Bienvenue à Sott.net
sam., 20 jan. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Snowflake Cold

Maman Russie évite aux consommateurs américains de se geler, Washington devant acheter du gaz russe en raison d'un froid record

putin boss

C'est qui est ton papa maintenant ?
La Russie va livrer du gaz naturel liquéfié (GNL) aux États-Unis rapporte le quotidien Kommersant. La raison de cet accord est la forte hausse du prix de l'essence sur la côte est des États-Unis.

Un méthanier appartenant à la compagnie française d'énergie Engie transporte actuellement du GNL depuis le port britannique de l'île de Grain vers un terminal américain, Everett, situé près de Boston.

Le gaz expédié provient de l'usine de GNL russe de Yamal, selon le journal. Le pétrolier doit arriver aux Etats-Unis le 22 janvier.

Comme le rapporte le journal, l'accord a été signé en raison de la hausse du prix de l'essence - à un prix sans précédent de 6 300 $ pour mille mètres cubes - sur la côte est des États-Unis. Les conditions météorologiques extrêmes, en particulier une tempête de neige, ont entraîné la hausse des prix.

Les sanctions américaines à l'encontre du secteur énergétique russe n'interdisent pas directement aux États-Unis de s'approvisionner auprès de Moscou en GNL. Toutefois, Washington a souligné à plusieurs reprises qu'il souhaitait évincer la Russie en tant que principal fournisseur de gaz de l'Europe et a imposé des sanctions qui entravent le financement des projets de Gazprom avec Bruxelles.


Commentaire : Eh bien, ce n'est pas une fleur. Les sanctions américaines interdisent ou empêchent par contre les AUTRES PAYS d'acheter du gaz russe !


Eye 1

Fake news et complotisme : comment l'État nous manipule

Lors de ses vœux à la presse, le 3 janvier 2018, Emmanuel Macron s'est fendu d'une nouvelle promesse: afin de protéger la démocratie, il va légiférer sur la liberté de la presse et faire voter une loi contre les « fake news ».
colin
© Inconnu
Collin Powell : il ment
Comment ? Vous n'étiez pas au courant ? Et oui, on vient de l'apprendre, la France est menacée par un nouveau fléau dévastateur: une épidémie de fake news. Comme ces nouvelles épidémies qui nous valent maintenant d'injecter 11 vaccins à nos nourrissons pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques, pardon pour leur sauver la vie, une loi sera donc votée pour nous protéger de ceux qui remettent un peu trop en question les thèses officielles véhiculées par les médias aux mains de quelques milliardaires amis du pouvoir.

Commentaire: Les mensonges tuent, ils tuent des millions de victimes innocentes, sont responsables de souffrance, de douleur, de violence, de destruction massive, de chaos. Les mensonges font que la masse obéit aveuglement à des crapules sans conscience et qu'elle devient à son tour complice.


USA

Le « plaidoyer coupable » de Michael Flynn et toute l'enquête sur la « collusion avec la Russie » sont une vaste farce

Michael Flynn arrives at a U.S. District Court in Washington, D.C., December 1, 2017.

Michael Flynn arrive devant un tribunal du District des États-Unis à Washington, D. C., le 1er décembre 2017.
Michael Flynn, ancien conseiller en matière de sécurité nationale de l'administration Trump, qui semble vouloir coopérer à l'enquête de l'avocat spécial Robert Mueller, plaide coupable devant le tribunal fédéral du district de Washington, D. C., à un seul chef d'accusation (qui est déposée par un procureur dans les cas où un accusé renonce à son droit d'être inculpé par un grand jury).

Commentaire: Ah, mais voilà le problème. Du point de vue des « acteurs de l'état profond » aux États-Unis, toute tentative des responsables de l'administration Trump d'arriver à un accord avec la Russie pour détruire ISIS et ses troupes plutôt que de les armer, les financer et les entraîner, comme le faisait la CIA, équivaut à de l'espionnage et à de la « trahison ».


