Bienvenue à Sott.net
lun., 23 juil. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Eye 1

Révélation : Alexandre Benalla, un agent des services secrets marocains ?

Benalla
© Philippe Wojazer/Reuters
C'est le titre d'un article publié par le site algérien «algérie patriotique» en date du 20 juillet 2018 qui fait bondir. Les collègues algériens n'y vont pas de main morte sur le sujet. Le site dénonce l'infiltration de services secrets étrangers d'un pays musulman au sommet de l'Etat français. Avec Alexandre Benalla, qui ne serait, en outre, pas son vrai nom (écrit dans les commentaires sous l'article), les services secrets marocains auraient directement leur assise au sein du pouvoir politique français (à la tête de l'Etat) ce qui expliquerait de nombreuses choses dans les orientations politiques en France depuis quelques années... notamment en faveur de l'islam en France et de l'introduction de la langue arabe sur le sol français au profit (sic - NDE) de langues autochtones comme le breton par exemple. «Que le sommet de l'iceberg» explique le site algérien en dénonçant le fait que les média français se taisent sur cette information pourtant intéressante, grave, chaude, excitante. En outre, BFM TV a rélévé en direct la volonté d'Alexandre Benalla, un jeune de 26 ans, de mettre sur pied une cellule de services secrets à la française.... des choses qui se réalisent dans les dictatures.

Commentaire: Lire aussi : Affaire Benalla - Que cache ce scandale propulsé par les médias ?


2 + 2 = 4

Aquarius : le « grand mensonge » cache le « grand remplacement »

Aquarius
Aquarius est un ex-garde-côtes allemand, maintenant propriété de l'entreprise allemande « Jasmund Shipping » qui l'a immatriculé à Gibraltar (paradis fiscal) et le loue à « SOS Méditerranée » (ONG grassement subventionnée). Il est basé à Catane en Sicile où il attend, rarement plus de quelques heures, que lui soit signalé en quel point précis de la côte libyenne il doit aller chercher son fret : des humains que « Jasmund Shipping » facture aux ONG 3.000 € par tête pour le transport d'Afrique en Europe.

Car il va de soi que, ces pauvres Noirs n'ayant pas les moyens de payer leur transport : c'est que quelqu'un d'autre paie pour eux.

C'est là que les choses deviennent obscures.

Mais ce qui est certain, c'est que depuis le départ de leur village jusqu'au débarquement dans les ports de l'Europe, ils n'ont pas déboursé un sou, ce dont ceux d'entre eux qui acceptent de parler malgré qu'on leur ait fermement recommandé de « la fermer » conviennent sans hésiter. Voir ici.

Quenelle - Golden

Un ancien militaire à Bourdin : « Ça vous amuse qu'on se fasse égorger au bord des gares ? »

Le journaliste Jean-Jacques Bourdin est effrayé par les armes à feu, et il n'imagine pas qu'aux Etats-Unis, des citoyens puissent en détenir une, être formés, savoir s'en servir en toute sécurité, et cela au service de la sécurité de la population.

C'est en tout cas ce que laisse à penser sa réaction suite à l'intervention sur RMC d'un ancien militaire revenant sur l'allusion au Bataclan faite par Donald Trump défendant le droit de posséder une arme.

Trump
Il est en effet évident qu'avec des citoyens armés et formés, au Bataclan comme dans d'autres situations, des bains de sang seraient sans doute évités.


Syringe

Un rapport parlementaire italien identifie l'administration de vaccins combinés comme un facteur de risque de cancer et de maladies autoimmunes

vaccin armée
Au moment où la Commission à l'Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s'apprête à soumettre au vote une résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c'est le rapport officiel d'une Commission d'enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L'objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l'étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l'uranium appauvri présent dans les bombes et d'autres agents liés à l'armement. Mais ils ont également analysé d'autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l'un d'entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Bad Guys

L'établissement américain ment entre ses dents pour fomenter de l'hostilité contre la Russie

Hillary Clinton
Les mêmes personnes, républicains et démocrates, qui ont menti entre leurs dents pour une invasion de l'Irak en 2003, le font à nouveau pour une invasion de la Russie, bientôt, afin de "défendre" la démocratie. À l'heure actuelle, les États-Unis ont envahi pratiquement toutes les terres entourant la Russie, du moins en Europe, la dernière étant l'Ukraine, et placent maintenant leurs missiles sur les frontières de la Russie et à proximité, ce qui est aux Russes comme le serait aux Américains si la Russie avait absorbé le Canada et y plaçait ses missiles.

