Meilleur du Web:


Brain

Meilleur du Web: Esquisse d'une réflexion sur l'hégémonie, la multipolarité et les systèmes internationaux

Dans un monde où l'hégémonie façonne l'ordre et le chaos, Irnerio Seminatore nous offre une boussole. Dans son ouvrage L'Europe, la multipolarité et le système international, publié chez VA Éditions, l'auteur explore la succession des hégémonies qui définissent les systèmes internationaux. Il décrit la période actuelle comme une transition systémique, marquée par des instabilités et potentiellement des guerres fondatrices. Ce texte est une plongée dans les dynamiques de pouvoir qui redessinent notre monde, guidée par un expert en géopolitique.
réflexion
DE LA STABILITÉ, DE L'INSTABILITÉ ET DU DÉFI HÉGÉMONIQUE

Si les premières tentatives des analystes du système international dans les années 60/70 furent orientées par le but d'adapter la théorie du modèle bipolaire à la réalité et de définir des positions alternatives en mesure de trouver des solutions au conflit fondamental du système de l'époque, le changement du cadre historique, l'augmentation contemporaine du nombre des acteurs et une distribution plus articulée de la puissance, tant au plan géopolitique que stratégique, oblige les spécialistes d'aujourd'hui à redéfinir l'enjeu de la rivalité du conflit potentiel entre la République populaire de Chine et les États-Unis, les regroupements des pôles dans le monde et les caractéristiques de la conjoncture actuelle. L'objectif en est de mieux appréhender les logiques d'ensemble et le mouvement général qui se dessine, en partant des acteurs principaux, les États-Unis, la Russie et la Chine.

Megaphone

Meilleur du Web: Ce qui se cache derrière les mensonges de Benjamin Netanyahu et les esquives du Hamas

La version officielle de la guerre Hamas-Israël pose plus de questions qu'elle ne permet d'y répondre. L'auteur souligne ici sept contradictions majeures. À la réflexion, le Hamas et Benjamin Netanyahu, loin d'être des ennemis, agissent de concert sans égard pour la vie des Palestiniens et des Israéliens. Derrière eux les États-Unis et le Royaume-Uni tirent les ficelles.

carte israel 2023 sans palestine
Le 22 septembre 2023, 16 jours avant l’attaque de la Résistance palestinienne, Benjamin Netanyahu, s’exprime à la tribune des Nations unies à New York. Il brandit une carte du « Nouveau Moyen-Orient » sur laquelle Israël a absorbé les Territoires palestiniens.
Nous réagissons à l'attaque contre Israël le 7 octobre et au massacre des civils palestiniens à Gaza en fonction des informations dont nous disposons. Or, nous sentons bien que la version officielle du gouvernement israélien et du Hamas est mensongère.

Bad Guys

Meilleur du Web: Inquisition de Zelensky - En Ukraine, les femmes subissent des violences et des représailles sadiques

La Fondation pour Combattre l'Injustice a reçu des preuves inédites d'abus brutaux de femmes par les forces de l'ordre ukrainiennes, le personnel militaire et les combattants des bataillons nationalistes. Selon les données reçues par la Fondation, les viols collectifs, les tortures des organes génitaux, les mutilations génitales et les chocs électriques pratiqués par l'AFU, le SBU et les combattants d'Azov* sont effectués sur ordre direct du président Zelensky et avec l'autorisation des chefs des services de sécurité ukrainiens.
zelensky
L'effondrement de l'Union soviétique a entraîné une multiplication des crimes contre l'honneur et la dignité des femmes en Ukraine. Avant même l'arrivée au pouvoir de Volodymyr Zelensky, l'Ukraine était déjà en tête pour le nombre de femmes violées par les forces de sécurité de l'État, principalement la police. Selon les statistiques, dans la majorité des cas, les auteurs n'étaient pas tenus pour administrativement ou pénalement responsables. Selon un rapport des Nations unies de 2013, plus de 20 millions de personnes en Ukraine ont été victimes de violences - physiques, sexuelles ou mentales - et la plupart d'entre elles sont des femmes. Selon les organisations ukrainiennes de défense des droits de l'homme, environ 40 % des femmes ukrainiennes ont été victimes de violences sexuelles au moins une fois dans leur vie, et 25 % d'entre elles avaient moins de 18 ans. Auparavant, les experts de l'ONU ont noté à plusieurs reprises que les lacunes de la législation ukrainienne permettaient aux policiers ou aux agents des services spéciaux ukrainiens accusés d'actes sexuels sur des femmes de se soustraire totalement à leur responsabilité. Toutefois, après l'entrée en fonction de Zelensky en tant que président de l'Ukraine en mai 2019, les forces de l'ordre, les formations militaires et paramilitaires ukrainiennes ont cessé d'être condamnées au niveau international pour avoir commis des crimes, même les plus brutaux, à l'encontre des femmes.

