Bienvenue à Sott.net
lun., 26 sept. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Better Earth

Le G20 Made in China : un séisme géo-économique

Traduit et édité par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

Ce qui vient d'avoir lieu à Hangzhou, en Chine, est d'une immense importance géo-économique. Depuis le début, Pékin a pris le G20 très au sérieux ; cela a été conçu comme l'affaire de la Chine, et non celle de l'Ouest déclinant. Et encore moins celle de Washington.

Annonçant l'ordre du jour pour les discussions, le président Xi Jinping est allé droit au but géopolitique, lorsqu'il a donné le ton : «La mentalité caduque de Guerre froide doit être rejetée. Il est urgent de développer un nouveau concept de sécurité inclusive, globale, concertée et durable.»

Rapprochez-le des quatre prescriptions de Xi − «innover, revigorer, interconnecter et inclure» − ​​nécessaires pour redynamiser l'économie mondiale.

Agissant de facto comme chef d'État-mondial, Xi a ensuite procédé, lors de l'ouverture du sommet, à l'introduction d'un paquet très ambitieux − le résultat d'une planification épuisante qui a duré des mois dans la perspective du G20 de Hangzhou.

Le paquet est conçu pour propulser à nouveau l'économie mondiale vers la croissance et installer en même temps plus de règles chinoises amicales dans l'architecture économique mondiale et dans sa gouvernance.

Gear

Killary-sque de changement de plan

Ce n'est pas seulement un symbole, c'est un signe ! Prise d'un soudain malaise, Killary Clinton s'est effondrée dimanche sur les lieux mêmes de la démolition contrôlée des tours jumelles du World Trade Center 15 ans plus tôt (1). Elle en a été évacuée pendue aux bras de son staff, totalement dans le cirage, la tête roulant sur ses épaules, désarticulée comme un pantin grotesque (2), offrant l'image d'une extrême faiblesse sur ce lieu-symbole de la guerre éternelle US où elle se devait d'apparaître en chef de guerre invincible. « Coup de chaleur » puis « pneumonie » : son service de com' a menti comme il se doit et comme il pouvait pour éteindre l'incendie. Mais la santé de Killary - déjà largement questionnée (3) - devient désormais un enjeu aussi sensible dans sa campagne que le poids des casseroles qu'elle charrie. La presse-Système et ses petits rampants bien-pensants n'ont pas fini de s'étrangler à cette nouvelle, mais il est de plus en plus probable que le trublion Trump devienne le prochain POTUS.

Une situation inédite...

Nous savions dès le début que cette Présidentielle US serait explosive, avec au final un risque bien réel d'éclatement de cet État faussaire que sont les USA. Et il faut dire que la réalité qui se déploie sous nos yeux dépasse pour l'instant toutes nos espérances. Nous disons « espérances » car comme les lecteurs d'entrefilets le savent bien, nous sommes convaincus que seul l'effondrement de l'Empire US provoquera un séisme d'une intensité suffisante pour empêcher les petits rééquilibrages du Système néolibéral actuel et entraîner enfin sa chute finale.

Or il est clair que l'arrivée d'un ovni comme Trump, dans une farce électorale US jusque-là réglée comme du papier à musique par le Système, crée une situation totalement inédite dont personne ne peut dire sur quoi elle débouchera. Or à deux mois du scrutin, voilà que la candidate de Wall Street et du Parti de la guerre; la candidate du Système et de ses 1%, menteuse pathologique et va-t-en-guerre désaffectée (4), commence sérieusement à battre de l'aile.

En réalité, nous pensions que Killary partirait en vrille du fait du nombre et du poids incalculables de ses casseroles - de l'emailgate aux scandales touchant sa Fondation pourrie - , et non pas pour des raisons de santé. Justice immanente, rirons certains, et nous avec, tant cette personnalité délirante d'ambition malsaine ne saurait susciter aucune forme d'apitoiement. Pour l'heure, les milliardaires qui possèdent la presse-Système ont d'ores et déjà mandaté leur basse-cour pour mettre l'image de Killary aux soins intensifs (5). Mais il est presque certain qu'elle les quittera rapidement pour les soins palliatifs.

Commentaire: La présence de Trump à la course présidentielle ne doit sans doute rien au hasard, même si le Système semblait lui préférer une Clinton à présent un peu trop défaillante. Les quelques impondérables dont l'Univers a le secret promettent de rendre la pièce de théâtre encore pleine de surprise.


