Bienvenue à Sott.net
sam., 18 août 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte


Cell Phone

Un nouveau danger des portables qui provoquerait la cécité

Des scientifiques américains ont prouvé que la lumière bleue qui provenait des écrans de smartphone provoquerait une perte de vision et serait la cause de la cécité parmi les gens plus âgés de 55 ans dans la moitié des cas.
lumi
© Inconnu
Des scientifiques de l'Université de Toledo aux États-Unis ont constaté que la lumière bleue émise par les écrans de smartphone provoquait une perte de vision due à la formation d'une forme toxique de rétinal, un produit chimique contenu dans les cellules de la rétine. Ceci est rapporté par la publication Science Alert.

Commentaire: Lire aussi :


Telescope

Un radiotélescope canadien a capté un mystérieux signal venant de l'espace

Dans le jargon des observateurs de l'espace, les mystérieux signaux provenant de l'espace profond connu sont nommés « fast radio bursts », ou FRB. C'est ce type de signaux que surveille le radiotélescope CHIME, basé en Colombie-Britannique, et mis en service en septembre 2017.
telescope
© CCO
Ce très récent télescope est équipé de quatre instruments semi-cylindriques de 100 x 200 mètres, et incluant 2014 récepteurs radio sensibles à des fréquences allant de 400 à 800 MHz. Ce large spectre est destiné à analyser un maximum de signaux, et la démarche porte d'ores et déjà ses fruits.

Fireball

Une animation de la NASA montre l'augmentation spectaculaire du nombre d'astéroïdes géocroiseurs entrant dans le système solaire au cours des 20 dernières années

asteroids in solar system
© YouTube / NASA
Animation montrant des astéroïdes dans le système solaire entre le 1er janvier 1999 et le 31 janvier 2018.
Une nouvelle animation fascinante - et alarmante - de la NASA démontre à quel point l'augmentation du nombre d'astéroïdes géocroiseurs entrant dans notre système solaire au cours des 20 dernières années a été spectaculaire.

La vidéo, basée sur les données recueillies par le Center for Near-Earth Object Studies, montre l'énorme déferlement de roches de l'espace vers le système solaire intérieur.

Les objets géocroiseurs sont des astéroïdes et des comètes en orbite à moins de 121 millions de milles (195 millions de km) du Soleil et à moins de 30 millions de milles de l'orbite de la Terre autour de notre étoile.

Rocket

La Terre va devoir se protéger face à ces microbes mutants venus de l'espace

À l'issue de plus de 10 ans d'expériences, des scientifiques russes ont découvert que la résistance aux antibiotiques des micro-organismes augmenterait proportionnellement à leur temps passé dans l'espace. Ces « organismes mutants » pourraient ainsi menacer la vie terrestre, indique le rapport des chercheurs.
espace
© Inconnu
Se protéger de "Alien" ?

Solar Flares

Où se trouve « Némésis », la sœur de notre étoile ?

sun, planete

La plupart des étoiles comme notre Soleil sont nées avec des compagnons. Si tel est le cas, alors où se trouve la « sœur » manquante de notre étoile ? Pourrait-elle encore avoir une influence régulière sur la vie terrestre ?

Presque tous les grands vertébrés de la Terre se sont éteints il y a 66 millions d'années. On pense qu'un astéroïde ou une comète d'environ 10 km de diamètre est responsable de la catastrophe menant à cette extinction massive. Dans les années 1980, Richard Muller, physicien à l'Université de Californie à Berkeley (États-Unis), a présenté l'idée qu'une hypothétique étoile jumelle de notre Soleil - connue sous le nom de « Némésis » - aurait pu jouer un rôle dans cet accident d'astéroïdes, agitant une ceinture de comètes dans notre système solaire. Notons également que les cinq grandes extinctions que la Terre a connues se sont toutes produites à intervalles réguliers. Certains scientifiques pensent donc que cela peut s'expliquer par une activité cométaire anormalement élevée, qui pourrait être causée par la présence d'une autre étoile à proximité de notre système solaire.

Commentaire: Pas évident de localiser cette étoile si c'est une naine brune et de plus avec une orbite elliptique.


2 + 2 = 4

Interview de Jean-Pierre Petit du 07 juin 2018 - Modèle Janus et Armes russes

Jean-Pierre Petit
Jean-Pierre Petit nous parle avec passion de science sur des sujets classiques ou sur d'autres que les scientifiques ne veulent pas aborder. Il explique aussi au tableau noir son modèle Janus. Passionnant comme toujours.

