Traduit par NoT

Image

Deux livres de références du Dr Mary Enig, Ph.D.
Les maladies cardiovasculaires étaient considérées comme des maladies très rares au début du XXème siècle. La théorie de l'hypothèse lipidique selon laquelle les graisses saturées et le cholestérol provoquent les maladies cardiovasculaires ont façonné la nation dans les années 50. La société a commencé à fuir les graisses saturées et le cholestérol et s'est tournée vers les graisses artificielles transformées comme substitut. Les maladies cardiovasculaires se sont multipliées à la vitesse des machines industrielles de transformation des aliments. Aujourd'hui, l'hypothèse lipidique est considérée comme l'un des plus grands mythes scientifiques.


L'Hypothèse Lipidique

L'hypothèse lipidique a été développée par Ancel Keys dans les années 50. Cette théorie déclare qu'il y a une relation directe entre la quantité de graisse saturée et de cholestérol dans l'alimentation et l'incidence des maladies coronariennes. Avec des preuves discutables, Keys écrivit des articles et promut cette hypothèse dans le monde médical. Depuis, des centaines d'études ultérieures vérifiant cette hypothèse ont abouties à des conclusions divergentes. Malgré le manque de preuve, cette idée a pris de l'ampleur dans le monde de la santé et a été alimentée par les industries des huiles végétales et de la transformation des aliments, qui cherchaient à bénéficier de ce concept clé. Près de 90% de toutes les études bien documentées et bien planifiées enquêtant sur l'hypothèse lipidique ne soutiennent pas l'allégation que les graisses saturées et le cholestérol alimentaire »bouchent les artères » et causent les maladies cardiovasculaires. Les scientifiques examinent une artère bouchée trouveront que seulement 26% de la graisse dans la plaque est saturée. Plus de la moitié de la graisse est polyinsaturée. Selon le Dr. Mary Enig, PhD, les graisses saturées et le cholestérol sont nécessaires pour les raisons suivantes :

  1. Les acides gras saturés et le cholestérol constituent au moins 50% des membranes des cellules. Ils sont nécessaires à la rigidité et l'intégrité de nos cellules.
  2. Ils jouent un rôle vital dans la santé de nos os. Au moins 50% des graisses alimentaires devraient être saturées pour que le calcium soit effectivement incorporé aux os.
  3. Le cholestérol est le précurseur de la vitamine D, d'hormones majeures qui régulent le stress et l'énergie et d'hormones de la fonction sexuelle (œstrogène, progestérone, DHEA, testostérone, etc).
  4. Ils réduisent le taux de lipoprotéine(a), une substance dans le sang qui indique la prédisposition aux maladies cardiaques. Ils protègent le foie de l'alcool et d'autres toxines comme le Tylénol.
  5. Ils améliorent le système immunitaire et agissent comme un anti-dépresseur en améliorant la fonction du récepteur de la sérotonine. Un faible taux de cholestérol est associé fortement associé à un comportement violent et agressif, à la dépression et aux tendances suicidaires.
  6. Ils sont nécessaires à la bonne utilisation des acides gras essentiels. Les acides gras oméga-3 allongés sont mieux retenus par les tissus quand le régime est riche en graisses saturées.
  7. L'acide gras stéarique qui comporte 18 carbones et l'acide palmitique qui comporte 16 carbones sont les aliments préférés du cœur, ce qui explique pourquoi la graisse qui entoure le cœur est fortement saturée. En période de stress, le cœur s'appuie sur cette réserve.
  8. Les acides gras saturés à chaîne courte et moyenne ont des propriétés antimicrobienne importantes. Ils nous protègent des micro-organismes nocifs pour le tube digestif. Le cholestérol joue un rôle essentiel dans la réparation et l'entretien de la paroi intestinale, aidant à la prévention du syndrome du colon irritable, de la colite ulcéreuse, et d'une foule d'autres troubles intestinaux.
  9. Le cholestérol est désormais considéré comme un anti-oxydant vital qui nous protège des ravages des radicaux libres et aide à guérir de possibles lésions artérielles.
  10. Le cholestérol est extrêmement important pour les bébés et les enfants qui développent leur cerveau et leur système nerveux. Plus de la moitié du cerveau est composé de graisses saturées et en cholestérol. L'une des sources les plus riches de cholestérol est le lait maternel qui contient également une enzyme spéciale qui aide le bébé à métaboliser et à utiliser ce nutriment.
Vidéo (en anglais) du Dr Mary Enig : Les graisses saturées sont saines et nécessaires