Bell

Meilleur du Web: L'effondrement d'Israël et des États-Unis

biden et Netanyahu
Les États-Unis et Israël sont perçus comme une seule et même entité. Ils devront répondre ensemble de leurs crimes.
Pour la première fois, le monde assiste en direct à un crime contre l'Humanité, à la télévision. Les États-Unis et Israël, qui ont uni leur sort depuis longtemps, seront tous deux tenus pour responsables des massacres de masse commis à Gaza. Partout, sauf en Europe, les alliés de Washington retirent leurs ambassadeurs à Tel-Aviv. Demain, ils le feront à Washington. Tout se passe comme lors de la dislocation de l'URSS et se terminera de la même manière : l'Empire américain est menacé dans son existence. Le processus qui vient de s'enclencher ne pourra pas être stoppé.

Oil Well

Meilleur du Web: La diplomatie de l'énergie au cœur d'un génocide

gaz à gaza
APARTHEID ÉNERGÉTIQUE

Alors qu'Israël massacre la population palestinienne, l'Europe et les États-Unis négocient avec le gouvernement de Netanyahou pour s'assurer le contrôle du gaz de Gaza.

« Les entreprises sélectionnées se sont engagées à réaliser un investissement sans précédent dans l'exploitation du gaz naturel au cours des trois prochaines années, ce qui devrait aboutir à la découverte de nouveaux gisements de gaz naturel. » Le ministre israélien de l'énergie, Israel Kartz, a clôturé dimanche 29 octobre l'octroi de 12 licences d'exploitation de gaz fossile au large de la côte méditerranéenne du pays. En pleine offensive militaire contre la bande de Gaza, des sociétés comme l'italien Eni, le britannique BP ou l'azéri Socar développent leur activité gazière. Quelques mois plus tôt, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait assuré qu'il fallait « accélérer les exportations vers l'Europe » pour mettre fin à la dépendance énergétique à la Russie. Cette photographie montre que les projets expansionnistes d'Israël à Gaza concernent également les réserves énergétiques de la mer palestinienne.

Map

Meilleur du Web: Quel ordre international ?

Nous reproduisons le texte de l'intervention de Thierry Meyssan à Magdebourg (Allemagne), lors de la conférence organisée par le magazine Compact, « Amitié avec la Russie » , le 4 novembre 2023. Il y explique ce qui constitue, selon lui, la différence fondamentale entre les deux conceptions de l'ordre du monde qui s'affrontent aujourd'hui du Donbass à Gaza : celle du bloc occidental et celle à laquelle se réfère le reste du monde. Il ne s'agit pas de savoir si cet ordre doit être dominé par une puissance (unipolaire) ou par un groupe de puissances (multipolaire), mais s'il doit être, ou non, respectueux de la souveraineté de chacun. L'auteur s'appuie sur l'histoire du Droit international, tel que le Tsar Nicolas II et le Prix Nobel de la Paix Léon Bourgeois l'ont conçu.

siège de l’Onu à New York
Le Palais de verre, siège de l’Onu à New York
Nous avons vu les crimes de l'Otan, mais pourquoi affirmer notre amitié avec la Russie ? N'y a-t-il pas un risque de voir celle-ci se comporter demain comme l'Otan aujourd'hui ? N'allons-nous pas substituer un esclavage à un autre ?

