Bienvenue à Sott.net
sam., 04 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Séismes


Fireball 5

Le Krakatoa et la Grande Comète de 1882 — Exploration dans le véritable mécanisme du « changement climatique »

En mai 1883, le capitaine à bord du navire allemand Elizabeth observa des cendres qui s'échappaient au-dessus de Krakatoa, une île du détroit de Sunda entre Java et Sumatra en Indonésie. Dans les semaines suivantes, d'autres navires rapportèrent avoir entendu le tonnerre et vu des nuages incandescents. Les habitants de l'île signalèrent également des tremblements de terre, alors que de petites éruptions volcaniques grondaient sur l'île.
Eruption of Perbuatan volcano on Krakatoa Island, 26 August 1883.
© Dea Picture Library/De Agostini/Getty Images
Éruption du Perbuatan, le volcan situé sur l'île de Krakatoa, le 26 août 1883
Ils ne savaient pas qu'il s'agissait des premiers signes de ce qui allait devenir l'une des plus grandes éruptions volcaniques de l'histoire. Le Krakatoa est entré en éruption le dimanche 26 août 1883, envoyant dans l'atmosphère des poussières volcaniques jusqu'à 24 kilomètres de hauteur. Le jour suivant, le 27 août, deux énormes explosions étaient entendues jusqu'en Australie, la dernière éruption ayant détruit les deux tiers de l'île et déclenché un puissant tsunami qui balaya des villages entiers et fut ressenti à travers l'océan Indien jusqu'en Afrique du Sud. On estime à trente six mille le nombre de morts dans cette catastrophe naturelle.

L'éruption eut également un impact marqué sur le climat mondial en projetant dans la stratosphère une très grande quantité de dioxyde de soufre (SO2), laquelle provoqua une augmentation globalisée de la concentration d'acide sulfurique. La couverture nuageuse s'en est trouvée accrue, entraînant une réduction du rayonnement solaire et une baisse des températures mondiales d'au moins 0,4 °C l'année suivante. Comme les câbles télégraphiques sous-marins étaient déjà en service, les nouvelles de l'éruption furent rapidement relayées à travers le monde et ont fait, dès le 28 août, la Une des journaux à New York, Londres et Paris.

Les événements climatiques majeurs impriment de façon caractéristique des signatures chimiques ou des signaux qui sont mémorisés notamment au sein des carottes de glace. Plus précisément, les éruptions volcaniques sont associées à des pics d'aérosols de sulfate. En examinant les données des carottes de glace au moment de l'éruption, il est possible de vérifier ces signatures laissées par le volcan. Le Krakatoa se trouve près de l'équateur, nous devrions donc nous attendre à des signaux forts dans les relevés effectués à la fois au Groenland et en Antarctique. En 2015, une étude menée par Michael Sigl a établi un lien — d'un degré très précis — entre les compositions ioniques des carottes de glace des deux pôles et les éruptions volcaniques historiques notables.

Seismograph

Courte alerte au tsunami après un tremblement de terre de 7,4 en Nouvelle-Zélande

Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,4 sur l'échelle de Richter a frappé la côte est de la Nouvelle-Zélande aux premières heures de ce vendredi 19 juin.
eeee
© Alexandre L_B @alex_le_bars
Le séisme relativement puissant a été largement ressenti par des milliers de personnes malgré l'heure tardive (0h50 ce vendredi).

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que le Soleil entre dans une période de « confinement », la Terre se recharge et réagit en conséquence. Cette fois, même la science dominante a déclaré que ce minimum solaire pourrait provoquer un temps glacial, la famine, une augmentation des tremblements de terre et des éruptions volcaniques catastrophiques... et les derniers changements terrestres le montrent.
Résumé SOTT Mai 2020
© Sott.net
Mais la diminution de l'activité solaire n'est pas le seul aspect à souligner, puisque le Soleil a déclenché le 29 mai la plus grande éruption depuis 2017. Un phénomène qui peut se révéler particulièrement dangereux pour les satellites et autres dispositifs technologiques si notre magnétosphère continue de s'affaiblir.

Curieusement, les protestations et les émeutes autour de George Floyd ont coïncidé avec cette éruption solaire... s'agit-il d'une connexion entre l'humain et le cosmique ?

Certaines parties de l'hémisphère nord ont renoué avec l'hiver... à un mois de l'été, tandis que les premiers records de neige et de froid ont été battus dans l'hémisphère sud alors que l'hiver n'a pas encore « officiellement » commencé.

Ice Cube

Le soleil entre dans un minimum solaire : temps glacial, famines et tremblements de terre en prévision

clouds sun
© Getty Images
Le soleil est entré lui aussi dans une période de "confinement", qui pourrait provoquer un temps glacial et des famines.

Notre soleil s'est confiné, ce qui pourrait provoquer un temps glacial, des tremblements de terre et la famine, selon les scientifiques.

Le soleil est actuellement dans une période de "minimum solaire", ce qui signifie que l'activité à sa surface a chuté de façon spectaculaire.

Les experts pensent que nous sommes sur le point d'entrer dans la période de "déclin" solaire la plus profonde jamais enregistrée, car les taches solaires ont pratiquement disparu.

L'astronome Dr Tony Phillips a déclaré : "Le minimum solaire est en cours et il est important."

"Le nombre de taches solaires suggère que c'est l'un des plus importants du siècle dernier. Le champ magnétique du soleil est devenu faible, permettant à des rayons cosmiques additionnels de pénétrer dans le système solaire."

