2 + 2 = 4

Pathocratie mondiale, suiveurs autoritaristes et l'espoir du monde

Image

Les va-t-en-guerre au sommet de l'OTAN observent un défilé aérien... C'est devenu une habitude pour le président François Hollande d'embarrasser le peuple français.
Il y a deux jours, à la suite de l'annonce du président François Hollande que la France ne livrerait pas le navire de guerre Mistral que la Russie avait acheté, payé (et en partie construit), j'écrivais sur ma page Facebook :
« Aujourd'hui, je suis excédée par la folie qui règne sur notre planète. J'ai quitté les États-Unis à cause de cette folie, l'invasion de l'Irak par Bush, et désormais la contagion semble s'être répandue partout ailleurs. »
Je ne disais pas cela juste pour faire de l'effet, j'étais incontestablement noyée dans un trou noir de désespoir en réalisant qu'il n'y a, en réalité, aucun dirigeant de n'importe quel pays occidental soit-disant civilisé qui possède deux neurones en état de marche et une once de conscience.

Lorsque nous avons quitté les États-Unis à l'époque, dégoûtés par les actes de la cabale Bush, nous avons choisi la France comme nouveau foyer pour de nombreuses raisons, dont non la moindre était qu'elle ne faiblissait pas contre l'horrible mésaventure, qui apparaît désormais au monde entier sous son vrai jour : une guerre impérialiste, psychopathique, pour le profit et les ressources. Je n'oublierai jamais l'avertissement que me donna le mécanicien qui prépara ma fourgonnette pour l'embarquement : « Vous devez faire attention à ces Français ; ce sont des peureux qui poignardent dans le dos ». J'en fus scandalisée car il me semblait assez évident que n'importe quel pays/peuple pouvant résister aux États-Unis et dire « non » à une guerre illégale contre un pays qui ne faisait clairement rien de ce dont l'accusait le gang Bush, avait le courage de ses convictions, sans oublier la capacité intellectuelle de voir au travers de tous les mensonges.

Black Magic

Les résultats du référendum écossais indubitablement truqués

Image

Indépendance écossaise : Ils aiment tellement la démocratie qu'ils tentent de la subvertir par la fraude électorale et le trucage du MI5
Apparemment terrorisé par les tactiques alarmistes des médias de l'establishment britannique, sous forme d'avertissements hystériques à propos de hausses des prix alimentaires et de « désintégration sociétale », le peuple écossais farouchement indépendant a voté pour rester dans le Royaume-Uni. Ou du moins c'est ce que les médias de l'establishment britannique voudraient nous faire croire.

Le résultat officiel correspond aux prédictions des sondages réalisés par les société d'études de marché à gros but lucratif de la City de Londres. Le Premier Ministre David Cameron a déclaré que « cela règle le débat sur l'indépendance pour une génération. » Affaire classée ? Je ne pense pas. On nous demande de croire qu'une majorité d'Écossais ont voté « Oui » à plus d'austérité, « Oui » à plus de guerres en leur nom, « Oui » au maintien des armes nucléaires, « Oui » au vol continu des ressources naturelles écossaises et « Oui » à moins de démocratie.

Airplane

Rapport préliminaire sur le crash du vol MH17 plein de trous, tout comme l'avion.

Image
Les putes des médias grand publique occidentaux sautent déjà sur l'occasion, sur une phrase dans le rapport préliminaire [sur le] Crash impliquant le vol MH17 du Boeing 777-200 de la Malaysia Airlines, qui dit :
Les dégâts observés sur le fuselage à l'avant et la section du cockpit de l'avion, semblent indiquer qu'il y a eu des impacts d'un grand nombre d'objets à haute-énergie depuis l'extérieur de l'avion.
Selon les parangons de foutaises comme la BBC, cela « exclut pratiquement toute autre chose qu'un missile [BUK]".

Ce que la BBC et à peu près tous les autres porte-paroles de la propagande occidentale antirusse ignorent soigneusement est la preuve fournie par la Russie, qui a été corroborée par des témoins oculaires, que des chasseurs étaient en approche serrée au MH17 quand il est tombé. Et au cas où tout le monde aurait oublié, des balles de gros calibre sont aussi « des objets à haute énergie ».

Snakes in Suits

Les Marionnettes des E.U. demandent au nouveau PM iraquien de demander aux E.U. de bombarder l'Iraq afin que les E.U. puissent bombarder la Syrie.

