NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Science et Technologie
Carte


Better Earth

Les scientifiques découvrent un nouvel océan gigantesque sur Terre masqué dans les profondeurs de la planète

La quantité d'eau renfermée par le manteau terrestre serait semblable à celle de tous les océans présents à la surface du globe

Une récente étude dévoile la présence d'un océan dans les profondeurs du manteau rocheux de la terre. Cette découverte devrait aider les scientifiques à comprendre le cycle aquatique de la Terre et à déterminer comment les plaques tectoniques font bouger les océans entre la surface de notre planète et les "réservoirs intérieurs". (Le manteau terrestre est la couche de roche chaude présente entre le noyau de la Terre et la croûte terrestre). Les scientifiques ont longtemps supposé que la zone de transition du manteau terrestre (qui se situe entre la partie supérieure et inférieure du manteau, soit entre 410 et 660 kilomètres sous la surface de la Terre) pouvait renfermer de l'eau, contenue par un type de roche assez rare.
Telescope

Kapteyn-b : une exoplanète potentiellement habitable

Kapteyn_Earth
© UPR, Arecibo
Représentation artistique de l'exoplanète Kapteyn b comparée à la Terre (ndlr)
Des astronomes viennent de faire une découverte inattendue : deux exoplanètes de plus de 11 milliards d'années orbitant autour de l'étoile Kapteyn. L'une d'entre elles, appelée Kapteyn-b, pourrait selon eux abriter une forme de vie.

Commentaire: Pour plus de détails, l'article original (en anglais) est disponible ici

Sun

La Russie développe un réacteur thermonucléaire

frreacteur thermonucleaire
© RIA Novosti. Ruslan Krivobok
Produire de l'énergie et brûler les déchets radioactifs. Un dispositif de réacteur thermonucléaire créé par des chercheurs russes de Novossibirsk en est capable. Au milieu des années 1980, l'Union soviétique a proposé à la communauté internationale de créer un réacteur de nouvelle génération.

Vers 1990 des chercheurs et ingénieurs soviétiques, américains, japonais et européens ont mis au point un projet de réacteur thermonucléaire. Le projet a été baptisé ITER (réacteur thermonucléaire expérimental international), raconte Iouli Souliaev de l'institut de physique nucléaire de la section de Sibérie de l'Académie des sciences de Russie :
Solar Flares

Une double éruption solaire de classe X vient de survenir



Les spécialistes du Soleil ont été surpris d'observer deux puissantes éruptions en l'espace d'une heure. La région active 2087, située sur le limbe de notre étoile, vient également d'être à l'origine d'une éjection de masse coronale qui pourrait effleurer aujourd'hui la haute atmosphère terrestre. Dean Pesnell et ses collègues physiciens solaires estiment que le cycle d'activité 24 est en train de vivre son maximum mais, soulignent-ils, un « mini-max » ! Paradoxalement, cela n'interdit pas l'apparition de supertempêtes solaires !


Pas moins de deux puissantes éruptions solaires se sont manifestées successivement dans la région active 2087 mardi 10 juin. Deux événements de classe X assez inattendus, car la scène s'est produite dans une région émergeant sur le limbe est de notre étoile. En effet, les regards étaient alors davantage concentrés sur les groupes de taches sombres 2080 et 2085, lesquels, susceptibles d'être le théâtre de tempêtes, plastronnent sur la surface du Soleil dirigée vers nous.

C'est à 11 h 42 TU que le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) a enregistré la première éruption. Notée X2.2 par les physiciens solaires, elle a été beaucoup plus violente que le second coup de semonce, de classe X1.5, observé au même endroit 70 minutes plus tard. S'ensuivit dans la foulée une éjection de masse coronale. La charge de plasma expulsée dans l'espace n'a pas échappé à Stereo A. Doté d'un coronographe, le satellite a pu suivre son déploiement.
Binoculars

Les Google Glass donnent aux tireurs la possibilité d'atteindre des cibles en dehors de leur champ de vision


TrackingPoint, une entreprise texane qui développe une technologie de précision pour les armes à feu, a élaboré une application qui combine les Google Glass avec un système « Precision Guided Firearm » (PGF) qui permet à ceux qui l'emploient d'atteindre des cibles en dehors de leur champ de vision. De cette manière, le tireur serait aussi protégé des tireurs tout proches.

L'entreprise a lancé mercredi une vidéo sur YouTube dans laquelle est présenté le système qui a reçu le nom de ShotView . Le message est simple :
« Les PGFs offrent aux tireurs des avantages jamais connus auparavant, comme la possibilité d'atteindre des cibles hors du champ de vision, de tirer de derrière des murets ou des barricades et de bénéficier en même temps d'une couverture exceptionnelle ».
ShotView émet des séquences vidéo à partir du Head up Display (une petite caméra montée sur l'arme) vers un signal WiFi ou Bluetooth. Les images sont ensuite directement envoyées vers des smartphones, des tablettes, mais aussi vers des lunettes amovibles comme les Google Glass.
Book 2

Un livre français relié avec... de la peau humaine

© Fotolia
NEW YORK - Un ouvrage français du 19e siècle avait été relié avec de la peau humaine, a-t-on appris vendredi de l'université américaine d'Harvard.

