Bienvenue à Sott.net
dim., 19 mai 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Galaxy

Ce qui est en Haut est-il comme ce qui est en Bas ?

comet mcnaught
© Stéphane Guisard
La comète McNaught au-dessus du Chili, Janvier 2007
Voici une idée antique : notre monde ferait partie d'un univers vivant, avec un esprit qui lui est propre, un lieu qui n'est pas seulement un terrain de jeu pour satisfaire nos désirs, mais aussi une école pour apprendre de la souffrance générée par la lutte pour l'existence. Cette idée est au cœur de l'ancienne philosophie du stoïcisme, établie à Athènes au début du IIIe siècle av. J.-C. Dans le livre « Les comètes et les cornes de Moïse » Laura Knight-Jadczyk résume ainsi la philosophie de base des stoïciens :
« Le monde est rationnellement organisé, et donc explicable et compréhensible. Ce motif se retrouve de partout. Au sein de l'organisation, différents éléments et parties sont dynamiques et gouvernent, d'autres ont une fonction passive. Le monde est délibérément providentiel ; c'est ainsi qu'il y a un design et un modèle. La bonne fin peut être découverte par la compréhension rationnelle de ce schéma. Seul l'élément divin est complètement immanent. Comme le système est un tout organique, la compréhension d'une partie contribue à la compréhension de l'ensemble, et vice versa. Même le fonctionnement d'une partie est pertinent au fonctionnement de l'ensemble. La loi fonctionnelle de cause à effet traverse le comportement des phénomènes et des êtres vivants. La compréhension et l'explication de son fonctionnement se trouvent à l'intérieur, et rien qu'à l'intérieur d'elle même. »
Quand j'ai lu ceci, je me suis rappelé des formes géométriques fractales, structures mathématiques très communes. Voici une sélection de ces formes telles qu'elles se manifestent dans la Nature :
Fractales
© Inconnu
Différents fractales au sein de la Nature et du Cosmos [Cliquez pour agrandir]

Snowflake Cold

Les scientifiques de la NASA mettent en garde contre la « tempête parfaite » alors que les rayons cosmiques atteignent un niveau record - la Terre fait face à une mini ère glaciaire

MINI-ICE AGE warning, solar minimum

Avertissement d'un MINI AGE-DE-GLACE alors que le minimum solaire atteint UN PIC - 'C'est la TEMPETE PARFAITE' !
Le minimum solaire est bel et bien là, après que les scientifiques aient enregistré un niveau record de rayons cosmiques, ce qui signifie que la Terre pourrait faire face à un "mini âge glaciaire".

Il y a une dizaine d'années, les scientifiques ont remarqué un niveau record de rayons cosmiques - des rayons qui proviennent de l'espace profond, à ne pas confondre avec les rayons solaires. Aujourd'hui les scientifiques ont remarqué que ces rayons cosmiques sont de nouveau à la hausse alors que le Soleil va de plus en plus vers un minimum solaire. Le Soleil suit des cycles d'environ 11 ans où il atteint un maximum solaire puis un minimum solaire.

Lors d'un maximum solaire, le Soleil dégage plus de chaleur et présente alors des taches solaires. La diminution de la chaleur dans un minimum solaire est due à une diminution des ondes magnétiques.

Moins d'ondes magnétiques signifie que le Soleil est légèrement moins chaud, et les experts s'attendent à ce que le minimum solaire devienne encore plus important avant qu'il ne reparte à la hausse.

Avec moins d'ondes magnétiques provenant du Soleil, les rayons cosmiques, eux, pénètrent plus facilement dans l'atmosphère terrestre et sont plus visibles pour les scientifiques.

Bien que les rayons cosmiques aient peu d'effets sur notre planète, l'une des raisons pour lesquelles les scientifiques les surveillent est de pouvoir observer à quel moment le Soleil a atteint son minimum solaire.


Commentaire : Peu d'effets ? En fait des scientifiques, dans plusieurs études, ont trouvé des preuves qui lient les rayons cosmiques à l'augmentation des tremblements de terre et à l'activité volcanique.


Commentaire: En dépit de l'effervescence continue des idéologues sur la menace du « réchauffement climatique », de plus en plus de scientifiques admettent que la véritable menace du changement climatique est une autre ère glaciaire, précipitée par les forces cosmiques cycliques - et encore, ce n'est qu'une partie de l'histoire. Voir les travaux du professeur Zharkova : Une mini-période glaciaire pourrait frapper la Terre à partir de 2030.