© Brendan Smialowski/Reuters
« Merci de faire ce qu'on vous dit, Abadi ! » « Pas de problème, Maître Kerry ! »
Regardez la vidéo suivante de RT, qui inclus un clip du communiqué de presse conjoint du Secrétaire d'État John Kerry avec le Ministre des Affaires étrangères saoudien, Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud le 11 septembre en Arabie Saoudite. Le voyage en Arabie Saoudite a suivi la visite « surprise » de Kerry à Bagdad le jour d'avant, où le Premier Ministre (pantin) Haïder al-Abadi nouvellement installé a appelé la communauté internationale « à agir immédiatement pour arrêter la propagation de ce cancer [EI/EIIS/EIIL]. » Qui est au juste le premier ministre Iraquien ?

Ministre des communications du gouvernement Iraquien post-invasion en 2003-2004, Abadi a servi dans des postes variés depuis lors, et a été chef adjoint du Partie Islamique Dawa depuis 2007. Avant de retourner en Iraq en 2003, il a passé au moins les 25 dernières années en « exil volontaire » au R.U. [Royaume Uni - NDT] à être conditionné par sa précieuse Majesté pour son futur rôle dans l'Iraq post-Saddam.

Prêtez attention aux mots de Kerry, en réponse à la requête de Abadi pour aider à s'occuper de l'EI.

Star of David

MH17 : Qui est le coupable ? Le silence des médias occidentaux sur les preuves

Traduction : Sott

Image

Cinq heures après le crash du MH17, le Vice-Président U.S. Biden a proclamé que ce n’était « pas un accident » et que le vol avait été « abattu en plein ciel ». Comment le savait-il ?
Dans les heures qui ont suivi la destruction du vol MH17 de la Malaysia le 17 juillet, alors que les débris et les corps étaient encore tout fumant, les politiciens occidentaux savaient déjà ce qui s'était produit, et qui était responsable. Ce simple fait est hautement suspect et nous rappellent les attentats du 11/09 lorsque, dans l'heure où le premier avion avait frappé le WTC, les politiciens occidentaux et les pontes des médias avaient déjà désigné Oussama ben Laden comme coupable probable. Lisaient-ils, dans les deux cas, un scénario déjà écrit ?

Malgré ce que vous avez peut être entendu, ou pensez avoir entendu, il n'y a aucune explication officielle pour ce qui est arrivé au MH17. Si vous « savez » que la Russie était responsable, alors vous êtes victime des mensonges et de la propagande anti-russe de l'Occident.

Bien que le gouvernement étasunien, citant des « sources du renseignement », ait prétendu qu'il détenait des preuves satellite qu'un missile BUK avait détruit l'avion, et que, étant donné la zone dans laquelle il s'était écrasé, il devait s'agir de « rebelles », il n'a pas réussi à fournir une quelconque preuve à l'appui de cette déclaration.

Cloud Lightning

Résumé SOTT - Août 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Traduction : SOTT

Le huitième épisode de notre série mensuelle, la vidéo suivante compile des images des « Signes des temps » de partout dans le monde au cours du mois d'août 2014 - « des changements terrestres », des phénomènes météorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image
© SOTT.net

Quenelle - Golden

La propagande occidentale exposée alors qu'un convoi russe « envahit » l'Ukraine avec de l'aide humanitaire

Traduction Sott

© ANDREY KRONBERG/AFP/Getty
Le convoi d’aide de 280 camions de la Russie stationne en Russie.
Et donc, le dernier stratagème de propagande contre la Russie prend une fin soudaine, anti-climatique. Écoeuré et fatigué des jeux attardés de Kiev et des mensonges de la guerre des medias occidentaux, l'énorme convoi d'aide russe vient juste de revenir en Russie après une livraison fructueuse de leur cargo de nourriture et fournitures médicales à la population assiégée de Lougansk, victimes d'un programme d'épuration ethnique dont la véritable nature a été honteusement biaisée par les dirigeants ukrainiens et occidentaux, et les pressetituées des MDM (Médias de Masse - NdT) agissant comme sténographes des gouvernements, qualifiant l'entrée du convoi en Ukraine, une « invasion ». Ce n'est pas clair si oui ou non, Kiev a donné son approbation. J'aimerais imaginer que les Russes se sont simplement dit, « Au diable, avançons ! »

Je recommande la lecture du communiqué de presse du Ministre russe des affaires étrangères sur leur décision de simplement livrer la fichue aide et d'en finir avec cela. De manière prévisible, la presse de guerre prostituée occidentale a unanimement ignoré cette déclaration, préférant répéter la fantaisie psychopathique et insinuer que ce n'est en aucun cas factuel.

Cloud Lightning

Résumé SOTT - Juillet 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Traduction : SOTT

Voici le septième épisode de notre série mensuelle. La vidéo suivante compile des images des « signes des temps » provenant du monde entier pour le mois de juillet 2014 - 'changements terrestres', météo extrême et bouleversements de la planète.