Doberman

Du flair pour le danger : ce dont sont capables les chiens militaires russes

Le 21 juin marquait en Russie la Journée du cynophile. Cette fête était initialement dédiée aux spécialistes des brigades cynophiles du ministère de l'Intérieur, mais cette journée est aussi fêtée par les cynophiles de l'armée, des gardes-frontières et de la Garde nationale russe.
chien
© SPUTNIK . NINA ZOTINA
Les chiens utilisés dans les services de garde-frontière du FSB russe sont de véritables « soldats universels »
L'unique endroit où sont formés les chiens de garde pour l'armée russe est le 470e centre cynophile du ministère russe de la Défense à Dmitrov, dans la région de Moscou, écrit vendredi le site de la chaîne Zvezda. On y entraîne des bergers allemands, d'Europe de l'Est, du Caucase, d'Asie centrale et de Russie du Sud, des rottweilers et des chiens des Pyrénées. La fierté du 470e centre est le terrier noir russe et le chien de garde de Moscou, races créées à cet endroit à l'époque soviétique.

Mars

Une tempête de poussière épique sur Mars est si énorme qu'elle engloutit toute la planète

NASA's Curiosity on Mars
© NASA and JPL-Caltech
Un autoportrait pris par la mission Curiosité de la NASA le 15 juin 2018 montre le rover entouré d'un paysage sombre sous un ciel couvert de poussière.
Depuis plus de deux semaines, une tempête de sable géante se déchaîne à la surface de Mars, et les scientifiques de la NASA sont morts d'inquiétude pour le robot Curiosity, seul dans la tourmente. Surtout que la situation n'est pas près de s'arranger. Le 20 juin, l'Agence spatiale américaine a signalé que la tempête de particules de poussière est à présent si énorme qu'elle englobe toute la planète.

Mars, storm
© NASA
Curiosity est un dur à cuire, et le rover, qui passe son temps à examiner au peigne fin le grand cratère de Gale, devrait survivre à cette épisode climatique extrême grâce à sa batterie nucléaire qui fonctionne jour et nuit. Ce n'est pas le cas en revanche du rover Opportunity, alimenté à l'énergie solaire, qui a dû suspendre ses activités le temps que les choses se calment.

Commentaire: Est-ce qu'il y aurait un lien au niveau cosmique avec les changements terrestres ?


Cut

Un sérieux obstacle pour la technologie CRISPR : Deux études révèlent que les cellules éditées pourraient causer le cancer

CRISPR
L'édition des génomes des cellules avec CRISPR-Cas9 pourrait augmenter le risque que les cellules modifiées, destinées à traiter la maladie, déclenchera un cancer, deux études publiées lundi avertissent - un changement de jeu potentiel pour les entreprises développant des thérapies basées sur CRISPR.

Dans les études publiées dans la revue Nature Medicine, les scientifiques ont découvert que les cellules dont les génomes sont édités avec succès par CRISPR-Cas9 ont le potentiel de semer des tumeurs à l'intérieur d'un patient. Selon des chercheurs de l'Institut Karolinska de Suède et, séparément, de Novartis, cela pourrait faire de certaines cellules du CRISPR des bombes à retardement.

Le CRISPR a déjà esquivé deux balles potentiellement mortelles - une allégation de 2017 selon laquelle il cause un nombre élevé d'effets hors cible a été retirée en mars, et un rapport sur l'immunité humaine à Cas9 a été largement ignoré comme étant solvable. Mais les experts prennent au sérieux la découverte du risque de cancer.

Le PDG de CRISPR Therapeutics, Sam Kulkarni, a déclaré à STAT que les résultats sont "plausibles". Bien qu'ils ne s'appliquent probablement qu'à l'une des façons dont le CRISPR édite les génomes (en remplaçant l'ADN pathogène par des versions saines) et non à l'autre (en excisant simplement l'ADN), il a déclaré : "c'est quelque chose à laquelle nous devons prêter attention, surtout à mesure que le CRISPR s'étend à d'autres maladies. Nous devons faire le travail et nous assurer que les cellules éditées qui sont retournées aux patients ne deviennent pas cancéreuses."

UFO

Selon un scientifique russe, les humains, pour survivre, pourraient avoir à tuer des extraterrestres

alien ship
© YouTube
Alexander Berezin, physicien théorique russe renommé a prédit de façon sensationnelle que les humains sont les vrais méchants dans l'Univers qui pourraient même détruire la vie extraterrestre pour étendre leur civilisation.

Le scientifique qui travaille à l'Université nationale russe de recherche en technologie électronique a récemment publié un article affirmant qu'il a trouvé une solution ultime au paradoxe de Fermi. Le paradoxe de Fermi pose cette question à un milliard de dollars : si l'univers est si vaste et en expansion constante, alors pourquoi les humains n'ont pas découvert la vie extraterrestre.

Alexander Berezin soutient que les humains n'ont pas trouvé d'extraterrestres simplement parce que les ET ou les extraterrestres n'ont pas la même intelligence que les humains et que c'est peut-être la raison de l'écart de communication entre ces deux entités. L'étude a toutefois été publiée dans les archives numériques d'ArXiv.

Commentaire: La coopération ou la destruction à propos des ressources. Qui décide ?