Hammer

Reconstruction de Notre-Dame : tribune libre, projet de loi Macron, projets de design et l'Unesco

Annoncée par le président, la reconstruction de Notre-Dame pourrait aller vite en incluant le concours des plus grands « talents » de la planète. Mais évoquant le savoir-faire français, des experts du monde entier demandent à Macron de ne pas se précipiter.
Notre-Dame incendiée vue du ciel
© Gigarama / «News Media»
La cathédrale Notre-Dame vue du ciel après l'incendie du 15 avril 2019
Le projet de loi Macron et la tribune libre

En effet, le président Macron a consacré le Conseil des ministres de mercredi dernier au seul sujet de l'incendie et de la reconstruction de Notre-Dame, ce qui en interroge plus d'un et montre à tout le moins une volonté de contrôle du sujet. Voir le Projet de loi pour la restauration et la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris et instituant une souscription nationale à cet effet », Assemblée nationale, N° 1881, enregistré le 24 avril 2019.

Un « projet de loi express qui pose de très graves questions ».

Et en aparté, Bérénice Levet, philosophe et auteur de « Le Crépuscule des idoles progressistes » et de « La Théorie du genre ou Le Monde rêvé des anges : l'identité sexuée comme malédiction », estime que Notre-Dame de Paris est la « prochaine victime de l'idéologie du dépoussiérage » :
« Les progressistes qui nous gouvernent sont incapables de concevoir que les chefs-d'œuvre du passé comme la cathédrale de Paris sont en avance sur nous. »
Comme expliqué dans cet article publié hier par SOTT :
L'objectif de l'Élysée fut de mettre en place une autorité capable de mener à la fois la reconstruction de Notre-Dame et la transformation de l'île de la Cité. Trois décisions importantes ont alors été actées à l'issue du Conseil des ministres :
  • Nommer l'ancien chef d'état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, pour conduire depuis l'Élysée une mission de représentation spéciale « afin de veiller à l'avancement des procédures et des travaux qui seront engagés » ;
  • Faire adopter par le parlement un projet de loi régissant la collecte de fonds, régularisant la nomination du général Georgelin qui a atteint la limite d'âge et surtout exemptant sa mission de toutes les procédures d'appel d'offres, des lois de protection du patrimoine, et de toutes les contraintes qui pourraient survenir ;
  • Lancer un concours international d'architecture pour reconstruire Notre-Dame.
Une autre décision a également été prise : étouffer tout débat sur les causes de l'incendie afin d'éviter qu'une enquête judiciaire ne vienne perturber ce bel agencement.
Toutefois on peut voir que près de deux semaines après l'incendie de Notre-Dame et après l'accumulation de plusieurs polémiques au sujet de la reconstruction de l'édifice et de son financement, 1 170 professionnels du patrimoine s'adressent au chef d'État français à travers une tribune parue ce 28 avril dans les colonnes du Figaro, intitulée « Monsieur le président, ne dessaisissez pas les experts du patrimoine ! ».

Commentaire: Voici les liens pour consulter les autres Focus sur Notre-Dame :


Snowflake

« Le plus long hiver de tous les temps » : Les agriculteurs du nord-ouest de l'Amérique font face à des délais de 2 mois pour les plantations

Northwest America snow
L'hiver long et sans précédent de cette année a laissé de nombreux champs du Nord-Ouest de l'Amérique gelés ou inondés beaucoup plus tard que d'habitude et, par conséquent, les agriculteurs ont de la difficulté à semer leurs graines à temps.

"Nous avons eu l'hiver le plus long de tous les hivers", a déclaré Chris Voight, directeur de la Commission de la pomme de terre de l'État de Washington. "Normalement, nous commençons à planter des tubercules fin février, mais cette année, nous n'avons pas pu commencer à planter avant le 1er avril."

Après avoir examiné les prévisions des chutes de neige totales sur 10 jours de GFS, d'autres retards semblent se profiler à l'horizon.

Jusqu'à 61 cm de neige pourraient tomber dans le sud du Montana au début de la semaine prochaine, le Wyoming et l'Idaho étant également gravement touchés. Les totaux semblent encore plus élevés dans le nord du Colorado.

