Bienvenue à Sott.net
mar., 22 août 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Animaux


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juin 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Le mois de juin a vraiment été « extraordinaire » en termes de chaos climatique à travers l'ensemble du globe terrestre. Des véritables « trombes de pluie » ont été enregistrées dans de nombreuses régions différentes, provoquant de larges inondations et des coulées de boue mortelles.

Des « rafales descendantes » impressionnantes, d'importantes chutes de grêle et des chutes de neige hors saison ont également été de la partie, aussi bien que des tornades et des trombes d'eau qui ont également fait sentir leur présence de la Chine à la Russie, et jusqu'à l'État du New Jersey aux États-Unis.


Cloud Lightning

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué, l'environnement de notre planète semble refléter les niveaux extrêmes de chaos et de violence qui se jouent au niveau humain. En mai, des inondations massives (et souvent sans précédent) ont encore une fois causé des dévastations partout sur la planète.

Des chutes de neige extrêmement tardives tant aux États-Unis qu'en Europe ou en Chine ont causé de sérieux problèmes pour les gens et la nourriture sur laquelle ils comptent, tout comme des tempêtes de grêlons lourdes et nuisibles.

Tornades, feux de forêt, trombes marines, tourbillons, tempêtes de poussière, éruptions volcaniques, activité animale étrange, et bien plus encore, ont fait de ce mois de mai un mois extrêmement alarmant sur la planète Terre.

Fish

Des dizaines de baigneurs sauvagement attaqués par des piranhas au Brésil

Traduction SOTT


Les touristes se plaignent que les autorités locales ne les alertent pas suffisamment sur les risques d'attaques de bans de poissons prédateurs
Depuis quelques semaines, les côtes du Brésil sont envahies par des milliers de piranhas qui attaquent les vacanciers non loin des plages. En juin, 6 baigneurs ont été sauvagement agressés par ces poissons prédateurs, rapporte le Daily Mail.

La plus récente victime est une touriste de 22 ans qui se baignait à Praia de Cristo, dans le Nord-Est du Brésil. Un piranha s'est jeté sur elle et lui a arraché un lambeau de chair au niveau de la plante des pieds. En état de choc, la jeune femme, qui avait perdu beaucoup de sang, a été transportée à l'hôpital.

C'est la 6e attaque de piranha blanc dans la région ce mois-ci, et la 40e (au bas mot) depuis le début de l'année.

En mai dernier, Daniele Cardosa, 28 ans, qui passait ses vacances à famille dans le Pernambouc, au bord du rio São Francisco, s'est fait brutalement attaquer par un piranha qui a planté ses dents acérées dans le 2e orteil de son pied droit.

Traumatisée, Mme Cardosa a déclaré : « Je n'étais dans l'eau que depuis quelques minutes lorsque j'ai subitement ressenti une douleur atroce ».


Dimanche dernier, une femme de 22 ans s'est fait arracher un lambeau de chair au niveau du pied (1e photo), tandis que Daniele Cardosa (2e photo) s'est fait mordre au niveau du 2e orteil.
Les piranhas, qui se déplacent en bans, sentent l'odeur du sang jusqu'à une distance de deux kilomètres. Souvent, ils attaquent les baigneurs dans des eaux peu profondes, dans des endroits qui semblent sûrs, à proximité des plages.

Pourvus de dents aiguisées comme des rasoirs, les piranhas sont capables de dévorer un veau entier en l'espace de quelques minutes. À poids égal, leur mâchoire est plus puissante que celle d'un grand requin blanc ou d'un alligator.

L'année dernière, le Brésil a subi une cinquantaine d'attaques de piranhas.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Le chaos environnemental a continué sans relâche en avril.
© Sott.net
Après que le Pérou ait été inondé en mars, la Colombie a été la suivante à subir les dramatiques conséquences de précipitations pluvieuses massives et d'inondations qui ont provoqué des glissements de terrain meurtriers dans la ville de Mocoa.
© Sott.net
D'importantes inondations et glissements de terrain ont également frappé l'Inde, l'Indonésie, les États-Unis et la Chine, tandis que des feux de forêt ont encore une fois frappé l'État de Floride aux États-Unis, cependant qu'une neige très tardive a recouvert d'un blanc manteau plusieurs nations européennes entraînant la destruction de nombreuses cultures.
© Sott.net

