Bienvenue à Sott.net
mar., 18 déc. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte


Eye 1

Taylor Swift a scanné la foule grâce à la reconnaissance faciale à un de ses concerts

surveillance,monitoring
La chanteuse a utilisé lors d'un concert des technologies de reconnaissance faciale. Elles permettent de repérer les personnes normalement interdites dans ce type d'événements.

Pour se protéger de ses harceleurs, la chanteuse Taylor Swift a mis les bouchées doubles. Lors d'un concert qui s'est déroulé le 18 mai à Los Angeles, a révélé le Rolling Stones lundi 10 décembre, une technologie de reconnaissance faciale est utilisée. Elle permet de repérer les individus problématiques.

Un membre du service de sécurité de l'un des concerts de Taylor Swift a expliqué que les fans avaient tous été scannés au niveau du « comptoir » à l'entrée, là où sont vérifiés les billets. Les données ont ensuite été envoyées à un poste de commande situé à Nashville, dans le Tennessee, aux États-Unis.

Jupiter

Dans l'ombre des planètes

Dans l'ombre des planètes
Une vidéo ou vous allez découvrir la nature étrange de la lumière en observant les ombres qui se promènent dans le système solaire. Surprise garantie...


Pour soutenir la chaîne « Techniques Spatiales » sur Tipeee: https://fr.tipeee.com/techniques-spat... Et sur Utip: https://www.utip.io/TechniquesSpatiales

-----

Ladybug

Fascinant ! Une colonie de termites large comme la Grande-Bretagne découverte au Brésil

Une super-colonie de termites couvrant une superficie de la taille de la Grande-Bretagne et aussi vieille que les pyramides égyptiennes a été mise au jour au Brésil.
termites
© Stephen Martin
Vue aérienne de la ville souterraine des termines
Pendant 4.000 ans, une forêt brésilienne cachait une colonie de termites dont la superficie s'avère comparable à celle de la Grande-Bretagne, relate la revue Current Biology.

Gear

BrainNet, rêve technophile ou cauchemar transhumaniste ?

Des chercheurs étasuniens nous promettent un « Internet des cerveaux », débarrassé des écrans et des dispositifs physiques, en mettant directement en lien nos cerveaux. Ce projet, BrainNet, soulève des questions éthiques, politiques, sociales, culturelles et morales. À l'enthousiasme technophile répond l'inquiétude techno critique. Reportage.
trans
© Inconnu
« BrainNet [réseau de cerveaux connectés, ndlr] remplacera Internet. BrainNet enverra des souvenirs, des sensations, des sentiments sur Internet. Cela remplacera les films par exemple, le divertissement... et même CNN.»

Commentaire: Lire aussi :


Eye 1

À la George Orwell : Les habitants d'une ville chinoise sont notés en fonction de leur attitude avec leur chien

D'après Quartz, la ville chinoise de Jinan met en place, depuis l'année dernière, un système de notation sociale visant les personnes qui possèdent un chien comme animal de compagnie. Le système rappelle celui du « crédit social » créé par le gouvernement chinois en 2014 et qui analyse à l'échelle nationale le comportement des citoyens en ligne et dans la vie réelle.

chine
© Inconnu
« Vidéosurveillance, big data, notation citoyenne... La Chine, c'est Black Mirror ? », nous demandions-nous un peu plus tôt cette année. La réalité se rapprochant peu à peu de la fiction, Quartz nous apprend aujourd'hui qu'une ville chinoise a mis en place un système de notation sociale visant les personnes ayant un chien pour animal de compagnie.

Cell Phone

Découvrez ce lanceur d'alerte français qui traque les applications et sites abusifs (VIDEO)

En mars 2018, Baptiste Robert avait révélé un scandale impliquant le Premier ministre indien dont l'application aspirait les données personnelles de ses partisans. Interviewé par RT France, il incite les internautes à protéger leurs données.
donees
© RT France
Baptiste Robert
Baptiste Robert, discret père de famille de 29 ans habitant à Toulouse, est aussi un redoutable hacker. Lanceur d'alerte, il a défrayé la chronique en mars dernier en révélant que le premier ministre indien Narendra Modi volait les données personnelles des utilisateurs avec sa propre application destinée à suivre son actualité politique.

Brain

Jeux de cerveau : cette illusion d'optique pourrait tromper même les plus attentifs ( vidéo )

Une nouvelle illusion d'optique créée par des scientifiques montre au premier abord deux points qui se poursuivent à tour de rôle. Cependant, c'est en réalité loin d'être le cas car il s'agit d'une auto-tromperie de notre cerveau.
cerveau
© Inconnu
Des chercheurs de l'Université de Yale ont décidé de révéler le fonctionnement du cerveau humain à l'aide d'une illusion d'optique sous forme de vidéo, relate le quotidien britannique The Daily Mail.

Commentaire: Lire aussi :


Telescope

D'étranges signaux sonores découverts par les astronomes

The Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP) Telescope
© ASKAP
Le télescope australien "Square Kilometre Array Pathfinder" (ASKAP).
Des astronomes australiens ont découvert une vingtaine de nouvelles sources de sursauts radio rapides connus, des signaux inexpliqués provenant de galaxies lointaines.

Des chercheurs australiens ont récemment annoncé qu'ils ont découvert une vingtaine de sursauts radio rapides provenant de galaxies lointaines et voyageant dans l'espace depuis des milliards d'années.

Les sursauts radio rapides (FRB pour Fast Radio Bursts en anglais) sont l'un des phénomènes les plus mystérieux de l'univers. Il s'agit de flashs d'une durée de quelques millisecondes durant lesquels est libérée autant d'énergie que le Soleil en émet en une journée. Ils ont été repérés pour la première fois en 2007, alors que des astronomes analysaient les archives de données collectées par le télescope australien Parkes.

Pour certains, ces sons pourraient être émis par une intelligence extraterrestre. Des scientifiques de l'Université d'Harvard ont ainsi suggéré l'année dernière qu'il pourrait s'agir de fuites provenant de larges émetteurs qui envoient des sons à travers l'univers. Pour d'autres, les sursauts radio rapides proviendraient plutôt de trous noirs ou d'étoiles denses entrant en collision. Quoi qu'il en soit, les chercheurs ont désormais bien plus de matière à étudier pour tenter de découvrir d'où ils proviennent.

Robot

La fin est proche

Atlas robot
© Boston Dynamic
Atlas fait le "parkour". Le logiciel de contrôle utilise tout le corps, y compris les jambes, les bras et le torse, pour rassembler l'énergie et la force nécessaires pour sauter par-dessus la bûche et sauter les marches sans interrompre son rythme. (Hauteur de marche 40 cm.) Atlas utilise la vision par ordinateur pour se situer par rapport aux repères visibles à l'approche pour frapper le terrain avec précision.

Bug

Un chercheur indique les pays responsables de la propagation du virus du Nil occidental

Comment se propage le virus du Nil occidental qui provoque des fièvres dont plusieurs cas ont été récemment documentés en Europe ? Selon un épidémiologiste de la République tchèque, où plusieurs personnes ont été infectées, le virus y a été introduit par des moustiques qui viennent de pays du sud de l'Europe.
moustique
© CC0 / pixabay

Commentaire: Lire aussi :