Mais le mensonge le plus sacré de l'établissement américain est d'accuser la Russie d'être "agressive" lorsque la Russie organise des exercices de guerre sur et près de ses frontières afin de se préparer à une invasion des États-Unis et l'OTAN, qui leur paraît de plus en plus probable chaque jour - et ce, non pas à cause de la "propagande russe", mais à cause des actions du gouvernement américain.

Hillary Clinton détestait clairement les Russes et voulait déclencher une guerre contre la Russie en établissant une zone d'interdiction aérienne dans la Syrie alliée de la Russie (que la Russie défend alors que les Etats-Unis envahissent et occupent la Syrie) afin d'y abattre les avions de la Russie, et ensuite, quand la Russie abattrait les avions américains en représailles, l'Amérique aurait son prétexte pour envahir la Russie elle-même "afin de défendre la démocratie contre l'agression russe" - mais au lieu de cela, Donald Trump a été élu, et il s'est maintenant avéré être presque aussi néoconservateur qu'elle. Cela montre à quel point est maintenant l'emprise des néoconservateurs, de l'establishment et de ses nombreux sous-fifres qui dominent les deux partis et la presse.

Magnify

Ce que la publication du mémo de la FISA nous dit vraiment sur l'Empire Américain

trump memo

On vous a retrouvé.
La publication de la note de service du House Intelligence Committee sur l'abus par le FBI du processus de la FISA a déclenché une tempête de feu partisane. Les démocrates nous ont avertis à l'avance que le déclassement du mémo serait la fin du monde tel que nous le connaissons. Il était imprudent de permettre aux Américains de voir ces documents classifiés, disaient-ils. Les agents sur le terrain pourraient être lésés, les sources et les méthodes seraient compromises, ont-ils affirmé.

Les républicains qui avaient vu le mémo prétendaient que c'était bien pire que le Watergate. Ils ont dit que les fusillades de masse commenceraient immédiatement après qu'elles auraient été rendues publiques. Ils ont dit que la criminalité des agences du gouvernement américain révélée par le mémo choquerait les Américains.

Puis il a été rendu public et le monde ne s'est pas arrêté. Les agents du FBI n'ont pas encore été virés. Le fait de voir des documents "classifiés" ne nous a pas effrayés, mais plutôt démontré clairement que l'information nous est cachée en prétendant qu'elle est "classifiée".

Finalement, les deux camps se sont trompés. Voici ce que le mémo nous montre vraiment :

Heart - Black

Nomadland : Un grand nombre d'Américains âgés vivent une vie désespérée dans des camping-cars

Many older Americans are living a desperate, nomadic life
Dans son nouveau livre percutant "Nomadland" la journaliste primée Jessica Bruder dévoile la vie sombre, déprimante et parfois physiquement douloureuse d'une tribu d'hommes et de femmes dans la cinquantaine et la soixantaine qui - comme le sous-titre le dit - "survivent à l'Amérique du XXIe siècle". Pas tout à fait sans-abri, ils sont "sans logement", ils vivent dans des camping-cars d'occasion, des remorques et des fourgonnettes et ils se déplacent d'un endroit à l'autre pour décrocher des emplois saisonniers à bas salaire, s'ils peuvent les obtenir, avec peu ou pas d'avantages sociaux.

Les emplois de "workamper" vont de l'aide à la récolte des betteraves sucrières à faire des hamburgers lors des matchs de baseball pendant l'entraînement printanier, en passant par les "CamperForce" chez AMZN Amazon (+2,87%), des employés saisonniers qui peuvent marcher l'équivalent de 25 km par jour pendant la période des Fêtes en sortant les articles des étagères des entrepôts et en retournant ensuite aux terrains de camping glacés la nuit. Vivant avec moins de 1 000 $ par mois, dans certains cas il y en a qui n'ont pas de douche chaude. Comme l'écrit Bruder, ce sont "des gens qui n'ont jamais imaginé être nomades." Beaucoup d'entre eux ont vu leurs économies anéanties pendant la Grande Récession ou ont été victimes de saisies et, écrit Bruder, "ils ont estimé qu'ils avaient passé trop longtemps à perdre à un jeu truqué". Certains ont été licenciés de postes professionnels bien rémunérés. Peu ont choisi cette vie. Rares sont ceux qui pensent pouvoir s'en sortir. Ce sont des Américains âgés qui sont sur la pente sociale descendante dans des maisons mobiles.

