelle colonne placer l'« expression »OGM.

Quenelle

L'ananassurance poursuit son ascension vers les sommets !

Dieudonné va-t-il gagner son pari ? En tout cas, l'objectif des 100.000 signatures sur la Pétifion, première étape du lancement de l'ananassurance, semble être à portée de main avec les 72.000 déjà réunies en deux mois. Il est vrai que sa critique du racket des compagnies d'assurance, pièces maîtresses du système financier, est salutaire et que la demande pour s'en affranchir est forte. L'assurance est obligatoire mais le choix de la compagnie est libre. Profitant de cette brèche, Dieudonné est bien parti pour réaliser son projet d'assurance mutualiste et, pourquoi pas, de banque alternative (baptisée "banque de la quenelle") pour s'émanciper du système prédateur actuel et, in fine, créer une véritable contre-société. Preuve que le projet est réaliste, les oligarques tentent déjà de le freiner en censurant certaines des vidéos dans lesquelles l'humoriste en fait la promotion. Dieudonné peut-il (vraiment) faire sauter la banque ?

Dieudonné a une qualité que même se pires détracteurs reconnaissent : sa capacité à rebondir. Blacklisté dans toutes les banques et assurances... il compte créer sa propre compagnie d'assurance et sa propre banque ! Profiter de son aura médiatique et investir le pactole de ses spectacles dans ce projet audacieux relève du coup de maître. D'autant plus que, de l'avis des spécialistes, il est tout à fait réalisable sur un plan juridique.
Quenelle - Golden

Persécution : Dieudonné risque 5 ans de prison à cause de sa dernière vidéo

De nouveaux ennuis judiciaires pour Dieudonné. Le parquet de Paris vient en effet d'ouvrir une enquête préliminaire contre l'humoriste pour "apologie d'actes de terrorisme", selon nos confrères de RTL France. Une infraction passible de 5 ans de prison. Une enquête qui fait suite à la diffusion de sa toute dernière vidéo sur Internet, intitulée "feu Folley", qui revient sur l'assassinat du journaliste américain James Folley, tué en août dernier par les djihadistes de L'Etat islamique.

"La décapitation symbolise le progrès"

Dans cette vidéo, Dieudonné compare la mort du journaliste à celles du colonel Kadhafi en Libye ou de Saddam Hussein en Irak. Morts qui n'ont, à ses yeux, jamais ému "la mafia des Rothschild": "La décapitation symbolise le progrès, l'accès à la civilisation", estime le comique controversé, déjà ciblé par des enquêtes pour "organisation frauduleuse d'insolvabilité", "blanchiment et abus de biens sociaux", ou encore pour "incitation à la haine raciale et pour injure publique".
Che Guevara

Guatemala : la "Loi Monsanto" en partie suspendu sous la pression des mouvements sociaux

Traduction : Bilateral

© Greenpeace
La pression des mouvements sociaux contre la Loi sur la protection des obtentions végétales a eu des effets positifs. Après la présentation par le Mouvement des syndicats, des peuples autochtones et des paysans du Guatemala (MSICG) d'une motion d'inconstitutionnalité complète contre la loi, la Cour constitutionnelle a suspendu ce qu'on appelle la « Loi Monsanto » qui était censée entrer en application le 26 septembre prochain.

La Cour a suspendu spécifiquement les articles 46 et 55 qui entraient en vigueur le jour de la publication de la loi, et a décidé leur suspension temporaire parce qu'ils pouvaient tous deux avoir de graves conséquences sur la population et sur le pays. Comme les articles 1 à 45 et 47 à 54 ne sont pas encore appliqués légalement, ils n'ont pas été pris en considération.

Commentaire: Prison et amende impossible à payer, voilà le risque à prendre pour quelques légumes cultivés. Un risque qui devient de plus en plus réel au fil du temps, quand on connait la haute probabilité de contamination de culture d'une parcelle cultivée à l'autre.

- 270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto
- Les agriculteurs bio traînent Monsanto en justice
- « Ils mentent ! » : le seul agriculteur qui ait fait condamner Monsanto revient sur son histoire

Family

Une fille sur 10 victime de violences sexuelles, selon l'Unicef

Environ 120 millions de filles de moins de 20 ans, soit une sur dix dans le monde, ont subi des violences sexuelles, tandis qu'une victime d'homicide sur cinq était un enfant en 2012, dénonce l'Unicef dans un rapport.