Commentaire: Se référer au documentaire mensuel de SOTT sur les changement climatiques :




Cardboard Box

L'incendie de Notre-Dame met en lumière un projet pré-existant de rénovation de l'Île de la Cité

L'incendie de Notre-Dame a suscité et suscite toujours de nombreuses interrogations, et après avoir fait le point sur ce drame national dans un article où nous avons évoqué les différentes pistes qui expliquent - ou pas - comment cet événement aurait pu survenir de manière accidentelle, nous allons nous pencher aujourd'hui sur un certain nombre d'informations disponibles sur le Net depuis fin 2015 et tenter de comprendre qui va profiter de cet incendie pour avancer des pions qui semblent déjà prêts à entrer sur l'échiquier.
Île de la Cité vue du ciel
© AFP/Jean-Sébastien Evrard
Cette photo de l'Île de la Cité ne sera-t-elle bientôt qu'un souvenir, une part d'un passé qui doit laisser la place à un projet « moderne » ?
Emmanuel Macron, les J.O. et l'Exposition universelle

Ce qui suit répondra aussi peut-être à la question de savoir pourquoi Emmanuel Macron Le Mal-Aimé, n'a eu de cesse de répéter depuis l'incendie de Notre-Dame que « nous la rebâtirons tous ensemble » « d'ici cinq années » :
« Venu sur place constater l'ampleur des dégâts, alors que les flammes n'étaient pas encore éteintes, Emmanuel Macron a brièvement pris la parole. « Cette cathédrale nous la rebâtirons tous ensemble », a affirmé le président de la République, déclarant avoir « une pensée » à la fois pour « les catholiques », « les Parisiennes et les Parisiens », ainsi que l'ensemble de ses « compatriotes ». Le chef de l'État a annoncé qu'une « souscription nationale » serait lancée dès mardi 16 avril afin d'aider à la reconstruction du monument. »

Et d'ajouter au lendemain de l'incendie de Notre-Dame qu'il souhaitait que cette dernière soit rebâtie « plus belle encore » d'« ici cinq années ».

Mais pourquoi dans cinq ans ? Nous avons entendu ici et là dans les médias qu'au cours des dernières décennies, d'autres bâtiments historiques ailleurs en Europe avaient brûlé pour être reconstruits en cinq ans - comme le château de Windsor en Angleterre - voire moins, comme le palais de La Fenice à Venise, en Italie (en français Le Phoenix).

Toutefois, dans cinq ans nous serons en 2024 et Paris accueillera alors les Jeux Olympiques... et aurait d'ailleurs dû accueillir l'Exposition universelle l'année suivante, mais le Premier ministre Édouard Philippe a retiré la candidature de la France alors que le président Emmanuel Macron l'ex-banquier avait donné son accord.

Pour Gilles Dufeigneux, ancien délégué général chargé du financement de la candidature française, la décision de Matignon est « injustifiée ». Explications selon Le Figaro :
« Un projet qui péchait par concurrence : celle des Jeux olympiques de 2024 à Paris. Ancien délégué général d'ExpoFrance 2025 chargé de la préparation du dossier de candidature et de son financement, Gilles Dufeigneux considère que les arguments invoqués par Édouard Philippe sont « injustifiés » et « incompréhensibles ». Et de rappeler que le président de la République, lui-même, avait approuvé et signé le dossier de candidature. »
Ou encore à propos du financement de l'Exposition universelle :
« L'argument de la frilosité des acteurs privés à s'engager est inapproprié pour un projet dont la candidature n'est portée financièrement que par de grandes entreprises mécènes. Cette candidature, d'un budget de 30 millions d'euros est intégralement financée par des fonds privés, sans subventions publiques. »
Expo universel Paris 1900
© Inconnu
L'Exposition universelle de Paris en 1900
Plus loin dans le même article, qui est antérieur au mouvement des Gilets jaunes, le sujet des territoires délaissés en France - sujet largement mis en avant depuis le début le mouvement, par les Gilets jaunes eux-mêmes et notamment par tout un ensemble de maires des différents territoires français - est, dans le cadre de cette Exposition, résumé ainsi :
« L'Exposition universelle ne devait pas se tenir uniquement à Paris, mais aussi dans les territoires.

La candidature est particulièrement aboutie. Elle est originale et innovante, des qualités dont notre pays a tant besoin, à maints égards. C'est celle de tout un pays, pas seulement de la ville capitale où toutes les décisions se font et se défont, mais aussi d'une quinzaine de métropoles, départements, régions où des forums thématiques mettant en avant toute la richesse et la diversité de notre territoire devaient se tenir. Renoncer en quelques jours à une infrastructure aéroportuaire stratégique pour l'ouest de la France et refuser, à ces mêmes territoires, qui aspirent au développement, au rayonnement et à la responsabilité, la chance de participer à une grande aventure de promotion collective de notre pays sont en ce début d'année de bien mauvaises nouvelles.

[...]

