Bienvenue à Sott.net
dim., 17 fév. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Températures extrêmes


Snowflake Cold

Adapt 2030 Ice Age Report : Réchauffement de la planète = Froid record de tous les temps

Global warming boiling frog
© YouTube/Adapt 2030 (screen capture)
« Faire bouillir la grenouille »
-
« Réchauffement climatique »
De nouveaux articles tentent d'expliquer le récent record de froid en Amérique du Nord et le record de neige en Europe. J'explique comment l'article oublie d'inclure des discussions sur l'affaiblissement du champ magnétique terrestre, la dérive des pôles ou l'activité solaire comme raison pour laquelle les courants jets vagabondent aux mauvais endroits dans le monde et avec ceux-ci les conditions météorologiques extrêmes. La seule raison pour laquelle j'en parle, c'est le fait qu'il s'agit d'un cycle et que des récoltes sporadiques entraînent une instabilité alimentaire mondiale.

La vidéo en anglais avec les sous-titres traduis automatiquement qui peuvent être activés :

Ice Cube

Réchauffement : Un froid record de -24,4°C saisit Hokkaido au Japon

People walk in Sapporo on Friday as the
© KYODO
Des gens qui marchent à Sapporo ce vendredi alors que la température est tombée à -12° C.
Une vague de froid provoquée par une masse d'air avec des températures exceptionnellement basses s'est abattue sur Hokkaido vendredi, provoquant des perturbations de la circulation sur le continent japonais le plus au nord.

Alors que les températures sont descendues en dessous de -20°C dans certaines parties de la région, l'Agence météorologique japonaise a également prévu des chutes de neige samedi dans l'est du Japon, le centre de Tokyo devant atteindre 5 à 10 centimètres.

L'agence a déclaré qu'une masse d'air froid de moins 24,4 C, la plus basse depuis le début de la collecte des données en 1957, se trouvait à environ 1 500 mètres au-dessus de Sapporo, la capitale de Hokkaido, où le mercure est tombé à moins 12,5 C le matin.

Snowflake Cold

Dommage pour le « réchauffement climatique » : Un froid record oblige à repenser les changements de la planète

snow, Wilder, Vermont (Nouvelle-Angleterre)
© EPA
A Wilder, dans le Vermont (Nouvelle-Angleterre).
Partout dans le monde, les manchettes font état de conditions exceptionnellement froides et de chutes de neige exceptionnellement abondantes au cours des dernières semaines. Ils présentent ces événements comme des records, mais peu de gens comprennent à quel point ces records sont courts - habituellement moins de 50 ans, un simple instant dans les 4,6 milliards d'années de l'histoire de la Terre. La réalité est que, dans un contexte plus large, il n'y a rien d'inhabituel dans les conditions météorologiques actuelles.

Malgré cela, les médias - directement, indirectement ou par déduction - attribuent souvent le climat actuel au réchauffement climatique. Oui, ils l'appellent maintenant changement climatique. Mais c'est parce que les militants ont réalisé, vers 2004, que le réchauffement prédit par les modèles informatiques sur lesquels la peur est basée, ne se réalisait pas. Les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) ont continué d'augmenter, mais la température a cessé d'augmenter. Donc, les preuves ne correspondent plus à la théorie. Le biologiste anglais Thomas Huxley a commenté ce dilemme il y a plus d'un siècle :

« C'est la grande tragédie de la science, le meurtre d'une belle hypothèse par un vilain fait. »

Pourtant, les conditions météorologiques récentes nous rappellent brutalement qu'un monde plus froid est une menace beaucoup plus grande qu'un monde plus chaud. Alors que les gouvernements se préparent au réchauffement, tout indique que le monde se refroidit. Et, contrairement aux proclamations des activistes du climat, chaque année, plus de gens meurent du froid que de la chaleur.

Snowflake Cold

Adapt 2030 Ice Age Report : Des scènes dignes du « Jour d'après » - l'Antarctique se refroidit et les courants-jets se déforment

Chicago, Janvier 2018
Les masses d'air extrêmes qui entrent en collision enregistrent de la chaleur d'un côté et du froid de l'autre en Amérique du Nord et en Europe. Cela indique que l'affaiblissement de la magnétosphère permet aux courants-jets de se déformer et de se rompre. La glace s'accroit massivement sur les Grands Lacs, la température mondiale chute et l'Antarctique se refroidit à nouveau. La science incertaine fait de nouvelles découvertes sur les courants de l'atlantique affectant notre climat.

La vidéo de "Ice Age Report" :

Snowflake Cold

Etats-Unis : la vague de froid extrême a fait au moins 21 morts

cold, USA, extreme
© JOSHUA LOTT / AFP
es températures ressenties sont descendues jusqu'à -53°.
La vague de froid extrême qui a frappé le nord des Etats-Unis cette semaine a fait au moins 21 morts.

La masse d'air froid venue de l'Arctique a provoqué des records de basses températures dans toute la région du Midwest et des Grands lacs. En températures ressenties, il a ainsi fait -53°C dans le Minnesota, -51 dans le Wisconsin ou encore -48 dans l'Illinois.

Des conditions climatiques extrêmes aux lourdes conséquences. Les hôpitaux ont dû traiter de nombreux patients pour des engelures, dont certains risquent l'amputation. Il s'agissait en grande majorité de SDF.