Eye 1

Guerre au cash : vers une surveillance financière de masse


Comment: La propagande sert à obtenir le consentement général des populations qu'elle vise mais son efficacité n'est pas absolue ; il reste ceux qui n'y sont pas ou plus ou de moins en moins sensibles. Il faut donc que les assoiffés de pouvoir et de contrôle aient à leur disposition des moyens plus... coercitifs. L'encadrement financier, grandement aidé par la technologie, limite de beaucoup notre liberté ; il limite donc un potentiel de nuisance préjudiciable au Système. Qu'il suffise ensuite de rendre le citoyen totalement incapable de subvenir à ses propres besoins, en le rendant par exemple absolument dépendant des circuits de productions alimentaires modernes, et l'affaire est dans le sac : voici le peuple devenu esclave, soumis au bon vouloir de ses dirigeants à la santé mentale altérée.


© Inconnu
Dans l'histoire de l'humanité jamais les outils n'ont été aussi puissants pour traquer en temps réel le moindre de nos échanges. L'argent liquide garantit encore l'anonymat de nos échanges, mais pour combien de temps ?

La surveillance financière de masse est inéluctable. L'anonymat des transactions financières fait peur. Qu'elles soient effectuées en bitcoins ou en billets de banque, on y oppose systématiquement le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Pourtant, on le rappelle rarement, les moyens de paiement anonymes permettent aussi de préserver la vie privée et la sécurité des citoyens honnêtes. Ne pas donner son passeport, l'adresse de son domicile et les 16 chiffres de sa carte bancaire au premier inconnu à qui on achète quelque chose c'est encore la meilleure façon d'éviter les ennuis. Malheureusement, nos élites dirigeantes ne l'entendent pas de cette oreille.

Vers une surveillance financière de masse

Au niveau des institutions politiques l'affaire est entendue, il faut lutter à tout prix contre les moyens de paiement anonymes et cela passe par une surveillance financière accrue. Dans cette optique la commission européenne a adopté le 5 juillet dernier une proposition d'amendement de la réglementation européenne en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Dans cette proposition la commission fait les recommandations suivantes (entre autres) :
  • Renforcer les pouvoirs attribués aux cellules de renseignement financier de l'UE.
  • Lutter contre l'anonymat lié à certains moyens de paiement tels que les monnaies « virtuelles » ou les cartes prépayées.

Star of David

Les tensions montent : Israel se donne le droit d'attaquer l'armée syrienne sur le Golan

Dans la nuit de mardi à mercredi, de nouveaux tirs de l'armée israélienne ont touché les positions des forces gouvernementales syriennes. Les tensions à la frontière israélo-syrienne continuent de grimper. L'aviation israélienne a bombardé, dans la nuit du 13 au 14 septembre, des positions de l'armée gouvernementale syrienne après la chute d'un projectile venu du territoire syrien sur la partie du plateau du Golan contrôlée par Israël.

© Google
Un chasse de combat israélien
Il s'agit notamment du cinquième échange de tirs en dix jours et du deuxième en 24 heures. Comme l'indiquent les experts, les missiles errantes devenues de plus en plus fréquentes sont liées à l'intensification des combats entre les forces syriennes et l'opposition dans les zones frontalières.

Commentaire: Peine perdue d'attendre de l'aide ou quelque appui de la part de l'organisme le plus incompétent qu'il y a sur la terre: l'ONU.

Lire aussi :


Eye 1

Au Mali, le baiser de la mort du FMI

Le Mali vient de recevoir, encore une fois, de fraîches louanges du Fonds monétaire international(FMI). A chaque fois que le FMI félicite un pays pour ses « solides résultats », son « redressement économique », sa « politique budgétaire », ses « bonnes performances », la « bonne tenue de ses agrégats macroéconomiques », c'est qu'il y a véritablement à craindre pour le peuple et le pouvoir concernés.

© Google
Pauvreté au Mali va avec dette au FMI
Au Mali, Amadou Toumani Touré avait été loué par le FMI avant d'être balayé en 2012 ; Ibrahim Boubacar Keïta connait le même scénario malgré les critiques du même FMI à son égard concernant l'achat de l'avion présidentiel. En réalité, le satisfecit du FMI est corollaire à l'insatisfaction des masses populaires.

Commentaire: La pire tragédie qui est arrivée en Afrique est l'assassinat de Mouammar Kadhafi mais avant tout de ne pas l'avoir défendu et appuyé totalement dans son projet d'une banque africaine. Une Afrique libérée de la sang-sue du FMI était un rêve pour Mouammar Kadhafi. L'Afrique serait autre s'il avait réalisé son rêve.