C'est en 1900 que la France a pour la dernière fois organisé l'Exposition universelle. Le pays était alors beaucoup moins développé en termes d'infrastructures et ne comptait que 40 millions d'habitants. Cela n'avait pas empêché d'accueillir 42 millions de visiteurs, pour la plus grande gloire de nos arts, de notre culture et de nos industries. »
Expo universelle Paris 1900
© Inconnu
Vue aérienne de l'Exposition universelle de Paris en 1900
Il semble qu'une Exposition universelle sur l'ensemble des territoires français aurait été beaucoup plus rémunératrice et porteuse d'espoir pour tous. Nous ne pensons pas (du tout) que les Jeux Olympiques seront ou pourront être rentables ou à tout le moins à peu près équilibrés entre leur coût et leur remboursement par les rentrées financières qu'elle génère et qui ne vont pas dans les caisses de l'Etat, mais dans celles des entreprises privés participant aux J.O. et qui plus est la plupart du temps exonérés d'impôts). Les précédents Jeux olympiques ailleurs dans le monde ont plutôt été catastrophiques d'un point de vue de leur rentabilité. Alors, l'espoir doit-il être supprimé des cœurs français ? Ou faut-il même détruire ce que nous avons de plus sacré pour imposer le nouvel ordre post-impérialiste érigé à la gloire des adorateurs de Mammon ? Un nouveau monde dans lequel poser de légitimes questions est désormais un délit ?

La mission de Dominique Perrault et Philippe Bélaval

Pour en revenir au cœur de cet article, c'est en effectuant des recherches pour tenter d'expliquer - au moins en partie - comment l'incendie de Notre-Dame a pu se produire, que nous sommes - littéralement - tombés sur des informations relatives à des projets de restructurations immobilières de l'entière Île de la Cité sur laquelle s'élève (bien que d'un peu moins haut aujourd'hui puisqu'elle a perdu sa flèche) Notre-Dame de Paris, une île dont le périmètre est le plus central de la spirale que forment les arrondissements de Paris, périmètre qui est classé au Patrimoine des Monuments historiques de l'Unesco.

Cross

Le point sur l'incendie de Notre-Dame de Paris

Avec l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, des questions se sont posées sur la possibilité que cet événement puisse survenir de manière accidentelle. De nouvelles informations sont depuis lors apparues. En voici un résumé.
notre dame fire roof
© AP / Thierry Mallet
Des flammes et de la fumée s'échappent de l'incendie après la chute de la flèche de la cathédrale Notre-Dame à Paris, le lundi 15 avril 2019
1/ Le chantier de restauration n'avait pas encore débuté
A priori seul l'échafaudage avait été monté : les échafaudages érigés en avril 2018 devaient permettre dans un premier temps de rénover la flèche, dont la toiture en plomb, très abîmée, avait perdu son étanchéité.

Source :
Le Monde 16/04/19
[Porte-parole de l'entreprise Le Bras Frères] L'échafaudage, a-t-il précisé, était en cours de construction, devant « être livré à la mi-juillet » et « aucun travail sur la charpente n'avait encore commencé ».

Source :
Le Figaro

2/ Un système performant de surveillance incendie était installé
Reprenant les propos de son successeur Philippe Villeneuve, avec qui il est en contact, Benjamin Mouton affirme auprès de Batiactu que ce dernier était « totalement incrédule » face à cet incendie qui aurait pu partir du chantier de rénovation, et que les soupçons pourraient se porter sur la « noue », où se croisent la nef et le transept de la cathédrale.
« La protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau. »
Un important dispositif de détection et de protection des incendies

« En 40 ans d'expérience, je n'ai jamais connu un incendie de la sorte », affirme celui qui estime que la protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau.

« Lorsque je me suis occupé de la détection incendie, qui a été un dispositif très onéreux, il fallait très peu de minutes pour qu'un agent aille faire la levée de doute, nous avons fait remplacer de nombreuses portes en bois par des portes coupe-feu, nous avons limité tous les appareils électriques, qui étaient interdits dans les combles », affirme-t-il auprès de Batiactu.
« Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant. »
Le mystère sur les causes de l'incendie reste donc entier. Un expert du secteur de la construction, confie également son incompréhension auprès de Batiactu : « L'incendie n'a pas pu partir d'un court circuit, d'un simple incident ponctuel. Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant. »

Source : batiActu

3/ Deux hommes étaient présents jour et nuit 7/7 pour vérifier la moindre alerte et appeler les pompiers le cas échéant

Vader

Pas de violence lors des manifs Gilets Jaunes de samedi ???

CRS, Acte 23, gilets jaunes
© GONZALO FUENTES / REUTERS
Les médias titrent que l'ordre a été maintenu pour la manifestation des Gilets Jaunes acte 23, bref, que rien ne s'est passé, et qu'il y avait peu de manifestants mais ce n'est pas vraiment ce que montrent les vidéos sur les réseaux sociaux. Petit aperçu.