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Le chaos environnemental planétaire a joué ce mois-ci les prolongations et ce sans relâche.
© Sott.net
Une énorme vague s'est abattue sur les côtes de la ville de Durban en Afrique du Sud. L'onde de marée haute de 5 mètres a fait fuir des baigneurs et causé des dégâts considérables sur les structures côtières et les plages
Plusieurs spectaculaires bolides cosmiques ont été vus d'un bout du monde à l'autre. Les feux de forêt ont ravagé plusieurs états du Midwest étasunien alors que des vents exceptionnellement puissants ont frappé les États de l'Illinois et de New York. Une féroce tempête s'est abattue sur l'île de Madagascar dans l'Océan Indien, tout comme sur le Brésil, la Nouvelle-Zélande et la France.
© Sott.net
Un énorme « jet bleu » - variablement dénommé phénomène lumineux transitoire, sprite ou sylphe - a été capturé au-dessus du Brésil
De graves inondations ont touché plusieurs régions du globe dont la plus grande victime fut le Pérou, où des dizaines de personnes sont mortes et des centaines de milliers d'autres ont perdu leurs foyers. Avec d'inhabituels raz de marée voguant de l'Iran à l'Afrique du Sud, d'étranges explosions au « gaz » au Royaume-Uni et des fuites de gaz de méthane en Russie, sans parler de la neige au large des côtes de l'Afrique et des éclairs qui ont pointé leur foudre sur des voitures, le mois de mars a été un mois assez intense pour la grosse boule bleue et ses habitants.
© Sott.net
Un rare arc circumhorizontal ou « arc-en-ciel de feu » a été capturé dans le ciel du Paraguay

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

À ce stade de nos chroniques météorologiques, nous commençons à ressembler à un disque rayé. Mais ce n'est pas notre faute ! Le climat ne cesse de se balancer d'un extrême à l'autre...
© Sott.net
Auparavant un événement rare, le Danube en Autriche et en Hongrie a gelé 3 fois au cours de la dernière décennie.
Les faits marquants du mois dernier comprennent :
  • Des incendies de forêt record au Chili et en Argentine (où il y aussi eu des précipitations record)
  • Un record de pluviosité clôturant la sécheresse record en Californie
  • Des records journaliers et mensuels des chutes de neige au Japon et dans l'ouest étasunien
  • Un record d'essaim de tornades dans le sud des États-Unis
  • Un record journalier de chutes de pluie dans le sud des États-Unis
  • Des records de froid et de chutes de neige en Europe de l'Est et du Sud
  • Un record de chute de neige dans le Sahara
  • Un record de chaleur en Australie et un record de froid en Nouvelle-Zélande
© Sott.net
Une massive doline s'est ouverte à Cheltenham, en Pennsylvanie, États-Unis.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Décembre 2016 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Alors que nous entrons dans un climat géopolitique nouveau et incertain avec l'investiture du président étasunien Donald Trump, nous semblons également entrer dans un climat naturel nouveau et incertain.
© Sott.net
Un spectaculaire nuage iridescent « arc-en-ciel » est apparu à Caxias dans le nord-est du Brésil
L'incessante augmentation mondiale des conditions météorologiques extrêmes, des bouleversements géologiques et des bombardements cosmiques s'est poursuivie le mois dernier, clôturant une année que les autorités ont déclarées être (à nouveau) « la plus chaude jamais enregistrée - et c'est la faute des humains ».
© Sott.net
Étrange ! Le brouillard a pris une forme sphéroïdale, en forme de dôme, à Tremeirchion, au nord du Pays de Galles
Pourtant, toujours aucune explication de leur part quant à la façon dont le « CO2 créé par l'homme » est responsable, entre autres de phénomènes naturels, nouveaux ou accrus, de toutes les dolines qui s'ouvrent et tuent des personnes ; des boules de feu météoriques qui jaillissent dans nos cieux ; du changement d'orientation des courants-jets à haute altitude ; et de l'augmentation de la fréquence des séismes multiplié par deux, voire trois.
© Sott.net
De multiples feux de forêts ont éclaté en Suisse - au beau milieu de l'hiver !
Mais ne vous préoccupez pas de ces détails - ce sont probablement juste des signes indiquant que nous nous dirigeons vers une autre époque glaciaire.

Les points forts de notre vidéo mensuelle de décembre 2016 comprennent :
  • Un persistant et lourd brouillard à travers le monde le mois dernier - Europe du Nord, Inde, Chine et golfe Persique.
  • Le retour du « vortex polaire » à la fois en Amérique du Nord et en Russie, avec des records de neige et de froid.
  • De la neige dans le désert du Sahara, le désert d'Arabie et la Syrie.
  • Des tempêtes de neige, tornades de neige, des « murs de brouillard », des « dômes de brouillard », des « disques de glace en rotation », et d'autres phénomènes météorologiques bizarres liés au froid !
  • Une forte inondation (et une tornade) à travers le sud de l'« ensoleillée » Espagne.
  • Éclosion de feux de forêt dans les Alpes suisses... en hiver !?
  • Au moins une demi-douzaine d'événements météorologiques spectaculaires en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie centrale.
  • Une succession de puissants tremblements de terre et des éruptions volcaniques autour de l'anneau de feu du Pacifique.
  • Des inondations répandues en Asie du Sud-Est pendant la « saison sèche ».
  • Des précipitations record dans les régions désertiques de l'Australie.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Novembre 2016 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Avec la débâcle des élites libérales le mois dernier sur l'air de «Trumpocalypse », les intendants de l'empire sont en train de rapidement perdre l'emprise qu'ils avaient autrefois sur la réalité. Dans le même temps, avec des phénomènes météorologiques extrêmes touchant toutes les régions de la Terre les unes après les autres, c'est comme si cette descente dans la folie était marquée à chaque étape par Mère Nature.
© Sott.net
Les événements climatiques désastreux de novembre 2016 comprenaient :
  • De la neige, de la grêle et des inondations dans le désert d'Arabie saoudite (encore)
  • Le deuxième plus fort séisme de l'ère moderne en Nouvelle-Zélande
  • La pire inondation de mémoire d'homme à Johannesburg en Afrique du Sud
  • Un autre puissant séisme (et un autre tsunami) au large de Fukushima au Japon
  • Une flambée d'« orages asthmatiques » à Melbourne en Australie a entraîné la mort de 8 personnes et en a envoyé 8 500 autres à l'hôpital
  • L'ouragan le plus tardif de l'ère moderne dans l'Atlantique et le plus au sud jamais enregistré, et le premier à avoir jamais touché terre au Costa Rica
  • Des « feux géants » sans précédent ont incendié des zones du Sud-Est étasunien
© Sott.net
Un déluge a fait disparaître des voitures et des ponts à Johannesburg en Afrique du Sud - 7 personnes ont été tuées et des milliers d'autres se sont retrouvées piégées sur les routes
© Sott.net
Oui, vous regardez toujours des images de l'Arabie saoudite où il semble maintenant neiger au moins une fois par an !

