Bienvenue à Sott.net
dim., 19 mai 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Gold Coins

Le plus vieil hôpital de Paris partiellement transformé en zone shopping pour le tourisme de masse

Le plus vieil hôpital de Paris, situé à quelques pas de Notre-Dame, sera partiellement cédé, pour 80 ans, à un promoteur immobilier qui prévoit notamment d'y implanter des commerces. Une décision justifiée selon l'actuel directeur d'AP-HP.


Commentaire : Tout est toujours justifiable dès qu'il s'agit de profits dans un pays en proie au marché globalisé. Comme nous l'évoquions dans cet article :
L'espace libéré par la délocalisation de certaines institutions comme la Préfecture de police et le Tribunal de Paris a dégagé environ 100 000 m2 d'espace... qui, selon l'architecte Perrault et Philippe Bélaval, représenteront « une valeur immobilière supérieure à 1 milliard d'euros sans transformation radicale [et] sans addition de nouveaux bâtiments ou de bâtiments en hauteur. »

Une aubaine pour l'immobilier au prix du m2 dans le 4e arrondissement de Paris : 14 344 € en moyenne avec une fourchette basse de 12 923 € et une fourchette haute de 15 625 €. Il ne fait aucun doute que ces prix monteront en flèche (sans mauvais jeu de mots) lorsque la « restructuration » de l'Île de la Cité sera achevée...



L’Hôtel-Dieu de Paris
© HOUPLINE/SIPA
L’Hôtel-Dieu de Paris a été construit de 1867 à 1878 sous la conduite des architectes Emile Jacques Gilbert et Arthur-Stanislas Diet sur l'île de la Cité, en bordure nord du parvis Notre-Dame.
Près d'un tiers de la surface de l'Hôtel-Dieu, le plus vieil hôpital parisien, va être cédé au promoteur immobilier Novaxia pour 144 millions d'euros via un bail de 80 ans. Après avoir remporté le 16 mai l'appel à projets lancé fin 2017, Novaxia prévoit, entre autres, l'implantation de commerces donnant sur le parvis de Notre-Dame.


Commentaire : Décidément, cet incendie de Notre-Dame - pour lequel nous avions posé des questions sur le fait que cet événement puisse survenir de manière accidentelle ou pas - tombe vraiment à point nommé, puisque ce projet Novaxia était déjà dans les tuyaux à la fin de l'année dernière...


Une décision que Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), s'est empressé de justifier, estimant qu'il n'y avait « pas de recettes sans ressources » et qu'il serait « absurde » de priver de shopping les millions de touristes attirés par Notre-Dame. « L'Hôtel-Dieu est un objet de passion. On continuera d'avoir des gens qui ont d'autres idées d'usage, c'est un objet d'amour l'Hôtel-Dieu », a-t-il souligné.

Commentaire: Entre autres projets proches de Paris cette fois, il y a aussi celui des deux tours jumelles (Sic) Hermitage Plaza (nommée Est et Sud) d'une hauteur de 323 mètres (pour ne pas dépasser la mythique Tour Eiffel avec ses 324 mètres antenne comprise).

Situées à Courbevoie dans le quartier d'affaires de La Défense pour un coût estimé entre 2,5 et 3 milliards d'euros, elles deviendront les plus hauts gratte-ciels de toute l'Union européenne et on y trouvera des commerces de luxe, des commerces tout court, des restaurants, des logements, des bureaux, des appartements de luxe avec vues panoramiques, un hôtel 5 étoiles, une galerie d'art, une piscine, un auditorium, etc.

L'achèvement de la construction était annoncé pour 2009 - il y a tout juste dix ans - et les travaux n'ont toujours pas commencés à mi-avril 2019. Entre les expulsions qui mettent des vies en l'air, les batailles juridiques et les inconnues sur le plan financier, l'inauguration, d'abord prévue en 2016 et repoussée une multitude de fois, est désormais fixée à 2024. Encore 2024, année « fastueuse » des prochains Jeux olympiques à Paris.




Play

« J'interpelle Macron au sujet de Notre-Dame »

Depuis le début de l'année 2019, une église est profanée et vandalisée ou incendiée chaque jour en France. Un immense brasier a ravagé Notre-Dame de Paris lundi 15 avril 2019.
Notre-dame de Paris
© Inconnu

Commentaire : Ces profanations de lieux chrétiens ne date ni de 2019 ni de 2018 :

Par exemple en 2015 : 104 églises profanées sur les 4 premiers mois de l'année : plongée dans la France des actes anti-chrétiens

Ce que l'on peut dire, c'est que le nombre d'actes anti-chrétiens augmente en France :
  • 1 038 en 2017
  • 1 063 en 2018
Plus de mille actes anti-chrétiens par an, soit une moyenne de trois par jour... dans un silence « monacal » et coupable des pouvoirs en place et des media.

Pour la seule année 2019 :

Le 11 février dernier, il est fait état de cinq églises profanées en une semaine, des Yvelines à la Côte-d'Or.

En mars, l'incendie de l'église Saint-Sulpice à Paris et l'attaque de la basilique Saint-Denis

Au total, 118 actes ont été signalés et documentés sur L'Observatoire de la Christianophobie de janvier à mars 2019. Une augmentation de 53,2 % par rapport au premier trimestre 2018.

Et n'oublions pas non plus les victimes humaines : 4 300 chrétiens tués en raison de leur foi dans le monde en 2018...


Le feu se serait propagé à partir des combles, pourtant bâties avec le bois de la forêt primaire, très difficilement inflammable. La cathédrale était alors en chantier pour restauration. Un chantier sur lequel il n'y avait ni point chaud, ni soudure. L'enquête privilégie d'office la piste « accidentelle ». Comment est-ce possible ? Pourquoi un tel silence médiatique sur la multiplication d'actes criminels envers les églises et les chrétiens ? Dans ce contexte, difficile de croire à la cause accidentelle...

Le patrimoine appartient au peuple, l'État en est le garant et il n'a pas rempli ses devoirs : protection et sécurité. J'interpelle le président de la République, Emmanuel Macron, au nom des Français qui se posent, à juste titre, de nombreuses questions.

Snakes in Suits

Un sénateur s'exprime sur le capitalisme de connivence du Macronisme

Martial Bourquin
© Public Sénat
Le sénateur Martial Bourquin.
« Aujourd'hui les français s'aperçoivent d'une chose, il n'y a qu'une opposition au gouvernement, c'est le Sénat. »
Voir son interview par la chaîne Public Sénat (3 mn) :

Bell

Cui Bono et pourquoi maintenant ? Comprendre les raisons de l'arrestation de Julian Assange

L'Equateur a décidé de mettre un terme à l'asile politique accordé à Julian Assange. Le co-fondateur de WikiLeaks a donc été arrêté par la police britannique, à l'ambassade équatorienne de Londres. Il a été interpellé ce jeudi et jugé dans la journée pour ne pas s'être présenté à la justice britannique en 2010 et avoir violé les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.
julian
© Inconnu
Désormais, Julian Assange attend, en détention, une audience décisive. Le 2 mai, la justice britannique tranchera sur la demande d'extradition formulée par les Etats-Unis il y a quelques semaines.


Commentaire : Julian Assange était réfugié depuis 2012 à l'ambassade d'Équateur à Londres, sous les bons hospices de l'ex-Président équatorien Rafael Correa. Ce dernier s'est d'ailleurs vu bloquer son compte Facebook après avoir critiqué le président équatorien en fonction, Lenin Moreno.

Raphael Correa estimait qu'« en raison des preuves évidentes de ses persécutions politiques pour avoir révélé les crimes de guerre impérialistes du gouvernement américain, la surveillance de masse et les complots antidémocratiques perpétrés par Washington, d'autres gouvernements et des sociétés transnationales. »

Pourquoi maintenant et Cui bono ?

Lenin Moreno et sa famille « sont soupçonnés d'avoir trempé dans une affaire de corruption, qui leur aurait permis de s'enrichir via des comptes d'entreprises fictives basées au Panama. L'affaire a été intitulée « INA Papers » par WikiLeaks, en référence aux prénoms des filles du président (Irina, Cristina et Karina) qui ont inspiré une de ces fausses entreprises : INA Investment. »


Par ailleurs, « le président équatorien a mené une campagne cynique, affirmant qu'il était victime d'une atteinte à la vie privée et que les documents de l'INA comprenaient des «photos privées» de lui-même et de sa famille, dans le but de détourner l'attention du public des nombreuses preuves de sa corruption sans bornes. (...)

En même temps, Moreno a sollicité l'approbation du département d'État américain et du Pentagone, devenant l'un des partisans les plus enthousiastes du coup d'État impulsé par les États-Unis au Venezuela et du prétendu «président par intérim» Juan Guaidó. »

Le FMI n'est jamais loin : « Moreno a poursuivi une politique visant à subordonner l'Équateur aux banques et institutions financières internationales sur le plan économique et à l'impérialisme américain sur le plan politique. Plus tôt cette année, il a conclu des accords avec le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et d'autres institutions financières internationales pour un crédit de 10 milliards de dollars en échange de la mise en œuvre de mesures d'austérité draconiennes qui ont entraîné la suppression de plus de 10.000 emplois dans le secteur public, ainsi que la moitié des ministères du gouvernement, ainsi que la réduction des impôts sur les riches, la destruction du droit de travail et la suppression des subventions aux prix du carburant. »


Julian Assange, biographie express

Julian Paul Assange est un informaticien et cybermilitant australien né à Townsville le 3 juillet 1971. Après des études d'informatique, il travaille à la conception de plusieurs logiciels libres. En décembre 2006, il lance le site Wikileaks, qui souhaite s'imposer comme un organe de renseignement transparent divulguant des documents qui peuvent témoigner de réalités sociales et politiques classées au secret d'État. Le site publie au cours de son existence près de quatre cent mille documents relatifs aux opérations de l'armée américaine en Irak, aux agissements des dictatures africaines et des compagnies offshore russes. Cela lui vaut d'entrer dans le cercle de soixante-huit personnes les plus influentes du monde pour le magazine Forbes en 2010 et d'être élu personnalité de l'année par Time la même année.

Attention

Le choix des Gilets jaunes : la révolution populiste ou la contre-révolution mondialiste

On assiste à un changement de nature du mouvement des Gilets jaunes, principalement dans les villes. Alors qu'au départ, toute la gauche a classé ce mouvement à l'extrême droite - souvenons-nous de Martinez interdisant aux militants de la CGT de rejoindre les GJ, ou de Clémentine Autain expliquer qu'elle ne fréquenterait pas l'extrême droite - on constate une véritable OPA, et la transformation totale des objectifs de départ, pour le plus grand plaisir de Macron et du système.

Drouet Garrido

Eric Drouet s'offre un selfie avec Raquel Garrido
Ainsi, ce 5 février, la même CGT, soutenue par les Insoumis et NPA, appelle ni plus ni moins à une grève générale reconductible, et des pans des Gilets jaunes paraissent prêts à sacrifier leur indépendance, et à les rejoindre. Imagine-t-on Drouet, pris en photo avec la récupératrice des Insoumis Garrido, oser un selfie avec Marine, ou avec Nicolas Dupont-Aignan ? Et pourtant, ceux-ci, qui ont soutenu le mouvement depuis le début, auraient davantage de légitimité à s'afficher avec l'homme le plus en vue des Gilets jaunes que les Insoumis...

Macron et les siens, soutenus par des porte-paroles Gilets jaunes timorés, ont décidé, dans ce mouvement, d'interdire toute discussion sur l'immigration, alors que le coût de ce fléau, avec des nouveaux venus majoritairement musulmans, aggrave les conditions de vie des Gilets jaunes, ce que Marine Le Pen a le courage de dire, en exigeant un référendum sur l'immigration. Certes, le social est important, mais nous ne devons pas laisser la gauche interdire d'évoquer la question identitaire, et donc l'invasion migratoire.

Whistle

Vincent Lapierre et son équipe agressés par des antifas chez les Gilets jaunes

Antifas - vincent lapierre
© Le média pour tous
Ce samedi 2 février 2019, l'équipe du Média pour Tous était à Toulouse pour suivre l'acteXII de la mobilisation des GiletsJaunes. C'était sans compter sur un groupe d'antifas, en apparence très hostiles à la liberté d'informer (du moins la nôtre, pas celle des journalistes du système également présents mais épargnés par ces antifas) et qui ont mis violemment un terme à notre reportage.


Pour information (05/02/19) : Le compteur de cette vidéo stagne vers les 80.000 vues depuis plusieurs heures, ce qui est considérablement inférieur à notre moyenne des autres reportages sur les Gilets jaunes et ce qui contraste avec notre audience grandissante. Nous faisons face à ce genre de problèmes pour chaque vidéo que nous publions depuis quelques semaines, plus exactement depuis que nous nous sommes retrouvés numéro 11 des tendances de façon répétée. Plus frappant encore : le nombre de pouces vers le haut de cette vidéo plonge à vue d'œil (-1000 en 4 heures) ! Nous avons pris des captures d'écran et n'allons pas en rester là. YouTube et le gouvernement bloquent la diffusion de l'information provenant de différentes chaînes alternatives. Est-il surprenant que cette vidéo en particulier, où apparaissent nos censeurs-agresseurs sur le terrain, subisse aussi le plus gros blocage ici dans le virtuel ?

Oscar

La maire de Montauban, sévérement burnée, face à Macron : « Il faut arrêter l'immigration massive. Les clandestins sont mieux traités que les Français. Il n'y a pas d'ONG pour les Gilets Jaunes »

Brigitte Barèges

Brigitte Barèges, maire de Montauban
Dans une prise de parole controversée, l'élue LR a opposé les droits des « gilets jaunes » à ceux des réfugiés.

(...) L'élue s'est illustrée avec une intervention musclée et anti-immigration, déplorant que les « gilets jaunes », eux, « n'aient pas d'ONG pour les défendre ».

L'ancienne députée UMP du Tarn-et-Garonne a développé : « dans la ville de Montauban [...] nous avons plus ou moins répertorié au moins 70 fichés S. Ce sont des sujets qui ne sont peut-être pas dans votre réalité mais qui sont préoccupants. Il y a un an, un événement tragique a secoué la ville : il s'agissait d'une grand-mère de 80 ans qui s'est faite agresser à son domicile. Et pardonnez-moi si je suis triviale, elle s'est faite sodomiser par un Algérien qui était en situation irrégulière, sous le coup d'une reconduite à la frontière et qui n'a jamais été reconduit à la frontière ».


Bomb

Les attentats du Marathon de Boston : un tissu de mensonges

Image
Comme ce fut le cas avec bien des événements liés au « terrorisme » depuis le 11-Septembre, la version officielle des attentats de Boston se révèle être un tissu de mensonge alors que des faits importants voient le jour. Il s'avère que le FBI a menti à propos de sa connaissance des deux suspects, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev, lesquels sont déjà présentés comme coupables, non seulement par les médias de masse, mais aussi par le président étasunien.

Selon la mère des suspects, le FBI les surveillait depuis des années :
Le FBI a d'abord prétendu ignorer l'identité des deux suspects des attentats de Boston, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev, faisant appel à un public involontaire pour l'aider à « identifier » et « trouver » les suspects [...]
Dans un l'article « Ils ont été piégés, le FBI les a suivis durant des années » - La mère des Tsarnaev, Russia Today dit de la mère des suspects :
Mais son plus gros soupçon entourant l'affaire était la surveillance constante du FBI dont sa famille a fait l'objet au fil des ans. Elle est surprise qu'après avoir été si rigoureux avec toute sa famille, le FBI n'avait aucune idée que ses fils planifiaient prétendument une attaque terroriste.
À propos du FBI elle a déclaré à Russia Today :
Ils venaient à la maison, ils venaient me parler [...] ils me disaient qu'il [le plus âgé, Tamerlan, 26 ans] était vraiment un leader extrémiste et qu'ils en avaient peur. Ils m'ont dit que l'information qu'il obtenait provenait de ces site extrémistes [...] ils le supervisaient, ils vérifiaient chacun de ses gestes [...] et maintenant ils disent qu'il s'agit d'un acte terroriste! Ce n'est pas vrai du tout, mes fils sont innocents.
[...] Le FBI serait ensuite contraint d'admettre qu'en effet, il avait interrogé les suspects en 2011, 2 ans avant les attentats de Boston. (Tony Cartalucci Boston Bombing Suspect Tamerlan Tsarnaev Reported Killed, Was Alive When Detained: Tamerlan's Aunt, Global Research, 22 avril 2013.)

Jupiter

Dans l'ombre des planètes

Dans l'ombre des planètes
Une vidéo ou vous allez découvrir la nature étrange de la lumière en observant les ombres qui se promènent dans le système solaire. Surprise garantie...


Pour soutenir la chaîne « Techniques Spatiales » sur Tipeee: https://fr.tipeee.com/techniques-spat... Et sur Utip: https://www.utip.io/TechniquesSpatiales

-----

Eye 1

Décryptage : le clip promotionnel « illuminati » de la ligne de vêtements pour enfants par Céline Dion est une marque israélienne

Céline Dion est le visage d'une nouvelle marque de mode «Pro Gender» pour bébés nommée «CELINUNUNU». Tout à ce sujet est tordu et flippant. Voici un regard sur le symbolisme troublant qui l'entoure.

Nununu
© Dud Hasson

Céline a apparemment trouvé une nouvelle mission : libérer les nouveau-nés de la binarité de genre. Parce que c'était, il semblerait, la principale plainte des nouveau-nés...

Pour ce faire, elle a lancé «CELINUNUNUNU», une ligne de vêtements pour bébés «sans distinction de sexe» créée en collaboration avec la marque de mode mondiale Israélienne «NUNUNU».

Certains pourraient considérer cette nouvelle comme sans intérêts, car CELINUNUNU est une autre marque de mode surévaluée qui utilise l'appui d'une célébrité pour générer des profits. Mais ce n'est pas tout. «NUNUNUNU» est déjà une énorme marque à Hollywood. Son site Web contient une vaste galerie d'images d'enfants de célébrités portant leurs créations, dont Angelina Jolie, Kourtney Kardashian, Hilary Duff et bien d'autres.

De leur propre aveu, la marque va au-delà de la mode. C'est une façon de «façonner les enfants» pour l'avenir. Décryptons la vidéo promotionnelle mettant en vedette Céline Dion.

Commentaire: Voir aussi : La poupée MK Céline Dion utilisée par les « lucifériens » pour faire la propagande du Gender