Bienvenue à Sott.net
dim., 17 déc. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Séismes


Binoculars

Un séisme de magnitude 6,2 s'est produit au large de l'Équateur

Un séisme de magnitude 6,2 s'est produit dimanche, vers 11h20 GMT, au large de l'Équateur, a annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen (EMSC). L'EMSC, qui avait initialement évalué la magnitude du tremblement de terre à 6,0, a revu ses estimations à la hausse.
eeeeeeee
© EMSC
Séisme en Équateur
L'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS) a annoncé qu'il s'agissait d'un séisme de magnitude 6,0.

​L'épicentre du tremblement de terre se trouvait à 30 km au nord-est de la ville touristique de Bahia de Caraquez et à 77 km au nord de Portoviejo, une ville de 194.000 habitants.

Les données sur les éventuelles victimes et le préjudice porté par le séisme ne sont pas encore disponibles.

En avril 2016, un séisme de magnitude 7,8 avait fait 413 morts en Équateur. Le tremblement de terre avait provoqué des dégâts considérables dans la zone de l'épicentre, situé dans la province occidentale de Manabi. Le séisme avait détruit un grand nombre d'immeubles à plusieurs étages, hôtels, restaurants et logements résidentiels. L'état d'urgence avait été décrété au niveau national.

Alarm Clock

L'Iran frappé par un nouveau séisme, de magnitude 6

Un séisme de magnitude 6 s'est produit tôt vendredi matin dans l'est de l'Iran, près de la ville de Kerman, vers 6 heures locales ( 3h30, heure française ). Aucune victime n'a pour l'instant été recensée. La secousse principale a été enregistrée à 10 km de profondeur - une faible profondeur- et localisée à 58 km au nord-est de Kerman. Elle a été suivie d'une secousse de magnitude 5 une dizaine de minutes plus tard, selon les relevés de l'institut géologique américain (USGS).
iiiiiii
© AFP/Atta Kenare
De son côté, le Centre sismologique de l'université de Téhéran a indiqué que le séisme était d'une magnitude de 6,1 et qu'il a été suivi par deux autres secousses, l'une de 5,1 et l'autre de 4, à 59 km au nord de Kerman près de la localité de Hojedk.

Info

Deux géologues annoncent que le ralentissement de la rotation terrestre entraînera une vague de grands séismes en 2018

Selon les géologues de l'étude ci-dessous, le nombre de tremblements de terre dévastateurs devrait fortement augmenter l'an prochain en raison d'un ralentissement périodique de la rotation de la Terre.


Commentaire : En effet, tous les trente-deux ans environ, le nombre de séismes majeurs connaît un pic dû au ralentissement de la rotation terrestre. Ce ralentissement oblige par ailleurs à corriger d'une seconde par an l'horloge atomique qui définit le temps universel.

Existe-il un lien avec le fait que Vénus a aussi ralenti sa rotation ? Ce lien serait-il d'origine « cosmique » ?

Ce ralentissement de la rotation terrestre pourrait aussi être connecté avec l'augmentation constante du nombre de dolines (ou sinkholes en anglais) qui s'ouvrent un peu partout dans le monde. Serait-il aussi en lien avec les hécatombes massives d'animaux et autres signes des temps ?


Séisme Irak 2017
© Anadolu Agency/Getty Images
Un enfant sur un bâtiment effondré à Darbandikhan, Sulaymaniyah, en Irak, le 12 novembre 2017, après que le nord du pays et le nord de l'Iran ont été frappés par un tremblement de terre de magnitude 7,3.
Ces géologues ont prévenu qu'il pourrait y avoir une forte augmentation du nombre de tremblements de terre destructeurs dans le monde l'année prochaine. Ils pensent que les variations de la vitesse de rotation de la Terre pourraient déclencher une intense activité sismique, en particulier dans les régions tropicales très peuplées.

Bien que ces fluctuations de la rotation soient minimes - changeant la durée de la journée d'une milli-seconde - les scientifiques supposent qu'elles pourraient aussi être impliquées dans la libération de grandes quantités d'énergie souterraine.

Le lien entre la rotation de la Terre et l'activité sismique a été souligné le mois dernier dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters par Roger Bilham de l'université du Colorado à Boulder et Rebecca Bendick de l'université du Montana à Missoula, étude présenté à la réunion annuelle de la Geological Society of America.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Octobre 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Ce mois d'octobre a vu la poursuite de la tendance des feux de forêt meurtriers battant tous les records, des pluies diluviennes, des tempêtes de grêle et des inondations, ainsi que des rafales soudaines et puissantes qui ont dévasté la planète.
Tempête de grêle à Cordoue en Argentine, octobre 2017
© Sott.net
Tempête de grêle à Cordoue en Argentine
Une neige précoce tombée au début du mois d'octobre a aussi surpris les populations allant des États-Unis à la Chine, tandis que quantité d'autres ont aperçu des météorites et des boules de feu dans le ciel, l'un de ces cailloux cosmiques ayant probablement déclenché un incendie de forêt ! Le chaos a frôlé la maison de personnes qui ont eu des rencontres très, très rapprochées avec la foudre !
Poisson morts au Paraguyay, octobre 2017
© Sott.net

Alarm Clock

Mise à jour du séisme: un nouveau bilan fait état de 328 morts et 2.500 blessés en Iran

Le bilan du violent séisme de magnitude 7,3 enregistré en Irak et en Iran s'est alourdi à au moins 328 morts et plus de 2.500 blessés dans la province iranienne de Kermanshah, rapporte lundi l'agence de presse iranienne Isna, citée par Reuters.

iiiiii
© Press TV
Au lendemain du séisme dévastateur qui a ébranlé dimanche soir le nord-est de l'Irak ainsi que l'Iran, causant de nombreux dégâts, le bilan humain ne cesse de s'alourdir ...
Le bilan risque de s'alourdir encore à mesure que les secours atteindront des zones reculées de la province, indique un médecin à Isna. Le Croissant rouge de l'Irak a pour sa part indiqué que huit personnes avaient été tuées en Irak et au moins 400 autres blessées.

