Bienvenue à Sott.net
ven., 23 août 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Incendies


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juillet 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Plus de deux cents personnes sont mortes et des milliers d'autres ont été déplacées à la suite d'inondations et de glissements de terrain provoqués par une mousson d'une intensité inhabituelle qui a dévasté l'Inde, le Népal, le Pakistan et le Bangladesh. Des pluies torrentielles ont également déclenché des inondations et des glissements de terrain sans précédent dans le sud-est de la Chine, qui ont provoqué le déplacement de soixante-dix-sept mille personnes et affecté plus de vingt millions d'autres.
Vidéo mensuelle Sott juillet 2019
© Sott.net
L'Amérique du Nord a également connu sa part de fortes précipitations pluvieuses : les villes de Washington, Pittsburgh et la Nouvelle-Orléans ont été submergées par des rues transformées en rivières qui ont emporté des dizaines de voitures et obligé beaucoup d'habitants à pagayer dans leur kayak pour circuler autour de chez eux.

Fire

Espagne : l'île de Grande Canarie touchée par un incendie

incendie
© BENY AGUIAR (COBER SERVICIOS)
Environ un millier d'hectares ont été brûlés par un incendie toujours hors de contrôle dimanche sur l'île espagnole touristique de Grande Canarie, qui a entraîné l'évacuation de près de mille personnes, ont indiqué les autorités.

Fire

Etat d'urgence dans quatre régions de Russie en raison de gigantesques feux de forêt

fire
© Inconnu
Des incendies frappent les vastes forêts de Sibérie, en Russie. « Au matin du 29 juillet, 232 incendies ont été relevés dans les régions du district [ fédéral sibérien ], couvrant une superficie de 1,603 million d'hectares. La situation la plus difficile est observée dans les régions de Krasnoïarsk ( 94 incendies ) et d'Irkoutsk ( 137 incendies ) », ont ainsi fait savoir les autorités du district fédéral de Sibérie, citées par l'agence RIA.

Cloud Lightning

La chaleur extrême fait la une des journaux, mais ce sont les montagnes russes de la météo qui devraient nous inquiéter le plus - que se passe-t-il ?

»Alors que cet été certaines parties de l'Europe connaissent une deuxième vague de chaleur et combattent les feux de forêt au son des avertissements météorologiques et des alarmes sur le changement climatique, d'autres parties du monde les regardent avec envie alors qu'elles tremblent de froid dans leurs shorts d'été.
Snow Germany May 5th

De la neige sur certaines parties de l'Allemagne le 5 mai 2019.
La Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas viennent de battre un record historique de chaleur. Le Royaume-Uni est prêt à faire de même. La France l'a fait le mois dernier, mais pourrait bien s'en rapprocher cette semaine. Le Portugal vient de maîtriser un incendie de forêt et met en garde contre un risque « très élevé » d'autres incendies, tout comme l'Espagne et l'Italie.

Mais début juillet, l'Allemagne et les Pays-Bas ont atteint une température nocturne record de moins de -1°C, et la Suisse a été quelques degrés plus froide que ses moyennes estivales.

Pendant ce temps, Moscou est trempée par la pluie en ce mois de juillet qui devrait devenir le mois le plus froid depuis plus de 40 ans. Nous avons demandé aux spécialistes du climat et de la météo ce qui se passait.

« Réchauffement de la planète » ou « Changement climatique » ?

Fire

Des feux de forêt gigantesques embrasent la Sibérie

Les feux de forêt se poursuivent en Sibérie. De nombreuses villes sont couvertes de smog. Selon les récentes prévisions, il stagnera au moins jusqu'au 26 juillet. Plus d'un million d'hectares sont concernés.
Siberie
© CC0 / Skeeze
Le 23 juillet, environ 746.000 hectares brûlaient dans la région de Krasnoïarsk, tandis que dans la zone de contrôle où les autorités ne prennent pas de mesures pour éteindre le feu, la superficie totale des 112 incendies dépasse les 739.000 hectares.

Fire

Portugal : plus de 1 700 pompiers mobilisés pour lutter contre un incendie d'une « extraordinaire difficulté »

Bourrasques et sécheresse ont compliqué ce dimanche soir la lutte contre un incendie d'une « extraordinaire difficulté » qui fait rage depuis samedi dans une région montagneuse du centre du Portugal, où le feu avait tué une centaine de personnes en 2017.
feuu
Les rafales de vents aux directions changeantes, par une température de 35 degrés, ont provoqué de nombreuses reprises de feu alors que les pompiers avaient initialement espéré réussir à circonscrire les différents sinistres dans la journée.

