Science et Technologie
Carte


Moon

Grottes et galeries souterraines découvertes sur la Lune

© Nasa
De nombreuses grottes et galeries souterraines ont récemment été mises en évidence sur le sol lunaire grâce à la sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbitery) de la NASA. À en croire les dires de l'agence spatiale, ces cavités pourraient bien trouver toute leur utilité lors des prochaines missions habitées à destination de notre satellite naturel..

Alors que l'on pensait pratiquement tout savoir de la Lune, une récente découverte réalisée par la NASA est venue nous montrer que cet astre n'avait décidément pas fini de nous étonner. En effet, la sonde Lunar Reconnaissance Orbitery (LRO) a mis en exergue le fait que certains des cratères caractéristiques de notre satellite seraient en fait reliés à des réseaux de grottes et de galeries souterraines.

Ainsi, en scannant seulement 40% de la surface de la Lune, la sonde aurait déjà mis en évidence pas moins de 200 de ces entrées mesurant entre 5 et 900 mètres de diamètre. Il y a donc de fortes probabilités pour que de nombreuses autres cavités de ce type soient découvertes en analysant la portion restante du satellite.
Beaker

Qu'est-ce que la mutagenèse ?

Le terme mutagenèse - composé de « mutant » et « genèse » - regroupe plusieurs techniques qui visent à introduire volontairement des mutations génétiques chez un organisme vivant. La commercialisation récente de variétés mutées rendues tolérantes aux herbicides (VrTH) a attiré l'attention du public sur ces plantes, que certains qualifient d' « OGM cachés ».

Techniquement, de quoi parle-t-on ?

Plusieurs techniques de mutagenèse existent.
La première est la mutagenèse aléatoire. Elle consiste à exposer des cellules végétales à des agents énergétiques (rayons gamma, rayons X...) ou chimiques afin de les faire muter.
La seconde est la sélection de plantes mutées directement au champ ou en exposant des cellules végétales à des agents sélectifs comme un herbicide. Le principe est de repérer dans un champ une plante disposant d'une caractéristique que ses congénères n'ont pas et, après analyse, de détecter et identifier la mutation associée à cette caractéristique.
Enfin, plus récemment, a été développée la mutagenèse dirigée par oligonucléotides. Les oligonucléotides sont de courtes séquences d'ADN synthétisées en laboratoire. Elles sont construites de manière à être quasiment identiques à une séquence génétique présente dans le génome de la plante qu'on souhaite faire muter. La différence entre la séquence génétique native et celle de la molécule créée (l'oligonucléotide) est justement la mutation que le technicien de laboratoire cherche à introduire. Ces oligonucléotides sont introduits dans des cellules végétales et pénètrent dans le noyau où, en se collant à l'ADN, ils permettent d'introduire la mutation dans le génome.
D'autres formes de mutagénèse dirigée existent comme la mutagénèse dirigée par méganucléase, par Talen, nucléase à doigt de zinc.
Evil Rays

Un scientifique matérialise les ondes wifi

© Inconnu
Les technologies sans fil, et particulièrement les ondes WiFi sont aussi présentes autour de nous qu'elles sont invisibles. Cette présence continue et puissante qui nous entoure inquiète et questionne, puisqu'il nous est impossible de les matérialiser et donc de les imaginer. Artiste et scientifique, le Docteur Luis Hernan est parvenu à matérialiser physiquement les ondes WiFi grâce à son projet intitulé « Digital Ethereal ».

Rendre l'invisible visible, c'est là tout le but du projet Ethereal. Pour ce faire, le Dr Luis Hernan, de l'Université de Newcastle, a mis au point un tout nouvel appareil appelé le Kirlian Device. Celui-ci permet de transformer un signal sans-fil en des couleurs visibles à l'œil nu. La couleur varie selon la puissance du signal, du rouge pour un signal de haute intensité au bleu pour un signal de faible intensité. Ensuite, il n'a plus qu'à déplacer l'appareil autour de la scène à photographier et à utiliser la technique photographique de la longue exposition.

Commentaire: L'avenir n'a rien à nous dire au sujet du wifi, le présent le fait déjà très bien :

- Coupez le Wifi chez vous
- La nocivité des ondes wifi remise sur le devant de la scène par des étudiantes danoises
- Super WiFi 100 km : Super irradiation pour tous
- Les ondes WiFi affectent-elles l'environnement ?
- Des plantes près d'un routeur Wifi meurent

Comet 2

La 6ème extinction? On y est...

© Incilies Periglenes
Une étude scientifique confirme l’état alarmant de la biodiversité : la vie sur Terre connait la sixième crise d’extinction massive de son histoire.
Cette espèce, le crapaud doré, a disparu.
La biodiversité observable aujourd'hui sur la planète Terre est le résultat de 3,5 milliards d'années d'évolution, et elle a présente une richesse jamais connue jusqu'alors. Mais elle pourrait atteindre un « seuil de basculement » - « a tipping point » - selon des chercheurs de l'université Stanford, aux Etats-Unis, et d'autres universités au Mexique, au Brésil et en Angleterre.

