Bienvenue à Sott.net
jeu., 21 mar. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Blue Planet

Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Le minimum solaire fait des ravages.... et ce n'est que le début. Parmi les phénomènes inquiétants figurent les records de basses températures ainsi que l'augmentation de l'activité volcanique et sismique.

Après des mois de précipitations abondantes et d'inondations record dans le monde entier, l'eau tombe maintenant sous forme de neige dans l'hémisphère Nord.

La tempête hivernale Gaia a frappé 30 % des États-Unis, forçant des fermetures de routes, des retards de vols, la suspension des activités et des pertes de récoltes.
janvier 2019

Snowflake

Déjà plus de neige que l'an dernier à Québec

Québec, neige, hiver 2019
© Didier Debusschère
Dans certains secteurs de Québec, des piétons ont préféré marcher dans les rues plutôt que sur les trottoirs enneigés. Ces marcheurs, photographiés dans le quartier Saint-Sauveur, sont du nombre.
Autre tempête, autre preuve qu'il faut être fait fort pour cet hiver: le mois de février n'est pas terminé que, déjà, il est tombé plus de neige que durant toute la dernière saison hivernale.

Quelques journées plus douces à l'approche du printemps ont rapidement été reléguées aux oubliettes, hier, alors qu'une bonne partie des 20 à 35 centimètres de neige anticipés étaient tombés sur Québec en fin de soirée.

Cette imposante couche de neige supplémentaire porte à près de 340 centimètres les précipitations accumulées depuis le début de l'hiver. Durant tout l'hiver 2017-2018, il en était tombé 302 centimètres.

Ce bilan partiel est même près d'un mètre supérieur aux accumulations de 243 centimètres recensées en moyenne «à la fin février», relève la météorologue d'Environnement Canada Annabelle Filion. «Une faible neige va continuer de tomber jusqu'en soirée [aujourd'hui]», ajoute Mme Filion.

Québec, neige, hiver 2019
© Agence QMI, Guy Martel
Sur deux pattes ou sur quatre, il n‘était pas facile de se déplacer, hier, notamment en raison des forts vents.

Snowflake

La NASA publie des images du manteau neigeux massif de février dans la Sierra Nevada par rapport à celui du même mois en 2018

Les images satellites diffusées cette semaine par la NASA mettent en perspective l'énorme quantité de neige qui s'est accumulée dans les montagnes californiennes.

Les tempêtes hivernales de cette année ont entraîné des niveaux de neige incroyables dans la Sierra Nevada, et d'autres précipitations sont encore prévues.

Une photo de la NASA a présenté la région montagneuse en février 2018 et en février de cette année. Les images côte à côte montrent cette année de la neige abondante sur les pentes ouest de la région :

February of 2018 and February this year
© NASA
Février 2018 (à gauche) et février de cette année (à droite).
« La Sierra Nevada est vraiment à la hauteur de son appellation de "chaîne de montagnes enneigées" cette année. Avec les bulletins d'enneigement qui arrivent et les tempêtes de neige qui continuent de sévir, c'est maintenant la station de ski la plus enneigée des États-Unis », a déclaré la NASA sur Twitter.

Commentaire: Mammoth Mountain, en Californie, a reçu 11,2 mètres de neige jusqu'à présent pour cette saison et d'autres chutes importantes prévues.

HUGE amounts of snow on Mammoth Mountain, California
© John Kassell
ÉNORME quantité de neige sur Mammoth Mountain, Californie.
Squaw Vallley en Californie établit son record de chutes de neige pour février à 5,20 m avant même que le mois ne soit terminé
Les chutes de neige dans certaines stations de ski de la région de Lake Tahoe ont atteint 1 m 50 en 48 heures


Camcorder

Un multiplex en Direct Live de l'Acte XIV des gilets jaunes

Acte XIV, gilets jaunes
Un multiplex fourni par la chaine Multiplex 18-25 :

Network

La France et l'Allemagne concluent un accord pour sauver l'effroyable #CopyrightDirective de l'UE -- Démolissant la liberté sur Internet

Germany copyright internet laws
La directive de l'UE sur le droit d'auteur continue de sombrer sous son propre poids : d'un côté, vous avez des politiciens allemands qui estimaient qu'il était politiquement impossible de forcer chaque plate-forme en ligne à dépenser des centaines de millions d'euros pour acheter des filtres ayant un copyright afin de prévenir une violation du copyright par un utilisateur, même pour un instant, et donc des changements mineurs, largement cosmétiques pour satisfaire les petites entreprises allemandes ; d'un autre côté, vous avez les politiques français qui comprennent que les CEO des multinationales de divertissement ne supporteront aucun compromis, ni même l'apparence du compromis et c'est ainsi le processus a échoué.