2 + 2 = 4

Meilleur du Web: Pourquoi faut-il exterminer Amalek ? Petite leçon biblique

amalek
Ce 28 octobre, dans un discours en hébreu, Netanyahou justifie le massacre de la population civile de Gaza par la Bible.
« Vous devez vous rappeler ce qu'Amalek vous a fait, dit notre Sainte Bible. Et nous nous en souvenons. Et nous nous battons. Nos courageux soldats et combattants qui sont maintenant à Gaza et dans toutes les autres régions d'Israël, rejoignent la chaîne des héros juifs, une chaîne qui a commencé il y a 3000 ans, depuis Josué ben Nun, jusqu'aux héros de 1948, la guerre des Six Jours, la guerre d'octobre 73 et toutes les autres guerres dans ce pays. Nos troupes de héros ont un objectif principal suprême : vaincre complètement l'ennemi meurtrier et garantir notre existence dans ce pays. Nous avons toujours dit plus jamais. Plus jamais, c'est maintenant ».

Commentaire: La traduction de cet article est partielle mais vous pouvez lire la version originale anglaise ici.


Document

Meilleur du Web: Palestine. Lettre de démission de Craig Mokhiber du Haut-Commissariat aux droits humains de l'ONU

Voici la lettre de démission d'un haut fonctionnaire de l'ONU, le Directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, Craig Mokhiber. - LGS
enfants arabes et juifs
Monsieur le Haut Commissaire,

Ceci sera ma dernière communication officielle en tant que directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l'homme (OHCHR).

Je vous écris dans un moment de grande détresse pour le monde, y compris pour beaucoup de nos collègues. Une fois encore, nous assistons à un génocide qui se déroule sous nos yeux, et l'Organisation que nous servons semble impuissante à l'arrêter. En tant que personne ayant enquêté sur les droits de l'homme en Palestine depuis les années 1980, ayant vécu à Gaza comme conseiller des Nations unies pour les droits de l'homme dans les années 1990, et ayant effectué plusieurs missions de défense des droits de l'homme dans le pays avant et depuis ces périodes, cette situation me touche personnellement.

Bizarro Earth

Meilleur du Web: L'aéroport russe du Daghestan pris d'assaut par des manifestants à la recherche d'Israéliens. Des « ennemis de l'extérieur » sont accusés d'avoir attisé la foule

Une foule à la recherche d'Israéliens et de Juifs a envahi dimanche un aéroport de la république russe du Daghestan, dans le Caucase, après la propagation de rumeurs selon lesquelles un vol arrivait d'Israël.
Aéroport du Daghestan
© AFP PHOTO / TELEGRAM CHANNEL @ASKRASULCette image extraite d'une vidéo publiée sur la chaîne Telegram @askrasul le 29 octobre 2023 montre des manifestants sur le tarmac d'un aéroport à Makhachkala. Une foule à la recherche d'Israéliens et de Juifs a envahi un aéroport dans la république russe du Daghestan, dans le Caucase, le 29 octobre, après la propagation de rumeurs selon lesquelles un vol arrivait d'Israël.
La vague de violence dans la région, qui a éclaté dans le contexte de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, a incité Israël à demander à la Russie de protéger ses citoyens.

Selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et les médias russes RT et Izvestia, des dizaines de manifestants ont franchi des portes et des grillages et certains ont couru sur la piste d'atterrissage.

L'AFP n'a pas pu confirmer ces vidéos sur le moment.

Peu après, l'agence russe de l'aviation Rossavitsia a annoncé qu'elle avait fermé l'aéroport aux vols entrants et sortants et que les forces de sécurité étaient arrivées sur place.

Commentaire: Des images de l'incident peuvent être vues dans les tweets ci-dessous.
Le Moscow Times rapporte que 60 personnes ont été arrêtées pour leur implication dans la manifestation :
Au moins 60 personnes ont été arrêtées après qu'une foule hostile à Israël a pris d'assaut un aéroport dans la république russe du Daghestan, dans le Caucase du Nord, dans la nuit de dimanche à lundi, a déclaré le ministère russe de l'Intérieur.

« Plus de 150 protagonistes impliqués dans les émeutes ont été identifiés, 60 d'entre eux ont été arrêtés et emmenés pour un complément d'enquête », ont déclaré les forces de l'ordre dans un communiqué publié tôt ce lundi.