Dans une étude synthétisant les données disponibles et publiée dans la revue Science le 25 juillet, les biologistes jugent que le recul de la biodiversité animale « contribue à ce qui parait être les premiers jours de la sixième crise d'extinction biologique massive de la planète ».

Depuis 1500, expliquent-ils, plus de 320 espèces de vertébrés terrestres ont disparu. Les populations de celles qui subsistent ont des effectifs réduits de 25 %. La situation est comparable pour ce qui concerne les espèces d'invertébrés.

Commentaire: Notre propre importance est à l'image des dégâts que nous infligeons autour de nous : sans limite.
Nul doute que l'Univers ne puisse remédier à cela... à sa façon. En attendant, quelques articles pertinents nous permettant de relativiser ce que nous croyons être notre grande place dans le cosmos :

- Le Règne du feu : météorites, feux de forêt, chaos planétaire et sixième extinction
- 6e extinction - 11.000 espèces animales menacées dans le monde, une espèce de mammifère sur quatre, un oiseau sur huit et plus d'un amphibien sur trois sont menacés d'extinction mondiale
- Séisme de l'Aquila, phénomènes cosmiques et 6e extinction
- Chemtrails, désinformation et sixième extinction
- Toungouska, psychopathie et la sixième extinction
- 10 millions d'années pour se remettre de la grande extinction
- Âge d'Or, psychopathie et sixième extinction - 1re partie
- Les Anciens /Nouveaux Âges Sombres et l'Inquisition - pourquoi il y a une telle pagaille sur notre planète et pourquoi l'Humanité est au bord de l'extinction

Magnify

Des virus qui contrôlent des bactéries dans les intestins

© Inconnu
crAssphage attaquant une bactérie intestinale E. coli
Cette semaine, des scientifiques rapportent la découverte d'un nouveau virus pourtant très commun qui vit de bactéries à l'intérieur de nos intestins. Il a été baptisé crAssphage et nous verrons plus loin d'où il tire son nom. Et il est environ six fois plus abondant que tous les autres virus bactériens connus réunis alors comment avons-nous pu passer à côté pendant si longtemps ?

Ce manquement pourrait sembler particulièrement étrange compte tenu de l'intensité avec laquelle notre microbiome intestinal a été examiné dernièrement. Alors que toute l'attention s'est concentrée sur les bactéries, le microbiome comprend aussi des virus et des champignons. Les virus que nous connaissons le plus sont ceux qui nous rendent malades, mais les crAssphage et d'autres virus qui vivent dans nos intestins attaquent les bactéries, pas les humains. Ils sont appelés bactériophages, ou seulement phages, pour faire court.
Attention

Transfert établi de nanoparticules dans une simple salade

© Techno-science.net
Une équipe Grenobloise a étudié la croissance de laitues exposées aux nanoparticules. En plus de la contamination des sols, l'étude s'est intéressée à la contamination atmosphérique, une première pour ces particules présentes dans les produits courants comme les peintures de bâtiments.

Les nanoparticules (NP) sont présentes dans un grand nombre de produits de consommation. Le secteur du bâtiment par exemple est l'un des principaux domaines utilisant des NP de TiO2, notamment dans les peintures. Qu'advient-il une fois que ces NP sont déversées dans la nature, que ce soit dans l'atmosphère ou dans les sols ? Un transfert vers les plantes ? Pour quelles conséquences ? Pour en savoir plus, une équipe de l'ISTerre s'est concentrée sur les laitues dans une étude publiée dans Journal of Hazardous Materials: celles-ci ont été exposées à des concentrations de nanoparticules et de microparticules de TiO2 variables, que ce soient des TiO2 seuls ou présents dans des lixiviats (des eaux chargées) de peinture après un traitement de vieillissement. L'équipe a étudié le transfert par voie racinaire et foliaire, mais les résultats les plus originaux ont été obtenus sur le transfert foliaire, pour lequel les connaissances sont très parcellaires. Le challenge consistait à détecter des concentrations extrêmement basses de NP ou de produits secondaires.

Commentaire: Ah les joies et les bienfaits de la « science » moderne...

- Les nanoparticules : déjà notre pain quotidien
- Les nanoparticules peuvent endommager le cerveau
- Les nanoparticules sont dangereuses ! Donc aussi dans les vaccins...

Network

La France, en route vers la censure d'Internet

© LCHAM/SIPA
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, met en oeuvre le projet de censure d'Internet du Premier ministre Manuel Valls.
Le pays des Lumières, havre des libertés, met en place petit à petit un système de blocage administratif des sites web, sans intervention de la justice.

C'est le genre d'article qu'on espérait ne jamais devoir écrire... Les députés ont voté mardi soir en commission des Lois le blocage administratif de sites faisant l'apologie du terrorisme, et ce, sans intervention de la justice. L'Assemblée devra se prononcer en plénière mi-septembre sur l'ensemble du projet de loi de lutte contre le terrorisme. Si le but est évidemment louable, la mesure est largement critiquée, dans la droite ligne des blocages prévus pour lutter contre la pédopornographie.