C'était jusqu'à ce que la chancelière Merkel et le président Macron s'assoient pour négocier un accord, dans lequel Merkel a cédé sur chaque mesure qui semblait en fait protéger les petites entreprises, coopératives, organisations sans but lucratif et particuliers, pour finir avec un accord qui garantit que chaque petite plateforme existante sera détruite et aucune nouvelle ne pourra être lancée, laissant l'Europe dans les mains du US Big Tech, pour toujours.

En vertu de la nouvelle entente, toute plate-forme où le public peut communiquer devra acheter des filtres de droit d'auteur pour intercepter toutes les communications publiques et les comparer à une base de données d' "œuvres protégées par le droit d'auteur" (à laquelle n'importe qui peut ajouter n'importe quoi), puis bloquer toute communication qui semble correspondre.

Snakes in Suits

Guide pour les Nuls : Décoder le double langage impérialiste sur la Syrie

doublespeak
La perspective d'un retrait américain de la Syrie a amené la pratique du double langage par les néoconservateurs et leurs compagnons de voyage interventionnistes libéraux à un nouveau niveau.

Pour aider l'observateur confus, voici un glossaire de certains des termes clés les plus fréquemment utilisés et de leur véritable signification, ainsi que des conseils sur les usages jugés tabous dans les milieux politiques et médiatiques occidentaux.

Enracinée. Comme dans : "Nous devons empêcher l'Iran de s'enraciner davantage en Syrie". Signifiant : "En faveur". Sans l'aide de l'Iran et du Hezbollah aux forces gouvernementales syriennes, l'ISIS et Al-Qaïda régneraient aujourd'hui sur la Syrie. Ne dites pas : "Israël s'enracine de plus en plus en Cisjordanie et dans le Golan".

Déploiement avancé. "Les troupes américaines sont en déploiement avancé dans l'enclave d'Al Tanf, à la frontière entre la Syrie et l'Irak". Ce qui veut dire : Occupation. Les troupes américaines n'ont pas le mandat d'y être, pas même l'approbation du Congrès américain.

Snowflake

Le Monde enveloppé dans la neige - Des cumuls massifs aux Etats-Unis et en Europe

Clearing Carson Spur on Route 88
© Stephen Ziehlke/Caltrans
Déneigement de la route 88 de Carson Spur hier.
ÉTATS-UNIS

Après une semaine de beau temps printanier, la neige est revenue en Californie avec une grande poussée la semaine dernière, deux tempêtes en cinq jours qui ont fait tomber des mètres de neige sur les Sierras. Les centres de villégiature autour du lac Tahoe ont rapporté d'énormes cumuls de neige, Homewood en tête avec 2,5 mètres, Kirkwood avec 2,4 mètres et Squaw Valley avec 2,2 mètres. Mammoth Mountain a également marqué de grands points avec 3,35 mètres (11 pieds) au sommet.

Comme on pouvait s'y attendre, les conditions ont été parmi les meilleures de l'hiver, le mardi et le mercredi étant les jours les plus chauds. C'est ce qui s'est passé dans de nombreuses stations de ski américaines alors que les tempêtes se déplaçaient vers l'intérieur des terres et que les stations de l'Utah signalaient deux mètres en 72 heures. Jackson Hole a également démarré avec un mètre de neige sèche en trois jours et il y avait aussi 60-100 cms au Colorado. Ce fut une bonne semaine, les températures froides ont assuré une neige de qualité et il y a eu de nombreux rapports de poudreuse froide dans les États de l'Ouest. Après quelques jours de soleil, la neige revient demain dans le Pacifique Nord-Ouest et en Californie avec deux tempêtes qui traversent les Cascades et les Sierras. Un autre prévision de 1,5 mètre de neige est prévu pour les deux régions d'ici lundi. Ce système se déplacera vers l'est, laissant tomber de la neige sur l'Utah samedi, l'Idaho et les Tetons dimanche, tandis que le Colorado devrait voir des chutes de neige décentes lundi.