Il s'agit d'un ouvrage de l'auteur français Arsène Houssaye,
Des destinées de l'âme, qui fait partie des livres anciens conservés par la bibliothèque Houghton d'Harvard, spécialisée dans ces ouvrages.
Nuke

Phytoremédiation : quand les plantes guérissent les sols pollués

© Inconnu
Plomb, cadmium, solvants, nitrate, PCB... À cause de ces polluants, des milliers d'hectares sont incultivables pour les générations futures. Pour dépolluer les sols, la phyto-remédiation, l'art de soigner les sols par les plantes, sera-t-elle la solution d'avenir ? Cette science complexe et encore balbutiante sort peu à peu des laboratoires pour offrir des solutions durables.

Alors que la population mondiale augmente, les terres cultivables ne cessent de diminuer notamment à cause des pollutions. Récupérer les sols dégradés et contaminés devient un enjeu agricole mais aussi sanitaire. Chaque jour on mesure un peu plus les dangers pour la santé de ces sites pollués. Ainsi on sait que les PCB sont de redoutables perturbateurs endocriniens, tandis que l'on découvre de l'arsenic dans le riz ou encore du plomb et du cadmium dans le thé. Certaines terres agricoles chinoises ont été si polluées par les effluents d'anciens sites miniers, qu'elles ont été retirées de la production agricole. En France, les activités métallurgiques ou minières ont entraîné d'importantes contaminations au plomb et au cadmium bien au-delà du périmètre des usines, tandis que les sols de nombre de régions viticoles, contiennent jusqu'à cinq fois plus de cuivre que la teneur limite normale, suite à l'utilisation de la bouillie bordelaise. Aux Antilles françaises, un insecticide puissant, la chlordécone, utilisé dans la culture des bananiers, a souillé près de 20 000 hectares.
Mars

Duo nocturne entre la Lune et Mars

Astronomes, le spectacle est au rendez-vous ce samedi 7 juin avec un alignement entre les deux astres.
La Lune vue de Miami, le 15 avril 2014, pendant l'éclipse qui la rendait rouge... comme Mars.
© Joe Raedle/Getty Images/AFP
La Lune vue de Miami, le 15 avril 2014, pendant l'éclipse qui la rendait rouge... comme Mars.
Le soir du samedi 7 juin 2014, la Lune gibbeuse accompagne la planète Mars. L'aspect du ciel est simulé ici à minuit, à une trentaine de degrés au dessus de l'horizon sud-ouest.

Sur le schéma, on a agrandi artificiellement le diamètre apparent de la Lune par souci de clarté. En réalité, les deux astres sont en cet instant séparés d'environ 2° ½ dans notre ciel, soit cinq fois le diamètre angulaire de notre satellite. Ce joli rapprochement est observable à l'oeil nu depuis toute la France.

Ciel Lune et Mars
© Inconnu
Moon

La Lune serait bien née d'une collision entre la Terre et un corps céleste

La Lune serait bien née d'une collision géante entre la Terre et un corps céleste il y a environ 4,5 milliards d'années, indique une recherche publiée jeudi dans la revue américaine Science, qui conforte des travaux antérieurs.

La plupart des planétologues pensent que la Lune s'est formée après un impact entre la Terre et un objet de la taille de Mars appelé Théia. Pour confirmer cette hypothèse, ils ont concentré leurs efforts sur la mesure des ratios d'isotopes d'oxygène, de titane, de silicium, ainsi que d'autres éléments.

Les scientifiques savent que ces ratios varient dans le système solaire, ce qui fait que la grande similarité entre ceux de la Terre et de la Lune contredit les modèles théoriques de la collision, selon lesquels la Lune serait surtout composée des matériaux venant de Théia, la rendant de ce fait différente de la Terre dans sa composition.
Music

Musique et agriculture travaillent de concert

© DR
Ils sont une centaine dans l'Hexagone, vignerons et maraîchers, à diffuser des mélodies particulières plutôt que des produits chimiques près de leurs cultures. Incroyable, ça fonctionne !

Deux millénaires que ce champignon parasite les vignes, et toujours aucun remède pour l'en retirer. L'esca, qui a la mauvaise manie de détruire les ceps de vignes depuis au moins l'époque romaine, a un temps été combattu avec l'arsénite de soude, jusqu'à ce que produit très toxique soit interdit en 2001. Depuis, les vignerons sont démunis. Mais, depuis 2009, une poignée d'entre eux tentent de résister à l'envahisseur... en diffusant de la musique. Pour comprendre d'où vient ce remède étrange, il faut remonter à la fin des années 1960, l'époque où une gloire éphémère de la chanson nommée Evariste lançait le tube « Connais-tu l'animal qui inventa le calcul intégral ? »

Commentaire: Et oui, on s'en doutait, la musique soigne et rend intelligent.

Top