Bienvenue à Sott.net
mar., 24 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte


Black Cat

Quand l'absurde et la bêtise descendent dans les rues : au fait, contre quoi défilez-vous, mesdames ?

Réalisée le lendemain de l'investiture de Donald Trump, une nouvelle expérience sociale du site TheRebel.media démontre à quel point les manifestants peuvent être ignorants et influencés aveuglement par de forces travaillant en sous-main.

© Inconnu
Est-ce qu'on manifesterait pour le mauvais gars ?
Le site TheRebel.media, ouvertement opposé aux médias mainstream, a réalisé à Washington une expérience sociale auprès des participantes — et participants — de la « Women's March », manifestant pour les droits des femmes et contre tout « tout ce que Trump représente » au lendemain de l'investiture du 45e président des États-Unis.

Commentaire: Comme il aurait été extraordinaire que ces manifestations aient eu lieu quand les femmes et les enfants, au Yémen, ont été bombardés par les bombes d'Obama. Ou quand la Libye a été massacrée. Encore là, si ce genre de manifestation aurait eu lieu sûrement les forces de l'ordre auraient tout fait pour les empêcher.

Il est important aussi de remarquer le manque d'information et de bon-sens de certains manifestants. Avant tout il faut se renseigner et faire sa propre recherche pour ne pas tomber sous le joug de la manipulation. Une femme libre veut dire une femme bien informée et capable donc de se protéger de la bêtise.

Lire aussi :


Info

Photo : Les défenseurs de la dignité des femmes à la #Womensmarch

Une question ?

Attention

23 000 enfants de migrants pourraient mourir à cause du froid en Europe

La vague de froid qui a déferlé sur l'Europe de l'Est se prolonge et compte tenu du manque de centres d'accueil, les responsables de l'Unicief préviennent que ces conditions météo extrêmes mettent en péril la santé des réfugiés, surtout des enfants. « Sans aucune accalmie des conditions météo extrêmes et des tempêtes qui balaient le centre, l'est et le sud de l'Europe, les enfants de réfugiés et de migrants risquent des infections des voies respiratoires et autres maladies graves, voire la mort par hypothermie », affirme l'Unicef dans un communiqué.

© Yannis Behrakis Source: Reuters
Une prison de glace pour les enfants réfugiés
«Les nourrissons et les très jeunes enfants ont généralement une constitution moins résistante au froid, ce qui les rend plus vulnérables aux problèmes respiratoires et aux infections virales et bactériennes potentiellement fatales, comme la pneumonie et la grippe», a déclaré Basil Rodrigues, conseiller santé de l'Unicef pour la région Europe centrale et orientale, cité dans le communiqué.

Commentaire: Cette prison blanche et glaciale qu'est devenue l'Europe pour les réfugiés rappelle étrangement d'autres prisons, d'autres goulags qui ont existé et qui continuent d'exister, invisibles pour la plupart des gens, ignorés par les gouvernements.


Attention

Censure automatique, taxe sur les liens, l'Europe s'attaque à Internet pour étendre le copyright ...

Paris, le 12 janvier 2017 — Un groupe d'eurodéputés de tous bords politiques, parmi lesquels la représentante du Parti Pirate Julia Reda, appelle les citoyens à se mobiliser pour empêcher l'introduction de dispositions dangereuses dans la réforme européenne du droit d'auteur. Leur campagne Save The Link ! vise à préserver notre capacité à partager l'information sur Internet, en empêchant la remise en cause de la liberté de faire des liens hypertextes et la généralisation du filtrage automatisé des contenus. La Quadrature du Net appelle à soutenir cette campagne pour éviter que cette réforme du droit d'auteur ne débouche sur une nouvelle régression des libertés.

© Inconnu
Save the Link ! Sauvons le lien...
Les analyses de ces eurodéputés rejoignent celles que La Quadrature du Net a publiées à propos du projet de nouvelle directive européenne sur le droit d'auteur, proposé par la Commission en septembre dernier et qui va prochainement entrer en discussion dans les différentes commissions du Parlement européen. Deux mesures en particulier suscitent de vives inquiétudes parmi les défenseurs des libertés fondamentales.

Alarm Clock

1984 : Les enfants finlandais invités à dénoncer les parents qui critiquent les autorités

La Finlande a avancé une solution peu ordinaire pour tuer dans l'œuf les critiques à l'encontre des politiques du pays: les enfants sont invités à dénoncer à la police ce comportement « indigne » de leurs parents. La police finlandaise a procédé au lavage du cerveau des enfants pour qu'ils portent plainte contre leurs parents en cas de posts critiquant les politiques sur Facebook. La dénonciation « pour les nuls » est présentée dans une pub récemment parue sur la chaîne YouTube de la police du pays.

© Youtube / capture d'écran
Des parents infantilisés par des enfants manipulés
Dans cette vidéo ressemblant plutôt à un dessin animé, une fille dénonce sa mère après que cette dernière a écrit un commentaire critique et dénonciateur sur Facebook à l'égard d'un homme politique du pays. À la question de savoir pourquoi la femme ne disait pas ce genre de chose au politique dans les yeux, la mère a répondu ne pas avoir osé le faire.

Commentaire: Même avec des vidéos qui pourraient friser le ridicule ( n'oublions pas qu'ils s'adressent à des enfants et aussi a des parents qui ont des enfants ) il est évident que nous nous approchons à pas de géant au monde terrible, triste et gris de Orwell.

Lire aussi : Voici un petit documentaire sur l'éducation scolaire en Finlande. A vous de juger si c'est bon ou non.


Et puis, tout en réfléchissant sur le sujet de l'éducation en géneral de nos enfants ... voici un excellent article qui l'aborde de plein fouet :


Display

Censure et russophobie : les réseaux sociaux américains coupent l'accès à RT la veille de l'investiture de Trump

Alors que le géant américain Facebook a interdit à RT de poster du contenu jusqu'au lendemain de l'investiture de Donald Trump, un service d'exploration de données de Twitter a également refusé l'accès à RT sans donner d'explication. Incompréhension.

© Inconnu
RT.com, la branche anglo-saxonne de RT, a été bloquée par Facebook et ne peut plus poster de vidéos, d'articles et de GIFs sur le réseau social. L'interdiction, selon le bot' de Facebook, va durer jusqu'au samedi 21 janvier 20h25 (heure de Paris) et sera donc effective pendant la cérémonie d'investiture de Donald Trump.

Commentaire: Lire aussi :


Handcuffs

La « chasse » aux Russes est commencée ? Un informaticien russe détenu en Espagne sur demande du FBI

Alors qu'il passait ses vacances en famille en Espagne, un informaticien russe a été arrêté et jeté en prison par la police espagnole. Celle-ci affirme avoir agi sur demande du FBI, mais n'a pas communiqué les charges retenues contre le programmeur. La question de son extra diction sera examinée par la Cour national.

© Reuters / Heino Kalis
Un informaticien russe arrêté en Espagne. On ignore les raisons exactes du pourquoi
Les autorités espagnoles ont arrêté à la demande du FBI le programmeur russe Stanislav Lisov, soupçonné d'être impliqué dans les attaques de pirates. La femme de Stanislav Lisov, Dariya, a déclaré à la chaîne RT que son mari avait été arrêté à l'aéroport de Barcelone, alors que le couple était en vacances.

Commentaire: Lire aussi :


Star of David

L'ancien chauffeur de Netanyahu condamné à 27 ans de prison pour viols sur mineures

© Yonatan Sindel/Flash90
Ilan Shmuel, au centre, ancien chauffeur du Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant la cour du district de Jérusalem, le 15 janvier 2017.
Ilan Shmuel, qui a travaillé jusqu'en 2014 pour le Premier ministre, avait été jugé coupable en septembre de crimes sexuels commis sur six fillettes

Un ancien chauffeur du Premier ministre Benjamin Netanyahu a été condamné dimanche à 27 ans de prison pour viol, abus sexuels et « actes indécents » de nature sexuelle sur six mineurs.

Ilan Shmuel, 54 ans, qui habite à Zacharia, un village agricole proche de Beit Shemesh, avait été jugé coupable en septembre. Les procureurs avaient annoncé en octobre qu'ils demanderaient une peine de 40 ans de prison.

Le père de l'une des victimes, qui fait partie de la famille de Shmuel, a déclaré dimanche matin à la radio militaire qu'après le verdict, la famille, « déchirée » par les actes de Shmuel, avait « bouclé la boucle » avec la condamnation.

Pistol

Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort

L'ancien rédacteur en chef du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'écrivain Udo Ulfkotte est décédé à l'âge de 56 ans. Alors qu'il avait été interdit aux médias allemands d'évoquer sa personne ces dernières années, ils ont été obligés maintenant de constater que le journaliste avait succombé à une « crise cardiaque ».

© Inconnu
Udo Ulfkotte
Sa mort éveille d'autant plus de questions parce qu'il était surtout connu pour son livre-dénonciateur « Journalistes qui s'achètent » (« Gekaufte Journalisten »). Là, Udo Ulfkotte a dévoilé comment la CIA payait des journalistes en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour qu'ils publient de fausses informations.

Commentaire: Il est dangereux de dire la vérité dans un système qui vit entièrement dans le mensonge.

Lire aussi :


Camera

Pourquoi il ne faut plus faire le V avec ses doigts sur les selfies ?

Des scientifiques japonais alertent les adeptes de ce geste des possibilités qu'ont aujourd'hui les voleurs d'identité de capturer leurs empreintes digitales.

Peut-être avez-vous vu votre adolescent(e) faire le signe "peace" (le "v" de victoire, en Français) avec ses doigts, sur les images qu'il (ou elle) poste sur les réseaux sociaux ? Ou bien peut-être en êtes-vous adepte sur vos propres photos de vacances ? Selon des scientifiques de l'Institut national de l'informatique (NII) du Japon, où ce geste est très à la mode chez les jeunes utilisateurs de smartphones, mieux vaudrait éviter de le faire à l'avenir.

Ils estiment en effet qu'il est désormais possible, à partir de ce simple geste, d'usurper l'identité des amateurs de selfies, rapporte le site anglais spécialisé ibtimes. Les "voleurs d'identités", comme les appelle Isao Echizu, professeur au NII, peuvent désormais capturer les empreintes digitales des personnes à partir des images.

Ils peuvent ensuite s'en servir pour déjouer les systèmes biométriques de protection auxquels nous avons de plus en plus recours pour nos smartphones notamment, certains ordinateurs portables ou encore des portes d'entrée d'immeubles (assez fréquent au Japon particulièrement) et certains services financiers.