Intitulé « Cachée sous nos yeux », ce document dresse un tableau noir des violences subies par les enfants de 190 pays en s'appuyant sur « la plus importante collecte de données jamais effectuée » sur le sujet, selon l'Unicef.

LES PAYS LES PAUVRES SONT LES PLUS TOUCHÉS

En ce qui concerne les violences sexuelles, les jeunes filles les plus exposées se trouvent en Afrique subsaharienne. Parmi les adolescentes mariées âgées de 15 à 19 ans, une sur trois a été victime de violences émotionnelles, physiques ou sexuelles perpétrées par son mari ou partenaire. Cette forme de sévice est plus répandue en République démocratique du Congo et en Guinée équatoriale que dans le reste du monde.
Heart - Black

Explosion du tourisme zoophile au Danemark

Au Danemark, les actes sexuels entre hommes et animaux ne sont pas illégaux. De récentes interdictions votées dans les pays voisins incitent les Danois à revoir leur législation

«J'aime les juments et j'aime bien regarder les femmes qui se font pénétrer par des chiens. Mais je suis asexuel envers les rats», témoigne Patrick Drohn. L'Allemand a fait l'objet d'un portrait réalisé dernièrement par le magazine «Vice».

Patrick Drohn affirme ouvertement être un zoophile, soit une personne aimant les animaux et par conséquent les ébats sexuels avec les bêtes. Selon lui, les rapports ne blessent pas les animaux. Il fait d'ailleurs partie de l'association Zeta, qui défend sur son site le droit d'avoir des relations sexuelles avec des animaux, toutefois sans violence. Oliver Burdinski est également membre de Zeta. Il a été interrogé de nombreuses fois par les médias sur son orientation sexuelle. Il avoue vivre une «relation» avec son chien Joey: «Je n'ai pas peur de lui faire mal, car c'est moi la chienne dans le couple.»

En 2013, plusieurs pays européens - tels que l'Allemagne, la Norvège et la Suède - ont décidé d'interdire les actes sexuels entre hommes et animaux. Au Danemark, en revanche, le tourisme sexuel avec des bêtes est en plein essor, affirme «Vice». Ces pratiques ne sont en effet pas interdites dans le pays nordique. Le parti populaire Dansk Foleparti craint, selon «Politiko», que «le Danemark se transforme en Mecque du tourisme zoophile» en raison des récentes interdictions adoptées dans les pays voisins.
Pistol

Fukushima : suicide douteux d'un directeur d'émission télé ayant enquêté sur les cancers de la thyroïde

© Inconnu
M. Iwaji, journaliste, s'est « suicidé » le 1er septembre 2014.

Il était directeur d'une émission télévisée d'information, sur la chaîne Hodo (Asahi TV). Il avait couvert les cancers de la thyroïde des enfants de Fukushima le 11 mars dernier.

Il est également connu pour avoir couvert la position dominante des législateurs et industriels impliqués dans la promotion de l'énergie nucléaire et surnommés "Le village nucléaire" ainsi que la situation réelle de la décontamination dans la préfecture de Fukushima.

La police se contente de rapporter qu'il s'agit d'un suicide, sans donner aucun détail.

Un autre journaliste japonais, M. Imanishi, ami du directeur a écrit sur son blog qu'ils venaient juste de parler du prochain projet à réaliser ensemble, il ne peut pas croire qu'Iwaji se soit suicidé.
Dollar

Corruption dans l'administration française : un risque bien réel

© Inconnu
Le risque de corruption est présent dans de nombreux domaines de la vie des collectivités territoriales, selon le rapport 2013 du Service central de prévention de la corruption (SCPC). Particulièrement sensibles : la commande publique et l'urbanisme. Mais les risques se nichent partout, jusque dans le domaine des aides européennes, qui risquent de mettre les collectivités en relation avec la criminalité organisée. Le SCPC préconise donc un certain nombre de mesures pour réduire le risque et en faire prendre conscience aux élus locaux.

Alors que la classe politique subit un discrédit croissant, auquel les élus locaux échappent de moins en moins, le rapport 2013 du Service central de prévention de la corruption (SCPC), publié en juillet 2014, met le doigt là où cela fait mal : sur la corruption(1).

Commentaire: Il ne s'agit pas de stigmatiser ici telle ou telle catégorie de travailleur social ou administratif. Pour ce qui est des histoires de corruption et de pots de vin, les élus locaux, par exemple, font très certainement figure de « petite bière », en comparaison des grands pontes du monde politique.

