Bienvenue à Sott.net
jeu., 08 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte


Take 2

CIA, opération Laos

Retour sur la plus importante opération secrète menée par la CIA : la guerre clandestine au Laos entre 1962 et 1973. La guerre du Viêt-Nam fut le premier conflit retransmis à la télévision. Pourtant, c'est le Laos voisin qui constitua la cible d'une guerre aérienne interminable et démesurée, devenant le pays le plus bombardé de l'histoire (plus que l'Allemagne et Japon réunis lors de la 2nd guerre mondiale). Cette « guerre secrète », l'opération la plus importante menée par la CIA, reste aujourd'hui encore largement ignorée.

© Google
Extrait du film : Opération Laos, made in CIA
Les spécialistes parlent de crimes de guerre et la comparent aux conflits actuels en Irak et en Afghanistan. Dans CIA - Opération Laos, les principaux protagonistes de cette opération (anciens agents de la CIA, pilotes américains, combattants laotiens, reporters de guerre) nous conduisent jusqu'à l'emplacement stratégique du conflit : la base secrète de Long Cheng, QG de la CIA où tout était organisé et décidé. Alors que la guerre s'éternisait, Long Cheng était devenue la base aérienne la plus active du monde et un centre névralgique du commerce de l'opium et de l'héroïne...

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :


Archaeology

Une cité vieille de 7 000 ans et un cimetière antique découverts en Égypte

L'Égypte ancienne nous réserve encore bien des surprises et la récente découverte de vestiges datant de plus de 7 000 ans pourrait bien nous éclairer sur l'histoire de l'une des plus importantes et plus vieilles villes de cette région : Abydos.
Annoncée par le ministère des Antiquités, la récente découverte de vestiges datant de plus de 7 000 ans dans la Haute-Égypte pourrait nous en révéler plus sur la célèbre cité d'Abydos et sur son histoire. En plus de maisons, de morceaux de poterie et d'outils en fer, le précieux trésor comprend également une nécropole datant de la période prédynastique, soit des années de transition entre le néolithique et la création d'un État au pouvoir centralisé et appartenant aux pharaons.
Egyptian archaeologists discovered a 7000+ years' old settlement in Upper #Egypt https://t.co/ZT3eGKPlrE #Egyptology #Archaeology pic.twitter.com/uYi52Br2qR

— Luxor Times (@luxortimes) 23 novembre 2016

Eye 1

L'opération « Condor » contre Cuba

LORS du championnat du monde de foot de 1978, l'Argentine étrillait le Pérou sur le score de six buts à zéro ; elle se défaisait ainsi d'un rival de taille. Cette victoire a permis aux Argentins de se rapprocher de leur rêve d'accéder au titre mondial. Quelques jours plus tard, ils dominaient les Néerlandais et ils étaient sacrés champions du monde pour la première fois de leur histoire.Le résultat de la rencontre entre les deux équipes a fait l'objet d'une grande polémique dans l'histoire du foot. Personne n'a pu croire à la raclée encaissée par les Péruviens. La vie a donné raison aux septiques.

© Google
On sait aujourd'hui que le dictateur péruvien Francisco Morales Bermudez (1975-1980) avait ordonné aux joueurs de son pays de perdre le match, en échange d'une faveur qu'il avait demandée à son homologue dictateur argentin, Jorge Rafael Videla, président de 1976 à 1981. Cet arrangement fut conclu dans le cadre d'un pacte ténébreux qui porta le nom du plus grand rapace d'Amérique latine : le Condor.

Commentaire: Lire aussi :


USA

Petit retour sur le MacCarthysme

Les origines du maccarthysme remontent à 1946. Le 25 novembre de cette année-là, le président Truman met en place une commission temporaire, chargée d''enquêter sur la loyauté des fonctionnaires fédéraux. Sont considérés comme déloyaux les partisans du totalitarisme, du fascisme, du communisme et tous ceux qui prêchent la subversion du régime.

© etsy.com
La bureaucratie du maccarthysme
A partir de 1947, les administrations reçoivent la consigne d'interroger leurs employés et de renvoyer éventuellement les security risks, ceux qui, par leurs opinions sinon par leurs activités, menacent la sécurité des États-Unis. L'attorney général établit la liste des organisations subversives, dont les membres et les amis sont les suspects. Le FBI recueille des renseignements et les transmet, si nécessaire, à la commission de contrôle de chaque administration".

Vader

Evidence of Revision : un documentaire explosif sur les meurtres de JFK, MLK et RFK

Image
Evidence of Revision [Preuves de Falsification] est un documentaire en six parties qui dévoile des archives originales et historiques dont le contenu prouve que les événements les plus déterminants de l'Histoire moderne de l'Amérique ont été délibérément présentés au public sous un faux jour.

