Bienvenue à Sott.net
sam., 04 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Températures extrêmes


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que le Soleil entre dans une période de « confinement », la Terre se recharge et réagit en conséquence. Cette fois, même la science dominante a déclaré que ce minimum solaire pourrait provoquer un temps glacial, la famine, une augmentation des tremblements de terre et des éruptions volcaniques catastrophiques... et les derniers changements terrestres le montrent.
Résumé SOTT Mai 2020
© Sott.net
Mais la diminution de l'activité solaire n'est pas le seul aspect à souligner, puisque le Soleil a déclenché le 29 mai la plus grande éruption depuis 2017. Un phénomène qui peut se révéler particulièrement dangereux pour les satellites et autres dispositifs technologiques si notre magnétosphère continue de s'affaiblir.

Curieusement, les protestations et les émeutes autour de George Floyd ont coïncidé avec cette éruption solaire... s'agit-il d'une connexion entre l'humain et le cosmique ?

Certaines parties de l'hémisphère nord ont renoué avec l'hiver... à un mois de l'été, tandis que les premiers records de neige et de froid ont été battus dans l'hémisphère sud alors que l'hiver n'a pas encore « officiellement » commencé.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Avril 2020 nous a apporté quelques surprises glaciales liées aux changements climatiques, en passant par des chutes de neige en quantité record pour la saison dans certaines parties des États-Unis et de l'Europe, jusqu'à de la grêle en Asie et au Moyen-Orient.
Résumé Sott avril 2020
© Sott.net
Un système météorologique arctique a plongé le Canada, le Midwest, le Nord-Est et le Sud des États-Unis dans le froid, entraînant des pannes de courant au Manitoba et dans le Maine qui ont privé des centaines de milliers de personnes d'électricité. Des records de chute de neige ont été battus dans le Colorado avec 76 cm de cumul, dans le Dakota du Sud avec 38 cm et dans l'Iowa avec 28 cm.

La neige est également tombée à Douchanbé, au Tadjikistan, pour la première fois depuis 26 ans... et au printemps !

La production alimentaire mondiale n'a pas seulement été perturbée par la pandémie qui tue l'économie, un froid et un gel intenses ont également détruit des récoltes en Europe et aux États-Unis.

La grêle a également fait des ravages partout dans le monde ce mois-ci, et a entraîné la mort de cinq personnes, ravagé les récoltes et endommagé six mille maisons au Vietnam. Les tempêtes de grêle ont également laissé quatre mille personnes sans abri à Tripura en Inde, et ont recouvert d'un manteau épais les sols de certaines parties de l'Arabie Saoudite, de l'Iran et de la Chine... lequel en fondant a provoqué des inondations.

Ice Cube

Le soleil entre dans un minimum solaire : temps glacial, famines et tremblements de terre en prévision

clouds sun
© Getty Images
Le soleil est entré lui aussi dans une période de "confinement", qui pourrait provoquer un temps glacial et des famines.

Notre soleil s'est confiné, ce qui pourrait provoquer un temps glacial, des tremblements de terre et la famine, selon les scientifiques.

Le soleil est actuellement dans une période de "minimum solaire", ce qui signifie que l'activité à sa surface a chuté de façon spectaculaire.

Les experts pensent que nous sommes sur le point d'entrer dans la période de "déclin" solaire la plus profonde jamais enregistrée, car les taches solaires ont pratiquement disparu.

L'astronome Dr Tony Phillips a déclaré : "Le minimum solaire est en cours et il est important."

"Le nombre de taches solaires suggère que c'est l'un des plus importants du siècle dernier. Le champ magnétique du soleil est devenu faible, permettant à des rayons cosmiques additionnels de pénétrer dans le système solaire."

"L'excès de rayons cosmiques pose un risque pour la santé des astronautes et des voyageurs à bord des avions passants par les régions polaires, affecte l'électrochimie de la haute atmosphère terrestre et peut contribuer à déclencher la foudre."

Les scientifiques de la NASA craignent qu'il ne s'agisse d'une répétition du minimum Dalton, qui s'est produit entre 1790 et 1830 - entraînant des périodes de froid intense, de perte de récoltes, de famine et de puissantes éruptions volcaniques.

Snowflake

Fortes chutes de neige au Maroc

Récemment, le Maroc a connu des chutes notamment sur les sommets de l'Atlas, des chutes qui restent importantes et surprenantes pour une telle période de l'année.
cccc
© Inconnu
Photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux. Les paysages habillés en blanc et un froid hivernal en plein printemps. A l'Oukaimeden, des vidéos montrent une neige abondante à perte de vue.

Snowflake Cold

De la neige tombe en mai au Royaume-Uni alors que le Met Office (et d'autres) prévoit une vague de froid durant tout l'été

May snow in UK 2020
Certaines parties de l'Écosse se sont réveillées ce matin (lundi 11 mai) avec des chutes de neige de mai, alors qu'une masse d'air arctique intense se déplace anormalement loin vers le sud à la faveur d'un courant-jet méridional qui ondule.

Selon les prévisions, les Highlands peuvent s'attendre à des rafales encore plus fortes mardi et mercredi, avec des températures descendant en dessous de 0°C. Alors que le sud de l'Angleterre connaîtra des températures basses d'environ 2°C dans la nuit de lundi à lundi, avec un refroidissement éolien qui donne l'impression d'être à 0°C, protégez les jeunes pousses.

Le souffle polaire de lundi est arrivé au moment où six organisations mondiales, dont le Met Office, ont créé un modèle météorologique pour la période de juin à août 2020 (ils doivent dépenser tous ces fonds pour quelque chose, et le monde réclame à grands cris PLUS DE MODELES).