« La violence à Paris s'intensifie alors que la police continue d'utiliser la force de manière disproportionnée. »

Commentaire: Voir aussi : Gilets jaunes à Paris : plusieurs journalistes arrêtés, d'autres blessés

Également - La brutalité utilisée à Toulouse lors de l'acte précédent :




Phoenix

Mais comment Notre-Dame de Paris a-t-elle pu brûler ?

Notre Dame, feu, Paris, drone
© @alex_fremont
Notre-Dame en feu prise en photo par un drone.
La cathédrale Notre-Dame de Paris était un monument vieux de quelque 700 ans, ayant d'abord traversé des siècles où les incendies de bâtiments étaient courants et ravageurs, puis deux guerres mondiales. Il faudra attendre avril 2019, ère de la technologie et des normes de sécurité à tout va, pour qu'un incendie monstrueux ravage ce monument qui faisait toute la grandeur de la France. Mais comment cela est-il seulement possible ?

Notons que la cathédrale était le cœur de la France dans le sens où, outre le fait que ce soit le monument le plus visité d'Europe et le symbole de la France, c'était le "kilomètre 0", le point à partir duquel toutes les distances à partir de Paris étaient mesurées. Et puis, des milliers de personnes avaient passé du temps à la construire et à en prendre soin.

Plusieurs questions que l'on est en droit de se poser

Blue Planet

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2019 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Mars 2019 a été un autre mois d'événements météorologiques extrêmes, avec des nouveaux records d'inondations, de tempêtes de grêle, de chutes de neige et d'incendies de forêt - sur tous les continents, peu importe la saison.

Alors que les médias promeuvent l'affirmation pseudo-scientifique selon laquelle le changement climatique est dû à l'homme et que les effets ne devraient concerner que les générations futures, c'est ICI ET MAINTENANT que le climat change - et, à part atténuer certains de ses effets, les gouvernements ne peuvent rien faire pour empêcher ce changement de se produire.

Changements terrestres mars 2019

Solar Flares

Les experts prédisent un long, profond, minimum solaire

Si vous aimez le minimum solaire, bonne nouvelle : il pourrait durer des années. C'est l'une des prévisions publiées la semaine dernière par un groupe d'experts internationaux réunis à l'atelier annuel de la NOAA sur la météorologie spatiale pour prévoir le prochain cycle solaire. Si le tableau est correct, le nombre de taches solaires déjà faible atteindra un nadir entre juillet 2019 et septembre 2020, suivi d'une lente reprise vers un nouveau maximum solaire en 2023-2026.
the sun

Le GIEC est convaincu que cela n'a aucun effet sur le changement climatique.
"Nous nous attendons à ce que le cycle solaire 25 soit très semblable au cycle 24 : un nouveau maximum assez faible, précédé d'un minimum long et profond", déclare Lisa Upton, coprésidente du panel et physicienne solaire de Space Systems Research Corp.

Le cycle solaire est comme un pendule, oscillant entre des périodes de forte et de faible quantité de taches solaires tous les 11 ans environ. Les chercheurs suivent ce cycle depuis sa découverte au XIXe siècle. Tous les cycles ne se ressemblent pas. Certaines sont intenses, avec beaucoup de taches solaires et d'éruptions solaires explosives ; l'ère spatiale a commencé avec un grand maximum solaire qui était en plein essor. D'autres sont faibles, comme le plus récent, le cycle solaire 24, qui a culminé en 2012-2014 avec relativement peu d'activité.

solar cycle 25
© spaceweatherarchive.com
Prévisions préliminaires pour le cycle solaire 25.
Les chercheurs apprennent encore à prédire le flux et le reflux de l'activité solaire. Les techniques de prévision vont des modèles physiques de la dynamo-magnétique interne du soleil aux méthodes statistiques semblables à celles utilisées par les analystes boursiers.

Commentaire: L'immense majorité de l'énergie qui arrive sur la Terre provient du soleil. Le bilan radiatif global de la Terre est tel que la densité thermique de la surface terrestre est en moyenne à 99,97 % ou 99,98 % d'origine solaire. Aujourd'hui, le GIEC, organisme politique de l'ONU, financé pour démontrer le rôle climatique de l'homme, nie ou minimise l'importance des prédictions sur le minimum solaire. Lire : Une chercheuse russe, le professeur Valentina Zharkova, prédit un mini-âge de glace entre 2030 et 2040. Celle-ci utilise un autre champ magnétique, présent à la surface du soleil, pour compléter la vision des physiciens de la NOAA.

Vous pouvez aussi consulter : Pourquoi la théorie du réchauffement climatique fait rire le Pr Istvan Marko