Les images d'archives et les interviews dévoilées dans cette série de DVDs vous feront plonger au cœur d'événements qui ont marqué l'Histoire américaine et qui ont eu des répercussions mondiales - des assassinats du président Kennedy et de son frère Robert Kennedy au meurtre de Martin Luther King, en passant par le massacre de JonestownCes documents d'archives portent l'empreinte de mains occultes qui, dans un effort coordonné, ont contribué à façonner l'Amérique que nous connaissons aujourd'hui. Evidence of Revision démontre sans l'ombre d'un doute que l'Histoire a été revue et corrigée alors même qu'elle s'écrivait !

Sous-titres : option « Sous-titres », sélectionner « Français »

Blue Planet

Falsification de l'histoire - l'« Ukraine » n'est pas un pays indépendant

Traduction : SOTT

L'Ukraine a dégénéré d'une région russe / soviétique en une colonie étasunienne. Le territoire actuellement appelé l'Ukraine n'a jamais été un État ou un pays, et ne le sera jamais. Elle a toujours été une partie d'un autre pays réel ou, encore plus souvent, divisée entre d'autres états réels tels que la Pologne, l'Autriche, la Hongrie, la Turquie et surtout la Russie.
© Katehon
Bien sûr, selon la junte nazie de Kiev, la guerre de Troie a été combattue entre « tribus ukrainiennes », Alexandre le Grand était secrètement « proto-ukrainien » et l'Empire byzantin était une « colonie ukrainienne », mais pour le reste du monde le fait est qu'il n'existe pas un seul document historique ou référence qui se réfère à « l'Ukraine » comme un État ou un pays indépendant. Bien que les nationalistes « ukrop » aimeraient cela, ils ne peuvent pas changer la « vieille » histoire comme ils essaient de le faire avec l'histoire moderne, comme ils le font, par exemple, en blanchissant les criminels de guerre, les collaborateurs nazi et Bandera auteur de meurtres collectifs. La junte nazie de Kiev essaye même de falsifier l'histoire « ancienne », mais les sources et auteurs anciens et médiévaux sont trop bien connus et trop bien documentés pour être falsifiés si facilement.

C'est un fait prouvé et bien connu que le premier état russe était Kievan Rus - prenez note : « Rus », pas l'Ukraine ! Il est également bien connu que le mot même « Ukraine » vient de l'ancien monde russe qui ne se réfère jamais à un pays, mais à la simple région frontalière entre les pays et les empires mentionnés ci-dessus. Plus tard, le mot « Ukraine » a été utilisé pour les parties occidentales de l'Empire russe. Lorsque l'Empire russe s'est développé vers le sud, les nouveaux territoires qui ont été libérés de l'occupation principalement turque ont été appelés Novorossiya, ou la Nouvelle Russie. Encore une fois, aucune mention de l'« Ukraine » ! Ce sont également des faits historiques indéniables. Les parties nord-est du territoire étaient appelées Malorossiya, ou Petite Russie. Malheureusement, les dirigeants communistes de l'URSS ont choisi de regrouper toutes ces parties dans une nouvelle république soviétique et ont appelé la combinaison « Ukraine ». Ils ont également ajouté la seule partie historiquement non-russe, la Galice, à cette nouvelle république et plus tard ajouté la Crimée en « don », et tout cela sans appeler le territoire (moins la Galice) par ses noms réels et historiques : Novorossiya et Malorossiya. Cela a été en partie fait par coïncidence et en partie pour des raisons de commodité, parce que la plus grande partie de ce vaste territoire était auparavant les « frontières » de la Russie.

Pirates

L'affaire « Iran-Contra » ou la guerre contre les Sandinistes

L'affaire Iran-Contra (ou Irangate, nommée ainsi en souvenir du scandale du Watergate) est un scandale politique survenu aux États-Unis dans les années 1980. L'affaire est toujours voilée de secrets et il est difficile de découvrir les faits. Plusieurs membres de l'administration Reagan ont vendu illégalement des armes à l'Iran, qui était un ennemi avoué des États-Unis, utilisant les profits pour financer secrètement, et malgré l'opposition du Congrès des États-Unis, les Contras, un mouvement contre-révolutionnaire nicaraguayen de lutte armée regroupant les opposants au gouvernement marxiste-léniniste de Daniel Ortega.


Les planificateurs : Ronald Reagan avec les organisateurs des Contras dans la salle Ovale. On peut voir Oliver North sur le coin droit
Dans le cadre de la Guerre froide, il s'agit pour l'administration Reagan de renverser un régime considéré comme communiste et situé dans ce que les États-Unis considèrent comme leur zone d'influence.

