Bienvenue à Sott.net
mar., 19 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Dolines


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juillet 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

La saison de la mousson en Chine a jusqu'à présent été catastrophique avec des inondations d'une ampleur sans précédent dont le bilan est désastreux. Les régions du sud-ouest et du centre du bassin du fleuve Yang-Tsé-Kiang ont connu les précipitations les plus importantes depuis 1 000 ans, et les précipitations pluvieuses se poursuivent sans relâche.
Résumé Sott juillet 2021
© Sott.net
Les pluies diluviennes ont submergé 1 700 grandes exploitations à travers la province du Henan et entraîné la mort de plus d'un million de têtes de bétail, parmi notamment les cheptels de nombreux petits exploitants qui contribuent encore largement à la production de viande animale. Les inondations ont également provoqué une importante explosion au sein d'une usine d'alliage d'aluminium située dans le centre du Henan.

Dans la ville de Zhengzhou, au moins 14 personnes ont perdu la vie lorsque leur rame de métro a été inondée et plus de 500 autres ont été piégées dans le réseau du métro situé dans l'une des zones les plus touchées de la ville.

Le plus grand fleuve de Chine, le Yang-Tsé-Kiang, et plusieurs de ses affluents ont atteint des niveaux dangereusement élevés en raison des pluies torrentielles qui se sont abattues pendant plusieurs jours sur le pays, lesquelles ont nécessité l'évacuation de milliers de personnes et ont conduit au déclenchement de procédures d'alerte et de secours sans précédent.

Dans la région de Hulunbuir, en Mongolie intérieure, des inondations massives été ont provoquées par l'effondrement de deux barrages d'un stockage combinée de 46 millions de mètres cubes d'eau.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juin 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que la production alimentaire mondiale pâtit considérablement des conditions météorologiques extrêmes et des confinements du Covid, l'Union européenne a eu l'idée géniale de réduire l'impact environnemental de l'agriculture en diminuant la production agricole... car voyez-vous, il est tellement plus important de réduire le CO2 et de « passer au vert » que de se préoccuper de sécurité alimentaire. Ne vous y trompez pas, ils ne savent pas ce qu'ils font, et ils n'ont à l'esprit ni le bien de la planète ni le vôtre.
Résumé Sott juin 2021
© Sott.net
Dans le même ordre d'idées, les médias se sont concentrés sur les records de chaleur dans l'ouest des États-Unis en juin, tout en ignorant complètement les centaines de records de froid dans le sud et le Midwest, parce que cela ne cadre pas avec le « discours officiel sur le changement climatique ».

Vous ne devez à aucun prix vous occuper de la réalité, car la réalité ne suit pas le récit officiel ! Ne faites donc pas attention au gel estival qui a balayé le Royaume-Uni ou aux températures négatives dans les îles écossaises. Et ne faites pas attention non plus attention aux accumulations massives de glace au Groenland en pleine période de fonte, pas plus qu'aux tempêtes de neige anormales signalées par l'Islande dont certaines ont piégé les touristes à Vík í Mýrdal. Et ce n'est pas tout, la Nouvelle-Zélande a relevé la température la plus basse jamais enregistrée avec un -8,8° C à l'aéroport international de Dunedin. Et de l'autre côté de la planète, l'Argentine a observé une chute de neige incroyablement rare qui a endommagé les cultures à Cordoba.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Heart - Black

Serge Rader, interviewé de Hold-up, est décédé. Un « héros des temps modernes », selon Pierre Barnérias

Pharmacien et « lanceur d'alerte », Serge Rader a passé la dernière partie de sa carrière à éveiller les consciences au sujet de la santé, des médicaments et de l'industrie pharmaceutique. Il avait réussi à fédérer des milliers de pharmaciens afin d'évoquer les sérieuses dérives et problèmes liés à ces industries et ces laboratoires.

rader
Lors de multiples vidéos, et dans plusieurs ouvrages, il critiquait le rôle des laboratoires, comme des médicaments. Parmi eux, il a notamment participé à la rédaction de Le racket des laboratoires, ainsi que de Vaccins, oui ou non ?.

Considéré par les médias mainstream comme un « complotiste », il avait pris part avec d'autres, au documentaire Hold-up de Pierre Barnérias.

