Bienvenue à Sott.net
sam., 15 juin 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Températures extrêmes


Attention

Sommes-nous confrontés à un désastre alimentaire mondial ?

Non, cet article n'est pas du tout une preuve que j'apporte aux scénarios apocalyptiques d'Alexandria Ocasio-Cortez ou de cette jeune spécialiste suédoise du climat, Greta. Il s'agit, cependant, d'un regard sur les catastrophes météorologiques inhabituelles qui ont lieu dans plusieurs régions importantes de production mondiale, des États-Unis à l'Australie, aux Philippines et ailleurs.
penurie
Car elles pourraient considérablement affecter la disponibilité des aliments, les prix dans l'année qui vient, et avoir des répercussions politiques majeures selon l'évolution des productions.

Attention

Impactant ! Pluie de grêle ou de pierres en Roumanie ?

pluie
© Inconnu
Un orage de grêle exceptionnel et violent s'est abattu sur plusieurs régions de Roumanie mardi après-midi. Les énormes grêlons, plus gros que des balles de golf pour certains, ont endommagé les toits de maisons et de nombreux véhicules.

Cloud Precipitation

Adapt 2030 Ice Age Report - Les médias institutionnels sont déconcertés : Plus de glace, moins de glace, plus de pluie, moins de pluie

Milwaukee Harbor along the lakefront.

La neige et la glace hivernale lourde finissent par fondre dans le lac Michigan, le long du port de Milwaukee, sur les rives du lac.
En 2017, les "Experts du Climat" avait la preuve irréfutable que les Grands Lacs continueraient leur spirale d'évaporation à cause du changement climatique, mais aujourd'hui nous sommes à un niveau au plus haut depuis 100 ans et tous les grands lacs sont sur le point d'établir le record jamais atteint. On voit aussi les mêmes manchettes "cet endroit se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde" qui sont dans le même style que celles des Grands Lacs. Quand les médias institutionnels commenceront-ils à poser les questions difficiles sur les raisons pour lesquelles tant de mauvaises prédictions n'ont pas abouti ?

La vidéo (en anglais) :

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que l'Organisation météorologique mondiale continue de promouvoir l'escroquerie du réchauffement climatique, affirmant que 2018 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée, et que le bureau du MET affirme que le 22 avril a été le lundi de Pâques le plus chaud jamais enregistré, la réalité frappe fort avec des froids records et des chutes de neige un peu partout dans le monde ... tout cela au printemps.
Neige de printemps Midwest USA
© Sott.net
Alors que le minimum solaire s'intensifie, les températures terrestres chutent. Plus de 100 millions de personnes rien qu'aux États-Unis ont été affectées par les températures inhabituellement froides du mois d'avril, alors que la saison des semis a été gravement touchée dans le monde entier. Il en résulte que les agriculteurs font faillite aux États-Unis alors qu'en Corée du Nord et en Chine, la production alimentaire subit des pertes massives.

L'Espagne, le Portugal, l'Italie et l'Allemagne ont également été touchés par des chutes de neige inhabituelles, tandis que les vignobles français ont gelé, compromettant la production vinicole de cette année. L'Afrique a également été frappée par des températures exceptionnellement basses, avec l'Algérie et le Maroc qui ont revêtu leur blanc manteau ce mois-ci. Dans l'hémisphère sud, l'Australie-Occidentale a connu la journée d'avril la plus froide de son histoire en raison d'un immense front antarctique. Le froid a également nui à la production de blé dans le pays, les récoltes ayant atteint leur plus bas niveau en 11 ans.

Des pluies et des inondations record au Moyen-Orient ont non seulement favorisé la floraison dans le désert à un moment très étrange de l'année, mais ont également fait des ravages parmi la population humaine avec des milliers de personnes déplacées en Iran et en Afghanistan.

Deux séismes majeurs ont frappé en avril dernier, un tremblement de terre de magnitude 6,3 aux Philippines qui a fait huit morts et un autre de magnitude 6,1 à Taiwan qui a fait 17 blessés.

Les tempêtes de vent se sont également intensifiées dans des endroits inhabituels tandis que le courant-jet continue son méandre chaotique, dont les conséquences ont particulièrement touché la Chine et le Pakistan ce mois-ci.

Snowflake Cold

La persistance du froid ralentit les semis en France

plants
Les semis de maïs en France ont été de nouveau ralentie cette semaine, perdant de l'avance par rapport à l'année dernière, après le froid persistant qui a continué à entraver les efforts de plantation dans ce pays d'Europe occidentale.

La France a été frappée par un front froid brutal au cours de la deuxième quinzaine d'avril et de la première quinzaine de mai - la principale période de plantation - et le mercure a atteint des creux historiques, freinant ainsi les efforts de semis.

La France est le troisième exportateur mondial de maïs, ce qui signifie qu'une récolte retardée, ou mauvaise, aura un impact prononcé sur les marchés mondiaux.

De fortes gelées se sont répandues au cours des quatre dernières semaines, des basses terres à la Bretagne en passant par le Sud-Ouest. Les agriculteurs allumant régulièrement des feux de gel pour tenter de protéger les cultures fragiles.

Snowflake

Coup de froid à Toulouse, retour de la neige dans les Pyrénées

Pluie, coup de froid... Vendredi 17 mai 2019, le mauvais temps s'est installé à Toulouse et dans le sud-ouest. Dans les Pyrénées, la neige fait même son grand retour. Les images.

neige, Pyrénées
© Twitter / Météo Pyrénées / Auberge du Maillet
Vendredi 17 mai 2019, la neige est de retour dans les Pyrénées, comme ici, au cirque de Troumouse, dans les Hautes-Pyrénées.
n ce vendredi 17 mai 2019, la neige fait son grand retour dans les Pyrénées. Alors que l'on pensait le printemps bien installé, une dépression venue du large du Portugal a frappé le sud-ouest, dans la nuit de jeudi à vendredi, entraînant d'importantes précipitations et une brusque baisse des températures.