© Sott.net
Les signes des temps de juillet 2014

Alors que les évènements géopolitiques prennent une tournure dramatique en juillet avec les israëliens qui lancent la plus destructrice de leur 'guerre' contre les palestiniens et Gaza depuis la Nakba (l'expulsion des Palestiniens en 1948) ; les agents de l'Empire de l'Ouest qui font exploser dans le ciel le vol MH17 de la Malaysian Airlines pour diaboliser Poutine et Kiev qui provoque une escalade des massacres des Ukrainiens de l'Est ; la planète reflète alors ce chaos avec une météo de plus en plus extrême.

Star of David

Le sophisme du « juste milieu » à Gaza

Image
J'ai eu une discussion récemment sur Facebook concernant le conflit à Gaza. Je postais à propos des abus horrifiques d'Israël, il ripostait avec les abus supposes égaux du Hamas. Après avoir échangé nos idées quelque temps, j'en vins à voir où notre différence d'opinions se situait réellement. Vous voyez, fondamentalement, tous deux nous voyons les choses du même côté - la guerre est ridicule et les atrocités de ce conflit sont totalement inexcusables. Tuer des enfants ou des civils est complètement psychopathique. Nous voulons tous deux une fin à ce conflit. Et pourtant, nous débattions.

Là où mon ami s'était raccroché fut que l'article que j'avais posté n'était pas « équitable ». Il en appelait à Israël pour crimes de guerre, violations des droits de l'homme et autres choses équivalentes, mais il ne citait aucune des horribles choses équivalentes que le Hamas avait faites. L'argument familier du « bouclier humain » fut évoqué au passage, comme on pouvait le prévoir.

D'autre part, cette position est vraiment révélatrice de quelqu'un qui n'est pas correctement informé et fait confiance aux médias populaires pour l'information. En d'autres mots, c'est la position sioniste, que les deux parties sont également en cause et que la situation est « compliquée », et qu'Israël a le droit de se défendre (contre ses prisonniers, apparemment).

Bomb

Guerre asymétrique : Le crash du vol MH17 - une opération sous fausse bannière - et l'Agression contre Gaza


Par la tromperie, la guerre tu mèneras.
Lorsque le MH370 de Malaysia Airlines s'est volatilisé dans les airs le 8 mars dernier, une mission internationale de secours a passé au peigne fin deux océans, a examiné de près les images satellites et les images radars, et a consulté les relais de transmission automatiques entre les différentes parties de l'avion et leurs fabricants, qui surveillent le fonctionnement du système aérien en temps réel. Malgré ces multiples couches de systèmes de surveillance haute technologie, on n'a toujours retrouvé aucune trace du Boeing 777-200ER porté disparu. Du moins, c'est ce qu'on nous dit. La totalité des 239 passagers et de l'équipage sont officiellement portés disparus et présumés morts. Des avions ont déjà littéralement disparu dans le passé, mais jamais avec autant de passagers à bord.

Comme si cela n'était pas assez extraordinaire en soi, 4 mois plus tard, voilà qu'un deuxième Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines est « mis hors jeu », avec ses passagers et son équipage - certes, de façon plus facilement discernable cette fois-ci. Pour l'instant, aucun lien direct n'a été établi entre les deux événements, même si seul le plus ardent des matérialistes scientifiques pourrait faire montre d'une totale indifférence face au fait qu'il s'agit du même modèle d'avion issu de la même compagnie aérienne, sans parler de la synchronicité numérique : un Boeing-777, vol MH17, qui s'écrase le 17/07/2014, dix-sept ans jour pour jour après son baptême de l'air le 17/07/1997.

Le premier événement, en apparence aléatoire, a pris les médias de la planète par surprise. Par contre, le second s'est produit à l'épicentre de la« nouvelle guerre froide » qui fait actuellement rage. Comme d'habitude, celui qu'on entend le plus au sujet du crash du vol MH17 est le gouvernement américain, qui a tout de suite « su » exactement ce qui s'était passé, et « qui » avait causé la mort de 298 personnes innocentes : les « terroristes soutenus par la Russie » dans l'est de l'Ukraine ont « abattu le vol MH17 avec un missile sol-air tiré depuis un lance-missile BUK à proximité du lieu du crash, zone contrôlée par les terroristes. » Les « éléments de preuves » venant étayer les allégations du gouvernement américain sont toutefois inexistants, à moins de considérer les « médias sociaux » et le « sens commun » à la sauce américaine comme des preuves.