Commentaire: Lire aussi :




Pyramid

Mexique : une pyramide retrouvée cachée à l'intérieur de l'une des pyramides les plus emblématiques du monde

Chez les Mayas aussi on jouait aux poupées russes. Une équipe d'archéologues annonce la découverte d'une petite structure pyramidale située à l'intérieur du temple de Kukulkan, dans la ville légendaire de Chichen Itza, au Mexique.

Le temple de Kukultan est aujourd'hui considéré comme l'une des pyramides les plus emblématiques du monde. Cet édifice construit au cœur de l'ancienne cité maya de Chichén Itzá a récemment fait l'objet d'analyses topographiques poussées. Une technique d'imagerie non-invasive a révélé l'existence d'une structure de dix mètres de haut et de forme pyramidale cachée derrière les murs du temple. C'est la deuxième du genre, puisqu'une structure similaire de 20 mètres de haut avait en effet été découverte dans les années 1930.

Ainsi le temple de Kukulkan pourrait avoir fait l'objet d'un processus en trois étapes durant lequel trois pyramides auraient été érigées les unes sur les autres. Partant de ce principe, les archéologues suggèrent que la structure récemment découverte serait la plus ancienne. Construite entre le 9e et 12e siècle, la pyramide Kukulkan, qui s'élève aujourd'hui à 30 mètres de haut, serait donc la pièce maîtresse d'un plus vaste complexe. Une technique architecturale qui n'est pas méconnue des archéologues, comme le rappelle Denisse Argote, membre de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (Inah) : « Il est en effet relativement courant de retrouver au cœur des bâtiments préhispaniques une organisation en plusieurs strates ». Selon la spécialiste, cette nouvelle structure pyramidale est « particulièrement intéressante » car elle « apporte de nouveaux éléments et permet d'en savoir davantage sur la culture et sur les civilisations de l'époque ».

Archaeology

Des fouilles mettent à jour une ancienne structure sur le site de Durrington Walls près de Stonehenge

© Wikimédia
Silbury Hill.
De nouvelles découvertes archéologiques remarquables sont en train de suggérer que Stonehenge fut construit à une époque de rivalité religieuse et politique particulièrement intense.

A trois kilomètres à peine du célèbre monument, sur un important complexe archéologique, Durrington Walls, les archéologues ont découvert ce qui semble avoir été un vaste cercle de 500m de diamètre d'immenses poteaux en bois.

Une découverte d'importance internationale.

A l'origine, les archéologues, utilisant la géophysique plus que les fouilles, ont pensé qu'ils avaient trouvé des pierres levées enfouies. Mais cette récente découverte a totalement changé leur compréhension du site qui est le plus grand monument ancien de ce type en Grande-Bretagne.

La révélation la plus significative a été la découverte que le complexe de cercle en bois récemment identifié n'a probablement jamais été terminé, et que, juste après quelques mois ou années que la construction eut commencé, il y a eu un important changement dans l'orientation religieuse, et donc presque tout aussi certainement politique.

Snakes in Suits

Humanité : les deux races

Serait-il possible que la race humaine soit, en réalité, fondamentalement scindée en deux ? Serait-il concevable qu'au-delà des apparences physionomiques l'humanité abrite, en vérité, deux races humanoïdes bien distinctes ?
© Inconnu
L'idée qu'il y ait effectivement deux races différentes d'êtres humains peut surprendre car, bien entendu, ceci ne fait habituellement pas les manchettes. De plus, cette notion, à première vue, ne semble pas concorder directement avec nos expériences quotidiennes. Nous sommes accoutumés à penser en termes de physionomie : il y a des Asiatiques, des Blancs (caucasiens), des Noirs (négroïdes)... Nous y voyons donc, depuis toujours, plusieurs « races » fragmentant l'humanité en groupes identifiables. Les récentes poussées technologiques entourant le génome ont d'ailleurs tôt fait de catégoriser, dresser l'historique, ainsi qu'établir des tableaux de caractéristiques pour chacune de celles-ci.

Mais il existe une connaissance, parfois dissimulée dans certains enseignements dits « ésotériques » ou « occultes », selon laquelle l'être humain est, à la base, issu de deux races bien distinctes. Cette réalité, bien que peu connue, est étudiée et analysée par certains, et ce, dans différents domaines tels que la politique, la sociologie et la psychologie, et ils en sont tous venus plus ou moins à la même réalisation : il y a certains humains qui ne sont pas vraiment... « humains » !