Bienvenue à Sott.net
ven., 24 nov. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte


Jet2

Les États-Unis augmentent leur aide au massacre saoudien au Yémen

Washington lance une série de nouvelles politiques visant à renforcer la puissance militaire de la dictature monarchique d'Arabie saoudite qui mène un siège du Yémen voisin qui pourrait faire des millions de morts.
© Inconnu
Une guerre atroce contre la population au Yémen
Le Wall Street Journal, citant de hauts responsables de l'administration, a rapporté samedi que « le gouvernement Trump cherche des moyens de renforcer rapidement les défenses antimissiles de l'Arabie saoudite et de perturber le flux des armes avancées iraniennes à travers le Moyen-Orient en même temps que des préoccupations se développent dans la région sur cette nouvelle crise déstabilisante. »

Commentaire: Lire aussi :


Whistle

Malgré la défaite imminente de Daesh, Washington n'a pas l'intention de retirer ses troupes de Syrie

Washington est intervenu illégalement en Syrie avec pour objectif annoncé de détruire Daesh. Cet objectif en passe d'être atteint, des responsables américains évoquent désormais la menace présumée de l'Iran pour maintenir leurs troupes sur place.
© Inconnu
La défaite imminente de groupe terroriste État islamique en Syrie, en passe d'être totalement éliminé du pays, pousse le gouvernement américain à adapter sa stratégie, selon un article du Washington Post daté du 23 novembre.

Commentaire: Les États-Unis sont incapables d'envisager la paix, quelle qu'elle soit. Ils sont responsables de la souffrance d'une grande part de la planète.

Lire :


Handcuffs

Esclavage en Libye : merci l'OTAN !

Pour l'analyste politique Bruno Guigue, la politique étrangère occidentale fait, encore et toujours, le grand écart : l'évocation permanente des droits de l'homme se conjugue à la résurgence de marchés aux esclaves.
© Inconnu
Un marché aux esclaves en Libye
Une découverte, les pratiques esclavagistes filmées par CNN ? On tombe vraiment des nues ? Certainement pas. Le 11 avril 2017, l'Office international des migrations publiait un rapport indiquant que des milliers de migrants transitant par la Libye étaient vendus comme du bétail sur des marchés aux esclaves, avant d'être soumis au travail forcé ou à l'exploitation sexuelle. Cette réalité, tout le monde la connaissait, et personne n'a rien fait.

Commentaire: La pathologie de nos chefs d'État en Occident donne des nausées.

Lire aussi :


Clipboard

Avenir de la Syrie : Poutine réunit Erdogan et Rohani pour la résolution politique de la crise

Une réunion entre les chefs d'État russe, iranien et turc doit avoir lieu ce 22 novembre à Sotchi. Avec ce sommet, qui doit s'ouvrir dans l'après-midi dans la station balnéaire russe, Vladimir Poutine veut préparer l'après-conflit, alors que les troupes de Damas, soutenues par l'aviation russe, ont repris 98% du territoire syrien en en chassant les djihadistes de Daesh.
© Sputnik
Moscou avait annoncé cette rencontre la semaine dernière, affirmant souhaiter « mener un échange approfondi d'opinions sur la problématique du règlement de la crise syrienne, dans le cadre d'un travail commun productif, tel que l'a rendu possible le format d'Astana ». La Russie et l'Iran, alliés de Damas, et la Turquie, soutien des rebelles syriens, sont les parrains du processus d'Astana, du nom de la capitale kazakhe où nombre de négociations se sont tenues.

Folder

Les nouvelles révélations sur le meurtre de Kennedy

Jack Ruby, l'individu qui a assassiné le suspect principal de l'assassinat du Président Kennedy, aurait su bien à l'avance qu'une tentative d'assassinat était préparée, témoignent les documents déclassifiés par les Archives nationales des États-Unis et publiés sur le site de cette organisation.

De nouvelles informations, tirées des documents déclassifiés par les Archives nationales des États-Unis pourraient faire la lumière sur l'affaire de l'assassinat du 35e Président américain John F. Kennedy.

Ainsi, le politologue de l'Université de Virginie, Larry Sabato a étudié les témoignages de l'informateur du FBI qui avait confié que quelques heures avant l'assassinat de Kennedy, Jack Ruby, l'individu qui a assassiné le suspect principal de l'assassinat du Président Kennedy, l'a contacté pour lui proposer d'aller voir le défilé présidentiel et des « feux d'artifice ».

Cult

En lançant la force G5 Sahel, la France intensifie sa guerre en Afrique

Déjà dévasté par l'intervention impérialiste en Libye en 2011 et au Mali en 2013, le Sahel est menacé d'une nouvelle escalade militaire, alors que les grandes puissances et notamment la France intensifient leur intervention dans cette région stratégique riche en matières premières.
© afp.com/Philippe Desmazes
Soldats français au Sahel
La nouvelle force régionale organisée par la France, le G5 Sahel - qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad - a lancé sa première opération Haw Bi (
« Vache noire » ) du 27 octobre au 11 novembre dans la zone frontalière entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Cette force opère en coordination avec les troupes françaises et la MINUSMA, mission de maintien de la paix de l'ONU au Mali ( 12.000 soldats ). Ses patrouilles étaient dirigées contre des combattants islamistes ou touaregs locaux hostiles à Paris et au pouvoir central malien à Bamako.

Bad Guys

L'intelligence artificielle arrive chez les forces de l'ordre aux États-Unis

La police d'un état américain est en passe d'équiper ses véhicules d'intervention de caméras capables de l'aider à identifier des véhicules recherchés. Ces caméras intelligentes sont une preuve supplémentaire que l'intelligence artificielle arrive bel et bien chez les forces de l'ordre.
© Wikimedia Commons
L'intelligence artificielle investit de nombreux domaines et, inévitablement, les forces de police sont également attirées par la perspective de gagner en temps et en efficacité. En mai 2017, le premier robot-policier est officiellement entré en service à Dubaï. Celui-ci, dont la vocation première est d'aider la population, est équipé d'un détecteur d'émotion pouvant interpréter les gestes de mains et les expressions faciales.

La police de l'état du Delaware (à l'est des États-Unis) a tout récemment communiqué sur l'utilisation prochaine de nouvelles « dashcams », ces caméras embarquées dans les véhicules enregistrant ce qu'il se passe sur la route, s'avérant particulièrement importante pour immortaliser les interventions.

Ces nouvelles caméras sont dotées d'une intelligence artificielle et d'un programme de reconnaissance faciale. En effet, les vidéos enregistrées par les dashcams seront analysées par une I.A. capable d'identifier les véhicules recherchés en observant leur plaque d'immatriculation ou en reconnaissant d'autres caractéristiques.

Arrow Down

HSBC : la France capitule face à la fraude fiscale

Huit ans après la découverte de la fameuse liste comportant le nom de 3 000 contribuables français suspectés de frauder le fisc, HSBC vient d'échapper à un procès pour « démarchage bancaire et financier illicite » et « blanchiment aggravé de fraude fiscale ».
© Inconnu
HSBC a ainsi préféré directement négocier avec le Parquet selon la procédure du plaider coupable, en s'acquittant d'une amende dérisoire de 300 millions d'euros !

La « Justice » française, en acceptant un compromis avec la banque, protège de fait les 3 000 fraudeurs fiscaux.

Elle fait un véritable cadeau à cette grande banque en lui évitant un procès public qui aurait révélé au grand jour un système de fraude fiscale bien rôdé. Hervé Falciani, ex-informaticien de HSBC, avait déjà révélé l'ampleur d'un « système » contre lequel l'Etat Français est sourd et impuissant. Nicolas Dupont-Aignan, élu Député de l'Année en 2013 pour son rapport parlementaire sur la fraude fiscale, co-écrit avec Alain Boquet, est l'auteur du livre Les Voleurs de la République, qui dénonçait déjà les pratiques scandaleuses d'évasion fiscale qui coûtent chaque année près de 60 Mds € à l'Etat et avait révélé pour la première fois le dossier HSBC.

Gold Seal

Les libéraux critiques de Trump sont de plus en plus autoritaires et dérangés

La semaine dernière, l'anniversaire des élections de Trump a déclenché un tollé généralisé chez les commentateurs du pays. Trump est censé être la plus grave menace pour la démocratie américaine depuis la sécession de la Confédération. Sa présidence, probablement, continue à être une aubaine pour les ventes d'antidépresseurs à travers le pays.

La chroniqueuse du New York Times Michelle Goldberg, dans une rubrique de la semaine dernière intitulée "Anniversaire de l'Apocalypse", a déploré les "jours de terreur et de vertige" après la victoire de Trump et le coup de grâce métaphysique et l'interrègne hideux de Trump, qui la laisse "en proie au deuil à la destruction de notre héritage civique". Le professeur Henry Giroux, de l'Université McMaster, a déploré que l'ascension de Trump dans la politique américaine ait rendu visible une culture de cruauté, un mépris pour l'instruction civique, un mode de gouvernance corrompu et un mépris pour le jugement éclairé qui a été en cours pendant des décennies.

Il est compréhensible que les gens puissent être fâchés par les fanfaronnades de Trump à propos de la révocation des licences de diffusion de ses critiques ou de l'appel au licenciement des joueurs de football protestataires. La rhétorique de son gouvernement sur le commerce et la guerre de la drogue menace de relancer des politiques débiles qui auraient dû être bannies à jamais par des échecs permanents. Mais si Trump présente de nombreux périls constitutionnels, nombre de ses opposants sont encore plus autoritaires.

Eye 2

La crise saoudienne menace d'entraîner une guerre dans tout le Moyen-Orient

Les récentes arrestations en masse en Arabie Saoudite combinées au rapt du Premier ministre libanais, à l'escalade de la guerre contre le Yémen et à l'affirmation de Riyad que l'Iran et le Liban lui auraient « déclaré la guerre » font état d'une crise régionale grave qui menace de se transformer en un conflit plus large.
© Inconnu
Le roi de l'Arabie saoudite
Après plus d'un quart de siècle de guerres d'agression américaines ininterrompues, d'occupations et d'opérations de changement de régime qui ont coûté la vie à plus d'un million de personnes et chassé des millions d'autres de leurs foyers, le Moyen-Orient est une poudrière.

Commentaire: Lire aussi :