Il n'avait pas froid aux yeux et c'est en partie pour cela qu'il a été vilipendé pour ses propos et positions. Il y a quelques semaines, il était parti en Guadeloupe pour y assurer un court remplacement en officine. À ce moment-là, il avait donc un test PCR négatif. Puis, il aurait attrapé le covid-19 là-bas, et été hospitalisé à l'hôpital de Pointe-à-Pitre. Guéri du virus, il s'apprêtait à sortir des salles blanches quand une infection nosocomiale l'y aurait ramené. Seulement quelques jours plus tard, il y décède d'un accident cardio-vasculaire, à l'âge de 68 ans.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Une soudaine différence de pression entre le Groenland et le nord de l'Europe a déclenché un énorme front froid arctique à l'origine d'une chute drastique des températures ayant entraîné des records historiques dans toute l'Europe. Le froid extrême est arrivé moins d'une semaine après une période de chaleur record enregistrée dans les derniers jours de mars.
Résumé Sott avril 2021
© Sott.net
Les thermomètres italiens de Capanna Margherita ont plongé à -33,2° C, tandis que la slovène Novi Vasi a enregistré un record national historique de -20° C. Le Royaume-Uni a également été frappé par un nouveau record national de froid en avril avec -6° C, quelques jours seulement après un record pulvérisé pour un mois d'avril à Eskdalemuir en Écosse, avec -15,4° C. Et pendant que nous y sommes, les Alpes ont également enregistré la vague la plus froide de l'histoire pour un mois d'avril.

Des températures très basses accompagnées d'un froid record et de gelées dommageables pour les cultures ont également été signalées dans certaines régions de France, d'Allemagne et de Croatie.

Un souffle froid provenant de l'océan Arctique a plongé l'Alaska dans un gel profond, pulvérisant les records de chutes de neige et de basses températures sur deux jours consécutifs. Cette tempête historique a engendré ce qui est considéré comme l'une des chutes de neige les plus intenses depuis le début des relevés. La couverture neigeuse est descendue jusque dans le sud de l'Oklahoma.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Des chutes soudaines de température, d'importantes chutes de neige en dépit du printemps et des conditions météorologiques erratiques ont continué pendant une bonne partie du mois de mars à sévir dans l'hémisphère nord, tandis que l'hémisphère sud a souffert de fortes pluies, d'inondations et de glissements de terrain, qui ont bouleversé la vie de millions de personnes et affecté les récoltes dans une vaste proportion.
Résumé SOTT mars 2021
© Sott.net
Alors que les températures continuent de baisser et que la glace de mer continue de croître de manière exponentielle aux deux pôles, l'Antarctique a enregistré sa température la plus froide pour un mois de mars : -75,3° C.

Mais on assiste également à un « bouillonnement » avec les signalements d'une augmentation spectaculaire dans le nombre de volcans actifs et un record d'éruptions volcaniques, ce qui ne constitue pas une très bonne nouvelle pour une haute atmosphère déjà très froide.

Des feux de brousse historiques aux inondations « uniques en leur genre », l'Australie a subi l'une de ses pires averses après la convergence sur le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud de systèmes météorologiques qui ont déversé plus de 30 centimètres de pluie en un jour au nord de Brisbane et près de 40 centimètres en une semaine en Nouvelle-Galles du Sud. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Une centaine de gouffres apparaissent en Croatie après un séisme

Croatie doline
© AP Photo / Darko Bandic
Suite à un séisme survenu en décembre dernier, une centaine de trous de différentes dimensions sont apparus en Croatie. Leur formation prendrait d'ordinaire des décennies mais le tremblement de terre a accéléré ce processus, estiment des géologues.

Après le séisme de magnitude 6,4 qui a frappé la Croatie en décembre 2020, des trous de différentes tailles ont été observés au centre du pays, rapporte Associated Press.


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Les hivers deviennent plus rudes et plus longs, ce qui a un impact sur les infrastructures de base et les cultures dans le monde entier. Il est clair que nous ne sommes pas bien préparés pour la prochaine période glaciaire.
Résumé Sott janvier 2021
© Sott.net
La tempête de neige la plus importante que les États-Unis aient connue jusqu'à présent a provoqué une baisse rapide de la température et a déversé de la neige du Midwest au Nord-Est, affectant des centaines de millions de personnes. Plus de la moitié des États-Unis présentait un manteau blanc et certaines villes ont reçu jusqu'à 50 centimètres de neige. Les États-Unis sont inlassablement confrontés à une succession de tempêtes hivernales.

L'Iowa a été frappé par une nouvelle chute de neige record ce mois-ci avec 50 centimètres de neige tombée à Des Moines, le mois de janvier le plus enneigé des 130 dernières années. Des chutes de neige extrêmes ont également enseveli le Texas et la vallée du Mississippi, plongeant 150 000 personnes dans le noir.

La Californie a fait face à 40 centimètres de pluie, des inondations, jusqu'à 2,50 mètres de neige, des coulées de boue, un glissement de terrain massif et des incendies. Une fois de plus, les conditions météorologiques extrêmes perturbent la vie de millions de Californiens, contribuant à un « exode massif » de l'État.

Attention

Californie — Une section de la route 1 juste au sud de Big Sur s'effondre dans la tempête

La route 1 entre MPM 40 et la limite du comté de San Luis Obispo est fermée en raison des intempéries, des coulées de débris, des inondations et des glissements, a déclaré la California Highway Patrol.
hytg
Le long de la côte centrale, la pittoresque route 1 de Californie est fermée à 20 miles au sud de Big Sur après qu'une section de la route s'est effondrée lorsque la falaise en contrebas a cédé sous une pluie torrentielle.