Seismograph

Séisme de magnitude 7,2 en Irak près de la frontière iranienne

Souleimaniyeh | Un séisme de magnitude 7,2 a frappé dimanche soir le nord-est de l'Irak, a annoncé l'institut géologique américain ( USGS ), sans qu'aucune victime ni dégât majeur n'aient été rapportés.
sssss
© Capture Twitter
Le séisme a également été ressenti dans des zones frontalières de l'Irak, en Iran et en Turquie. Aucune victime ou dégât n'a été signalé dans l'immédiat en Iran.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Septembre 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Septembre a encore été un mois extrêmement violent, d'un point de vue des « changements terrestres ».
fire novembre 2017
Une série d'éruptions solaires de classe X semblent avoir été les signes avant-coureurs de phénomènes naturels sans précédent, en quantité et en intensité.

Deux tremblements de terre historiques ont frappé le Mexique causant plus de 300 morts, détruisant des centaines de maisons et endommageant des milliers d'autres.

La saison 2017 des ouragans de l'Atlantique est parmi le top 10 des saisons les plus actives, et ce n'est pas encore fini. Jusqu'à présent, le choc réel a été d'avoir trois ouragans en même temps, dont deux, Irma et Maria, apportant des ravages à travers les Caraïbes et dans le centre de la Floride.

La neige et les températures froides hors saison ont également frappé l'Europe du Nord et les États du nord des États-Unis en septembre, alors que des orages de grêle surdimensionnés, des pluies torrentielles et des inondations ont aussi pilonné l'Europe, l'Asie du Sud et l'Afrique.

Jetez un coup d'œil ci-dessous, merci de regarder et n'oubliez pas de liker et de vous abonner pour ne rien manquer du drame en cours !

Musique : « Escape from the Temple » par Per Kiilstofte. Sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Book 2

Mammouths gelés et catastrophes cosmiques

Depuis des années, je suis fasciné par ce qu'on pourrait à juste titre considérer comme l'un des plus grands mystères de notre planète : la disparition des mammouths laineux. Essayez d'imaginer l'inimaginable : des millions de mammouths géants inexplicablement congelés sur place en l'espace d'une nuit.

C'est un événement fascinant à plus d'un titre. D'abord, la congélation instantanée est un phénomène très particulier qu'on ne retrouve généralement pas sur notre planète. En outre, étant donné les circonstances de cette disparition, la magnitude et la puissance requises pour littéralement décimer une espèce entière sont véritablement stupéfiantes.

Mammoth painting in Rouffignac cave

Peinture de mammouth, grotte de Rouffignac
Mais l'aspect le plus fascinant de cet événement est sans doute qu'il s'est produit il y a 13 000 ans, à une époque où l'espèce humaine était déjà établie à grande échelle sur la planète Terre. Pour vous donner une idée, les peintures pariétales du Paléolithique supérieur découvertes dans le sud de la France (Lascaux, Niaux, Rouffignac...) furent réalisées il y a entre 13 000 et 17 000 ans.

Cet événement remet en cause la vision uniformitaire de l'Histoire, qui postule que la progression de la vie sur notre planète est un processus linéaire, qui s'intensifie jour après jour, et qui est imperméable à toute catastrophe ou tout revers de fortune d'origine externe. Par conséquent, un tel événement jette un éclairage différent sur notre condition humaine et sur l'illusion qui prévaut selon laquelle les êtres humains seraient des sortes de créatures toutes-puissantes qui seraient au-dessus des lois naturelles, y compris celles qui gouvernent les catastrophes majeures.

C'est un sujet fascinant et déconcertant, parce que les nombreuses théories proposées depuis deux siècles pour tenter d'expliquer la disparition des mammouths laineux - par exemple : ils auraient été pris au piège dans des rivières gelées, auraient été victimes de la chasse, auraient succombé à des tempêtes de grêle, auraient été ensevelis sous des coulées de boue, seraient tombés dans des crevasses glaciaires, auraient été victimes de l'ère glaciaire - ne suffisent pas à expliquer pleinement cette extinction de masse.

Donc, dans l'article qui suit, je tenterai d'expliquer comment et pourquoi des millions de mammouths laineux ont pu être congelés en l'espace d'une nuit.

Attention

Un séisme de magnitude 6,1 frappe le Mexique

Le Mexique a connu son deuxième séisme de la journée: la capitale mexicaine a ressenti ce samedi des secousses de magnitude 6,2 (Mw), a signalé l'Institut d'études géologiques des États-Unis ( United States Geological Survey, USGS ), qui a par la suite revu à la baisse la magnitude pour l'établir à 6,1 (Mw).
seismo

Séisme de 6,1 au Mexique
Les habitants avaient quitté leurs maisons et attendaient dans les rues que les secousses prennent fin, ce dont témoignent des photos et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Ambulance

Un puissant séisme de magnitude 7,4 ébranle le sud du Mexique

Des secousses de magnitude 7,4 ont été ressenties mardi à 18h14 (UTC) dans le sud du Mexique, à 49 km au sud-ouest de la ville Puebla et à 8 km de la localité de Tepeojuma, a annoncé l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS).
mexico
© AFP 2017 Alfredo Estrella
Un puissant séisme au Mexique
L'hypocentre du tremblement de terre a été localisé à quelques kilomètres au sud-est d'Atencingo, dans l'État de Puebla, à une profondeur de 51 km.