Andy Finch, ripping into some fresh powder
© Squaw Valley Alpine Meadows
Andy Finch, skiant dans de la poudreuse à Alpine Meadows mercredi.
Canada

Nebula

De mystérieux événements électriques au-dessus de Dublin, Juarez et d'étonnantes explosions à Kenner, en Louisiane

electrical phenomena Dublin

Des phénomènes célestes mystérieux se produisent à Dublin, en Irlande, au Kenner, en Louisiane et dans le Queens, NYC.
Le même jour, alors que le ciel s'illuminait d'une mystérieuse lumière bleue au-dessus du Queens (New York), de puissantes explosions électriques ont également eu lieu à Kenner (Louisiane) et Ciudad Juarez (Mexique). Deux jours plus tard, quelque chose de vraiment bizarre s'est produit à Dublin, en Irlande. Il semble qu'il s'agisse d'un phénomène électrique très répandu. Sont-ils tous liés ? Comme une tempête géomagnétique ou quelque chose du genre dans l'espace ? Ou ces phénomènes sont-ils plus terre à terre comme le mystère qui est derrière le "Project Blue Beam."

Quelqu'un a une idée a quoi correspond le spectacle de lumière sur Dublin ? Serait-ce un orage géomagnétique ?


Commentaire: Pour comprendre :
Changements terrestres

Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique
https://pilulerouge.com/shop/echcc/


Snowflake Cold

Dommage pour le « réchauffement climatique » : Un froid record oblige à repenser les changements de la planète

snow, Wilder, Vermont (Nouvelle-Angleterre)
© EPA
A Wilder, dans le Vermont (Nouvelle-Angleterre).
Partout dans le monde, les manchettes font état de conditions exceptionnellement froides et de chutes de neige exceptionnellement abondantes au cours des dernières semaines. Ils présentent ces événements comme des records, mais peu de gens comprennent à quel point ces records sont courts - habituellement moins de 50 ans, un simple instant dans les 4,6 milliards d'années de l'histoire de la Terre. La réalité est que, dans un contexte plus large, il n'y a rien d'inhabituel dans les conditions météorologiques actuelles.

Malgré cela, les médias - directement, indirectement ou par déduction - attribuent souvent le climat actuel au réchauffement climatique. Oui, ils l'appellent maintenant changement climatique. Mais c'est parce que les militants ont réalisé, vers 2004, que le réchauffement prédit par les modèles informatiques sur lesquels la peur est basée, ne se réalisait pas. Les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) ont continué d'augmenter, mais la température a cessé d'augmenter. Donc, les preuves ne correspondent plus à la théorie. Le biologiste anglais Thomas Huxley a commenté ce dilemme il y a plus d'un siècle :

« C'est la grande tragédie de la science, le meurtre d'une belle hypothèse par un vilain fait. »

Pourtant, les conditions météorologiques récentes nous rappellent brutalement qu'un monde plus froid est une menace beaucoup plus grande qu'un monde plus chaud. Alors que les gouvernements se préparent au réchauffement, tout indique que le monde se refroidit. Et, contrairement aux proclamations des activistes du climat, chaque année, plus de gens meurent du froid que de la chaleur.

Magnify

Le débat sur les « origines de l'islam » occulte les causes modernes du conflit entre chiites et sunnites au sein du monde musulman

sunni shia

L'intelligentsia occidentale affirme que les divisions sanglantes sont inévitables parce que, s'agissant de l'islam, elles sont ancrées dans l'ADN musulman. Or elle « oublie » que l'interventionnisme occidental fait office de catalyseur.
Récemment, c'est devenu une habitude chez les orientalistes qui font l'apologie de l'impérialisme occidental d'offrir des explications historico-théologiques réductrices au conflit entre chiites et sunnites au Moyen-Orient, afin d'étouffer les réactions suscitées par les interventions et les guerres par procuration ineptes menées par les Occidentaux, lesquelles ont allumé la mèche et attisé les conflits fratricides au sein du monde islamique.

Certains « arabologues » autoproclamés au sein des médias mainstream postulent que cette division remonte aux fondements de l'islam, il y a de cela 1400 ans, et prétendent que ce conflit émergea au cours du règne du quatrième calife, Ali ibn Abi Talib, au 7e siècle ap. J.-C.

On peut se demander quelle explication ces historiens « érudits » de l'islam donneraient à la guerre contre le terrorisme menée par les Américains, à savoir que la cause du « choc des civilisations » entre chrétiens et musulmans remonte aux Croisades, lorsque Richard Cœur de Lion et Saladin ferraillaient au Levant tout en échangeant des politesses.

Le fait est que, à notre époque, le conflit entre sunnites et chiites au Moyen-Orient est en essence un conflit politique entre, d'une part, les autocrates du golfe Persique et, d'autre part, l'Iran, l'enjeu étant la domination de la région, et ce conflit est présenté aux musulmans laïques sous un vernis de religiosité.