Igloo

La dernière période glaciaire n'a pris que SIX mois pour se produire

town, cold, ice
© Barry Butter / La Chaîne Météo
Il n'a fallu que six mois pour qu'une Europe chaude et ensoleillée soit engloutie dans la glace, selon de récentes recherches.

Des études antérieures ont laissé entendre que l'arrivée de la dernière période glaciaire, il y a près de 13 000 ans, a pris une dizaine d'années - mais les scientifiques croient maintenant que le processus a été jusqu'à 20 fois plus rapide.

Dans des scènes qui rappellent la superproduction hollywoodienne « Le Jour d'Après », l'hémisphère Nord a été gelé par un soudain ralentissement du Gulf Stream, qui a permis à la glace de s'étendre sur des centaines de milles vers le sud à partir de l'Arctique.

Le professeur de sciences géologiques William Patterson, qui a dirigé la recherche, a déclaré : "Cela a dû être très soudain pour les personnes en vie à l'époque. Cela reviendrait à emmener la Grande-Bretagne dans l'Arctique en quelques mois."

Le mini âge glaciaire qui a suivi a duré 1 300 ans et a probablement été causé par le vidage soudain du lac Agassiz au Canada, qui a fait éclater ses berges et déversé de l'eau douce gelée dans les océans Atlantique Nord et Arctique.

Snowflake Cold

Maman Russie évite aux consommateurs américains de se geler, Washington devant acheter du gaz russe en raison d'un froid record

putin boss

C'est qui est ton papa maintenant ?
La Russie va livrer du gaz naturel liquéfié (GNL) aux États-Unis rapporte le quotidien Kommersant. La raison de cet accord est la forte hausse du prix de l'essence sur la côte est des États-Unis.

Un méthanier appartenant à la compagnie française d'énergie Engie transporte actuellement du GNL depuis le port britannique de l'île de Grain vers un terminal américain, Everett, situé près de Boston.

Le gaz expédié provient de l'usine de GNL russe de Yamal, selon le journal. Le pétrolier doit arriver aux Etats-Unis le 22 janvier.

Comme le rapporte le journal, l'accord a été signé en raison de la hausse du prix de l'essence - à un prix sans précédent de 6 300 $ pour mille mètres cubes - sur la côte est des États-Unis. Les conditions météorologiques extrêmes, en particulier une tempête de neige, ont entraîné la hausse des prix.

Les sanctions américaines à l'encontre du secteur énergétique russe n'interdisent pas directement aux États-Unis de s'approvisionner auprès de Moscou en GNL. Toutefois, Washington a souligné à plusieurs reprises qu'il souhaitait évincer la Russie en tant que principal fournisseur de gaz de l'Europe et a imposé des sanctions qui entravent le financement des projets de Gazprom avec Bruxelles.


Commentaire : Eh bien, ce n'est pas une fleur. Les sanctions américaines interdisent ou empêchent par contre les AUTRES PAYS d'acheter du gaz russe !


Eye 1

Fake news et complotisme : comment l'État nous manipule

Lors de ses vœux à la presse, le 3 janvier 2018, Emmanuel Macron s'est fendu d'une nouvelle promesse: afin de protéger la démocratie, il va légiférer sur la liberté de la presse et faire voter une loi contre les « fake news ».
colin
© Inconnu
Collin Powell : il ment
Comment ? Vous n'étiez pas au courant ? Et oui, on vient de l'apprendre, la France est menacée par un nouveau fléau dévastateur: une épidémie de fake news. Comme ces nouvelles épidémies qui nous valent maintenant d'injecter 11 vaccins à nos nourrissons pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques, pardon pour leur sauver la vie, une loi sera donc votée pour nous protéger de ceux qui remettent un peu trop en question les thèses officielles véhiculées par les médias aux mains de quelques milliardaires amis du pouvoir.

Commentaire: Les mensonges tuent, ils tuent des millions de victimes innocentes, sont responsables de souffrance, de douleur, de violence, de destruction massive, de chaos. Les mensonges font que la masse obéit aveuglement à des crapules sans conscience et qu'elle devient à son tour complice.