Bienvenue à Sott.net
sam., 04 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte


Crusader

Bill Gates — L'aversion pour les masques contre le coronavirus est « difficile à comprendre »

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a déclaré qu'il était « difficile de comprendre » l'aversion pour les masques contre le coronavirus avancée par certaines personnes.
bill gates OMS
© Inconnu
« Ne pas porter de masque est difficile à comprendre, parce que ce n'est pas si gênant », a déclaré M. Gates mardi lors de la réunion annuelle virtuelle du Fast Company Impact Council. « Ce n'est pas cher, et pourtant certaines personnes pensent que c'est un signe de liberté ou quelque chose comme ça, malgré le risque d'infecter d'autres personnes ».

Les autorités sanitaires américaines continuent de recommander le port d'une protection faciale comme moyen de ralentir la propagation de Covid-19, ainsi que la distanciation sociale et l'hygiène personnelle.

Aux États-Unis, le thème du port du masque a parfois suscité des débats politiques sur la liberté et la responsabilité personnelle. Dans certains pays asiatiques, cependant, le masque est plus largement accepté comme un vêtement que l'on porte quand on est malade, même en cas de maladie qui n'est pas liée au Covid-19.

Cult

Allemagne : un réseau pédocriminel d'État sous couvert de pédagogie et de libération sexuelle

Nouveau scandale en Allemagne, même s'il couve depuis quelques années. Il est question cette fois-ci de l'alimentation par les services sociaux de réseaux pédocriminels, en toute impunité pendant 30 ans malgré les alertes. Le tout, organisé par un certain Helmut Kentler, sexologue et pédagogue meneur dans la vague allemande de "liberation sexuelle" à travers laquelle beaucoup ont cherché à transformer les enfants en objets sexuels.

Helmut Kentler

Helmut Kentler, la star allemande de « l'éducation sexuelle » (au sens littéral)
Pendant plus de 30 ans, jusqu'en 2003, les autorités allemandes ont continué envers et contre tout à fournir des enfants à des pédophiles, le tout organisé par le Dolto - Kinsey allemand, Helmut Kentler, la star allemande de l' "éducation sexuelle" (au sens littéral).

Cette icône de la "révolution sexuelle" menait officiellement des "expériences" sociologiques avec des pédocriminels et des enfants.

Beaker

Les preuves irréfutables de l'origine humaine du Sras-Cov-2

Le déroulement de la pandémie de Covid-19 a laissé de nombreuses questions sans réponse, ou avec des réponses insatisfaisantes. Pourquoi des médicaments efficaces ont-ils été interdits pendant qu'un hypothétique vaccin était mis en avant ? Pourquoi le souci soudain des pouvoirs publics de « sauver des vies » ? Pourquoi les mêmes mesures dans une douzaine de pays ? Pourquoi l'imposition d'un confinement alors que la détection et le traitement étaient plus efficaces ? Pourquoi un virus dont le taux de mortalité est comparable à celui d'une grippe saisonnière a-t-il fait l'objet d'un tel battage médiatique ? Le Sras-Cov-2 est-il un virus naturel ou a-t-il été créé en laboratoire ?
SARS-Cov-2 man made
© Inconnu
Cet article vise à répondre à ces questions, mais surtout à décrypter les véritables motivations cachées derrière le show planétaire du coronavirus.

Les pouvoirs publics et la vie

Toutes les mesures prises par les pouvoirs publics en rapport avec la pandémie de Covid-19 se sont articulées autour d'une seule motivation : « sauver des vies ». Cette motivation est conforme à leur principal mandat qui est de nous protéger, du moins c'est ce que nous avons été amenés à croire.

Cette motivation caractérise la pensée progressiste, année après année, grâce aux droits de l'homme, à la démocratie, à l'humanitarisme et au progrès technologique, dans laquelle la barbarie et la mort appartiennent au passé. Nous sommes maintenant « plus affables et plus dociles », comme le dit Steven Pinker :
La cruauté en tant que divertissement, le sacrifice humain pour satisfaire aux superstitions, l'esclavage en tant que mécanisme permettant de réduire la main-d'œuvre, la conquête en tant que profession de foi gouvernementale, le génocide en tant que moyen d'acquérir des biens fonciers, la torture et les mutilations en tant que châtiment ordinaire, la peine de mort pour les délits et les divergences d'opinion, l'assassinat comme mécanisme de succession politique, le viol en tant que butin de guerre, les pogroms en tant que moyen de frustration, l'homicide en tant que principale forme de résolution des conflits — tous ces éléments ont été sans exception des caractéristiques de la vie pendant la plus grande partie de l'histoire de l'humanité. Mais aujourd'hui, ils sont rares, voire inexistants en Occident, bien moins fréquents ailleurs qu'autrefois, dissimulés lorsqu'ils se produisent et largement condamnés lorsqu'ils sont révélés.

~ Steven Pinker, A History of Violence
Le problème avec cette interprétation idyllique c'est qu'elle ne résiste pas aux faits concrets et tangibles. Extrait du livre de David Berlinski, The Devil's Delusion [« L'illusion du diable », ouvrage non traduit en français - NdT], le tableau ci-dessous énumère les conflits du XXe siècle et le nombre de victimes pour chacun d'entre eux. Le tableau original fait trois pages, je l'ai donc limité aux conflits qui ont fait plus d'un million de morts.

Binoculars

L'Empire parodie minablement Canossa*

Il est assez intéressant d'observer à quel point les commentateurs ont mal interprété les émeutes raciales actuelles, ou les ont comparées avec les émeutes raciales précédentes de l'histoire des États-Unis.
lllll
© Inconnu
Je suppose qu'en disant que ces dernières émeutes sont « tout comme » ou « pas aussi mauvaises » que les émeutes raciales américaines passées, elles essaient de se rassurer en entretenant l'illusion que ce qui se passe maintenant est d'une ampleur limitée et / ou temporaire.

Ce n'est pas le cas.

Non, ce n'est pas « comme » par le passé

Oh, bien sûr, il y a beaucoup de violence raciale - de tous les côtés - dans l'histoire des États-Unis, depuis la création même du pays en tant que société propriétaire d'esclaves, jusqu'à l'immense nombre de lynchages, qui ont eu lieu dans le Nord autant que dans le Sud, les intéressés devraient lire At the Hands of Persons Unknown : The Lynching of Black America de Philip Dray et au meurtrier « massacre de Tulsa » qui a même vu des quartiers noirs bombardés depuis les airs !

Bulb

« Pandémie COVID-19 » - « Dessine-moi un idiot »

« Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir ». Aussi absurde que cela me semblât à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe.
mmmm

Le petit mouton du Petit Prince de Saint-Exupéry
Mais je me rappelai alors que j'avais surtout étudié la géographie, l'histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Ch. 2). »

Ce passage n'est-il pas de circonstance s'agissant de décrire la sidération dans laquelle nous ont placé nos maîtres depuis l'éclosion de la pandémie de coronavirus ? Et oui, désormais, en l'absence de démocratie et la condition dans laquelle ces gens entendent nous assigner, je pense que le terme maître est bien plus approprié que celui de dirigeant. Et penser avec les mots appropriés vous permet de retrouver votre souveraineté, loin de l'impuissance à laquelle vous réduit l'usage de la langue de bois.

Tout d'abord, ceux qui me connaissent savent que j'ai le chic pour poser les questions que personne, tout d'abord, n'aurait pensé à se poser, la raison étant que je crois plus à l'observation et à la raison qu'à la propagande, à laquelle je suis pour le moins rétif. Ainsi, je vais vous demander de remettre en question une proposition que vous tenez plus que probablement pour vraie, ou en tout cas qu'une majorité d'entre vous tient pour vraie...

Cowboy Hat

Trump contre l'État Profond

On a gagné ! Comme un homme après une longue maladie se relève, lentement, d'une démarche chancelante, et fait ses premiers pas, ainsi l'humanité se relève de son lit de malade. Il y a des infirmières, des médecins, des héritiers et des avocats qui voudraient garder toujours le patient au lit, pour avoir le champ libre, mais le voilà qui se relève, maître de lui, malgré leurs cris d'orfraie.
tttt
© Inconnu
Nous voilà exactement au milieu de l'année 2020. De Noël à la mi-été, les jours rallongent; de la mi-été à Noël, les nuits rallongent. Le jour de la Saint-Jean-Baptiste ajoute un sens religieux à la signification cosmique des événements, amplifiée cette année par l'éclipse solaire.

Aux États-Unis, l'événement central c'est le rebondissement de Trump. À Tulsa, Oklahoma, Trump a commencé à regagner le terrain perdu. La conjoncture ne lui était pas favorable. Twitter a encore une fois trollé Trump, avec sa blague sur les média mensonges. La Cour suprême a rejeté deux de ses initiatives, offrant une protection supplémentaire aux personnes qui se déclarent LGBT et aux jeunes immigrants illégaux désormais intouchables. L'armée a manifesté son hostilité envers Trump, en s'excusant pour une séance de photos avec son commandant en chef. Les services secrets ont divulgué le lieu où se trouvait le président. De plus en plus de fonctionnaires ont déclaré leur allégeance au Nouvel Ordre Mondial en s'agenouillant devant lui plutôt que devant Dieu.

Broom

France - Hôtel-Dieu, ou comment transformer un hôpital en hôtel de luxe

La crise sanitaire que nous traversons a révélé des hôpitaux au bord de l'effondrement, laminés par des cures d'austérité budgétaire à répétition. Après des décennies de délabrement au service de l'enrichissement privé, et au-delà de quelques mesures de façade et autres distribution de médailles en signe de récompense, il semble essentiel de repenser les services publics.
hhhh
© Inconnu
Les services de santé doivent notamment faire l'objet d'une attention particulière, car leur capacité à répondre à des crises comme celle du Covid 19 a été fortement amoindrie. Ils constituent autant d'organes vitaux indispensables au bon fonctionnement d'une société équitable et respectueuse de l'humain.

Commentaire: C'est ainsi que l'histoire et la culture et aussi l'art disparaissent, de la même façon que les statues renversées ces derniers temps par des fanatiques et les globalistes. L'élite qui n'a pas de conscience n'a que faire de tout ça.

C'est plus important investir pour le tourisme que pour la santé. On en est rendus là.


Syringe

Un projet de loi du Colorado exige la « rééducation » des parents qui refusent le vaccin contre le COVID-19

Êtes-vous prêt pour les camps de rééducation aux États-Unis ? Le Colorado a présenté un projet de loi qui vise à « rééduquer » les parents qui refusent de vacciner leur enfant avec le vaccin contre le coronavirus.
cccc
© Inconnu
Le projet de loi oblige tous les médecins et le personnel médical à effectuer des vaccinations sans aucune dérogation, même s'ils sont dans une situation où ils estiment que ce ne serait pas dans l'intérêt de l'enfant. La version actuelle du projet de loi, cependant, ne prévoit aucune sanction ou punition pour le personnel médical qui refuse, selon Life News.

Snakes in Suits

Déposition sous serment du Dr. Stanley Plotkin sur l'utilisation de foetus avortés humains dans les vaccins et les expérimentations sur des orphelins et handicapés

Dr Plotkin

Dr Plotkin le 11 janvier 2018 dans l'affaire judiciaire opposant Lori Matheson (contre la vaccination) à son ex-mari Michael Schmitt concernant la vaccination de leur fille de deux ans.
Il s'agit d'extraits de la déposition complète de 9 heures du Dr Stanley Plotkin sur les vaccins et l'utilisation de tissus cellulaires fœtaux (76 fœtus pour une étude entre autre) ainsi que l'expérimentation de vaccins sur les orphelins, les bébés en prison, les handicapés mentaux et environ un million de personnes sous domination coloniale au Congo belge et au Rwanda.

Il ne s'agit là de que des aveux de ce médecin en particulier. Imaginez le nombre faramineux de fœtus utilisés pour la création de vaccins et le nombre de cobayes non informés qu'a utilisé Big Pharma pour son plus grand profit...

Cet extrait a été traduit :

Bullseye

Démasquer et désactiver la Réinitialisation mondiale (Global Reset) de « L'État profond »

Imaginez, vous vivez dans un monde dans lequel on vous dit qu'il est une démocratie — et vous pouvez même le croire — mais en fait votre vie et votre destin sont entre les mains de quelques oligarques ultra-riches, ultra-puissants et ultra-inhumains. Ils peuvent être appelés État profond, ou simplement « la Bête », ou n'importe quoi d'autre d'obscur ou d'introuvable — peu importe. Ils sont inférieurs à 0,0001%.
rrrr
Faute d'une meilleure expression, appelons-les pour l'instant les « individus obscurs » ("obscure individuals").

Ces « individus obscurs » qui prétendent diriger notre monde n'ont jamais été élus. Nous n'avons pas besoin de les nommer. Vous découvrirez qui ils sont, et pourquoi ils sont célèbres, et certains d'entre eux totalement invisibles. Ils ont créé des structures, ou des organismes sans aucun format légal. Ils agissent totalement hors de la légalité internationale. Ils sont à l'avant-garde de « la Bête ». Il y a peut-être plusieurs « bêtes » en concurrence. Mais elles ont le même objectif : Un nouvel ordre mondial ou un seul ordre mondial (NWO, ou OWO).

Ces « individus obscurs » dirigent, par exemple, le Forum économique mondial ( FEM - représentant la Grande industrie, la Grande finance et de Grande renommée ), le Groupe des 7 - G7, le Groupe des 20 - G20 ( les dirigeants des nations les plus « fortes » économiquement ). Il existe également quelques entités de moindre importance, appelées la Société Bilderberg, le Conseil des relations étrangères (Council on Foreign Relations, CFR), Chatham House et d'autres encore.

Commentaire: Lire aussi :