Bienvenue à Sott.net
lun., 26 juil. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte


Attention

Les injections anti-Covid sont des thérapies géniques et une thérapie génique n'est pas un vaccin

Pour nous alerter contre la manipulation médiatique et étatique sur « vaccin » covid-19, Robert Francis Kennedy Jr, l'avocat canadien Rocco Galati, le Dr David Martin et la scientifique Judy A. Mikovits se sont réunis.
Vaccin ARNm anti-Covid-19
© Inconnu
Le Dr David Martin nous explique dans cette vidéo que ce qui est appelé vaccin anti-Covid n'est pas un vrai vaccin. Il sait bien de quoi il parle, puisqu'il a fondé une société internationale d'analyse d'actifs incorporels — dont font justement partie les brevets. Nous adressons un grand merci à Jeanne pour sa traduction.

Les vrais vaccins inactivent ou atténuent leurs agents pathogènes

Dans les vaccins vivants atténués, le pouvoir pathogène du virus ou de la bactérie est atténué par différents procédés.

Dans les vaccins inactivés les agents infectieux ont été tués avec un produit chimique ou par la chaleur. Ils sont donc totalement inoffensifs, tout en restant capables de susciter une réponse du système immunitaire.

L'ARNm crée des agents pathogènes

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bandaid

La responsabilité des médecins est d'alerter les citoyens du monde entier de la grave criminalité des États et du camouflage de la fraude

À mon avis, en tant que médecin expérimenté, il n'y a jamais eu (et il n'y a toujours pas) de justification médicale aux mesures extrêmes prises dans le monde entier au nom d'un seul coronavirus sans particularité (qui n'a jamais été un nouveau virus comme on le prétend). La prétendue pandémie actuelle a toujours été soi-disant un problème médical. Les médecins sont formés (ou devraient l'être) pour résoudre les problèmes médicaux.
ghyu
De nombreuses années de formation intensive et d'expérience sont nécessaires pour former des médecins compétents. Le fait que les médecins aient été mis à l'écart (et qu'ils se soient honteusement permis d'être rendus inutiles) pour résoudre un problème médical vous dit tout ce que vous devez savoir sur ce qui s'est passé.

La pratique correcte de la médecine a été délibérément corrompue par des politiciens et des pseudo-scientifiques et le chaos, la confusion et la peur qui en résultent (avec l'aide malveillante de psychologues pratiquant la thérapie cognitivo-comportementale) en sont le résultat direct.

Aujourd'hui, le grand public est incapable de faire la distinction entre les bons et les mauvais scientifiques.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Ambulance

L'immunologiste J. Bart Classen sonne l'alarme — Les « vaccins » anti-Covid provoquent des symptômes de la maladie de Parkinson et autres troubles neurodégénératifs

L'immunologiste et ancien scientifique des NIH [Instituts américains de la santé - NdT], J. Bart Classen a analysé les données sur les effets indésirables des produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid signalés au système britannique Yellow Card et a trouvé des milliers de signalements de symptômes multiples qui constituent autant de « signaux clairs » de troubles neurodégénératifs.
Troubles neurodégénératifs
© Inconnu
Alors que s'accumulent les cas (445 au 9 juillet) de syndrome de Guillain-Barré, une maladie neurologique apparemment « rare », chez des personnes ayant reçu un produit expérimental nommé « vaccin » anti-Covid — ce qui a contraint la mollassonne FDA à apposer une étiquette d'avertissement sur celui de Johnson & Johnson (J&J) — des scientifiques lancent des avertissements urgents sur un possible tsunami d'autres types de lésions neurologiques.