Plusieurs maisons détruites

« La situation est encore très grave face à un incendie d'une extraordinaire difficulté et d'une extrême violence de propagation », a commenté le commandant de la Protection civile pour la région centre, Luis Belo Costa, lors d'un point de presse.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juin 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Partout dans le monde, le mois dernier, d'impressionnants déluges ont de façon très soudaine emporté des terres, des maisons et des personnes. Bien que ce soit le début de l'« été » dans l'hémisphère Nord, la région du lac Baïkal en Sibérie a connu ses pires inondations de mémoire d'homme, les déserts du Yémen, de la Libye, du Nouveau Mexique et de la Mongolie ont subi des inondations, tandis que plusieurs villes depuis le sud du Mexique jusqu'au sud de l'Italie étaient touchées par de considérables quantités de grêle.
Vidéo mensuelle juin 2019
La succession de ces manifestations météorologiques extrêmes - à la fois dans l'espace et le temps - est la caractéristique déterminante de cette « ère de transition » dans laquelle nous sommes entrés. La première moitié du mois de juin a été marquée par un temps humide et violent en Europe, avec d'impétueuses tempêtes inondant le continent de pluie, de froid et de grêle... mais dans la seconde moitié du mois, une vague de chaleur extrême a frappé, provoquant des températures record en France et d'immenses feux de forêts en Espagne.

Fire

Catalogne : En pleine canicule, un incendie hors de contrôle a affecté 6.500 hectares

Des centaines de pompiers et de militaires étaient mobilisés jeudi et tentaient de maîtriser un incendie ayant déjà ravagé 6.500 hectares dans le nord-est de l'Espagne qui affronte comme toute l'Europe une vague de chaleur intense.
catalogne
© Pau Barrena, AFP
L'incendie qui aurait démarré mercredi après-midi dans un poulailler industriel près du village de La Torre del Espanyol (628 habitants) dans la province de Tarragone, en Catalogne mobilisait quelque 350 pompiers et 230 militaires, ainsi qu'une quinzaine d'unités aériennes. Pour le service des agents forestiers de Catalogne, l'origine du feu est une exploitation avicole où une accumulation de fiente de poules a fermenté et débouché sur une combustion spontanée, dans un contexte de températures élevées.

Commentaire: Les pyromanes eux aussi sont responsables des incendies. Comment se fait-il que subitement et rapidement les raisons de cet incendie monstrueux soient connues ? N'est-il pas nécessaire qu'une investigation profonde soit menée avant de connaître la cause de tout incendie ?

Lire aussi :


Snowflake Cold

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

L'hiver approche... En mai ! Notre étoile n'a présenté aucune tâche solaire pendant dix-neuf jours consécutifs - soit presque trois semaines complètes. Serait-ce l'un des nombreux signes du début d'une nouvelle ère glaciaire, mini... ou maxi ?
Neige Corse mai 2019
© Sott.net
Ce mois de mai 2019 est devenu un autre présage de ce qui pourrait se produire sur une large échelle planétaire à horizon potentiellement pas si lointain : des pluies diluviennes, des inondations dévastatrices, d'énormes grêlons, des températures en chute libre, de la neige hors saison, des récoltes endommagées et des cultures en ruine, des séismes d'une magnitude significative, des tornades hors contextes « habituels » et davantage d'effervescence volcanique.

Certaines régions d'Europe, d'Asie et du Moyen-Orient ainsi que la plupart du Midwest américain ont été touchées par des pluies diluviennes et des inondations d'une considérable amplitude.

Aux États-Unis, au moins trois personnes sont mortes et des dizaines de milliers d'autres ont été déplacées, victimes de pluies diluviennes elles-mêmes à l'origine de la montée des eaux du Mississippi dont l'ampleur des débordements a battu le record historique.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que l'Organisation météorologique mondiale continue de promouvoir l'escroquerie du réchauffement climatique, affirmant que 2018 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée, et que le bureau du MET affirme que le 22 avril a été le lundi de Pâques le plus chaud jamais enregistré, la réalité frappe fort avec des froids records et des chutes de neige un peu partout dans le monde ... tout cela au printemps.
Neige de printemps Midwest USA
© Sott.net
Alors que le minimum solaire s'intensifie, les températures terrestres chutent. Plus de 100 millions de personnes rien qu'aux États-Unis ont été affectées par les températures inhabituellement froides du mois d'avril, alors que la saison des semis a été gravement touchée dans le monde entier. Il en résulte que les agriculteurs font faillite aux États-Unis alors qu'en Corée du Nord et en Chine, la production alimentaire subit des pertes massives.

L'Espagne, le Portugal, l'Italie et l'Allemagne ont également été touchés par des chutes de neige inhabituelles, tandis que les vignobles français ont gelé, compromettant la production vinicole de cette année. L'Afrique a également été frappée par des températures exceptionnellement basses, avec l'Algérie et le Maroc qui ont revêtu leur blanc manteau ce mois-ci. Dans l'hémisphère sud, l'Australie-Occidentale a connu la journée d'avril la plus froide de son histoire en raison d'un immense front antarctique. Le froid a également nui à la production de blé dans le pays, les récoltes ayant atteint leur plus bas niveau en 11 ans.

Des pluies et des inondations record au Moyen-Orient ont non seulement favorisé la floraison dans le désert à un moment très étrange de l'année, mais ont également fait des ravages parmi la population humaine avec des milliers de personnes déplacées en Iran et en Afghanistan.

Deux séismes majeurs ont frappé en avril dernier, un tremblement de terre de magnitude 6,3 aux Philippines qui a fait huit morts et un autre de magnitude 6,1 à Taiwan qui a fait 17 blessés.

Les tempêtes de vent se sont également intensifiées dans des endroits inhabituels tandis que le courant-jet continue son méandre chaotique, dont les conséquences ont particulièrement touché la Chine et le Pakistan ce mois-ci.