Snowflake

De la neige dans Central Park ! En mai ! : Des chutes de neige rares égalent le record de 1977

NYC snow
© Seth Travis/Twitter
La neige est tombée dans Central Park tôt samedi matin, égalant le record de chute de neige du mois de mai établi en 1977, selon le service météorologique national. "A New York, à Central Park ce matin, c'était à égalité avec la dernière chute de neige que nous ayons jamais vue", a déclaré le météorologue Jeff Berardelli de CBS News sur CBS This Morning samedi".

Dans le nord de l'État de New York, une quantité importante de neige a laissé la région ressembler à un paradis hivernal - au milieu du printemps. Selon Jeff Berardelli, le temps déstabilisant du mois de mai est dû au vortex polaire, qui ne se produit normalement qu'en hiver.

Le vortex polaire est un énorme tourbillon d'air froid qui circule généralement autour du cercle arctique. Il a tendance à descendre vers les États-Unis plusieurs fois par hiver. Mais l'hiver dernier, il ne l'a pas fait. Au contraire, le tourbillon a été exceptionnellement fort et stationnaire, gardant l'air froid enfermé loin au nord.

Commentaire: Lire : Le mois de mai se caractérise par un froid record (parfois historique) dans les deux hémisphères


Snowman

Un week-end plus froid que le jour de Noël menace des villes américaines

neige, etats-unis, voiture
© CC0 / Pexels
Les tempêtes prévues pour ce week-end dans le nord-est des États-Unis et en Nouvelle-Angleterre pourraient battre le record de chute de neige pour un mois de mai. À cela s'ajoutent les températures historiquement basses également prévues pour les jours à venir, rapporte la chaîne de télévision ABC.

Avec d'importantes chutes de neige, prévues dans la partie nord-est du pays et la Nouvelle-Angleterre pour ce vendredi et le week-end à venir, ce mois de mai pourrait devenir historiquement neigeux et froid, alertent les météorologues de la chaîne américaine ABC.

Selon le média, après ces tempêtes, certaines villes comme par exemple Syracuse, Albany, Burlington ou encore Scranton pourraient se retrouver couvertes d'un épais manteau blanc allant jusqu'à 20 centimètres, ce qui établirait un nouveau record de chute de neige pour le mois de mai.

Commentaire: Le mois de mai se caractérise par un froid record (parfois historique) dans les deux hémisphères


Snowflake Cold

Le mois de mai se caractérise par un froid record (parfois historique) dans les deux hémisphères

record cold may temps
Un courant-jet méridional - associé à une faible activité solaire - est en pleine ondulation, entraînant de l'air polaire intense de façon anormale - vers le sud et le nord.

Un FROID record (parfois historique) secoue actuellement de vastes régions du globe, de l'Amérique du Nord à l'Australie, de l'Europe à l'Afrique australe. Il faut vraiment essayer d'accrocher ça à la cabale du réchauffement climatique - et même face à des conditions aussi extrêmes - et logiques - ils poursuivent obstinément leur absurde rhétorique sur le thème du "monde est en feu" :
« Le réchauffement climatique pousse les températures d'avril vers des records, alors que 2020 se dirige vers une nouvelle étape inquiétante.

Le réchauffement climatique entraîne les températures du mois d'avril vers des records... Essentiellement en raison du changement climatique, le mois d'avril a été le plus chaud jamais enregistré. Cela renforce la conviction que l'année 2020 marquera un nouveau...»

washingtonpost.com

Commentaire: Voir aussi :


Snowflake Cold

Record de froid dans la ville la plus septentrionale de l'Alaska

barrow
Alors que la plus grande partie de l'État s'épanouit jusqu'au printemps, les régions au nord de la chaîne de montagnes des Brooks sont encore confrontées à des conditions de froid et de blizzard. Tôt mercredi matin, Utqiagvik a vu le thermomètre tomber à -29°C, battant le précédent record de -28°C établi en 1973. C'est la première fois dans l'histoire qu'Utqiagvik a vu un minimum de -29°C à cette période de la saison.

Utqiagvik, la ville la plus septentrionale des États-Unis, est la plus grande ville de l'Alaska et se situe au nord du cercle polaire arctique.

Il est probable que peu de glace fondra à 29 degrés C sous zéro.

Merci à Stephen Potter pour ce lien.

Snowflake Cold

Un froid record et des pluies abondantes vont balayer le sud-est de l'Australie

Melbourne and Canberra could record their coldest April days as chilly weather hits Australia’s south-east
© Joe Castro/AAP
Melbourne et Canberra pourraient enregistrer leurs journées d'avril les plus froides, alors que le sud-est de l'Australie est frappé par une météo bien fraîche.
Un froid record et des pluies abondantes pourraient balayer l'État de Victoria, la Nouvelle-Galles du Sud, l'Australie méridionale et certaines parties du Queensland dans les prochains jours, alors que le "front froid le plus fort de l'année" traverse l'Australie.

Les températures pourraient être inférieures de 8 à 14°C à la moyenne dans le sud-est du pays, et Melbourne et Canberra pourraient battre leurs records de froid en avril, selon le Bureau de la météorologie.

Melbourne ne devrait pas dépasser 13°C jeudi et vendredi, ce qui en ferait la journée la plus froide du mois d'avril depuis 1996. Canberra devrait connaître un maximum encore plus froid de 7°C vendredi, ce qui briserait le record de la ville pour le premier jour en dessous de 10°C.

L'un des météorologues du bureau, Dean Narramore, a ajouté que certaines parties du nord et du centre de l'Australie méridionale pourraient connaître "l'une des journées d'avril les plus froides depuis les années 60 ou 70".

Le gel est prévu dans les régions intérieures de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.