Stop

Ridicule ! YouTube censure des vidéos chrétiennes parce que le contenu décrit et soutient les valeurs de la foi russe

Jesus Youtube pleure

YouTube, vous êtes sûr ?
Il y a deux semaines, j'ai été informé sommairement dans un bref courriel provenant de YouTube que notre chaîne Russian Faith (Foi Russe) - sur laquelle nous avions passé des centaines d'heures de dur labeur et qui complète le site Web Russian Faith, que je possède, avait été "résiliée". Aucune raison n' a été donnée à part une raison très générale qui pourrait signifier n'importe quoi.

Russian Faith est un projet de nouveaux médias que j'ai lancé en septembre: un site web, une chaîne YouTube (désormais interdite), Facebook, et Twitter - pour aborder les questions chrétiennes en général, et la vaste histoire de la renaissanc e du christianisme en Russie.

Ce revirement dramatique du gouvernement et de la société en Russie est très important non seulement pour les chrétiens, mais aussi pour le monde entier, quelles que soient leurs opinions religieuses, parce qu'il a tant de ramifications importantes pour nous, les Américains.

Elle devrait affecter notre politique étrangère, et elle contraste avec l'hostilité aux valeurs chrétiennes dans nos sociétés occidentales. Il est un fait que la Russie est devenue le principal défenseur du christianisme dans le monde, et il est honteux que les forces libérales des élites américaines et du gouvernement figurent parmi les ennemis les plus hostiles du christianisme, tant dans le pays qu' à l'étranger.

Commentaire: Au combien il est symbolique qu'un site Web nommé Foi Russe ait été si inutilement et de manière aussi flagrante, attaqué de cette façon. Mais cela colle bien avec "la grande image". Et que le but de "la grande image" est de traîner bien bas, démoniser et saper n'importe quoi et n'importe qui, qui chercherait à montrer que la Russie réussit en tant que nation et comme une seule personne - sur presque chaque plan - et dans toutes les voies ou cela lui est possible.

Mais ici est la chose : chaque fois qu'il y a une de ces attaques, de plus en plus de personnes commencent à voir et se rendre compte par elles-mêmes à quel point partial, absurde et pathologique cet élan vers la déstabilisation de la Russie est réellement.


Info

Deux géologues annoncent que le ralentissement de la rotation terrestre entraînera une vague de grands séismes en 2018

Selon les géologues de l'étude ci-dessous, le nombre de tremblements de terre dévastateurs devrait fortement augmenter l'an prochain en raison d'un ralentissement périodique de la rotation de la Terre.


Commentaire : En effet, tous les trente-deux ans environ, le nombre de séismes majeurs connaît un pic dû au ralentissement de la rotation terrestre. Ce ralentissement oblige par ailleurs à corriger d'une seconde par an l'horloge atomique qui définit le temps universel.

Existe-il un lien avec le fait que Vénus a aussi ralenti sa rotation ? Ce lien serait-il d'origine « cosmique » ?

Ce ralentissement de la rotation terrestre pourrait aussi être connecté avec l'augmentation constante du nombre de dolines (ou sinkholes en anglais) qui s'ouvrent un peu partout dans le monde. Serait-il aussi en lien avec les hécatombes massives d'animaux et autres signes des temps ?


Séisme Irak 2017
© Anadolu Agency/Getty Images
Un enfant sur un bâtiment effondré à Darbandikhan, Sulaymaniyah, en Irak, le 12 novembre 2017, après que le nord du pays et le nord de l'Iran ont été frappés par un tremblement de terre de magnitude 7,3.
Ces géologues ont prévenu qu'il pourrait y avoir une forte augmentation du nombre de tremblements de terre destructeurs dans le monde l'année prochaine. Ils pensent que les variations de la vitesse de rotation de la Terre pourraient déclencher une intense activité sismique, en particulier dans les régions tropicales très peuplées.

Bien que ces fluctuations de la rotation soient minimes - changeant la durée de la journée d'une milli-seconde - les scientifiques supposent qu'elles pourraient aussi être impliquées dans la libération de grandes quantités d'énergie souterraine.