"L'excès de rayons cosmiques pose un risque pour la santé des astronautes et des voyageurs à bord des avions passants par les régions polaires, affecte l'électrochimie de la haute atmosphère terrestre et peut contribuer à déclencher la foudre."

Les scientifiques de la NASA craignent qu'il ne s'agisse d'une répétition du minimum Dalton, qui s'est produit entre 1790 et 1830 - entraînant des périodes de froid intense, de perte de récoltes, de famine et de puissantes éruptions volcaniques.

Seismograph

Séisme de magnitude 6 au large des îles de Ryūkyū au Japon

Un tremblement de terre de magnitude 6 s'est produit le 3 mai 2020 au nord-est de l'archipel des Ryūkyū en mer de Chine orientale et la profondeur de l'épicentre était située à 10 kilomètres.
séisme 6 Japon Ryukyu
© Volcano Discovery
Initialement enregistrée à 5,7, la magnitude a été recalculé à 6, selon l'agence météorologique japonaise (JMA). L'alerte au tsunami n'a pas été déclenchée.

Seismograph

Séisme de magnitude 6,5 en Crète

Un tremblement de terre de 6,5 sur l'échelle de Richter a secoué l'île grecque de Crète ce 2 mai.
seisme
© Inconnu
Son épicentre se trouvait à 118 kilomètres au sud de Ierapetra, et donc en mer, à une profondeur de 10 km et il aurait été ressenti jusqu'à 349 kilomètres à la ronde.

Ierápetra est une ville située sur la côte sud de la Crète. On ne connaît pas encore le niveau des dégâts ou des blessures sur l'île. Selon les rapports, le séisme a été ressenti à Héraklion et à Lassithi.

Une réplique d'une magnitude préliminaire de 4,4 s'est produite 10 minutes plus tard.

Seismograph

Séisme de 6,9 au large de la côte ouest des îles Ogasawara au Japon

Un séisme de magnitude 6,9 s'est produit samedi au large de la côte ouest des îles Ogasawara au Japon, selon l'USGS.
Sismographe
© Inconnu
Le tremblement de terre s'est produit à une profondeur de 458 km, a déclaré l'U.S. Geological Survey, et l'épicentre se situe à 27,2 degrés de latitude nord et 140,7 degrés de longitude est. Dans certaines parties des îles Ogasawara, le séisme a atteint une intensité de 4 sur l'échelle sismique japonaise, qui culmine à 7.

Aucune alerte au tsunami n'a encore été émise et il n'y a pas de rapports immédiats sur les dommages et les victimes.

Voici le détail selon RSOE - À noter que selon les sources, la magnitude pour le même séisme n'est pas la même :

April 18 2020 08:25 AM
6.9
Asia Japan Hutami USGS

April 18 2020 08:25 AM
6.7
Asia Japan Hutami EMSC

April 18 2020 08:25 AM
6.6
Asia Japan Hutami AUGOV

April 18 2020 08:25 AM
6.6
Asia Japan

Source RSOE

Seismograph

Séisme de 6,3 au large des côtes du Honduras

Un tremblement de terre de magnitude 6,3 selon RSOE-EDIS a été enregistré ce jeudi 16 avril au large des côtes du Honduras, annonce le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM). Aucune information sur des blessés ou des dégâts n'a été diffusée.
seism
© Inconnu
Selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS), l'épicentre du séisme se trouvait à 142,5 kilomètres au sud-ouest de la ville de Tocoa, dans le département de Colon, à une profondeur de 10 kilomètres.


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que la « pandémie » de coronavirus attire toute l'attention, la Nature nous invite à nous pencher ce mois-ci sur plusieurs phénomènes météorologiques extrêmes préoccupants.
Résumé SOTT mars 2020
© Sott.net
Un cocktail de fortes précipitations pluvieuses, d'inondations et de glissements de terrain, de froid et de chutes de neige hors saison, a causé une dévastation généralisée dans le monde entier.

Le printemps ? Quel printemps ? Des chutes de neige hors saison ont recouvert certaines régions d'Europe, dont l'Italie et la Suède - un événement peu pratique pour notre chère Greta et ses précepteurs. Les États-Unis ont connu leur lot de températures froides et de neige dans l'Ouest et le Midwest, et même les sommets hawaïens ont été recouverts d'un manteau blanc.

Certaines régions du Moyen-Orient et de l'Asie du Sud ont également été touchées par des températures glaciales. Lahaul, en Inde, a été frappée par 80 centimètres de nouvelle neige !

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Février 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

La vigueur de l'hiver s'est renforcée tout au long du mois de février dans l'hémisphère nord, où des records de chutes de neige ont été battus.
Résumé SOTT février 2020
© Sott.net
Après un puissant blizzard dans le sud-est de la Turquie, soixante-dix villages ont été ensevelis sous six mètres de neige. Sans eau ni électricité, les habitants ont dû se battre pour se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur. De plus, quarante-et-une personnes ont été tuées par deux avalanches dans la partie orientale du pays, tandis qu'un tremblement de terre de magnitude 5,7 a fait huit victimes dans le sud-est... Ce qui fait beaucoup pour une seule région.

Haji Omeran, une ville située sur la frontière montagneuse entre l'Irak et l'Iran, a fait face à des chutes de neige exceptionnellement abondantes qui ont bloqué des routes et littéralement enseveli des voitures. Avec une chute des températures à -5° C, l'Arabie saoudite a elle aussi enregistré un froid très inhabituel dans ce désert où les températures hivernales avoisinent les 20° C.