Bienvenue à Sott.net
lun., 26 juil. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Résumé SOTT


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juin 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que la production alimentaire mondiale pâtit considérablement des conditions météorologiques extrêmes et des confinements du Covid, l'Union européenne a eu l'idée géniale de réduire l'impact environnemental de l'agriculture en diminuant la production agricole... car voyez-vous, il est tellement plus important de réduire le CO2 et de « passer au vert » que de se préoccuper de sécurité alimentaire. Ne vous y trompez pas, ils ne savent pas ce qu'ils font, et ils n'ont à l'esprit ni le bien de la planète ni le vôtre.
Résumé Sott juin 2021
© Sott.net
Dans le même ordre d'idées, les médias se sont concentrés sur les records de chaleur dans l'ouest des États-Unis en juin, tout en ignorant complètement les centaines de records de froid dans le sud et le Midwest, parce que cela ne cadre pas avec le « discours officiel sur le changement climatique ».

Vous ne devez à aucun prix vous occuper de la réalité, car la réalité ne suit pas le récit officiel ! Ne faites donc pas attention au gel estival qui a balayé le Royaume-Uni ou aux températures négatives dans les îles écossaises. Et ne faites pas attention non plus attention aux accumulations massives de glace au Groenland en pleine période de fonte, pas plus qu'aux tempêtes de neige anormales signalées par l'Islande dont certaines ont piégé les touristes à Vík í Mýrdal. Et ce n'est pas tout, la Nouvelle-Zélande a relevé la température la plus basse jamais enregistrée avec un -8,8° C à l'aéroport international de Dunedin. Et de l'autre côté de la planète, l'Argentine a observé une chute de neige incroyablement rare qui a endommagé les cultures à Cordoba.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

La production alimentaire mondiale est impactée par des conditions météorologiques extrêmes aux quatre coins du globe et les prix des denrées alimentaires continuent d'augmenter, aggravant ainsi les dommages importants causés par les mesures de confinement imposées pour cause de Covid.
Résumé Sott mai 2021
© Sott.net
Les chutes de neige et les records de froid ont rythmé ce mois de mai pré-estival. Les États-Unis, le Canada, la Chine, la Russie et certaines parties de l'Europe ont été pris par surprise en dépit des efforts déployés par les médias pour normaliser ces conditions météorologiques inhabituelles pour la saison. Cette météorologie est loin d'être normale, et pourrait bien être le signe que nous sommes au seuil d'une nouvelle ère glaciaire.

En Australie, une invasion apocalyptique de souris a causé des millions de dollars de dégâts aux cultures et aux machines agricoles en Nouvelle-Galles du Sud, dans le Queensland et dans l'État de Victoria. Les agriculteurs locaux ont continué à perdre des récoltes et des céréales alors qu'ils ont dû payer des milliers de dollars pour contenir le fléau.

En Afrique de l'Est et au Moyen-Orient, les dégâts aux cultures ont persisté. Après trois années de sécheresse suivies de précipitations pluvieuses inégalées et d'inondations records, la région est confrontée à des essaims sans précédent de criquets phytophages qui compromettent les cultures et la sécurité alimentaire de millions de personnes. Un essaim d'un kilomètre carré peut consommer en une journée la même quantité de nourriture que 35 000 personnes. Les gouvernements des pays touchés dépensent des milliards de dollars pour éviter de nouvelles pertes, mais la tâche s'est avérée jusqu'à présent particulièrement ardue.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Une soudaine différence de pression entre le Groenland et le nord de l'Europe a déclenché un énorme front froid arctique à l'origine d'une chute drastique des températures ayant entraîné des records historiques dans toute l'Europe. Le froid extrême est arrivé moins d'une semaine après une période de chaleur record enregistrée dans les derniers jours de mars.
Résumé Sott avril 2021
© Sott.net
Les thermomètres italiens de Capanna Margherita ont plongé à -33,2° C, tandis que la slovène Novi Vasi a enregistré un record national historique de -20° C. Le Royaume-Uni a également été frappé par un nouveau record national de froid en avril avec -6° C, quelques jours seulement après un record pulvérisé pour un mois d'avril à Eskdalemuir en Écosse, avec -15,4° C. Et pendant que nous y sommes, les Alpes ont également enregistré la vague la plus froide de l'histoire pour un mois d'avril.

