Santé et Bien-être
Carte

Cheeseburger

Une alimentation riche en féculents favorise la rechute du cancer du côlon

Une alimentation riche en féculents et en produits sucrés augmente le risque de rechute et la mortalité après un cancer du côlon.

L'impact de l'alimentation sur l'évolution, le risque de rechute et la mortalité suite à un cancer du côlon reste encore mal connu. De récentes études ont pu mettre en évidence que les personnes qui ont des niveaux d'insuline élevés dans le sang avaient plus de risque de rechuter ou de mourir des suites de ce cancer. La production d'insuline étant déclenchée par la consommation d'aliments sucrés ou riches en glucides un groupe de chercheurs Américains a voulu examiner le lien entre l'apport alimentaire en glucides et l'évolution du cancer du côlon.

Ils ont donc suivi 1 011 personnes atteintes d'un cancer du côlon en phase 3 (l'étape qui précède l'apparition des métastases). Pendant toute la durée de la chimiothérapie et pendant les 6 mois suivants les participants ont dû noter leurs habitudes alimentaires avec précision qui ont ensuite été analysées par les chercheurs. C'est ainsi qu'ils ont découvert que les personnes qui consommaient le plus de glucides avaient un risque de rechute augmenté de 79% comparativement à ceux qui en consommaient le moins. Ce risque est encore plus marqué pour les personnes en surpoids (IMC supérieur à 25) puisqu'il atteint une augmentation de 126%.

People

La dépression liée à des troubles de l'odorat

Image
© Inconnu
Les personnes atteintes de dépression majeure présentent des troubles olfactifs qui les empêchent de percevoir ou apprécier les odeurs agréables, selon une étude française publiée dans la revue PLoS ONE.

Commentaire: La perte de l'odorat, un signe avant-coureur des maladies neurodégénératives


Attention

La Californie rejette par référendum l'étiquetage obligatoire des OGM

Image

Des produits certifiés sans OGM, à Los Angeles, le 19 octobre. L'adoption de la proposition 37 ferait de la Californie le premier Etat à rendre l'étiquetage des produits OGM obligatoire. | AFP/ROBYN BECK
La Californie a rejeté, mardi 6 novembre, par voie référendaire l'étiquetage des produits contenant des OGM, ont annoncé les autorités après le dépouillement de près de trois quarts des bulletins. Le non à la "Proposition 37", qui visait à imposer un étiquetage spécial pour les produits alimentaires contenant des OGM, l'a emporté avec 54 % des suffrages, selon le ministère de l'intérieur californien.

Son adoption aurait fait de la Californie le premier Etat américain à imposer l'étiquetage des OGM. Un projet auquel s'opposaient farouchement les géants de l'agrochimie et de l'agroalimentaire, qui ont dépensé près de 40 millions de dollars - essentiellement en messages télévisés - pour contrer le texte.

Attention

Arsenic, plomb, dioxines... : nos aliments contaminés !

De l'arsenic dans le café, du plomb dans votre pain, de l'aluminium dans vos pâtes...

© Inconnu
De nombreux aliments de consommation courante contiennent des substances ultra toxiques d'après un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Le point.

Du plomb dans le pain

Baguette, biscotte, pain de mie...
© Inconnu
Selon l'Anses, ces produits contiendraient des métaux comme le plomb et le cadmium, ainsi que des mycotoxines (substances émises par les champignons).

Ces substances sont-elles dangereuses ? Le plomb est toxique pour le cerveau, les reins et le cœur. Le cadmium est un métal lourd classé comme cancérigène pour l'homme, mais aussi toxique pour les reins et la reproduction. Les mycotoxines sont des champignons pouvant être toxiques à certaines doses. Si celles retrouvées dans les aliments cités ci-dessus sont faibles, les niveaux d'exposition sont suffisamment importants pour qu'elles soient classées comme « substances pour lesquelles le risque toxicologique ne peut être écarté ».

Commentaire: le régime paléolithique supprime un certain nombre des aliments nommés dans cet article : pâtes, pain, laitages (excepté le beurre), alcool, et le café qui n'est pas recommandé.

Revenir à des concepts nutritionnels de base passe par la nécessité de se passer de toute forme d'aliments emballés et le problème de la contamination par les emballages peut alors être en grande partie résolu. Retrouver le goût de cuisiner à partir d'aliments natifs, c-à-d des produits non transformés, est une des clés pour contourner le problème des emballages. Sans compter le fait que cela réduit sensiblement les déchets.

Par ailleurs, ce mode alimentaire permet également de faire un pied de nez aux lobbies agro-alimentaires et ainsi, de participer de façon « active » à une forme de « résistance » face au système alimentaire actuel, notamment dans les pays occidentalisés.

Un retour aux sources, donc...

Pour aller plus loin, ces deux articles importants tant dans leur contenu que dans les liens qu'ils contiennent :
L'Épidémie d'Obésité, gracieusement offerte par l'Industrie Agroalimentaire
Le régime paléolithique revisité

Et aussi :
Le lait : mensonges, propagande et problème de santé publique
Loren Cordain : le blé est peut-être la pire des céréales
Gluten - Protéines de lait : le grand danger


Ambulance

Le SARM identifié dans les stations d'épuration américaines

© NIAID
Le staphylococcus aureus ou staphylocoque doré résistant à la méthicilline
Le Staphylococcus aureus ou staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM) identifié dans les usines de traitement des eaux usées aux Etats-Unis, c'est la découverte de ces chercheurs du Maryland qui alertent sur le risque de contamination pour les travailleurs des stations d'épuration et les personnes exposées à ces eaux usées recyclées.