Snow Globe

Réchauffement climatique aux Etats-Unis : - 55°C attendus dans le Midwest

snow, Wilder, Vermont (Nouvelle-Angleterre)
© EPA
A Wilder, dans le Vermont (Nouvelle-Angleterre).
Les prévisionnistes américains attendent, sur la côte Est des Etats-Unis une vague de froid comme le pays n'en a plus connue depuis plusieurs décennies. En cause des vents polaires, qui ont fait baisser la température jusqu'à un minima relevé de déjà -38°, en attendant bien pire.


Un quart du continent nord-américain, mais 75 % de la population des Etats-Unis s'attendent à passer plusieurs jours sous des températures polaires, à compter de ce mardi. Une masse d'air stationnant d'ordinaire au pôle Nord s'est fracturée et descend en effet sur le pays, au prix de vents si glacials qu'à Chicago l'on s'attend à enregistrer les températures les plus basses jamais atteintes dans la grande cité de l'Illinois, ce mercredi : -55°. Une ville surnommée Windy city et pourtant rompue aux rudes hivers.


Snowflake Cold

Un hiver canadien déchaîné : 30 cm de neige et une température ressentie de -65°C

SNOW
Tout comme certains Canadiens commençaient à douter de l'arrivée d'un véritable hiver canadien cette année, on peut maintenant dire que la plupart des régions du pays ont au moins subi une partie de la fureur de la saison. Neige abondante, gelées soudaines, alertes de froid extrême - nous avons tout vu.


Snowflake Cold

Vague de froid intense sur le Maroc depuis le 10 janvier

MAroc, froid, 2019
Une vague intense de froid et des chutes conséquentes de neige continuent de s'abattre sur le Maroc depuis le 10 janvier. Ce vendredi 18 janvier, la température est descendue jusqu'à -7°C dans certaines régions du pays. Conséquences : des routes sont coupées et des gens découvrent leurs vêtements complètement gelés.

Depuis le 10 janvier, le Maroc fait face à une importante vague de froid accompagnée de chutes de neige faisant baisser la température affichée sur le thermomètre. Ce vendredi 18 janvier, les températures sont tombées jusqu'à -7°C dans plusieurs provinces du pays où les habitants étaient surpris de découvrir leurs vêtements gelés. Les régions d'Haouz, d'Azilal, de Boulemane, de Figuig, d'Ifrane, de Jerada, de Midelt, de Taourirt et de Tinghir étaient particulièrement touchées et la vigilance était au niveau orange. Dans ces provinces, plusieurs routes ont été fermées, selon la presse locale, obligeant l'armée marocaine à intervenir afin d'apporter son aide aux populations.

Selon la direction de la météorologie nationale, les reliefs et les hauts plateaux orientaux ont enregistré les plus basses températures, variant entre -7 et 0°C, alors que pour les maximales, toujours pour les mêmes régions, variaient entre 4 et 9°C.

Plusieurs vidéos et photos montrant des villes et des régions entières recouvertes de neige ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Snowflake

On a vu de la « poussière de diamant » formée par des cristaux de glace à Hokkaido au Japon

ICE CRYSTALS
Un phénomène hivernal connu sous le nom de « poussière de diamant » a été observé dans la ville de Biei, dans la préfecture d'Hokkaido, au nord du Japon.

Le phénomène naturel est observé lorsque des températures glaciales font geler la vapeur d'eau dans l'air et qu'elle brille dans la lumière du soleil.

Dimanche, de nombreuses personnes munies de caméras se sont rassemblées dans les zones montagneuses de la ville, où le mercure est tombé à -25,8 degrés Celsius le matin.

Ils ont pris des photos des minuscules cristaux de glace dans l'air qui brillaient sous le soleil matinal.

Les visiteurs ont également apprécié d'autres scènes hivernales, comme des arbres couverts de givre et une rivière gelée.

Une femme d'une quarantaine d'années venue de la ville d'Asahikawa, dans la préfecture, a dit qu'il faisait si froid qu'elle sentait ses mains piquer même si elle portait plusieurs couches de vêtements.

Traduction Sott.net - Source NHK World

Snowflake Cold

Des chutes de neige inhabituelles recouvrent Athènes alors que les températures ont atteint des minimums records dans toute la Grèce

Snow covers a tree in front of the ancient Acropolis hill with the 500BC Parthenon temple, after snow fell in Athens, on Tuesday,
© AP /Petros Giannakouris
La neige recouvre un arbre devant l'ancienne colline de l'Acropole avec le temple du Parthénon 500 av. J.-C., après les chutes de neige à Athènes, le mardi 8 janvier 2019.

Les monuments antiques d'Athènes ont reçu un rare saupoudrage de neige mardi alors que les températures à travers la Grèce atteignaient des minimums records, mettant le transport à l'arrêt dans certaines régions.

Tandis que les touristes matinaux à l'Acropole ont été accueillis par une scène de neige, les habitants ont dû faire face aux routes rendues impraticables par la glace et de nombreuses écoles ont été fermées dans la région d'Athènes.

Dans le nord de la Grèce, où un minimum historique de -23 C a été enregistré dans la ville de Florina, les services autoroutiers, ferroviaires et de bus ont été perturbés.

De fortes pluies et de la neige ont été signalées sur l'île méditerranéenne de Chypre, qui est plus habituée aux périodes prolongées de sécheresse.