Quelques heures avant le vote, une commission spécialisée avait durement contesté le projet du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Dans sa recommandation, cette commission de réflexion sur le droit et les libertés à l'âge du numérique, créée en février pour éclairer les parlementaires sur ces questions, rappelle que "le préalable d'une décision judiciaire apparaît comme un principe essentiel, de nature à respecter l'ensemble des intérêts en présence, lorsque est envisagé le blocage de l'accès à des contenus illicites sur des réseaux numériques".

Coprésidée par le député socialiste Christian Paul et l'avocate Christiane Féral-Schuhl, la commission explique notamment que le blocage des sites est très difficile à mettre en oeuvre. Mais le projet est bien parti pour être validé en septembre, d'autant qu'il est très cher au Premier ministre Manuel Valls, qui avait déjà fait un pas dans cette direction lorsqu'il était Place Beauvau. Aujourd'hui, comme pour tous les projets de loi concernant les libertés sur Internet (Hadopi, Loppsi 2, Loi de programmation militaire, etc.), quelques députés de tous bords qui ont compris le fonctionnement d'Internet semblent s'opposer, en vain, à l'éternel fantasme de contrôle d'Internet, que l'on retrouve autant à droite qu'à gauche.
Camcorder

L'intérieur du cratère géant sibérien filmé

© Inconnu
Découvert il y a quelques jours dans la péninsule de Yamal, un cratère géant intrigue les scientifiques qui tentent de comprendre les raisons de son apparition. Une équipe de chercheurs russe a pu filmer l'intérieur de ce mystérieux trou.

Avec son diamètre de 80 mètres, le cratère a déjà enflammé l'imagination des internautes qui imaginent toutes sortes de scénarios plus incroyables les uns que les autres. Pour tenter de comprendre, une équipe de chercheurs russes s'est rendue sur place. Elle a découvert au fond du cratère un petit lac ainsi que la présence de glace au fond de la cavité. La profondeur a également pu être estimée à 70 mètres.

S'il vient juste d'être découvert, le cratère pourrait s'être formé il y a une à deux années selon le scientifique russe Andrey Plekhanov. De quelle manière ? La principale théorie soutenue par les scientifiques fait état d'une possible explosion souterraine qui expliquerait ainsi la présence d'un monticule de terre tour autour du trou. Celle-ci pourrait avoir été provoquée par le réchauffement de la zone, faisant exploser une poche de gaz, éjectant des tonnes de terres comme un bouchon de champagne.
Magnify

Des chercheurs ont créé le matériau le plus sombre du monde

Un matériau si sombre qu'il absorbe 99,965 % de la lumière ? Des scientifiques britanniques ont conçu un tel objet. Avec à la clé, des applications spatiales et militaires.

Le noir de ce matériau est si profond qu'il est perçu par l'œil humain comme un objet en deux dimensions, même si sa surface n'est pas plane. Crédits : Surrey Nanosystems
Les scientifiques d'une société britannique ont créé un matériau si noir qu'il est capable d'absorber 99,965 % de la lumière. Concrètement, lorsque vous regardez ce matériau baptisé Vantablack, vous ne voyez rien d'autre... qu'un trou (noir, bien sûr).

Pour donner un autre exemple, imaginez une chemise et un pantalon fabriqués avec ce matériau, portés par un homme marchant dans la rue : à la place de la chemise et du pantalon, vous ne verriez qu'un corps... en deux dimensions, un peu comme une ombre portée se déplaçant sur un mur.

Évidemment, ce matériau constitué de nanotubes de carbone n'a pas été créé à des fins vestimentaires, mais à des fins militaires et spatiales.
Fireball 5

Les chutes de météorites ont-elles eu un impact sur l'évolution ?

De gros fragments d'astéroïdes qui tombaient sur Terre dans un passé lointain non seulement anéantissaient des espèces peuplant notre planète, mais aussi favorisaient l'apparition des espèces nouvelles. Peut-être, les ancêtres de nombreuses espèces modernes ont vu le jour grâce à ce « bombardement ».

Une confirmation a été trouvée à une hypothèse expliquant une brusque explosion de la diversiité de plantes et d'animaux sur Terre en un laps de temps relativement court il y a 470 millions d'années. Les paléontologistes appellent cette brève période d'apparition de classes d'animaux modernes la radiation ordovicienne. Le maillon manquant pour expliquer les causes de ces événements reculés a été trouvé grâce à un météorite.

Des météorites de quelques centimètres de diamètre ont été découverts dans une carrière de marbre rose près de Stockholm. En 20 ans plus d'une centaine de météorites du même type ont été trouvés dans les couches de marbre datant de la période de la radiation ordovicienne. Cependant une nouvelle trouvaille a soulevé des questions car elle était de type indédit, méconnu de la science.
Top