De la neige au mois de mai

Un épisode prévu par Météo France, qui s'accompagne à Toulouse d'une dégringolade des températures. Avec seulement 15°C recensés dans la Ville rose, on a perdu près de 10°C en moins de 24 heures !

Dans son bulletin national valable pour vendredi après-midi, Météo France précise :
Des pluies continues touchent un bon quart sud-ouest du pays, du Pays basque jusqu'au Bordelais, des Pyrénées au Massif Central, jusqu'au Languedoc. Ces pluies sont parfois soutenues et prennent un caractère orageux. Il neige sur les Pyrénées au-delà de 1800 à 2000 mètres. Cette situation évolue peu tout au long de la journée.
En Occitanie, une vigilance jaune pluie-inondation est en cours sur les départements des Hautes-Pyrénées, du Gers, du Lot, du Tarn-et-Garonne et du Tarn.

Snowflake

Des chutes de neige précoces à Dunedin, en Nouvelle-Zélande, accompagnées d'une chute brutale des températures

Snow on the Rock and Pillar Range, near Middlemarch.
© GENERIC KIWI/TWITTER
Neige sur le massif rocheux et les piliers, près de Middlemarch.
Des chutes de neige ont été signalées dans les banlieues des collines de Dunedin, alors que les températures dégringolent.

La neige a été aperçue en banlieue à plus de 100 m d'altitude le jeudi après-midi, mais tout comme le soleil, elle n'a pas abusé de son accueil.

Selon une porte-parole du Metservice, la neige serait la première neige près d'une zone urbaine cette année.

"C'est la chute la plus basse que nous ayons vue jusqu'à présent."

Les résidents pourraient s'attendre à voir d'autres averses légères avec des températures juste au-dessus du point de gel, dit-elle.

Snowflake Cold

Réchauffement : Chutes de neige et de pluie mêlées attendues dans plusieurs départements du nord en ce mois de mai

gelées, snow, sunset, soleil
© LP/Hugues Tailliez
Les gelées pourraient faire leur retour dans la nuit de samedi à dimanche (illustration).
Coup de froid attendu pour ce week-end.

Le thermomètre va chuter sévèrement en France. Des chutes de neige et de pluie mêlées sont même attendues dans plusieurs départements du nord du pays.

L'hiver a beau être terminé depuis plusieurs semaines, il va se rappeler à nos bons souvenirs ce week-end. Les températures vont piquer du nez en raison d'une descente d'air polaire arctique, en particulier sur la partie nord du pays, prévient La Chaîne Météo.

Les nuages pourraient même être porteurs de flocons de neige, mêlés à de la pluie, dans la nuit de vendredi à samedi dans l'Aisne, la Somme, l'Oise et le Nord, d'après les prévisions de Météo France. Des averses sont aussi prévues du côté des Ardennes et à basse altitude, dès 600 mètres, sur les Vosges et les Alpes du nord.

Snowflake Cold

Mais pourquoi fait-il si froid ?

cold, froid, arbre, frozen
© Flickr/CC BY-NC-ND 2.0 @ Steve Olmstead
Des gelées sont venues perturber, en fin de semaine, les manifestations du printemps (photo d’illustration).
Dans la nuit de samedi à dimanche, le mercure a frôlé les -10°C dans le nord-est de la France.

En avril, ne te découvre pas d'un fil. Le célèbre dicton s'est rappelé, ce dimanche, à tous ceux qui bravaient, sur les deux-tiers nord du pays, des températures rigoureuses. Météo France a observé dans la nuit de très fortes gelées et enregistré -9°C à Mourmelon, dans la Marne, -7,7°C à Chaumont, en Haute-Marne et -7°C à Montluçon, dans l'Allier. Pour ces trois jeunes stations, mises en place entre 2002 et 2006, il s'agit de nouveaux records pour un mois d'avril.

« C'est un épisode de froid remarquable. Il a globalement fait beaucoup plus froid en avril 1986, mais le climat n'est aujourd'hui plus le même que dans les années 1980 », commente François Jobard, prévisionniste à Météo France. Il existe toutefois quelques exceptions. A Semur-en-Auxois, en Côte-d'Or, la station de 40 ans n'avait encore pas vu le mercure tomber aussi bas une deuxième décade d'avril : -6,2°C. A Nevers, dans la Nièvre, il n'avait jamais fait aussi froid aussi tard dans l'année : -6,5°C. Des relevés sont pourtant effectués dans la ville depuis 1946.

Snowflake

Les chutes de neige font un mort et des milliers de personnes sans électricité en Finlande

File photo

File photo
De lundi à mardi, des chutes de neige printanières inhabituelles ont balayé le centre de la Finlande, faisant un mort dans un accident de la circulation et privant d'électricité environ 8 000 ménages.

L'institut météo finlandais a mesuré 18 cm de neige à sa station météorologique de Tikkakoski dans le centre de la Finlande.

Les chutes de neige ont été les plus abondantes le lundi soir - plus de 4 mm de précipitations par heure. Une règle générale en météorologie est qu'un millimètre de précipitations mesurées équivaut à un centimètre de neige.

Les chutes de neige qui se sont abattues sur la région ont rendu les conditions de conduite dangereuses, causant plusieurs accidents de la route. Une personne est morte mardi matin dans une collision entre une voiture et un camion de livraison à Jyvaskyla.