Lire aussi :


Eye 2

Made in USA : horreur et agonie à Al-Foua et Kefraya sous le joug du Front al-Nosra et leurs alliés

Les villes syriennes d'Al-Foua et de Kefraya enregistrent un nombre croissant de décès dus à la faim et au manque de médicaments vitaux... Quelque 20.000 personnes y vivent sous le siège des terroristes, au bord d'une catastrophe humanitaire. C'était en 2012 que les extrémistes du Front al-Nosra et leurs alliés ont imposé un blocus partiel aux villes d'Al-Foua et de Kefraya (province d'Idlib, nord-ouest du pays).

© Google
Al-Foua et Kefraya, villes assiégées par les terroristes
Mais au cours des trois premières années de vie sous leur siège, les habitants locaux pouvaient en cas de besoin évacuer les personnes grièvement blessées ou malades vers les villes voisines. Or, il y a exactement un an, les terroristes ont mis la main sur l'ensemble de la province. Quant aux habitants de ces deux communes, ils se sont vu complètement bloqués.

Commentaire: Parfois on reste abasourdi devant la folie de ces dirigeants de l'Occident qui persistent à ignorer la terrible souffrance des civils, victimes de la guerre. Le silence de l'Occident et sa complicité dans l'horreur est vraiment atroce.

Lire aussi :


Black Cat

Du malaise d'Hillary Clinton à la commémoration du 11 septembre


Comment: Où l'on apprend dans la foulée qu'"une pneumonie a été diagnostiquée" à Hillary, à la sortie de son malaise... Nous avons donc ici, pour la commémoration de la plus grande imposture de notre temps, la représentante décatie d'un Système à l'anatomie pathologique, dont on jurerait qu'il prélève sa dîme en temps réel sur ses « organes » à la déficience quasi-inéluctable, ici, la possible future exprésidente des États-Unis. Sacrifiable pour le moins, réalise-t-elle, confronté à la dégénérescence symptomatique de toute sa personne, qu'elle paie le prix normal de sa soumission aux forces qui n'ont pas à cœur le bien-être de l'humanité ?

Et comme nul plan ne peut se dérouler de la façon exacte dont on l'anticipe, c'est à se demander si la déchéance de Clinton ne se précipite pas un peu trop rapidement pour ceux qui avaient peut-être prévu de s'en « servir » quelques temps, une fois la présidence acquise.

© AFP/Brendan Smialowski
La candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton lors de la cérémonie de commémoration des attentats du 11 septembre à New York
La candidate démocrate aux élections présidentielles américaines a dû quitter plus tôt que prévu la cérémonie de commémoration du 11-Septembre, ce dimanche à New York.

Ses opposants vont s'en donner à coeur joie. Hillary Clinton a quitté plus tôt que prévu ce dimanche la cérémonie de commémoration des attentats du 11-Septembre, à New York. La candidate démocrate à la Maison-Blanche s'est sentie mal, a affirmé son équipe de campagne. "Pendant la cérémonie, elle a eu un coup de chaud" et est partie rejoindre l'appartement new-yorkais de sa fille Chelsea, où elle "se sent mieux", selon le communiqué. Elle serait à présent rétablie, selon CNN et MSNBC qui citent l'équipe de campagne de la candidate.

L'ancienne Première dame participait aux commémorations du quinzième anniversaire des attentats du 11-Septembre où elle a respecté une minute de silence à l'instar de son rival dans la course à la Maison Blanche, Donald Trump, également présent. Sur les réseaux sociaux, une vidéo de la scène dont l'authenticité n'a pas encore été prouvée est reprise par de nombreux journalistes américains.

Des rumeurs sur son état de santé

Depuis quelques mois, la santé de la candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton, fait l'objet de rumeurs récurrentes, savamment distillées par la blogosphère conservatrice. Son adversaire républicain répète depuis des mois que l'ancienne chef de la diplomatie américaine âgée de 68 ans souffre de problèmes de santé ce qui, selon lui, la rendrait inéligible à la présidence.

D'après la chaîne de télévision Fox News, qui cite une source anonyme au sein des forces de l'ordre, Hillary Clinton semblait avoir connu un "épisode médical" au moment de monter dans son van pour quitter Ground Zero.