Caltrans a déclaré vendredi que les réparations d'urgence sont en cours. Pour le moment, on ne sait pas quand l'autoroute rouvrira.

Une image publiée par la California Highway Patrol montre la section de la route 1 où la voie en direction sud a été emportée.

La route 1 entre MPM 40 et la limite du comté de San Luis Obispo est fermée en raison des intempéries, des coulées de débris, des inondations et des glissements, a déclaré la California Highway Patrol.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Novembre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Accrochez-vous, ça va remuer ! La Nature semble avoir bien des choses à dire et elle ne s'en prive pas. Si les conditions météorologiques extrêmes se sont déjà bien exprimées durant le mois d'octobre, celles du mois de novembre ont été encore plus signifiantes.
Résumé SOTT novembre 2020
© Sott.net
Eta, la plus grosse tempête d'une saison comportant un nombre d'ouragans record, a d'abord dévasté l'Amérique centrale et certaines parties des Caraïbes avant d'entraîner des pluies diluviennes et des inondations dans certaines parties du sud-est du Mexique et des États-Unis.

En Amérique centrale, les cultures agricoles et les abris nécessaires aux populations pour travailler la terre ont disparu sans laisser de traces. Dans les pays les plus touchés, le Nicaragua, le Honduras et le Guatemala, quatre-vingt-dix personnes sont mortes, cent treize sont toujours portées disparues et deux cent dix mille ont été évacuées de leurs foyers.

Alors même qu'elle était encore sous le choc des ravages causés par l'ouragan Eta, l'arrivée de l'ouragan Iota a déversé sur la région des inondations torrentielles et emporté jusque dans les rues des toitures entières, et provoqué en Amérique centrale et dans les Caraïbes la mort d'au moins neuf personnes. Environ cent mille Nicaraguayens et Honduriens ont été évacués de leurs foyers.

Le Brésil a lui aussi été sévèrement touché ce mois-ci, avec des inondations sans précédent, des chutes de températures record, des tempêtes de grêle qui ont entraîné d'importantes pertes agricoles et endommagé les infrastructures et une série de boules de feu météoriques.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Octobre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Des records de chutes de neige précoces, un froid exceptionnel, des grêlons d'une taille énorme, des incendies de forêt dévastateurs, des inondations mortelles, des sécheresses, de puissantes éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des boules de feu météoriques incroyables... et sans citer tous les événements, ce mois d'octobre les a tous réunis.
Résumé SOTT octobre 2020
© Sott.net
Dire que ce mois-ci fut le plus extrême de 2020, et même des années précédentes, ne serait pas exagéré. Nous conseillons à chacun de prêter attention à ces événements et de se préparer en conséquence.

Ce fut le mois d'octobre le plus froid jamais enregistré pour les États-Unis, avec de nombreux records de chutes de neige précoces battus dans le monde entier. Elles ont recouvert les États américains depuis le Montana jusqu'au Nouveau-Mexique, et certaines régions de l'Ouest et du Midwest des États-Unis ont pulvérisé des records de froid.

Lyman dans le Wyoming a battu tous les records avec -35° C ; Potomac dans le Montana a atteint -33,9° C ; et Boise dans l'Idaho a enregistré -13° C, battant ainsi le vieux record de -8° C établi en 1878... et nous n'en sommes qu'au deuxième mois de l'automne.

Le passage d'une puissante tempête verglaçante a engendré un véritable « carnage pour les arbres » à Oklahoma City. La végétation a été détruite et les lignes électriques se sont effondrées, privant d'électricité jusqu'à 300 000 personnes.

La Colombie-Britannique et le Canada ont été en proie à des chutes de neige telles qu'elles ont battu un record vieux de 120 ans, tandis que 80 % de la Russie s'est retrouvée à des degrés divers nappée de blanc.

Sortez vos lainages d'hiver, car si ces tendances se poursuivent, cet hiver pourrait bien être spectaculaire !

Curieusement, et peut-être pour la première fois dans les chroniques historiques, l'océan arctique n'avait pas commencé à geler comme il le fait habituellement en octobre et la saison glaciaire du Groenland s'est arrêtée un mois plus tôt. Pour autant, cette situation ne relève pas d'un « réchauffement climatique », mais plutôt de la modification des courants océaniques et de l'augmentation de l'activité volcanique, deux symptômes du minimum solaire en cours.

La presse institutionnelle tente de focaliser l'attention sur certains « points chauds » du globe ou de normaliser ce qui semble être le début d'une mini ère glaciaire, tandis que les « mondialistes » planifient une « réinitialisation » économique, politique et sociale, sous prétexte de lutter contre le Covid.