Le lien entre la rotation de la Terre et l'activité sismique a été souligné le mois dernier dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters par Roger Bilham de l'université du Colorado à Boulder et Rebecca Bendick de l'université du Montana à Missoula, étude présenté à la réunion annuelle de la Geological Society of America.

Gold Seal

Les libéraux critiques de Trump sont de plus en plus autoritaires et dérangés

liberal snowflake protester screaming trump inaguration
La semaine dernière, l'anniversaire des élections de Trump a déclenché un tollé généralisé chez les commentateurs du pays. Trump est censé être la plus grave menace pour la démocratie américaine depuis la sécession de la Confédération. Sa présidence, probablement, continue à être une aubaine pour les ventes d'antidépresseurs à travers le pays.

La chroniqueuse du New York Times Michelle Goldberg, dans une rubrique de la semaine dernière intitulée "Anniversaire de l'Apocalypse", a déploré les "jours de terreur et de vertige" après la victoire de Trump et le coup de grâce métaphysique et l'interrègne hideux de Trump, qui la laisse "en proie au deuil à la destruction de notre héritage civique". Le professeur Henry Giroux, de l'Université McMaster, a déploré que l'ascension de Trump dans la politique américaine ait rendu visible une culture de cruauté, un mépris pour l'instruction civique, un mode de gouvernance corrompu et un mépris pour le jugement éclairé qui a été en cours pendant des décennies.

Il est compréhensible que les gens puissent être fâchés par les fanfaronnades de Trump à propos de la révocation des licences de diffusion de ses critiques ou de l'appel au licenciement des joueurs de football protestataires. La rhétorique de son gouvernement sur le commerce et la guerre de la drogue menace de relancer des politiques débiles qui auraient dû être bannies à jamais par des échecs permanents. Mais si Trump présente de nombreux périls constitutionnels, nombre de ses opposants sont encore plus autoritaires.

Pistol

L'armée syrienne trouve des entrepôts d'ISIS remplis d'armes létales américaines

Daesh lethal weapon
© Sputnik/ MORAD SAEED
Armes de Daesh
Selon une source militaire syrienne, il y avait beaucoup d'armes fabriquées par les Etats-Unis et d'équipements militaires fabriqués en Europe occidentale et en Israël. Outre les fusils automatiques M-16, il y avait des systèmes de missiles antichars TOW et des canons de 155 mm américains.

"Il y avait aussi des Hummers, qui étaient soit utilisés pour transporter des gens, soit remplis de bombes à l'intérieur prêtes à exploser. Des avions de reconnaissance israéliens et une combinaison de protection israélienne moderne pour le travail des sapeurs ont également été retrouvés", a déclaré la source à Spoutnik Arabic.

La source a également indiqué que des technologies de reconnaissance aérienne et terrestre, des communications par satellite et des sacs contenant des explosifs C-4 ont également été découverts à l'intérieur de ces entrepôts.

Il y avait aussi des boîtes avec des munitions et des armes entreposées dans les abris souterrains, tandis que les chars et les voitures étaient couverts d'un filet de camouflage pour se protéger contre les attaques aériennes russes et syriennes.


Commentaire: Le gouvernement américain et ses services de renseignements et agences de renseignements militaires soutiennent ISIS. Ils le font depuis beaucoup d'années.

Voir aussi :


Cult

Démence saoudienne, belligérance américaine et propagande ridicule dans les médias grand public : la situation globale s'aggrave sous nos yeux

lies and fabrication

Des mensonges et leur fabrication.
Je n'ai pas passé toute la semaine à écrire sur les gigantesques secousses qui se produisaient au Moyen-Orient parce que cela me paraissait amusant. Si mon analyse n'est même que quelque peu exacte, le monde entier sera affecté et façonné pendant des décennies par ce qui va se passer dans la région. Plutôt que de répéter ce que j'ai déjà écrit, je vous suggère de lire ce qui suit si vous avez manqué ces points la première fois.

Les États-Unis et l'Arabie saoudite sont sur le point de commettre plus d'erreurs désastreuses et idiotes - Partie 1 (en anglais)

Les États-Unis et l'Arabie saoudite sont sur le point de commettre plus d'erreurs désastreuses et idiotes - Partie 2 (en anglais)

Il y a eu une actualisation majeure depuis la publication de ces articles. Il semble que le gouvernement libanais en a assez vu et donne sa version des faits. Comme je l'ai indiqué dans la première partie, les Saoudiens ont immédiatement déclaré la guerre au Liban après la démission forcée et évidemment mise en scène de Hariri via l'Arabie Saoudite ce week-end. Il s'agit d'un cas de projection psychologique classique, car en réalité, l'Arabie saoudite semble avoir déclaré la guerre au Liban. Ils ont tout simplement kidnappé leur Premier ministre.

Voici certains des enseignements tirés de Reuters :

Briefcase

Le témoignage de Carter Page confirme que le dossier sur Trump a servi de base au Russiagate

Carter Page
© Anton Denisov / Sputnik
Carter Page

Commentaire : Cet article est à lire. Il montre que le but réel du « dossier Trump » était de lancer le sujet de la « collusion russe » à pleine vitesse. Les gens de la communauté du renseignement essayant même d'utiliser de la coercition sur Trump pour qu'il adhère à leurs intentions cachées. Ils ont été choqués quand il les a mis face à leur bluff. Cela ne doit pas arriver souvent et nous aurions aimé être là pour voir leur visage affichant suffisance et mensonge. C'est un autre clou dans le cercueil du Russiagate bien que ce ne soit pas encore la fin...

Les principaux protagonistes ou services cités dans l'article sont :
  • Carter Page : consultant de l'industrie du pétrole, spécialiste de la Russie et de l'Asie centrale et conseillé de Trump sur la politique étrangère durant la campagne présidentielle.
  • Christopher Steele : ex-espion britannique
  • James Clapper : actuel directeur de la CIA
  • John Brennan : ancien directeur de la CIA de mars 2013 à janvier 2017
  • James Comey : directeur du FBI
  • L'ODNI : bureau du directeur du renseignement national (Office of the Director of National Intelligence)
  • Le DNC : Le Comité National Démocrate (Democratic National Committee) est l'organisme politique américain chargé de diriger le Parti démocrate au niveau national.



En mars 2017, une série d'articles parus dans les médias prétendaient que le "canevas" de l'enquête sur le Russiagate était fourni par le Dossier Trump : une concoction sordide de calomnies et de ragots compilée par l'ex-espion britannique Christopher Steele.

Dans un article paru le 31 mars 2017, j'ai exprimé un certain scepticisme à ce sujet. Le scénario esquissé dans le dossier Trump me paraissait tout simplement trop absurde et ses affirmations invérifiables tout bonnement trop sensationnelles pour que je puisse croire que la soi-disant puissante communauté du renseignement américain pouvait le prendre au sérieux.

Cependant, en juin 2017, les médias américains commençaient à confirmer indirectement que non seulement la communauté du renseignement américaine prenait le dossier Trump au sérieux, mais qu'il était en fait le point de départ du scandale Russiagate.

Pills

Déclassifié : La CIA a empoisonné tout un village français avec du LSD lors d'une expérience massive de contrôle mental

Declassified: CIA poisoned entire town with LSD in massive mind-control experiment
La CIA a intentionnellement administré du LSD à un village français dans le cadre d'une expérience de contrôle mental très secrète, selon des documents publiés dans le cadre de la FOIA (la loi sur la liberté d'information).

Pendant des décennies, après qu'un village français ait été frappé par des hallucinations et une démence de masse en 1951, il était généralement admis que le problème venait de la farine d'une boulangerie locale qui aurait été contaminée par l'ergot, un champignon toxique présent naturellement sur le seigle et causant des hallucinations. Cependant, une découverte faite par un journaliste d'investigation faisant des recherches pour un livre sur cet incident, a révélé des preuves accablantes que la nourriture du village avait été intentionnellement contaminée par du LSD dans le cadre d'une expérience secrète de contrôle mental de la CIA.

Commentaire: Voir aussi :