L'immunologiste J. Bart Classen, ancien chercheur sous contrat avec les Instituts américains de la santé et propriétaire de Classen Immunotherapies, une société de biotechnologie du Maryland, a publié une étude [soumise en décembre 2020 et acceptée pour publication en février 2021 - NdT] soulignant le potentiel des produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid à ARN messager (ARNm) à déclencher le développement de maladies à prions ainsi que d'autres maladies chroniques.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Avertissement d'experts citoyens israéliens de la santé : « Tous les systèmes du corps humain sont détruits » par le produit expérimental de Pfizer appelé « vaccin »

Le Comité du peuple israélien (IPC), un groupe d'experts israéliens de la santé dirigé par des citoyens, a publié son rapport d'avril émettant un avertissement urgent selon lequel le [« produit expérimental de Pfizer/BioNTech appelé « vaccin » - NdE] endommage pratiquement tous les systèmes du corps. Alors que la majeure partie de l'attention entourant les produits expérimentaux nommés vaccins a été concentrée sur AstraZeneca, qui est lié à des caillots sanguins mortels, l'injection de Pfizer est en réalité encore beaucoup plus dangereuse, d'après les dernières données.
Vaccin Pfizer
© Inconnu
Le rapport d'avril de l'IPC avertit que l'injection du produit expérimental de Pfizer nommé « vaccin » pourrait entraîner des problèmes de santé catastrophiques, comme en témoignent les innombrables vies israéliennes qui ont été endommagées suite à l'injection.

Le rapport précise :
« Jamais un [produit expérimental nommé vaccin - NdE] n'a fait autant de blessés (effets secondaires néfastes) ! Nous avons reçu 288 rapports de décès survenus juste après la vaccination (90 % jusqu'à 10 jours après la vaccination), dont 64 % sont des hommes. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bell

Dr. Charles Hoffe : 62 % de ses patients vaccinés contre le COVID ont des dommages cardiaques permanents

Vous avez peut-être entendu parler de tolérance réduite à l'effort après une vaccination Covid, de thromboses, de myocardites, d'arrêts cardiaques...Tous ces symptômes pourraient être liés au même mécanisme d'action du vaccin (ici Moderna), entraînant des dommages irréversibles et une réduction de l'espérance de vie à quelques années maximum.
jkui
Après avoir administré environ 900 doses du vaccin expérimental COVID-19 à ARNm de Moderna, le Dr Charles Hoffe, un médecin courageux qui pratique la médecine depuis 28 ans dans la petite ville rurale de Lytton, en Colombie-Britannique (Canada), a tiré la sonnette d'alarme sur les réactions graves qu'il observait chez ses patients qui avaient choisi de se faire vacciner (il avait choisi de ne PAS le faire lui-même), y compris la mort.

Ambulance

5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le Covid-19 en Écosse

La campagne de vaccination fonctionne à pleine vitesse avec des thérapies géniques toujours en phase 3 d'essais cliniques. De nombreux médecins spécialistes, comme le Pr Peter McCullough, se sont élevés contre cette campagne jugée trop rapide avec des produits expérimentaux. Le Pr Montagnier, prix Nobel de médecine, a aussi émis l'avis qu'il « était temps de stopper cette campagne » pendant que Christian Vélot déclarait : « il ne faudrait pas que le remède soit pire que le mal ». En France, rappelons que les parlementaires n'ont pas reçu de rapport ni de présentation détaillée sur les EI et EIG (effets indésirables et effets indésirables graves). Un vrai problème si l'on écoute le docteur en pharmacie Amine Umlil puisque cela entraine une violation du consentement libre et éclairé.

ecosse
Ce problème n'est pas seulement français, puis qu'aux États-Unis des rapports alarmants apparaissent sur le nombre de décès liés à la vaccination dans la base de données de pharmaco vigilance VAERS qui mesure les EI/EIG. Un analyste informatique a fourni un témoignage sous serment dans une procédure juridique comme quoi les décès pourraient être de 45 000 alors que le chiffre officiel est de 9 000. (source TrialSiteNews)

vaers

Décès post-vaccinaux rapportés : total 9048

Commentaire: Les vaccinolâtres argueront que corrélation (décès dans le mois suivant la vaccination) n'est pas synonyme de causalité, mais cet argument passe à la trappe dès lors qu'il s'agit d'attribuer aveuglément des décès au Covid, même si la personne est atteinte de comorbidités, souffre d'une maladie grave, est très âgée, etc.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Israël confirme une baisse d'efficacité du vaccin Pfizer de 42%, et une baisse de protection de 60% des cas graves chez les vaccinés

Les données préliminaires d'une analyse menée par le ministère de la Santé montrent une diminution de 42 % de la protection vaccinale contre les infections et jusqu'à 60 % contre les maladies graves chez les personnes vaccinées ; Israël envisage une troisième injection de rappel pour toutes les personnes âgées de plus de 65 ans.

israel
© Shutterstock / Gil Cohen Magen
Mardi, Israël a fait état d'une forte baisse de l'efficacité du vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech après avoir reçu les données d'une analyse récente.