La nuit précédente, des centaines de personnes s'étaient rassemblées devant l'aéroport international de Makhachkala, dans la république majoritairement musulmane du Daghestan, jetant des objets sur les policiers et courant sur le tarmac à la recherche d'Israéliens et de Juifs dont la rumeur disait qu'ils se trouvaient à bord d'un vol en provenance de Tel Aviv.

Neuf policiers ont été blessés au cours des affrontements, dont deux ont été hospitalisés, selon le ministère de l'intérieur.

Le ministère de la santé du Daghestan a déclaré que plus de 20 personnes avaient été blessées, y compris des civils, dont deux se trouvaient dans un état critique.

On estime qu'environ 1 200 personnes ont pris part à l'assaut de l'aéroport dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté le site d'information russe RBC, citant deux sources anonymes du ministère de l'Intérieur du Daghestan.

Selon ces deux sources, la police et les autres forces de l'ordre ont réussi à évacuer les émeutiers de l'aéroport vers 1 h 45, heure de Moscou, lundi, soit environ sept heures après le début des troubles.

L'agence russe de l'aviation civile a déclaré qu'elle prévoyait d'ouvrir à nouveau l'aéroport international de Makhachkala pour les vols à l'arrivée d'ici mardi, « après une inspection approfondie du terminal, des pistes et des terrains adjacents ». Elle avait initialement prévu de fermer l'aéroport jusqu'au 6 novembre.

Le gouverneur du Daghestan, Sergei Melikov, a accusé lundi des « ennemis extérieurs à notre pays » d'avoir fomenté les troubles, affirmant qu'une chaîne Telegram gérée depuis l'Ukraine avait répandu des rumeurs sur l'arrivée de « réfugiés israéliens » au Daghestan.

« Je suis offusqué », a-t-il déclaré lors d'une réunion avec les journalistes, disant aux personnes impliquées dans les affrontements de dimanche de « laver leur honte » en allant se battre dans la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine.

La chaîne Telegram, que M. Melikov a identifiée sous le nom d'Utro Dagestan, a démenti ses affirmations.

Le comité d'enquête russe, qui instruit les crimes majeurs, a déclaré que son président, Alexandre Bastrykin, avait ordonné à ses subordonnés locaux de suivre de près leur enquête sur « l'organisation de troubles généralisés », un chef d'accusation passible d'une peine maximale de 15 ans d'emprisonnement.

Le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov a déclaré lundi que le président Vladimir Poutine convoquerait une réunion avec des hauts fonctionnaires plus tard dans la journée pour discuter des événements au Daghestan, qu'il a décrits comme ayant été déclenchés par des « tentatives extérieures de diviser la société russe ».

Les médias publics ont largement ignoré la prise d'assaut de l'aéroport dans la nuit de dimanche à lundi, le média indépendant Agentstvo signalant que seule l'une des trois grandes chaînes de télévision russes avait publié un petit article sur l'événement lundi matin.

Les régions du Caucase du Nord, mais surtout le Daghestan, ont été le théâtre d'une série de manifestations anti-israéliennes au cours des semaines qui ont suivi le bombardement incessant de la bande de Gaza par Israël, en réponse à l'attaque sanglante des combattants du Hamas à l'intérieur d'Israël, le 7 octobre.








Pendant ce temps là, ailleurs:








Newspaper

Meilleur du Web: « Ceci pourrait être mon dernier reportage de Gaza »

Tareq S. Hajjaj
© Tareq S. Hajjaj
Chaque fois que je vais sur le terrain pour travailler, j'ai vraiment conscience que c'est comme si je me dirigeais tout droit vers ma propre tombe. Je me glisse d'un coin à l'autre, marchant avec tant de précautions que c'est comme si je représentais une menace mortelle pour quelqu'un. Je ne suis pas un combattant. Je n'ai jamais tenu d'arme ni engagé de combat. Je ne crois pas être une menace pour Israël ou pour qui que ce soit : je suis juste un écrivain qui raconte les histoires des gens. Mais je me trompe. De son point de vue de puissance occupante, je pourrais être plus dangereux pour Israël qu'un combattant.