Des températures très basses accompagnées d'un froid record et de gelées dommageables pour les cultures ont également été signalées dans certaines régions de France, d'Allemagne et de Croatie.

Un souffle froid provenant de l'océan Arctique a plongé l'Alaska dans un gel profond, pulvérisant les records de chutes de neige et de basses températures sur deux jours consécutifs. Cette tempête historique a engendré ce qui est considéré comme l'une des chutes de neige les plus intenses depuis le début des relevés. La couverture neigeuse est descendue jusque dans le sud de l'Oklahoma.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Des chutes soudaines de température, d'importantes chutes de neige en dépit du printemps et des conditions météorologiques erratiques ont continué pendant une bonne partie du mois de mars à sévir dans l'hémisphère nord, tandis que l'hémisphère sud a souffert de fortes pluies, d'inondations et de glissements de terrain, qui ont bouleversé la vie de millions de personnes et affecté les récoltes dans une vaste proportion.
Résumé SOTT mars 2021
© Sott.net
Alors que les températures continuent de baisser et que la glace de mer continue de croître de manière exponentielle aux deux pôles, l'Antarctique a enregistré sa température la plus froide pour un mois de mars : -75,3° C.

Mais on assiste également à un « bouillonnement » avec les signalements d'une augmentation spectaculaire dans le nombre de volcans actifs et un record d'éruptions volcaniques, ce qui ne constitue pas une très bonne nouvelle pour une haute atmosphère déjà très froide.

Des feux de brousse historiques aux inondations « uniques en leur genre », l'Australie a subi l'une de ses pires averses après la convergence sur le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud de systèmes météorologiques qui ont déversé plus de 30 centimètres de pluie en un jour au nord de Brisbane et près de 40 centimètres en une semaine en Nouvelle-Galles du Sud. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Février 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Aux États-Unis, des températures exceptionnellement froides et des records de chutes de neige ont continué de sévir pendant une bonne partie du mois de février et de vastes territoires ont été tapissés de blanc.
Résumé Sott février 2021
© Sott.net
La tempête hivernale Shirley a aussi bien touché le Sud profond que le Sud supérieur ainsi que la vallée de l'Ohio. Au Texas, les routes principales ont été bloquées, plus de quatre millions de foyers ont été privés d'électricité, et pas moins de dix millions ont été privés d'eau courante. Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire de l'État.

Faute d'être préparées à une chute aussi soudaine des températures, toutes les infrastructures de base ont été touchées. Avec des éoliennes gelées et des panneaux solaires recouverts de neige, les « énergies vertes » se sont également avérées inutiles face à des situations extrêmes comme celles-ci. Est-ce un aperçu de ce qui pourrait se produire dans d'autres pays ?

À Chihuahua, au Mexique, où le même système météorologique a affecté les régions du nord et sa production d'« énergie verte », d'importantes coupures de courant ont également été signalées.

Dans les États Mid-Atlantic des États-Unis, la tempête a également provoqué des précipitations glaciales, causé plus de 212 000 coupures de courant et tué au moins douze personnes.

Dans le nord-ouest, et notamment dans la région de Portland en Oregon, des pluies verglaçantes ont également couvert de glace des routes, des lignes électriques et des arbres, et ont privé plus de 270 000 personnes d'électricité. À Seattle, un cumul de 30 centimètres de neige au milieu du mois a fait de ce jour-là le plus enneigé depuis cinquante-deux ans.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Les hivers deviennent plus rudes et plus longs, ce qui a un impact sur les infrastructures de base et les cultures dans le monde entier. Il est clair que nous ne sommes pas bien préparés pour la prochaine période glaciaire.
Résumé Sott janvier 2021
© Sott.net
La tempête de neige la plus importante que les États-Unis aient connue jusqu'à présent a provoqué une baisse rapide de la température et a déversé de la neige du Midwest au Nord-Est, affectant des centaines de millions de personnes. Plus de la moitié des États-Unis présentait un manteau blanc et certaines villes ont reçu jusqu'à 50 centimètres de neige. Les États-Unis sont inlassablement confrontés à une succession de tempêtes hivernales.