Cette étude publiée dans l'édition d'octobre de la revue Environmental Health Perspectives pose, d'une manière plus générale, la question de l'exposition à ces bactéries résistantes aux antibiotiques dans les eaux usées traitées.

Le SARM a été ainsi identifié dans chacune des quatre stations d'épuration testées et dans la moitié des échantillons par ces chercheurs de l'Université du Maryland qui rappellent que le SARM entraîne des infections bactériennes mortelles chez les patients hospitalisés et est également, depuis plusieurs années, identifié comme un redoutable agent d'infections communautaires.

Heart - Black

Notre manière de gérer le stress est plus importante que le stress lui-même

Le stress provoque-t-il des maladies ?

Des chercheurs de l'université de Penn State (Pennsylvanie, Etats-Unis) viennent de publier les résultats d'une étude qui éclaire sous un angle nouveau le lien entre le stress et l'apparition de certaines maladies. Contrairement à l'idée répandue que c'est le stress qui provoque l'apparition des problèmes de santé les chercheurs ont montré que c'est notre manière de gérer ce stress qui est importante.

L'étude a consisté à questionner par téléphone 2 000 Américains chaque soir pendant 8 jours sur le déroulement de leur journée. Les chercheurs leur ont demandé ce qu'ils avaient fait de leur temps libre, comment était leur humeur, leur santé physique, leur productivité et quels types d'évènements stressants ils avaient vécu (par exemple un embouteillage, une altercation, etc.). De plus la salive des participants a été analysée à 4 moments différents au cours de ces 8 jours avec pour objectif de mesurer le taux de cortisol, l'hormone du stress. Pour finir, des informations complémentaires concernant diverses informations sur le lieu de vie, le mode de vie, la santé ou la personnalité ont été relevées. Ce questionnaire sur 8 jours et l'ensemble des données a été relevé à 2 reprises : en 1995 puis en 2005. Les chercheurs ont ainsi pu avoir une vue d'ensemble sur l'exposition au stress, la gestion du stress et la survenue de problèmes de santé.

Commentaire: Le programme de méditation Éiriú-Eolas offre des bénéfices exceptionnels pour gérer votre stress, guérir et vous détoxifier.


Attention

Les problèmes de mémoire sont souvent dus à des médicaments

© Inconnu
Les médicaments utilisés pour le traitement de l'insomnie, de l'anxiété, des démangeaisons et des allergies peuvent avoir des effets négatifs sur la mémoire ou la concentration des personnes âgées, selon une étude de l'Université de Montréal.

Jusqu'à 90 % des personnes âgées de plus de 65 ans consomment au moins un médicament d'ordonnance. 18 % des gens de ce groupe d'âge se plaignent de leur mémoire et présentent des troubles légers de la cognition. La recherche suggère qu'il y aurait un lien à faire entre les deux situations, concluent les chercheurs.

Cara Tannenbaum et ses collègues ont analysé 78 études comparant les effets des médicaments anticholinergiques [1], les antihistaminiques, les GABAergiques et les opioïdes (anti-douleurs) à ceux d'un placebo chez des adultes qui ayant passé un test neuropsychologique avant et après la prise de ces médicaments. Les études incluaient 162 tests pour les quatre classes de médicaments.

Info

Le thé vert, un allié contre les cancers du tube digestif ?

© Inconnu
Boire du thé, en particulier du thé vert, réduirait les risques d'avoir certains cancers du tube digestif, notamment ceux de l'estomac, de l'oesophage et du côlon. C'est le résultat d'une vaste enquête visant à mesurer l'impact de l'environnement et du mode de vie sur la santé, menée auprès de 75 000 femmes chinoises.

Les bienfaits du thé vert

On a déjà parlé de ses bienfaits pour la mémoire, pour les maladies cardiovasculaires, ou encore de son potentiel préventif contre le mauvais cholestérol et contre certaines maladies neuro-dégénératives... Le thé est de nouveau à l'honneur pour ses vertus anti-cancérigènes !

« On le sait depuis longtemps : il vaut mieux boire du thé le matin que du café ! », affirme le Dr Laurent Chevalier, médecin nutritionniste attaché au CHU de Montpellier.

Health

Relation entre diabète et virus de la grippe

Le virus de la grippe est retors. Non seulement il fatigue énormément (voire tue les personnes fragiles), mais il serait en effet capable de déclencher le diabète. L'étude dont il est question ici permet d'en savoir plus et d'éliminer d'autres formes de la maladie.

Lorsque le diabète de type 2 se déclare, les cellules ne prennent plus le sucre dans le sang. Ce peut arriver lorsque les cellules ont perdu la sensibilité à l'hormone insuline. Cette maladie a à voir avec l'alimentation et l'activité physique, et devient de plus en plus prévalente dans le monde.
© Sur la toile.com
Une autre cause de diabète, de type 1, intervient lorsque le système immunitaire détruit les cellules pancréatiques qui produisent l'insuline ; il faut aussi dans ce cas un facteur environnemental pour que ce diabète se déclare.

Health

Soudan : une recrudescence de fièvre jaune fait 32 morts

Image
© Inconnu
Le mois dernier, 32 personnes sont mortes de la fièvre jaune au Soudan, dans la province du Darfour, selon un communiqué du ministère de la Santé.