Better Earth

G20 de Hangzhou : l'Eurasie est en marche face à la désintégration occidentale

© PIB
Le G20 était divertissant et n'a cessé de nous instruire. On résume.
  • On a eu un Obama à la ramasse, accueilli comme un domestique et humilié publiquement par les Chinois à sa réception.
  • On a l'Europe... quoi, l'Europe? On a surtout le Brexit et tous ces pays qui signent directement des traités avec le Royaume-Uni. Pas besoin de la camisole de force ouest-européenne pour vivre et pour commercer. Toujours cette manie européenne de se croire irremplaçable. Le monde allait s'écrouler à la fin des empires. L'Inde? La Chine? Le Brésil?
  • On a une Angleterre bien diminuée, ramenée au rang de moyenne puissance. Ici aussi Obama a été moins subtil que Reagan ou Bush qui jouaient la carte anglaise pour asseoir un duopole vénérable et branlant. Mais Obama ne pense qu'au golf, et il déteste tellement Old Europe!
  • Quand on pense Obama, on pense au golf (314 parcours en huit ans), à son Nobel, aux Droits de l'Homme! Il a fallu qu'il en parle sans éclater de rire, et tout se passa mal. Car quand vous avez à la maison la première population carcérale du monde, vous n'allez pas prêcher les droits de l'homme, notamment à d'anciennes colonies! La conquête des Philippines fit 200 000 morts, et dura bien dix ans. Lisez Joseph Stromberg, un des maîtres de cette noble et compétente école d'historiens libertariens (1). D'où ce rafraîchissant fils de p... asséné par un président philippin aussitôt vilipendé sur les « réseaux sociaux » réglés comme des horloges.
  • On a surtout les entretiens et le prestigieux accueil de Poutine par les Chinois. L'Eurasie est enfin en marche, elle va remplacer l'atlantisme, et c'est tant mieux. Il faudra que débarrassés des actuels « bourgeois de Calais » qui les mènent à l'abattoir, Français et Allemands s'ouvrent enfin à cette « Europe de l'Atlantique à l'Oural » dont nous parla un jour le Général de Gaulle.
  • On a aussi l'entente russo-turque qui met fin à des siècles d'hostilité parfois bien inutile (notamment en 1914). On nous a fait le coup de l'Otan qui contrôle la Turquie, mais l'Otan a surtout la trouille que la Turquie ne sorte de l'Otan, et la Turquie le sait et en profite justement.
  • Enfin on a un Donald Trump (« cet homme qui aime les dictateurs ») qui ne cesse de monter dans les sondages, qui se veut proche de la Russie, loin de la mer de Chine, et qui sans doute inspirera s'il est élu une vraie révolution nationale et populaire en Europe. Je reprends les termes de mon ami américain, le physicien Dean Mamas, éminent spécialiste d'Henri Poincaré. Les physiciens savent de quoi ils parlent en évoquant une révolution!

Commentaire: Voir aussi :
  • G20 de Hangzhou : la Russie et la Chine en passe de devenir les nouveaux maîtres de l'arène international



Eye 1

Pour les Etats-Unis, l'Iran de nouveau le grand ennemi ? Qui l'aurait dit !

Des photos du prince saoudien Mohammed ben Nayef qui représenteraient des missiles iraniens à la frontière saoudienne ont suscité l'inquiétude du département d'Etat US, qui a accusé l'Iran de livrer des armes au Yémen. Mais Téhéran rejette ces accusations qu'il qualifie de "défaite politique des Etats-Unis".

© Google
Les accusations américaines selon lesquelles l'Iran livre des armes aux rebelles du groupe yéménite Ansarullah, branche politique du mouvement chiite des Houthis, "sont fausses" et "témoignent de la défaite politique des Etats-Unis", a déclaré à Sputnik l'expert iranien du Proche-Orient et ancien employé de l'ambassade iranienne au Liban Seyed Hadi Afghahi.

Commentaire: Lire aussi :


SOTT Logo Media

Enquête 11/09: Cela fait 15 ans....

Doit-on commémorer cet événement ? En allumant 2 bougies, une pour chaque tour... Car cela fait maintenant 15 ans, l'enquête n'a toujours pas été rouverte et de très nombreuses questions se posent encore sur ce qu'il s'est réellement passé il y a 15 ans.

© Google
Qui a fait le coup ?
Certains parlent de mensonges, de complot, de destruction programmée, impossible!!! Les États-Unis ne peuvent pas se permettre une pareille chose, même s'ils se sont permis un tel acte avec JFK...la révolution ukrainienne....les armes de destruction massive, en j'en passe.... D'autres sont convaincus qu'un avion peut fondre et disparaître après avoir percuté un mur, ou qu'un bâtiment peut s'effondrer sans avoir été percuté par quoi que ce soit... À chacun de voir midi à sa porte...

Commentaire: Est-ce que "Loose Change" (Changements lâches ou faits par des lâches) enquête sur toutes les connexions du 11 septembre 2001 ou en laisse-t-il volontairement de côté ?