L'Iowa a été frappé par une nouvelle chute de neige record ce mois-ci avec 50 centimètres de neige tombée à Des Moines, le mois de janvier le plus enneigé des 130 dernières années. Des chutes de neige extrêmes ont également enseveli le Texas et la vallée du Mississippi, plongeant 150 000 personnes dans le noir.

La Californie a fait face à 40 centimètres de pluie, des inondations, jusqu'à 2,50 mètres de neige, des coulées de boue, un glissement de terrain massif et des incendies. Une fois de plus, les conditions météorologiques extrêmes perturbent la vie de millions de Californiens, contribuant à un « exode massif » de l'État.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Décembre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

L'année 2020 s'est achevée sur d'étonnants événements liés aux changements climatiques, notamment un énorme bolide qui a pris beaucoup de monde par surprise dans le sud de la Chine à la fin du mois. De nombreux témoins ont fait état d'une série de grandes détonations dans le ciel. Selon les compte-rendus, il aurait projeté plusieurs fragments dans la région et aurait probablement atterri près de la frontière entre le comté de Nangqian et le comté de Yusu.
Résumé Sott Décembre 2020
© Sott.net
Espérons que ces fragments ne contiennent pas quelque chose de bien pire que la grippe Covidienne qualifiée de dramatique d'une manière exagérée. Mais même si ce bolide a été ce mois-ci le plus impressionnant, de nombreux compte-rendus ont fait état d'événements similaires dans d'autres pays, notamment aux États-Unis avec deux récits enregistrés dans l'Idaho.

Désormais, les pluies torrentielles et les inondations deviennent ordinaires pour l'Asie du Sud-Est.

Le Vietnam continue d'être confronté à d'incessantes pluies diluviennes ; deux cent quatre-vingt morts, soixante-six disparus et un million et demi de personnes touchées rien qu'en décembre. Les autorités évaluent à dix mille milliards les dommages causés par cette catastrophe qui dure depuis des mois.

Le centre des Philippines fait partie des régions à avoir été frappée par des pluies continues depuis octobre. Les inondations et les glissements de terrain ont fait deux morts et entraîné ce mois-ci l'évacuation de centaines de familles.

En Indonésie occidentale, les eaux de crue ont dépassé jusqu'à cinq mètres les niveaux habituels, et ont causé des dégâts considérables et fait au moins cinq morts ; deux mille sept cents maisons se sont retrouvées sous les eaux, ce qui a contraint les autorités à couper l'électricité et l'approvisionnement en eau.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Novembre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Accrochez-vous, ça va remuer ! La Nature semble avoir bien des choses à dire et elle ne s'en prive pas. Si les conditions météorologiques extrêmes se sont déjà bien exprimées durant le mois d'octobre, celles du mois de novembre ont été encore plus signifiantes.
Résumé SOTT novembre 2020
© Sott.net
Eta, la plus grosse tempête d'une saison comportant un nombre d'ouragans record, a d'abord dévasté l'Amérique centrale et certaines parties des Caraïbes avant d'entraîner des pluies diluviennes et des inondations dans certaines parties du sud-est du Mexique et des États-Unis.

En Amérique centrale, les cultures agricoles et les abris nécessaires aux populations pour travailler la terre ont disparu sans laisser de traces. Dans les pays les plus touchés, le Nicaragua, le Honduras et le Guatemala, quatre-vingt-dix personnes sont mortes, cent treize sont toujours portées disparues et deux cent dix mille ont été évacuées de leurs foyers.

Alors même qu'elle était encore sous le choc des ravages causés par l'ouragan Eta, l'arrivée de l'ouragan Iota a déversé sur la région des inondations torrentielles et emporté jusque dans les rues des toitures entières, et provoqué en Amérique centrale et dans les Caraïbes la mort d'au moins neuf personnes. Environ cent mille Nicaraguayens et Honduriens ont été évacués de leurs foyers.

Le Brésil a lui aussi été sévèrement touché ce mois-ci, avec des inondations sans précédent, des chutes de températures record, des tempêtes de grêle qui ont entraîné d'importantes pertes agricoles et endommagé les infrastructures et une série de boules de feu météoriques.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Octobre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Des records de chutes de neige précoces, un froid exceptionnel, des grêlons d'une taille énorme, des incendies de forêt dévastateurs, des inondations mortelles, des sécheresses, de puissantes éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des boules de feu météoriques incroyables... et sans citer tous les événements, ce mois d'octobre les a tous réunis.
Résumé SOTT octobre 2020
© Sott.net
Dire que ce mois-ci fut le plus extrême de 2020, et même des années précédentes, ne serait pas exagéré. Nous conseillons à chacun de prêter attention à ces événements et de se préparer en conséquence.

Ce fut le mois d'octobre le plus froid jamais enregistré pour les États-Unis, avec de nombreux records de chutes de neige précoces battus dans le monde entier. Elles ont recouvert les États américains depuis le Montana jusqu'au Nouveau-Mexique, et certaines régions de l'Ouest et du Midwest des États-Unis ont pulvérisé des records de froid.

Lyman dans le Wyoming a battu tous les records avec -35° C ; Potomac dans le Montana a atteint -33,9° C ; et Boise dans l'Idaho a enregistré -13° C, battant ainsi le vieux record de -8° C établi en 1878... et nous n'en sommes qu'au deuxième mois de l'automne.

Le passage d'une puissante tempête verglaçante a engendré un véritable « carnage pour les arbres » à Oklahoma City. La végétation a été détruite et les lignes électriques se sont effondrées, privant d'électricité jusqu'à 300 000 personnes.

La Colombie-Britannique et le Canada ont été en proie à des chutes de neige telles qu'elles ont battu un record vieux de 120 ans, tandis que 80 % de la Russie s'est retrouvée à des degrés divers nappée de blanc.

Sortez vos lainages d'hiver, car si ces tendances se poursuivent, cet hiver pourrait bien être spectaculaire !

Curieusement, et peut-être pour la première fois dans les chroniques historiques, l'océan arctique n'avait pas commencé à geler comme il le fait habituellement en octobre et la saison glaciaire du Groenland s'est arrêtée un mois plus tôt. Pour autant, cette situation ne relève pas d'un « réchauffement climatique », mais plutôt de la modification des courants océaniques et de l'augmentation de l'activité volcanique, deux symptômes du minimum solaire en cours.

La presse institutionnelle tente de focaliser l'attention sur certains « points chauds » du globe ou de normaliser ce qui semble être le début d'une mini ère glaciaire, tandis que les « mondialistes » planifient une « réinitialisation » économique, politique et sociale, sous prétexte de lutter contre le Covid.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Septembre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Un hiver prolongé, des inondations généralisées, des incendies de forêt dévastateurs, des cultures endommagées, des tempêtes tropicales « zombies » [qui redeviennent tempêtes tropicales après avoir été déclassées en système de basse pression post-tropicale comme Paulette, par exemple - NdT], et des ouragans records se sont précipités sur le mois de septembre.
Résumé SOTT septembre 2020
© Sott.net
Les exceptionnelles pluies de mousson ont continué à battre des records, affectant des millions de personnes à travers l'Asie du Sud et de l'Est. Le mois de septembre offrait auparavant un temps clair, les risques de pluie étaient moindres et les températures plus agréables... mais c'est dorénavant tout le contraire qui se produit : nous assistons à de fortes inondations, à un froid inhabituel et à des chutes de neige hors saison.

La tempête subtropicale Alpha, qui s'est abattue sur la côte portugaise et sur certaines régions de l'Espagne, a été le premier événement de ce type à être enregistré depuis le début des relevés météorologiques. Des plages entières ont été dévastées par la montée rapide du niveau de la mer, les zones côtières ont été fortement inondées et des vents allant jusqu'à 100 km/h ont été enregistrés dans certaines régions intérieures.

Plus de cent personnes ont été secourues et cinq cent mille habitants se sont retrouvés sans électricité lorsque l'ouragan Sally a entraîné la chute des lignes électriques dans certaines parties de la Floride et de l'Alabama. Les compagnies d'assurance ont estimé le coût des dommages dans la région de la côte du Golfe entre un et trois milliards de dollars. Et tandis que ce secteur se remettait à peine de Sally, la tempête tropicale Beta provoquait des inondations soudaines sur les côtes du Texas, de la Louisiane et du Mississippi.

Si l'ouragan Delta devait frapper la côte américaine du Golfe du Mexique [ce qu'il a depuis fait - NdT], cette saison des ouragans battrait le record du plus grand nombre de systèmes nommés à toucher les États-Unis en une seule année, surpassant la saison historique de 2005, qui en comptait sept.