Les données de l'analyse menée par le ministère de la Santé suggèrent que l'efficacité du vaccin diminue avec le temps dans la prévention des infections et des maladies graves.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Health

Des virologues néerlandais mettent en garde : « Le variant Delta se propage également via les personnes vaccinées »

Les hôpitaux néerlandais ont constaté une forte augmentation du pourcentage de leurs employés complètement vaccinés qui sont testées positifs au coronavirus. Cela s'expliquerait par la contagiosité du variant Delta.

delta
Bien que complètement vacciné, il est toujours possible d'être infecté par le Covid-19. Les virologues l'ont déjà répété à de nombreuses reprises. D'où l'importance de continuer à respecter certaines mesures sanitaires. Il semble que le variant Delta de par sa contagiosité élevée est propice à ce phénomène. C'est en tout cas ce que constatent des virologues néerlandais en observant les chiffres du personnel hospitalier, rapporte le Volkskrant. Le nombre d'employés complètement vaccinés qui sont testés positifs au coronavirus a en effet augmenté fortement aux Pays-Bas. Au LUMC (Leiden University Medical Center) 85% de tous les employés confirmés positifs ont été entièrement vaccinés. Au Radboud UMC (Nimègue), 34 cas ont été récemment déclarés.

Commentaire: Pendant ce temps-là, festival de foutaises de la part des membres du gouvernement :
Le Premier ministre Jean Castex a indiqué ce mercredi sur TF1 que les personnes doublement vaccinées ne seront plus considérées comme "cas contacts". Ainsi, elles n'auront plus à s'isoler automatiquement pendant sept jours, comme c'est le cas aujourd'hui, si elles croisent une personne positive au Covid-19. Une annonce qui confirme des propos tenus mardi par son ministre de la Santé, Olivier Véran promettant alors une "évolution" des règles en la matière.

"Quand vous êtes doublement vacciné, le risque résiduel d'être touché par le Covid est très faible", faisait alors valoir Olivier Véran. "Et le risque de faire des formes graves est encore plus faible que celui-ci". Dans la même ligne, Jean Castex a souligné ce mercredi que "les analyses faites sur ces personnes montrent qu'elles n'ont plus de chance d'attraper la maladie". En prenant cette nouvelle mesure sanitaire, le gouvernement entend prouver, notamment aux plus réticents, que "la vaccination, ça marche" pour endiguer la flambée épidémique. (LCI)



Arrow Down

Le bilan journalier des nouvelles contaminations en France plonge sous la barre des 5.000

Les autorités sanitaires française constatent ce lundi 19 juillet 4.151 nouvelles contaminations par le coronavirus en 24 heures, soit une baisse considérable (presque une division par trois) par rapport aux 12.532 cas d'hier.

contaminations en baisse
Tandis que la veille, la France a signalé plus de 12.000 nouvelles contaminations par le coronavirus, ce lundi, le bilan journalier a plongé pour s'établir à 4.151, selon les chiffres officiels.

Et 20 personnes de plus sont décédées en 24 heures en raison du Covid-19 dans les hôpitaux, portant le total à 84.987 victimes.

En outre, 11 personnes ont été hospitalisées en réanimation en l'espace de 24 heures, pour désormais 902 patients soignés dans ces services.

Détails à suivre...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Première consultation : Pr Christian Perronne

Vous avez des troubles auditifs, des problèmes de digestion, des nausées ou des maux de tête suite à un trop plein de désinformation médiatique ?

perronne
Le professeur Christian Perronne, démis de ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de Garches en décembre dernier, est d'accord pour vous recevoir les 20 prochaines minutes dans son cabinet.

Bonne consultation.


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :