Bienvenue à Sott.net
ven., 20 oct. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Vader

Militaires russes attaqués en Syrie: des assaillants auraient reçu des armes de la France

Lors d'une démonstration d'armes saisies aux terroristes d'al-Nosra, le militaire syrien Walid Khali a indiqué qu'elles provenaient de pays occidentaux, notamment de France, de Belgique et des États-Unis.
© Maya Alteruzzo
Les armes de la coalition pour lutter contre les syriens
« Les armes présentées ici aujourd'hui ont été saisies aux terroristes il y a quelques semaines. Elles ont été livrées illégalement à des terroristes de l'étranger. Il existe plus de 100 armes légères et lance-grenades fabriqués aux États-Unis, en Belgique et en France », a déclaré M. Khali.

Commentaire: Lire aussi :


Alarm Clock

Confrontation USA / Russie en Syrie ? C'est à voir

L'effondrement imminent d'ISIS a lancé une course aux territoires dans la partie orientale de la Syrie, riche en pétrole, jetant l'une contre l'autre les forces soutenues par les États-Unis et la coalition dirigée par la Russie en Syrie, l'Iran et le Hezbollah. C'est le scénario de cauchemar que tout le monde voulait éviter.
© Inconnu
Les armées de Washington et de Moscou convergent maintenant sur la même zone, tout en augmentant considérablement la probabilité d'une conflagration entre les deux superpuissances nucléaires. La seule manière dont un conflit peut être évité est qu'une partie recule, ce qui semble de plus en plus improbable.

Commentaire: Lire aussi :


Caesar

Poutine explique son avis sur la Corée Du Nord

© RT
Selon lui, la communauté internationale ne doit pas réagir aux provocations de Pyongyang. Pour la Russie, la réponse est diplomatique vis à vis de la Corée Du Nord et non nucléaire...


Bell

L'avenir des monnaies nationales menacé : la déclaration fracassante de Christine Lagarde

Écoutez cette déclaration fracassante de Christine Lagarde, directrice générale du FMI qui voient dans les cryptomonnaies une alternative aux monnaies nationales. « Il n'est pas avisé d'ignorer les monnaies virtuelles »
© Inconnu
Christine Lagarde
Cette phrase, c'est Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International qui l'a tempêté jeudi dernier lors d'une conférence à la Banque d'Angleterre.

Commentaire: Quand est-ce que ces incompétents qui contrôlent tout cet argent qui n'existe plus, qui veulent faire de nous des esclaves, vont enfin disparaître pour laisser la place a des hommes et femmes intègres, compétents, intelligents ? Les Lagarde et compagnie font de cette planète un enfer. Assez, c'est assez.

Lire aussi :


Sherlock

Le mythe du « rebelle modéré » kurde 3/3

Dans cette troisième et dernière partie de son enquête consacrée au projet de création d'un État kurde en dehors du Kurdistan historique et au détriment des populations arabes et chrétiennes, Sarah Abed dresse un constat terrible.
© Inconnu
Les forces kurdes
Cet article pourra sembler partial à certains de nos lecteurs. Cependant, tous les faits qui y sont rapportés sont authentiques et peuvent être facilement vérifiés.

Commentaire: Vous pouvez lire les deux premières parties de cet exposé :


Bad Guys

De Syrie vers la Birmanie ?

Le Pentagone prépare une nouvelle guerre en Asie du Sud-Est, cette fois contre le Mynamar. Les jihadistes présents en Syrie, soutenus par plusieurs pays du Moyen-Orient, qui jusqu'ici se faisaient la guerre entre eux, envisagent de se battre avec le Pentagone contre l'armée birmane et la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi.
© Inconnu
Depuis 2001, les États-Unis détruisent systématiquement tout le Moyen-Orient élargi. Ils préparaient il y a encore quelques jours une nouvelle guerre contre l'Irak et la Syrie via les kurdes des familles Barzani et Muslim.

Commentaire: Lire aussi :


Megaphone

Poutine met en garde contre la réorganisation des terroristes

Le président russe a mis en garde contre la réorganisation des terroristes, dont la mission a échoué en Irak et en Syrie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré, ce mercredi 4 octobre, que les terroristes s'étant battus en Syrie et en Irak pourraient se réorganiser dans d'autres pays de la région et y implanter de nouvelles bases.

« Les terroristes pourraient changer de tactique et chercher de nouveaux points d'appui dans d'autres pays de la région », a indiqué M. Poutine lors d'une réunion des chefs des services de sécurité étrangers, partenaires du Service fédéral de sécurité russe (FSB).

Il a ajouté que la lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak n'avait pas encore détruit les infrastructures et le potentiel militaire des terroristes.

Vladimir Poutine a ensuite souligné que la Russie dénonçait fermement la politique du deux poids deux mesures de l'Occident vis-à-vis à cette menace sérieuse.

Vader

Syrie : la Coalition a rasé presque entièrement la ville de Raqqa. Les premières images de la ville sinistrée

Au moins 18 civils dont des enfants ont été tués mardi dans un raid aérien de la coalition dirigée par Washington dans la ville syrienne de Raqqa, a rapporté l'AFP, citant l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), instance médiatique de l'opposition syrienne pro occidentale siégeant à Londres.

« Les civils puisaient de l'eau près du stade municipal dans le nord de Raqqa au moment des frappes », a indiqué l'OSDH, selon laquelle quatre enfants figurent parmi les 18 morts.

Selon l'AFP, la zone visée est un secteur d'où les miliciens takfiristes de la milice wahhabite terroriste Daech (Etat islamique-EI) se sont retirés mais qui n'est pas encore sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS), la milice à majorité kurde qui combat Daech avec le soutien de la coalition internationale.

Pour sa part, le site d'information sur Facebook Raqqa24 a rendu compte d'au moins 20 tués dans ce raid et de 15 blessés.

Il a aussi indiqué que 40 raids ont été effectués par la Coalition et plus de 400 obus ont été tirés contre trois quartiers assiégés de la ville de Raqqa.

Vader

L'armée russe accuse les Etats-Unis de « soutenir » l'Etat Islamique


Commentaire : L'état profond aux Etats-Unis semble avoir choisi de définitivement, et en pleine conscience, se ranger « du côté sombre de la force ».


L'armée russe, qui intervient en Syrie en appui des forces gouvernementales, a accusé mercredi les Etats-Unis d'apporter un "soutien" au groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie, empêchant ainsi son élimination.

© Katheron
"L'obstacle principal empêchant d'achever la destruction de l'EI en Syrie n'est pas la combativité des terroristes, mais le soutien (...) que leur apportent nos collègues américains", a affirmé le porte-parole du ministère de la Défense, le général Igor Konachenkov, dans un communiqué.
"Apparemment, les succès de l'armée syrienne appuyée par l'aviation russe et la libération rapide de la vallée de l'Euphrate de l'EI vont à l'encontre des projets de nos partenaires américains", a-t-il estimé.

Selon le général Konachenkov, plusieurs "attaques des terroristes" qui ont pris en revers les forces syriennes se sont produites fin septembre en Syrie, et elles ont "toutes été effectuées depuis une zone de 50 km autour de la localité d'at-Tanf à la frontière jordano-syrienne" où est positionnée une garnison de la coalition internationale menée par Washington.

Alarm Clock

Une escalade très dangereuse en Syrie

Maintenant, beaucoup d'entre vous sont au courant de la nouvelle : un lieutenant-général russe, Valery Asapov, et deux colonels ont été tués dans ce qui semble être une attaque de mortier très précisément ciblée.

© Inconnu
Exactement comme dans le cas de l'unité de police militaire russe attaquée près de Deir ez-Zor, les Russes accusent les Américains d'être derrière cette attaque. Pour aggraver encore les choses, les Russes accusent maintenant officiellement les Américains de collaborer activement avec ISIS :

Commentaire: