Bienvenue à Sott.net
lun., 26 juil. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent


Play

Discours de l'avocat Reiner Fuellmich le 24 juillet lors de la manifestation pour la liberté au Trafalgar Square de Westminster, à Londres

« C'est l'humanité contre l'inhumanité. Nous sommes humains, oui oui, nous pouvons rire, pleurer, chanter, danser et nous embrasser. L'autre côté ne le peut pas, parce que l'autre côté n'a pas accès au côté spirituel. Par conséquent, sans aucun doute, l'autre côté sombre perdra cette bataille inhumaine contre la vie et la création. »

~ Reiner Fuellmich
Reiner Fuellmich

Reiner Fuellmich
Voici le discours à Londres de l'avocat Reiner Fuellmich membre fondateur du comité Corona créé à Berlin en juillet 2020 qui s'est adressé à la population par l'intermédiaire d'une vidéo préenregistrée et diffusée lors de la manifestation pour la liberté qui s'est tenu au Trafalgar Square de Westminster le 24 juillet dernier. La traduction a été effectuée par Jeanne et nous avons pu en trouver la transcription sur le site Web de Guy Boulianne.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Chers amis, il se passe quelque chose. Le front retranché des fabricants du Corona est en train de s'effriter et de se dissoudre. Et cela, parce que notre pouvoir, le pouvoir de l'humanité, est plus grand que le pouvoir de ceux qui sont de l'autre côté. Mais chez les humains, l'humanité avec ses émotions l'emportera toujours sur la numérisation et l'intelligence artificielle. Je dis cela après que le Comité d'enquête sur le corona de Berlin (Comité Corona), et ce depuis sa création le 10 juillet, a entendu les témoignages de plus de 110 experts très respectés du monde entier sur les questions suivantes. Quel est le danger du virus ? Quel est le danger des mesures anti-corona pour la vie et la santé humaine et pour l'économie ? Et quelle est la fiabilité du test PCR de Drosten qui sous-tend toutes ces mesures dans le monde ?

Eh bien, entre temps, même l'OMS a concédé que le virus, qu'il soit entièrement ou semi artificiel ou naturel, n'est pas plus dangereux que la grippe ordinaire, avec un taux de mortalité par infection de 1,4 %. Et en conséquence, Singapour est tombé d'accord et a supprimé toutes les mesures. Ces mesures sont aussi mortelles et destructrices que le serait une Troisième Guerre mondiale. Et le test PCR de Drosten, qui a été déclaré par l'OMS, qui est sous le contrôle de Bill Gates et des Chinois, comme étant l'étalon d'or pour détecter les infections, est une fraude scandaleuse.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


V

Stupeur dans la dictature : la mobilisation des partisans de la liberté est montée d'un cran !

Qui aurait cru que les Français se seraient mobilisés par centaines de milliers en pleine période de vacances, quand les gouvernements ont l'habitude de passer leurs lois scélérates, profitant de la lassitude, de la fatigue, de l'envie de changer d'air, bref, de la démobilisation ? Ce deuxième samedi de résistance, le ministère de l'Intérieur a été contraint de reconnaître sa défaite, concédant des dizaines de milliers d'opposants en plus contre le pass de la honte et la vaccination qui en découle. Surprenants, ces Français !

trocadero

Paris, Trocadéro – 24 juillet 2021

Nous n'allons pas diffuser toutes les vidéos qui témoignent de cette magnifique réaction aux décisions irrationnelles, injustes et dangereuses d'un gouvernement manifestement corrompu, ou lié aux intérêts des grands producteurs de vaccins. Les Français sont touchés au cœur, au cœur de leur liberté chérie, et ils ont surpris tout le monde : ne les traitait-on pas de moutons, de pigeons, de mougeons ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bulb

Deux solutions juridiques d'urgence pour faire face au passe sanitaire et à l'obligation vaccinale, avec le Dr Amine Umlil

Dans ce nouveau debriefing, le Dr Umlil, pharmacien et juriste de la santé revient sur le courrier qu'il a préparé à l'attention des personnes inquiètes sur la vaccination obligatoire et le passe sanitaire. Il alerte les patients, les professionnels de santé, les avocats, les employeurs sur la hiérarchie des normes qu'un décret d'obligation vaccinale ou de passe sanitaire entraîne.
Amine Umlil
© Capture d'écran
Nous republions son courrier, qu'il nous explique dans son debriefing, proposé en partenariat avec BonSens.org :

« Comment pourrais-je me défendre pour garder mon emploi et sans prendre de risque pour ma santé ? », « Quel article de loi utiliser ? », « Etc. ? ».

Terrible équation. Inhumaine.

Le CTIAP (Centre territorial d'information indépendante et d'avis pharmaceutiques) du centre hospitalier de Cholet reçoit de plus en plus de témoignages de personnes qui refusent l'obligation vaccinale contre la Covid-19 ainsi que le passe sanitaire. Ce sont de véritables appels à l'aide (au secours). Ils proviennent notamment de professionnels exerçant dans diverses institutions régaliennes de l'État, des proches de ces professionnels, de parents d'étudiants, d'associations de patients, de personnes anonymes, etc. La liste est longue. Inédite. Les faits, décrits dans ces témoignages, sont concordants. Ils dessinent un mode opératoire similaire qui serait mis en œuvre dans la vie quotidienne des citoyens français. Ils mettent en évidence notamment la détresse et la vulnérabilité auxquelles sont confrontées toutes ces personnes humaines. Ces appels au secours se sont intensifiés depuis le discours de Monsieur le Président de la République en date du 12 juillet 2021.

En effet, par l'obligation vaccinale contre le Covid-19 et par ce passe sanitaire - ou plutôt vaccinal -, les auteurs de ce projet de loi, et leurs soutiens, imposent à une personne humaine d'opérer un choix entre :

1. la mort sociale ;

2. « jouer à la roulette vaccinale » avec sa santé.

Un monstre froid.
« En pareilles circonstances, une hypothétique loi consacrant une « obligation » vaccinale [contre le Covid-19] pourrait se révéler de nature fautive, délictuelle, voire criminelle. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Play

L'histoire du Covid-19 a commencé avant 2019 — La preuve par les brevets avec le Dr Reiner Fuellmich & le Dr David Martin

Le Dr David Martin et son équipe ont analysé plus de 4 000 brevets déposés avant 2019 sur le Sras-CoV-2, les tests et les traitements du anti-Covid19. Chaque étape de la vidéo permet de comprendre l'origine du virus, l'organisation d'un business très lucratif et les évidents conflits d'intérêt d'un grand nombre de laboratoires pharmaceutiques dont les noms sont clairement cités.
Dr David Martin et Dr Reiner Fuellmich
© Capture d'écran Odysee
Le Dr Martin préside la société MCA International Risk Management, de notoriété internationale pour avoir réalisé les enquêtes autour des attaques par l'anthrax. De par son activité, la société assure depuis 1998 la plus grande veille en matière de propriété intellectuelle (brevets déposés dans 168 pays), mais également de subventions fédérales et de nombreux dossiers administratifs dont ceux du CDC.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Vader

Que cherche à faire notre Néron national en montant les vaccinés contre les non-vaccinés ?

C'est au moment de l'incendie de la cathédrale Notre Dame que je me suis dit que le tyran de l'histoire auquel Macron ressemblait le plus était Néron, un mélange de bouffon et de pervers narcissique mégalomane. J'imagine très bien Macron jouant de la lyre et chantant sur le toit de l'Élysée entouré des bloggeurs Mcfly et Carlito et des danseurs de la communauté LGBT, à côté de l'hélicoptère prêt à l'emmener en Arabie Saoudite, le paradis des dictateurs, si les choses se gâtent, pendant que Notre-Dame brûle. Je parie que je ne suis pas la seule, et d'ailleurs je serais curieuse de connaître le nombre d'incidences sur Internet où les termes pyromane, incendiaire, enflammer, etc. sont associés à Macron.

macron

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Propaganda

Manifestations contre le pass-sanitaire : les mensonges des médias

La Journée du 17 juillet a vu une mobilisation sans précédent en France contre le Pass Sanitaire de Macron. Mais la majorité des Français l'ignore car les médias ne disent pas la vérité. Vidéo à partager à vos proches, amis, connaissances....

manifs

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


2 + 2 = 4

Analyse des assertions scientifiques d'Emmanuel Macron par le Pr Peter McCullough

Lors de son allocution en date du 12 juillet 2021, le président Macron a fait état d'un certain nombre d'assertions scientifiques : "le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche" ; "les vaccins divisent par 12 le pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves" ; pourtant il faut "vivre avec le virus"... Toutes avaient pour objectif d'établir sa décision de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, ainsi que la mise en place d'un passe sanitaire, qui correspond peu ou prou à une obligation vaccinale. En effet, les Francais non vaccinés ont de grandes chances - sous réserve de votes - de se voir interdire l'accès aux restaurants, bars, commerces, voyages, etc. Une des mesures les plus coercitives d'Europe.

macron mccullough
Pour autant, la charge de la preuve incombe à celui qui énonce un fait scientifique, mais Emmanuel Macron n'a pas eu le temps d'étayer son propos dans le cadre de son discours.

Nous avons donc demandé à un spécialiste, le Dr McCullough, qui a témoigné sous serment devant le Sénat américain de revoir chacune de ces assertions et de les commenter.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Message Urgent du Dr Sucharit Bhakdi : D-dimères et caillots suite à la vaccination

Le Dr Sucharit Bhakdi, médecin spécialiste en infectiologie et microbiologiste, a travaillé en tant qu'enseignant-chercheur pendant de nombreuses années, notamment au « Max Plank Institute », avant de prendre sa retraite.

sucharit bhakdi
Dans ces deux vidéos, il explique la réaction de notre système immunitaire face au Sars-CoV-2 et comment la vaccination détruit ce processus naturel :


... D-Dimères et caillots suite à la vaccination :
"Il y a 7 jours, j'ai reçu un appel"

Un collègue avait décidé de doser les D-Dimères avant et 7 jours après la vaccination (Adeno / ARNm).

"Je vous appelle parce que j'ai les résultats et qu'ils sont étonnants."

"Oui, il y a coagulation, même pour des symptômes légers"

"Cela se produit dans 10% des cas?"

"Non, plus"

"20% alors?"

"Non, plus"

"30%?"

"Non. Plus."

"Alors j'ai dit, on arrête tout de suite"

"C'est une nouvelle incroyablement importante."

Un groupe de médecins rassemble ces analyses et va les présenter.
« La bonne nouvelle aujourd'hui, c'est que des publications scientifiques viennent de paraître qui mettent un terme à tout ce narratif » :


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

François Asselineau : Pass sanitaire, Obligation vaccinale - l'irresponsabilité du gouvernement

François Asselineau rappelle à juste titre que la « crise Covid » n'est absolument pas d'ordre sanitaire, mais politique. Cohérent avec lui-même, il ajoute qu'il ne s'est pas fait vacciner, et qu'il n'a pas l'intention de le faire.

asselineau

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Sherlock

En quoi imposer des « vaccins » expérimentaux à toute la population serait illégal

Le gouvernement cherche à imposer une obligation vaccinale à l'ensemble de la population. S'agissant de vaccins expérimentaux qui sont loin d'avoir terminé leurs phases d'expérimentation, une telle obligation serait toutefois illégale avant cette échéance. En attendant, le droit français, comme le droit international, exigent le consentement libre et éclairé de chaque citoyen.
Centrre vaccination
© Frédéric Scheiber — Hans Lucas via AF
Selon Philippe Ségur, professeur de droit public à l'université de Perpignan Via Domitia, voici pourquoi il serait illégal d'imposer des « vaccins » expérimentaux à toute la population.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Quatre « vaccins » anti-covid sont aujourd'hui autorisés en France : le Moderna, le Pfizer & BioNTech (nom de marque : Comirnaty), l'Astrazeneca (nom de marque : Vaxzevria) et le Johnson & Johnson (nom de marque : Janssen). La vaccination — technique médicale consistant à inoculer une substance capable de procurer une immunité contre une maladie infectieuse — est la réponse prioritairement choisie par les pouvoirs publics français en réponse à la pandémie de covid-19. Devant les résistances d'une partie de la population, la question de savoir s'il ne faudrait pas la rendre obligatoire pour les soignants, voire pour tous les Français, a fait son entrée dans le débat public[1].

De manière générale, l'obligation vaccinale trouve son fondement dans plusieurs textes internationaux et nationaux. Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels du 16 décembre 1966 prévoit qu'afin de garantir le droit à la santé individuel, les États devront prendre les mesures nécessaires pour assurer « la prophylaxie et le traitement des maladies épidémiques » (art. 12). En France, c'est le ministre chargé de la santé qui élabore la politique de vaccination et la loi qui détermine quels vaccins sont obligatoires. Onze d'entre eux le sont aujourd'hui pour les enfants (art. L3111-2 CSP)[2]. Les professionnels de santé et thanatopracteurs sont également assujettis à certaines obligations vaccinales de même que les voyageurs qui souhaitent se rendre en Guyane. Il est, par ailleurs, admis que « lorsqu'un petit nombre de décès survient dans le cadre d'un programme de vaccination dont le seul but est de protéger la santé de la société en éliminant les maladies infectieuses », cela ne constitue pas une atteinte au droit à la vie protégé par la Convention européenne des droits de l'homme du 4 novembre 1950[3]. Les bénéfices de la vaccination, en effet, ne sont plus à démontrer : elle a permis l'éradication de la variole, une diminution de 99 pour cent des cas de poliomyélite entre 1988 et 2016, une réduction considérable des cas de tétanos, rougeole, diphtérie, coqueluche, etc.[4].


Commentaire : Il est permis, toutefois, de considérer ce qui précède en lisant ou re-lisant, notamment, cet article Enquête Choc — Les vaccins ont-ils vraiment sauvé l'humanité ?