La corruption, grande ou petite, est un indicateur précieux de la santé mentale et/ou morale d'une société. Elle incite une personne à qui l'on donne quelque chose, à aller à l'encontre d'un principe. La corruption est donc tout d'abord morale, et c'est le point le plus important.
On imagine l'ampleur des dégâts, à l'échelle locale, puis à l'échelle d'un pays, quand on constate que certaines énergies d'idée et de créativité sont bloquées et ne se trouvent pas à l'endroit ou elles devraient être, pour se réaliser concrètement, dans la matière. Au lieu d'un progrès, nous avons affaire au mieux à un statu quo, donc une stagnation, au pire, à une dégénérescence. Si le principe est appliqué à l'échelle d'un pays, puisque les petits ruisseaux font les grandes rivières, le résultat est la déliquescence généralisée d'un ensemble de principes qui auraient du constituer un modèle de progrès.

Les forces vives détournées, que reste t'il à une société, si ce n'est l'usage grandissant et généralisé du Mensonge, tampon confortable entre soi-même et la réalité objective?

- Le gouvernement est un aimant pour la corruption
- La science enterrée dans la bureaucratie et la corruption : le directeur du Bureau sur l'Intégrité de la Recherche américain démissionne de dégoût
- Corruption de médecins, autorités incompétentes: après la confession du Dr Dalbergue, le pavé dans la mare du Pr Even.
- Syndicats : corruption, dérives et trahisons
- Corruption : elle ne cesse de s'aggraver dans le monde, selon l'ONG Transparency
- Corruption dans la société française : Quand l'administration couvre l'évasion fiscale
- Corruption de la science : 20.000 articles scientifiques frauduleux publiés par an

Butterfly

Disparition des insectes, une catastrophe silencieuse

© AP/SIPA
Pour François Ramade, professeur émérite d'écologie à l'université de Paris-Sud, les insecticides modernes, notamment les néonicotinoïdes, sont responsables d'une véritable "catastrophe écologique". Et, selon lui, "la réponse des pouvoirs publics des pays développés et des institutions multilatérales est absente ou dérisoire".

Les personnes de plus de 40 ans se souviennent des pare-brise, phares et calandres de voiture constellés de cadavres d'insectes. La propreté des voitures actuelles est le signe d'une disparition massive d'insectes qui doit nous alarmer.

L'agriculture moderne a permis, par l'usage massif d'« intrants », une augmentation considérable de la productivité des cultures. Elle atteint depuis quelques décennies des limites dues à l'impact environnemental de ses pratiques. En effet, l'accroissement de productivité qu'elle a permis n'est pas dû à une révolution biologique dans le contrôle de la photosynthèse, mais à un recours sans cesse accru aux engrais chimiques et aux pesticides, dont les conséquences écologiques néfastes sont connues.

Commentaire: Difficile d'espérer, de la part des autorités, une prise de conscience concernant le problème de la disparition des insectes. Il faudrait pour cela qu'ils puissent réaliser que nous sommes lié au monde végétal et animal qui nous entoure, et que notre survie, à moyen et à long terme dépend de cette biodiversité que nous avons réussi réduire comme une peau de chagrin en quelques décennies.
Et demander à un politique de penser sur long terme, ça, se serait presque le boulot de toute une vie...

- Déclin des oiseaux lié aux néonicotinoïdes
- Néonicotinoïdes : « nouveau » désastre écologique en perspective

Arrow Down

Pathologie en action en Turquie : un homme se suicide, le policier prend un selfie

Un policier turc s'est attiré les foudres des internautes après s'être pris en photo devant un homme qui était sur le point de se jeter d'un pont.

Selon le quotidien Turc Hürriyet, la police d'Istanbul avait été appelée car un homme menaçait de se jeter d'un pont du Bosphore ce lundi matin. Mais alors que ses collègues tentaient de raisonner le suicidaire, le policier en question a dégaîné son smartphone et a pris un selfie avec le pauvre homme qui est passé à l'acte peu après.

La victime, un homme d'une trentaine d'années qui en était à sa troisième tentative de suicide, a été repêchée rapidement par les secouristes. Mais les nombreuses tentatives de réanimation auront été vaines, il est décédé peu après.

Le policier amateur de selfie fait depuis l'objet de nombreux commentaires haineux sur les réseaux sociaux. Une enquête est en cours.
Top