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Octobre 2016 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Traduction : SOTT

Alors que le mois dernier tous les yeux étaient rivés sur les développements de la plus extraordinaire élection étasunienne, les changements terrestres se sont allègrement poursuivis.
© Sott.net
Une partie des dégâts causés par Matthew en Haïti
En octobre 2016, le prélude a été l'ouragan Matthew qui a engendré toute une série de destructions à travers la Colombie, les Caraïbes et la côte est étasunienne. La plus forte tempête de l'Atlantique Nord en une décennie, Matthew a également été la plus forte tempête jamais enregistrée si près de l'équateur, déversant tant d'eau qu'il a brisé les records de pluie partout où il est allé, et a coûté plus de dix milliards de dollars en dommages. Haïti, où plus de mille six cents personnes ont été tuées, en a été la principale victime.
© Sott.net
Des « sylphes rouges », phénomène lumineux plasmatique de haute atmosphère
La météorologie extrême est tellement « la norme » maintenant que la Caroline du Sud aux États-Unis a enregistré le mois dernier sa septième inondation « millénaire » en seulement six ans, en battant des records de précipitations datant de... septembre 2016. Alors qu'une grande partie des États-Unis ont enregistré des températures records de chaleur pour un mois d'octobre, des quantités abondantes de neige à travers la Russie ont signifié que l'étendue de la couverture neigeuse de l'hémisphère nord à la fin octobre arrivait en seconde position seulement par rapport à celle enregistrée en 1976.
© Sott.net
Hécatombe mystérieuse d'oiseaux aux États-Unis
Nous avons également observé une douzaine d'hallucinantes explosions météoriques dans la vidéo de ce mois, un reflet de ce que nous soupçonnons être une autre augmentation « des visiteurs de l'espace » qui s'accélère en fin d'année. Comme nous l'avons signalé au début de l'année, les boules de feu météoriques ont considérablement augmenté au cours de la dernière décennie, et les cieux deviennent particulièrement « éclairés » au cours de la deuxième moitié de chaque année.

Commentaire: Mise à jour 23 novembre 2016 - Nous avons appris que le « météore au sud du Pays de Galles » à 15h14 est revendiqué comme étant la création d'un artiste libéral, ce qui peut ou non être le cas.


Whistle

Que ferons-nous quand elles ne seront plus là ? Les abeilles

The United States Fish and Wildlife Service (USFWS) est un organisme fédéral des États-Unis dépendant du Département de l'Intérieur, et qui s'occupe de la gestion et la préservation de la faune. Le 30 septembre dernier, cet organisme a classé officiellement les abeilles comme une espèce en voie de disparition. Si les abeilles venaient à disparaître, les conséquences seraient terribles, jusqu'à menacer grandement la survie de l'humanité. Le service a ainsi estimé que 7 espèces d'abeilles à face jaune originaires d'Hawaï devaient être protégées en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition.

© Google
Elles vont disparaître et nous laisser dans une terrible noirceur

Commentaire : Ce qui revient à dire que les abeilles, qui vont finir par disparaître si nous ne faisons rien, sont en voie de disparition par la faute de l'Homme. Les insecticides made in Monsanto sont la première cause de la disparition des abeilles. L'humanité est effectivement en danger non pas par la disparition des abeilles mais par le comportement suicidaire de l'être humain. C'est donc l'Homme lui-même qui est la cause de la menace de la survie de l'humanité. Nous sommes une espèce qui, avant de disparaître, mettons en danger d'extinction toutes les autres espèces de la planète.

Lire : La disparition des abeilles, Monsanto, et nous...


Commentaire: Lire aussi :